Jump to content

Recommended Posts

Mont Tremblant International Airport is further living up to its mandate with negotiations underway to attract major global airlines to the picturesque Laurentians resort area.

 

It was also announced this week that commercial summer service will begin this year for the first time in the airstip’s seven-year history.

 

Airport president and owner Serge Larivière, “excited about the good news” that Porter Airlines is starting twice weekly service between Toronto and Tremblant in June, said Thursday he is in “big talks” with a European air carrier, one in Mexico and two others in the U.S.

 

Porter and Texas-based Continental Airlines have already been offering flights to Tremblant the past three winters and Larivière said there are discussions with both to expand their capacity for the 2010-11 ski season.

 

Larivière and a group of investors purchased the former landing strip of an abandoned military base in La Macaza, about 35 kilometres north of Mont Tremblant, in 2002 and developed it into an international airport featuring the world’s only loghouse terminal.

 

It is currently undergoing a $4.5-million expansion slated to be completed by the end of the year.

 

The rustic facility, which already handles private flights year-long, will close to all business May 6 for the remainder of that month to allow work that will accommodate larger airliners.

 

Porter will begin its Thursday and Sunday service to Tremblant on June 24 and continue until Sept. 6.

 

The winter schedules for Porter and Continental run from mid-December to March.

 

For more information about Porter’s upcoming summer flights, visit http://www.flyporter.com or call (888) 619-8622.

 

(Courtesy of The Montreal Gazette)

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

Publié le 02 octobre 2014 à 06h24 | Mis à jour à 06h24

Air Canada desservira Mont-Tremblant

 

912774-y-attrait-pour-langue-fait.jpg

Agrandir

«Il y a un attrait pour la langue et le fait francophone. Et c'est toujours l'occasion de découvrir de nouvelles pistes, avec le village de Tremblant et tous ses attraits», a indiqué la porte-parole d'Air Canada, Isabelle Arthur.

PHOTO FOURNIE PAR TREMBLANT

logoMaPresse.png

 

 


 

 

617990.png

=author%3AMarie+Tison&sort=recent"]MARIE TISON

La Presse

 

 

Air Canada réplique à Porter Airlines et offrira à son tour un vol direct entre Toronto et Mont-Tremblant l'hiver prochain.

 

Toutefois, au lieu de décoller de l'aéroport Billy Bishop, dans l'île de Toronto, comme Porter, Air Canada décollera de l'aéroport international Lester B. Pearson.

«Ça permet d'aller chercher des passagers à travers tout notre réseau, l'est des États-Unis, le Midwest et même le reste du Canada», a indiqué la porte-parole d'Air Canada, Isabelle Arthur.

Elle a affirmé que la région de Mont-Tremblant était de plus en plus populaire, même auprès des skieurs canadiens de l'Ouest.

«Il y a un attrait pour la langue et le fait francophone, a-t-elle soutenu. Et c'est toujours l'occasion de découvrir de nouvelles pistes, avec le village de Tremblant et tous ses attraits.»

Air Canada offrira quatre vols par semaine à bord d'un appareil turbopropulsé Q400 de Bombardier.

Tourisme Mont-Tremblant se réjouit de la décision d'Air Canada.

«C'est une excellente nouvelle, a lancé le directeur général de Tourisme Mont-Tremblant, Éric Trudel, dans une entrevue téléphonique avec La Presse Affaires. C'est une très bonne visibilité que nous pouvons avoir à travers le réseau d'Air Canada.»

Il a toutefois indiqué qu'avec de nouveaux vols d'Air Canada, Mont-Tremblant visait avant tout la grande région de Toronto, un marché de 6 millions de personnes.

«C'est pratiquement la moitié de toute la population de l'Ontario, a-t-il déclaré. Ils aiment le ski, ce sont des amateurs de plein air, mais ils n'ont pas de grosses montagnes.»

M. Trudel estime que plusieurs personnes qui ne voulaient pas se rendre au centre-ville de Toronto pour prendre l'avion à l'aéroport Billy Bishop se montreront intéressées à décoller de l'aéroport Pearson, en banlieue.

Mont-Tremblant vise aussi le marché américain.

«Il y a plusieurs années, les Américains étaient très présents, mais avec tout ce que nous avons vécu, que ce soit la crise économique, la valeur du dollar, le SRAS, nous avons eu une baisse des visites des Américains», a indiqué M. Trudel.

Les Américains ont cependant recommencé à visiter la région, même si la concurrence est féroce avec les grandes stations de ski du Nord-Est américain.

«Ce qui les intéresse particulièrement, c'est la joie de vivre québécoise, la culture, a affirmé le directeur général de Tourisme Mont-Tremblant. C'est la petite Europe en Amérique, le petit village qui se prête bien à la famille, aux enfants.»

 

Link to comment
Share on other sites

Excellente nouvelle, la société distincte est un attrait qu'on n'exploite pas suffisamment et qui nous rend vraiment concurrentiel, avec une sorte de valeur ajoutée dans un voyage sur le continent nord-américain. Je suis content de cette décision de la part d'AC qui offrira un service qui s'adresse à toute l'Amérique, en faisant originer son vol saisonnier de YYZ.

 

Je vois la même opportunité qui pourra être offerte un jour pour le Massif de Charlevoix, une fois que la piste de St-Irénée aura été allongée de 4500 à 6000 pieds (c'est un projet sérieux). N'oublions pas que le projet de développement du Massif à Petite Rivière St-François sera aussi imposant sinon plus que Tremblant. Même le Club Med est à mettre au point sa participation directe, tellement le site est exceptionnel. En effet rares sont les centres de ski situés en face d'une mer intérieure et qui offrent un paysage aussi spectaculaire en descente. Je le dis par expérience, on jurerait que l'on va aboutir sur le pont des navires océaniques qui longent la côte tellement l'illusion d'optique est convaincante.

 

Un autre très grand avantage du Massif: il est situé dans une des plus belles régions du Québec, réputée pour ses paysages magnifiques, sa gastronomie, sa culture, son histoire et son accueil des plus chaleureux. Il y a aussi un train touristique qui va de La Malbaie (tout près de St-Irénée) en logeant le fleuve, jusqu'au pied des pentes du Massif, un attrait par lui-même. On y développe d'ailleurs une station 4 saisons avec des milliers de condos et chambres d'hôtel répartis sur les immenses terrains du site, du village et du voisinage immédiat.

 

Et un autre détail non négligeable: le Massif a un dénivelé plus haut (770m), un enneigement supérieur à cause d'un micro-climat et offrira plus de pistes et activités hivernales que tout autre endroit au Québec. Il a aussi un téléphérique rapide jusqu'à son sommet et deux chalets complets en haut et en bas des pistes. On peut d'ailleurs y accéder en voiture par la route 138 qui passe sur le haut plateau au sommet de la montagne ou par le Village au niveau du fleuve.

 

Donc je dis bravo pour Tremblant qui profitera d'un apport non négligeable avec ce nouveau vol d'AC, et je dis à bientôt pour une autre opportunité de vol une fois les conditions réunies pour Charlevoix.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value