Jump to content

Péréquation - Ottawa versera moins au Québec l'an prochain


ErickMontreal

Recommended Posts

Péréquation - Ottawa versera moins au Québec l'an prochain

 

Le Devoir

Alec Castonguay

Édition du mardi 04 novembre 2008

 

L'Ontario entre dans le club des provinces pauvres et recevra une aide de 347 millions. Confronté à des finances publiques qui se dégradent rapidement, le gouvernement Harper a annoncé hier qu'il modifiait la formule de péréquation pour ralentir la croissance des coûts de ce programme destiné aux provinces. Résultat: le Québec est légèrement désavantagé. Par contre, l'Ontario touchera pour la première fois de la péréquation, faisant ainsi son entrée dans le club des provinces pauvres au pays.

 

Le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, rencontrait ses homologues provinciaux hier à Toronto pour faire le point sur la crise financière et le ralentissement économique. C'est à la toute fin d'une réunion de trois heures qu'il a prévenu les autres ministres que le gouvernement du Canada changeait sa formule de péréquation.

 

Jim Flaherty a non seulement attendu qu'il reste cinq minutes à la réunion avant d'annoncer ses intentions, mais il n'a pas davantage expliqué en quoi consistent les nouveaux paramètres de calcul utilisés par Ottawa. Tout au plus a-t-il dit que les «principes» restent les mêmes.

 

Cette précipitation a semblé surprendre la ministre des Finances du Québec, Monique Jérôme-Forget. «On ne connaît pas la nouvelle formule. On nous a seulement donné un chiffre pour l'année prochaine. Nos fonctionnaires vont travailler pour trouver la formule, question de mieux comprendre», a-t-elle dit.

 

Le ministre ontarien des Finances, Dwight Duncan, ne semblait pas plus heureux du peu d'explications fournies par Ottawa. «Ça ne montre pas une ouverture au dialogue», a-t-il dit.

 

Le programme fédéral de péréquation permet, grâce à une formule complexe, de calculer la richesse de chaque province canadienne (sa capacité fiscale) et de venir en aide à celles qui sont plus pauvres que la moyenne, et ce, afin de réduire les disparités régionales dans les services offerts. Le hic, c'est que la valeur des ressources naturelles est désormais incluse en partie dans le calcul. Avec la flambée des prix du pétrole et du gaz, les écarts entre les provinces riches (Alberta, Saskatchewan) et les moins nanties (Québec et Ontario) se sont creusés, avec pour résultat qu'Ottawa a dû verser des sommes plus importantes pour les combler.

 

Or, Ottawa ne veut plus que la facture de ce programme bondisse de 10 à 15 % par année. Jim Flaherty souhaite que la hausse des paiements aux provinces reflète davantage la croissance réelle de l'économie canadienne. «Les Canadiens vont être d'accord que c'est la chose responsable à faire», a dit Jim Flaherty hier. Surtout, ajoute-t-il, que 70 % de la population canadienne vit maintenant dans une province qui reçoit de la péréquation, étant donné que l'Ontario recevra une part de la cagnotte. «La réalité, c'est que c'est impossible de soutenir une croissance de 15 % par année.»

 

Inévitablement, ce changement fait des gagnants et des perdants. «Je pense que mes collègues ont compris, a dit Jim Flaherty. Mais c'est sûr que les gens en veulent toujours plus, et il faut s'y attendre.»

 

Le Québec perdant

 

Au chapitre des perdants figure le Québec, dont la péréquation représente près de 12 % des revenus annuels. Le changement d'Ottawa privera la province d'environ 50 millions de dollars en 2009-10. Il s'agit d'une baisse par rapport aux projections, mais pas d'une réduction nette, puisque le programme continue à croître.

 

Ainsi, le Québec touchera 8,355 milliards de dollars grâce à la péréquation en 2009-10, comparativement à 8,028 milliards cette année. Une hausse de 327 millions de dollars.

 

La perte de 50 millions n'a d'ailleurs pas semblé offusquer la ministre Monique Jérôme-Forget. «On a toujours fait des évaluations conservatrices sur ce qu'on pensait recevoir», a-t-elle dit. Selon la ministre, qui fera le point sur l'état des finances du Québec aujourd'hui, la modification d'Ottawa est «une approche raisonnable» dans le contexte actuel. «Un gouvernement ne peut pas faire face à des coûts exorbitants en hausse.» Elle dit néanmoins rester vigilante pour les années à venir.

 

Bien conscient que la péréquation a été utilisée pour régler en grande partie le déséquilibre fiscal, Jim Flaherty a promis hier que ce programme continuerait de croître dans les prochaines années, même si le rythme est plus lent.

 

L'Ontario gagnant

 

Le programme de péréquation coûtera 14,2 milliards de dollars au gouvernement fédéral en 2009-10. C'est 600 millions de plus que cette année. Et une bonne partie de cette somme prendra le chemin de l'Ontario, qui touchera des paiements de péréquation pour la première fois de son histoire. La province recevra 347 millions en 2009-10.

 

Ce changement témoigne avec éloquence du déplacement de la richesse au pays. L'Ontario, responsable de 40 % du PIB canadien, est maintenant une province qui a besoin de l'argent du fédéral pour assurer des services équivalents à sa population, alors que les provinces riches en ressources naturelles, comme l'Alberta, la Saskatchewan, la Colombie-Britannique et Terre-Neuve, ne toucheront pas de péréquation en 2009-10.

 

Le ministre des Finances de l'Ontario, Dwight Duncan, semblait presque gêné de cette situation hier. «Je ne pense pas que ça va durer longtemps», a-t-il dit. Depuis la mise en place de ce programme, il y a 51 ans, l'Ontario s'est qualifiée techniquement à cinq reprises pour recevoir de la péréquation, mais n'a jamais touché d'argent.

 

L'Ontario, qui a longtemps été le moteur économique du Canada, est en pleine tourmente, avec un secteur manufacturier en difficulté et un secteur de l'automobile en décroissance. Jim Flaherty, qui a été ministre des Finances de l'Ontario sous le gouvernement de Mike Harris, a dit être «inquiet» pour sa province. «Oui, ça m'inquiète, a-t-il dit. Mais la réalité est que l'Ontario y a droit et que, malheureusement, la province pourrait y avoir droit pour encore un moment. [...] En tant qu'ancien ministre provincial, ça me fait quelque chose de voir ça.» L'Ontario prévoit faire un déficit de 500 millions de dollars pour l'année en cours, qui prendra fin le 31 mars prochain.

 

Le premier ministre de Terre-Neuve, Danny Williams, a dit que c'était un jour heureux pour sa province, qui ne touchera pas de péréquation pour la première fois de son histoire, notamment grâce aux revenus du pétrole et du gaz. Il a dit comprendre le sentiment des Ontariens. «On sympathise. On comprend c'est quoi faire face à une économie en difficulté», a-t-il dit. M. Williams estime que les Terre-Neuviens ont réussi à relancer leur économie et que cela mérite le respect de tous. «Je pense que les blagues de "Newfie", c'est terminé», a-t-il lancé.

 

Excellent commentaire de Jaques Noël sur le site du Devoir :

 

Comment l'Ontario, qui envoie plus de 20 milliards à Ottawa qu'elle n'en reçoit en retour, peut maintenant recevoir de la péréquation, le BS du Canada? C'est que le vrai BS est à Ottawa...

 

Depuis des années, les Feds ont réussi habilement à nous faire accroire qu'on était tellement, mais tellement pauvres au Québec, que les riches Albertains et Ontariens, par pure solidarité canadienne (ils nous aiment tant) nous envoyaient un beau tchèque annuel de 8 milliards pour payer l'épicerie à Monique. Cest l'une des plus grandes légendes urbaines du fédéralisme canadien.

 

D'abord le fric ne vient pas de l'Ontario et de l'Alberta mais bien d'Ottawa. Le 8 milliards fait partie d'une enveloppe de 14 milliards distribuées en péréquation à 6 provinces. Per capita les Québécois sont ceux qui reçoivent le moins(présentement)

 

Ottawa lève 240 milliards en taxes et impots, coast to coast. Mais Ottawa ne redistribue pas tout le magot, loin de là. Ottawa fait disparaitre 50 milliards de dollars. Et c'est là l'attrape, trop longtemps caché. En gros 35 milliards va au paiment de la dette, 10 vont aux surplus (du temps des surplus s'entend) et 5 à l'aide internationale. Il redistribue ensuite les 190 milliards et nous fait accroire que l'on vit le fédéralisme rentable.

 

Le problème évidemment est du coté des souverainistes qui ont été, jusqu'ici, incapables d'expliquer tout ça en langage simple.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 21
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Le problème évidemment est du coté des souverainistes qui ont été, jusqu'ici, incapables d'expliquer tout ça en langage simple.

 

Y a t il quelqu'un qui pourrait me dire pourquoi PERSONNE AU P.Q. n'a été capable de nous expliquer ce que M Noël vient de nous expliquer en quelques phrase très CLAIRES, NETTES ET PRÉCISES!?!?!?!!

 

Ottawa lève 240 milliards en taxes et impots, coast to coast. Mais Ottawa ne redistribue pas tout le magot, loin de là. Ottawa fait disparaitre 50 milliards de dollars. Et c'est là l'attrape, trop longtemps caché. En gros 35 milliards va au paiment de la dette, 10 vont aux surplus (du temps des surplus s'entend) et 5 à l'aide internationale. Il redistribue ensuite les 190 milliards et nous fait accroire que l'on vit le fédéralisme rentable.

 

Y a t il moyen de vérifier ces chiffres. Car si c'est vrai, 2o% de 50 milliards c'est $10 milliards par année!!!

 

Il me semble que si tout le monde entendait ce que M Noël avait à dire sur ce sujet, le Québec serait en colère contre le Fed et demanderait de ravoir l'Argent de trop qu'on envoie au crisse de Gouv. Fédéral sans nous faire "feeler" cheap.

 

Si ce que M. Noël raconte est vraiment vrai, que pouvons nous faire pour ravoir notre cash sans avoir à se mettre à genoux devant les osties membres du Gouv Fed.!?

Link to comment
Share on other sites

Mais habsfan c'est ça qu'on dit depuis le début, le Québec envoyait 44 milliards à Ottawa en 2004, si l'économie du Québec représente 19.5% du PNB du Canada, ça fait environ 225 milliards en 2004 de taxes collectés partout au Canada.

 

Ça fait du sens ce chiffres.

Link to comment
Share on other sites

Mais habsfan c'est ça qu'on dit depuis le début, le Québec envoyait 44 milliards à Ottawa en 2004, si l'économie du Québec représente 19.5% du PNB du Canada, ça fait environ 225 milliards en 2004 de taxes collectés partout au Canada.

 

Ça fait du sens ce chiffres.

 

Oui, je sais que ça fait des années que tu me dis la même chose, mais quand je peux voir les chiffres(comme dans l'Article de M noël) ça rend les choses tellement plus clair et plus simple.

Link to comment
Share on other sites

Et en retour, Ottawa verse 20 billions a Quebec pour l'amener a la moyenne.

 

SI le Québec a envoyé 44 milliards$ à Ottawa, je m'attends à ce qu'Ottawa dépense 44 milliards$ au Québec. PAs un sous de moins. C'est notre argent.

 

Je ne te comprends pas? Es tu en traîn de dire qu'on devrait se contenter de recevoir la moitié de ce que nous envoyons à Ottawa?? Ça ne fait aucuns sens!

 

Pire encore, le Canada a un plaisir fou de voir la Québec à genou devant lui, en traîn de le supplier pour ravoir SON argent!

Link to comment
Share on other sites

Quebec sends 44 Billion, and receives back 20 billion = -$24 Billion

 

The $-24 billion, includes all the federal services. If we were to live in la-la land in pretend like Quebec was a country, we would still have to pay for the federal services transferred to Quebec.

 

All right, so If Canada gives Québec 24 to 30 billion$ worth of Services (the Army, Border guards, and whatever else the Feds pay for) and we receive another 8 billion$ in Equalization, where is the other 6 to 12 billion$???

 

Why would we still have to pay for Federal services once we were a country? That's why we would take a portion of the Federal debt, so we wouldnT' ahve to pay anything to the feds anymore!

 

If I was Alberta, i'd have 10x more reason to separate.

 

That's because you only think with your wallet! Seperation is not a quesiton of money to seperatists. C'est une question de Langue, de culture, de façon de vivre!

Link to comment
Share on other sites

Equalization payment measure GDP per Capita by province, and is averaged. Say the average is $30,000 in Canada, and Quebec falls at $27,000. The Gap is $3,000

 

Then $3,000 x 7.5M people = $22.5B

 

So why is it that we only receive 8 billion in Equalization payments(2007 and 2008)?

Link to comment
Share on other sites

Malek,

 

Cmon

 

Quebec sends 44 Billion, and receives back 20 billion = -$24 Billion

 

The $-24 billion, includes all the federal services. If we were to live in la-la land in pretend like Quebec was a country, we would still have to pay for the federal services transferred to Quebec.

 

And what about Ontario/Alberta/BC WHICH ARE MUCH WORSE OFF than Quebec in the federal system.

 

 

Your playing the dangerous game the separatists want you to believe, that Quebec is being royally screwed..and that others arent. It's a self-promoting piece of propaganda. Its gasping at straws once again.

 

If I was Alberta, i'd have 10x more reason to separate.

 

 

Alright, I concede to you that we get everything back in services. But wouldn't you prefer those jobs be created in this province instead of Ottawa? I mean, the crazy salaries there and all the consultant firms setup in Ottawa just to get contracts, imagine if we had the same in Montreéal/Québec city?

 

I prefer having that money spend over here, with our own priorities.

Link to comment
Share on other sites

HabsFan your missing the point.

 

Equalization payment measure GDP per Capita by province, and is averaged. Say the average is $30,000 in Canada, and Quebec falls at $27,000. The Gap is $3,000

 

Then $3,000 x 7.5M people = $22.5B

[/b]

 

no way in hell, equalization isn't accounted like that, not even remotely.

 

It's the ability for every province to raise tax money according to an average, the federal level that average with equalization.

 

Actually Quebec is something like 600$ off that average, don't quote me on it though.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...