Jump to content

Recommended Posts

L'inquiétude gagne les entrepreneurs

25 juin 2008 - 15h54

 

Presse Canadienne

 

L'optimisme des entreprises est à la baisse presque partout au Canada et a atteint son plus bas niveau depuis 2001 en raison de l'augmentation des prix de l'énergie et de l'incertitude économique.

 

C'est ce que révèle le plus récent sondage de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI).

 

L'indice du baromètre des affaires de la FCEI a reculé pour un troisième trimestre d'affilée pour se fixer, en juin, à 100,7 à l'échelle nationale, a indiqué mercredi le groupe dans un communiqué.

 

En guise de comparaison, l'indice s'était élevé à 104,0 en mars 2008 et à 104,2 en décembre 2007.

 

«La récente flambée des prix des carburants et la faiblesse continue des marchés d'exportation américains ont eu raison de l'optimisme des entreprises, a indiqué Simon Prévost, vice-président de la FCEI pour le Québec.

 

«Les faibles résultats sont plus prononcés en ce qui concerne les entreprises qui exportent vers les États-Unis et celles dont la masse salariale est plus élevée.»

 

Des dix provinces canadiennes, l'Alberta est la seule à afficher des résultats nettement supérieurs à ceux du trimestre précédent, l'indice y passant de 102,8 en mars à 106,3 en juin.

 

L'optimisme des entrepreneurs demeure élevé en Saskatchewan et à Terre-Neuve-et-Labrador, à 110,3, quoique ces résultats soient nettement inférieurs à ceux enregistrés lors du précédent trimestre.

 

Au Québec, par contre, l'indice a subi une légère baisse, glissant de 101,6 en mars à 100,2 en juin.

 

Le repli a été beaucoup plus marqué en Ontario et en Nouvelle-Écosse où on a décelé des indices de 96,9 et 93,3 respectivement.

 

L'optimisme par secteur est resté plus ou moins constant, avec des niveaux supérieurs dans le secteur des services et des niveaux inférieurs pour les industries de production de biens.

 

Les attentes relatives à l'emploi demeurent positives, bien que les entreprises du Québec, de l'Ontario et du Manitoba affichent les plans d'embauche les plus faibles.

 

Le rapport de la FCEI s'appuie sur 1874 réponses recueillies dans le cadre d'un sondage réalisé par télécopie et par Internet, entre le 2 et le 13 juin.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...