IluvMTL

ville-marie
Quais De Lorimier - Phase 1 (espace public, commercial, bureaux), Phase 2 (Tours 28, 40)

205 messages dans ce sujet

Pinned posts

Nom: Quais de Lorimier

Hauteur en étages: 40

Hauteur en mètres: 

Coût du projet: 500 millions

Promoteur: Société de développement Bertone

Architecte: S9 Architecture

Entrepreneur général:

Emplacement: Sainte-Catherine et de Lorimier, Montréal, Québec, Canada

(Gracieuseté de IluvMTL)

quais-emplacement.jpg.60ab980d1275919c1a83179f17903358.jpg

Début de construction:

Fin de construction:

Site internet: http://quaisdelorimier.com/business/

Lien webcam:

Autres informations: Le complexe prévoit deux tours résidentielles de 40 et 28 étages, des bureaux, des commerces, un hôtel, une rue piétonne recouverte d'un toit en verre et une salle d'événements de 3000 places.

Rumeurs:

Aperçu artistique du projet:

quais.thumb.jpg.4b8f2687c3178ac5d7281c6bd1f446f9.jpg

Maquette: 

Autres images: 

Vidéo promotionnelle: 

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Retour sur le concept de planification à très long terme-- par exemple un horizon de 50 ans: des distinctions s'imposent.

- Quand il s'agit de projets nécessitant ds investissements fixes majeurs amortis sur une longue période (par exemples des installations hydro-électriques ou nucléaires, des grands ponts, des lignes de métro, etc.), cela va de soi qu'il est impératif de considérer un horizon de long terme, équivalent à la durée de vie utile des investissements, et de structurer le financement en conséquence.  Et puisque qu'il est impossible de prédire l'avenir lointain avec précision, il faut s'en remettre à des prévisions fondées sur des hypothèses raisonablement solides. Ce n'est pas parfait, mais c'est le mieux qu'on puisse faire, étant donné que l'investissement doit être fait intégralement au moment présent.

- Quand il s'agit de déterminer des règles (par exemple le zonage) qui régiront (le temps futur est important)  les usages permis, sur une longue période s'étendant du temps présent à un avenir lointain, une bonne dose de flexibilité est non seulement nécessaire, mais possible.

   - Nécessaire, pour s'adapter au besoin à des changements radicaux qui auront pu survenir entretemps, notamment en matière technologique (dimension la plus imprévisible), économique, sociale ou démographique (dimension la plus prévisible).

   - Possible, parce que les décisions d'investissements afférentes à des usages dans la zone concernée ne sont pas toutes prises au moment présent, mais, au contraire, au fil du temps.  C'est cette dernière distinction qui est cruciale.

S'enfermer aujourd'hui dans des règles (affublées du terme «plan») qui prétendraient s'appliquer intégralement dans 50 ans serait non seulement ridicule, mais en définitive peu ou pas crédible  --car cela équivaudrait à nier aux générations futures (et aux décideurs du futur) le droit de modeler leur mode de vie selon un code ou des valeurs ayant eu cours 50 ans auparavant. Même la planification «scientifique» à la soviétique ou chinoise à ses plus grandes heures de gloire n'avait pas cette prétention!

 

 

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, FrancSoisD a dit :

Y'a qu'à voir la quantité phénoménale de stationnements à l'ouest et au sud du c.-v. qui ont été ou sont sur le point d'être construits -- des dizaines! ---, et ce, en à peine 10-15 ans.

Toutefois, je crois que LA condition sine qua non pour vendre des milliers de condos dans l'est du c.-v. au cours des 1-2 décennies à venir sera une plus grande abordabilité que dans Griffintown et l'hyper-centre.

Bref, il faudra s'attendre à une architecture aussi "plus abordable" (parfois "bordeline cheapo"...

Une seconde condition gagnante sera certes une offre d'habitation (avec du locatif non luxueux) et commerciale diversifiée, et pas uniquement concentrée sur Ste-Catherine.

Il faut s'adresse à tous les revenus pour préserver la mixité sociale et surtout ne pas faire de concession sur l'apparence des constructions, comme on l'a fait dans Griffintown. Il ne faut plus de ce style coop aussi évident, pas plus que des HLM clairement identifiables. Certains immeubles pourraient même s'adresser à différentes clientèles avec des entrées spécifiques, sans pour autant appauvrir le design de l'ensemble.

Inspirons-nous des quartiers anciens de Montréal qui ont à la fois une certaine homogénéité, tout en ayant leur personnalité propre. C'est sûr que ce sera à partir d'une échelle plus dense, mais soigneusement appliquée, pour que les nouveaux quartiers aient une qualité de vie maximum dans des espaces urbains vraiment agréables à vivre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, acpnc a dit :

Il faut s'adresse à tous les revenus pour préserver la mixité sociale

Idéalement oui.  Mais je m'interroge toujours à propos du défi posé par des prix des terrains logiquement plus élevés que dans des zones éloignées.  Une solution typique consiste à procéder par une «subvention croisée implicite*» (excusez le jargon!) qui consiste (pour la municipalité émettrice des permis de construction) à exiger un pourcentage de logements à prix abordables. Cette condition peut  être acceptable pour les promoteurs privés, s'ils y trouvent globalement leur compte, c'est-à-dire si le zonage corollairement accordé leur permet de réaliser des profits suffisants sur les (autres) unités vendues au prix du marché. Si tu te souviens bien, dans l'article qui tu as récemment partagé concernant le redéveloppement d'un ancien quartier de Stockholm, c'est un aspect qui avait été «ignoré» par les promoteurs du projet global (pas d'unités à prix modiques).

* Je qualifie cette subvention d'implicite parce qu'elle n'implique pas de transferts monétaires des autorités publiques vers les promoteurs privés; c'est également différent des approches impliquant des rabais de taxes foncières (municipales) ou des crédits d'impôts (provinciaux et/ou fédéraux).

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il va de soi qu'il faudra des ententes entre la Ville et les promoteurs pour garantir un pourcentage de logements abordables et cela pour plusieurs raisons. On parle ici de milliers de logements neufs, condos, appartements et possiblement coops. Une offre qui doit être absorbée dans des délais raisonnables, si on ne veut pas avoir des chantiers étalés sur des décennies. N'oublions pas non plus qu'il y aura une ou des parties bureaux et aussi commerciale. C'est pour cela qu'il est si important de bien planifier tout le secteur avec un PPU en conséquence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par nephersir7
      .
      J'ignore si ce projet est lié à la société du vieux-port mais la page dit que c'est "en cours"
      http://www.smithvigeant.com/ecologia







    • Par IluvMTL
      http://affaires.lapresse.ca/economie/agroalimentaire/201707/05/01-5113435-molson-va-construire-une-nouvelle-brasserie-a-montreal.php
      Agrandir
      La vocation de l'ancienne brasserie de la rue Notre-Dame reste à déterminer, mais Molson Coors entend bien y laisser une marque bien vivante de sa présence qui remonte à plus de 200 ans.
      PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE
      Molson Coors Brewing Company a finalement décidé de construire une toute nouvelle brasserie dans la grande région de Montréal plutôt que de rénover ses installations bicentenaires de la rue Notre-Dame Est.
      Le président de Molson Coors Canada en a fait l'annonce aux employés de la brasserie montréalaise à 11 heures ce matin.
      L'entreprise entreprend maintenant l'étude du site qui sera choisi pour l'érection d'un nouveau centre brassicole qui regroupera tant les activités de production que de distribution. L'entreprise prévoit injecter jusqu'à 500 millions pour la réalisation de ce nouveau projet. 
      La vocation de l'ancienne brasserie de la rue Notre-Dame reste à déterminer, mais Molson Coors entend bien y laisser une marque bien vivante de sa présence qui remonte à plus de 200 ans.
       
       
      http://montreal.ctvnews.ca/molson-coors-plans-to-spend-up-to-500-million-to-build-new-montreal-brewery-1.3489843
       
    • Par SkahHigh
      Ce matin, j'ai remarqué qu'il y avait des tests de sol en cours sur le terrain adjacent au siège social de SNC-Lavalin. Les tests étaient effectués par la compagnie Forage Downing. Signe d'un projet futur à venir sur ce site?
    • Par WestAust
      Nom: QUAD Windsor
      Hauteur en étages:
      Hauteur en mètres: 
      Coût du projet: 
      Promoteur: Cadillac Fairview
      Architecte: Adrian Smith + Gordon Gill Architecture
      Entrepreneur général:
      Emplacement: 600 et 750 Peel
      Début de construction:
      Fin de construction:
      Site internet: 
      Lien webcam: 
      Autres informations: All pictures comes from this newswire feed: Cadillac Fairview presente le Quad Windsor : un nouveau quartier voit le jour au centre-ville de
      Rumeurs: 
      Aperçu artistique du projet: 

      Maquette: 
      Autres images: 


      Vidéo promotionnelle:
    • Par nephersir7
      Je n'ai pas trouvé de meilleur fil, mais c'est en construction!