Jump to content

Recommended Posts

Dornier : le Québec en voie de gagner la bataille

4 décembre 2009 | 12h17

 

Olivier Bourque

Argent

 

Le Québec est en voie de gagner la bataille contre l’Ontario en vue d’attirer l’usine de fabrication des avions amphibies Seastar du constructeur américain Dornier, un investissement qui pourrait engendrer la création de 150 à 200 emplois directs.

 

Déjà à l’automne, le constructeur avait choisi Saint-Jean-sur-Richelieu pour sa nouvelle usine, mais avait repoussé son annonce prévue à Orlando après avoir reçu une offre du gouvernement ontarien qui mise sur la Ville de North Bay.

 

Mais cette fois-ci le vent est bon et l’avantage va au Québec. Plusieurs intervenants qui gravitent autour du dossier se montrent confiants de pouvoir accueillir les installations. L’annonce pourrait survenir avant la fin du mois de décembre.

 

«Il y a une bonne ouverture en ce moment. Je crois que nous avons le vent dans les voiles c’est certain», a souligné Gilles Dolbec, maire de Saint-Jean-sur-Richelieu, de ses vacances en Floride.

 

Dornier était à Montréal

 

D’autres signent ne manquent pas. Selon nos informations, des dirigeants de Dornier étaient à Montréal la semaine passée afin de discuter du montage financier qui leur permettrait de s’installer sur la Rive-Sud.

 

Les discussions iraient bon train avec Investissement Québec et le ministère de Développement économique en vue de trouver le financement leur permettant de s’installer au Québec. La Société Générale de financement (SGF) ne serait plus dans les discussions.

 

Le constructeur Dornier demandait au départ une aide d’environ 60 millions $ sous forme de prêts et de subventions. La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu nous a confirmé qu’un congé fiscal a été proposé au constructeur américain.

 

Joint par Argent, la porte-parole d'Investissement Québec Josée Béland affirme que les discussions «se passent bien». «Il continue d'avoir des discussions, mais il n'y a pas de décisions prises à l'heure actuelle. Ça suit son cours», a-t-elle signifié.

 

Dornier aime Montréal

 

Autre point non-négligeable : le président du conseil d’administration Conrado Dornier aime beaucoup Montréal et le Québec. Selon nos informations, il a même un pied à terre dans la Métropole. Il connaît donc très bien l’environnement d’affaires de la ville et la force de son secteur aéronautique.

 

Québec considère aussi la venue de Dornier très sérieusement. Le ministre du Développement économique Clément Gignac a même rencontré les dirigeants de Dornier en novembre dernier en vue de les convaincre de venir au Québec.

 

L’implantation de l’usine permettrait aussi la création de 70 à 75 emplois chez Pratt & Whitney qui fabriquerait les moteurs de l’avion Seastar. L’avion a déjà fait l'objet de 25 commandes selon des chiffres obtenus par Dornier.

 

Le Seastar est un élément central de la stratégie de la famille allemande Dornier qui a investi 150 millions US pour relancer l’avion. Elle veut toutefois assembler l'appareil en Amérique du Nord afin de limiter les risques face aux fluctuations de l'euro et pour se rapprocher de son principal marché.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...