Jump to content

steve_36
 Share

Recommended Posts

Le Club Saint-Denis s’éteint après 135 ans

 

Écrit par Yvon Laprade

Mercredi, 15 juillet 2009

 

Le réputé Club Saint-Denis ferme ses portes, a appris RueFrontenac.com. La direction du club privé fondé en 1874 en a informé ses 75 employés syndiqués (CSN), lors d’une réunion, mercredi après-midi.

 

''Nous sommes sous le choc. Nous avons la très nette impression que la direction du club a voulu se débarrasser du syndicat…'', a confirmé un employé du Saint-Denis, qui a requis l’anonymat.

 

La majorité des employés du club ont de 15 à 30 ans d’ancienneté, et plusieurs ont accusé le coup avec émotion. «D’autant plus, ajoute cet employé, qu’on ne s’attendait pas à ce qu’on nous annonce une fermeture de façon aussi brutale.»

 

La direction du club privé n’aurait par ailleurs «jamais voulu ouvrir ses livres» pour tenter de discuter de sa situation financière. «On se demande même quel est le but visé par ses dirigeants», ajoute ce même employé.

 

15 septembre

 

Tout indique que le club privé de la rue Laval, au centre-ville, sera fermé définitivement à compter du 15 septembre. Or, il semble qu’un nombre considérable de membres du club n’étaient même pas au courant des projets de la direction, pas plus tard que lundi.

 

RueFrontenac.com n’a pas été en mesure d’obtenir les commentaires du directeur général du Saint-Denis, Marc Ouimet. Toutefois, un membre de la direction a confirmé, par téléphone, que la fermeture était «définitive».

 

«Ça ne marche pas…», a-t-il admis, sans donner plus de détails.

 

Prévisible

 

La disparition du Saint-Denis était toutefois prévisible, si on se fie aux gestes posés il y a quelques mois par sa direction.

 

En mars dernier, l’immeuble du centre-ville a été mis en vente. La direction évoquait alors «la désuétude des infrastructures du Club» et «le faible taux de renouvellement des membres».

 

Il avait alors été question d’un déménagement ailleurs au centre-ville. Mais la direction n’avait pas fourni plus de détails.

 

«Les besoins de nos membres ont changé», avait expliqué le directeur général, Marc Ouimet.

 

Un fait demeure: la fin du Saint-Denis marque la fin d’une époque, compte tenu que le club privé a déjà été considéré comme un bastion de la bourgeoisie canadienne-française.

 

• Le Club Saint-Denis comptait 600 membres[/Quote]

 

Quelqu'un ici connaissait-il ce qui se passait vraiment à l'intérieur de ce club.

Link to comment
Share on other sites

''Nous sommes sous le choc. Nous avons la très nette impression que la direction du club a voulu se débarrasser du syndicat…'', a confirmé un employé du Saint-Denis, qui a requis l’anonymat.

 

Ça me fais rire quand j'entends ce genre de commentaire venant de personnes syndiqués.

 

À ce que je sache, le Club St-Denis était un organisme PRIVÉ, donc ça appartenant à quelqu'un. Si cette personne veut fermer son établissement, aussilongtemps que son bail est terminé et qu'il n'a pas d'autre contract en vigueur, il peut le fermer pour n'importe quelle raison il veut...c'est SON établissement!

 

Gang de cons!

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...