Jump to content

Trains de banlieue - Discussion générale


Chuck-A

Recommended Posts

Je me suis mal exprimé.  Oui il n'y a qu'une voie sur tous ces viaducs qui passent au dessus des rues, mais effectivement l'espace 'right-of-way' est possiblement suffisant pour y mettre 1x voie CN et 2x voies REM.  Par contre ça serait complexe car en ce moment la voie CN est généralement en plein milieu (exemple Papineau sur mon image).  Il faudrait la décaler d'un côté pour laisser l'espace aux voies REM. 

L'alternative soit partager le right-of-way mais passer le REM en aérien, au dessus du CN, m'apparait impossible?  Visuellement ça serait horrible haut, et je ne suis pas certain qu'il serait possible de pieuter des poutres si près des voies actives du CN.  De plus le dégagement au dessus des voies du CN devrait être important considérant que des trains y passe pour desservir le port, donc avec double conteneurs.

 

image.png

 

image.png

 

 

 

image.png

image.png

image.png

Link to comment
Share on other sites

Une autre idée pour un métro sur cette emprise, serait de doubler/tripler lorsque l’on peut oui, mais aussi creuser ou même exproprier pour de courtes distances si nécessaire. Il y quelques blocs avec des bâtiments délabrés, des habitation de faible densité et des garages.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, mk.ndrsn a dit :

Une autre idée pour un métro sur cette emprise, serait de doubler/tripler lorsque l’on peut oui, mais aussi creuser ou même exproprier pour de courtes distances si nécessaire. Il y quelques blocs avec des bâtiments délabrés, des habitation de faible densité et des garages.

Il y a aussi une large emprise d'Hydro-Québec parallèle à la voie du CN, en partance du boulevard Acadie, via le poste Fleury et jusqu'au poste Charland un peu à l'est de Christophe-Colomb. Je ne sais pas à quel point c'est possible, mais si on pouvait enfouir cette portion de la ligne à haute tension, il y aurait suffisamment d'espace au sol pour l'emprise d'un métro en viaduc.

À l'est du poste Charland, j'imagine qu'il faudrait exproprier/optimiser l'emprise actuelle et/ou empiéter sur la rue Port-Royal (quitte réduire sa largeur pour la rendre à sens unique), et ce au moins jusqu'à Saint-Michel.

Au-delà, la voie borde le boulevard Industriel, des emprises Hydro Québec, des industries légères, stationnements et terrains vagues. Au pire, on pourrait imaginer un viaduc avec pylônes en rive et le boulevard Industriel au centre. En plein quartier industriel, je ne pense pas qu'il soit pertinent de protéger les vues ou assurer la quiétude des voisins. 

Link to comment
Share on other sites

L'emprise ferroviaire pourrait être élargie, cependant ce genre de travaux seraient vraiment un cauchemar de logistique pour que les trains continues de passés dans un espace restreint.

Pour la ligne, elle vient d'être rehaussée sur des nouveaux pylônes  

Link to comment
Share on other sites

De longs retards pour les usagers des trains de banlieue de Deux-Montagnes et de Mascouche, mais ils ne sont pas liés au travaux du REM... mais plutôt au froid, semble-t-il.

J'espère que les tests que subiront les wagons du REM en chambre climatique, en Autriche, et sur le segment représentatif entre la station Rive-Sud et le boulevard Milan (3,5 km) l'an prochain seront concluants.  Sinon, j'entends déjà le monde qui ne seront pas "bin bin" contents ! :begging:

Embouteillage ferroviaire dans le tunnel du mont Royal

71ca6c70-229b-11ea-82bb-0eda3a42da3c.jpg
PHOTO STÉPHANIE LACHAPELLE, MOUVEMENT/RALLY TRAIN DEUX-MONTAGNES  |  Une usagère du train de banlieue de Deux-Montagnes a publié une photo montrant une file de plusieurs centaines de personnes quittant la gare Montpellier pour aller prendre un autobus régulier de la Société de transport de Montréal.

Des milliers d’usagers des trains de banlieue de Deux-Montagnes et de Mascouche ont subi des retards allant jusqu’à 90 minutes, jeudi matin, après avoir été coincés dans un embouteillage ferroviaire majeur dans le tunnel du mont Royal.

Publié le 19 décembre 2019 à 15h11  |  BRUNO BISSON  |  LA PRESSE

Peu avant 7h, le train #922, parti de la gare de Deux-Montagnes en direction de la gare Centrale, à Montréal, une voiture automotrice MR-90 s’est immobilisée d’elle-même après que les systèmes de détection du train eurent détecté une fuite d’air dans des valves, qui servent notamment à alimenter les freins.

Selon Catherine Maurice, porte-parole du réseau exo, responsable des trains de banlieue de la métropole, la température très froide en ce début de journée aurait fait geler ces deux valves d’air. Au dégel, pendant le trajet, elles ont commencé à présenter des fuites qui ont déclenché le système d’arrêt automatique du train, pour des raisons de sécurité.

Au moment de l’arrêt, le train se trouvait encore à des centaines de mètres de la gare Centrale dans le tunnel, qui ne possède pas de sortie de secours. Le train qui avait précédé le 922 à la gare Centrale, et qui était en attente de son prochain départ, a remonté le tunnel jusqu’au train en panne.

Les passagers ont alors été transbordés dans le train de secours avec l’aide d’employés d’exo, puis transportés à la gare Centrale où ils sont finalement arrivés avec plus d’heure de retard.

Officiellement, l’incident était clos à 7h53. Mais en pratique, tous les départs des trains Deux-Montagnes et de Mascouche qui devaient suivre le train 922 dans le tunnel sous le mont Royal, en pleine période de pointe du matin, ont dû aussi s’immobiliser, en attendant que la voie se libère.

Au final, tous les trains de la pointe du matin en partance des gares de Deux-Montagnes et Mascouche ont ainsi été retardés, en cascade. On estime qu’en semaine, durant le pointe du matin, environ 18 000 personnes se déplacent vers le centre-ville de Montréal sur ces deux lignes de trains.

Le service est revenu peu à peu à la normale seulement à partir de 10h jeudi matin.

«Ça promet!»

Sur la page Facebook du Mouvement/Rally Deux-Montagnes, l’incident n’a pas manqué de provoquer des réactions acerbes des usagers à l’endroit du réseau exo ou de Bombardier, qui opère les trains et fait leur entretien.

Déjà échaudés par une fermeture prochaine du tunnel du mont Royal, qui mettra fin aux services actuels de trains de banlieue jusqu’au centre-ville, des usagers n’ont pas manqué de faire un parallèle entre l’incident de jeudi matin et le chaos quotidien que plusieurs appréhendent lorsque leur liaison en transport collectif exigera jusqu’à deux correspondances entre des modes de transport.

Un usager du train de 6h17, parti de Mascouche vers la gare Centrale, a affirmé que le train avait dû s’immobiliser à la gare Sauvé afin de permettre aux passagers d’en descendre et d’aller prendre le métro à la station Sauvé, située 250 mètres plus loin. En raison de l’étroitesse du trottoir, mal déneigé, «des centaines de passagers sont forcés de marcher à la queue leu leu par une température de -33C (facteur éolien inclus) avant de s'engouffrer par les deux minuscules portes de l'édicule qui donne accès à la station de métro.»

Une usagère du train de banlieue de Deux-Montagnes a pour sa part publié une photo montrant une file de plusieurs centaines de personnes quittant la gare Montpellier, vers 7h du matin, pour aller prendre un autobus régulier de la Société de transport de Montréal, qui ne dispose d’aucune marge de manoeuvre pour desservir sa clientèle, en périodes de pointe.

«25 minutes dehors, pas de bus. Ça promet!», disait simplement le commentaire accompagnant la photo.

«Il ne faudrait pas que les gens fassent des amalgames entre ce qui s’est passé ce matin et ce qui se passera avec les mesures de remplacement, après la fermeture tu tunnel», a tenu à préciser Mme Maurice.

«Il y a une grosse différence entre une situation d’urgence, non planifiée, comme celle qui est arrivée ce matin, et les mesures d’atténuation qui, elles, seront livrées de manière planifiée, avec des autobus qui vont attendre les passagers à leur descente du train.»

Les services sur ces deux lignes de trains de banlieue seront interrompus dans des gares du nord de Montréal, à compter du 30 mars prochain, en raison de travaux majeurs de modernisation de ce tunnel, qui restera fermé pour au moins deux ans.

https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201912/19/01-5254365-embouteillage-ferroviaire-dans-le-tunnel-du-mont-royal.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

------------------------------------------

Autre article sur cet "événement":

https://www.tvanouvelles.ca/2019/12/19/heure-de-pointe-difficile-sur-la-rive-nord

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...
Il y a 2 heures, SkahHigh a dit :

Photos trouvées dans La Presse d’aujourd’hui, on a maintenant une idée de ce à quoi ressembleront les nouveaux wagons en détail.

5D201AF2-28C0-48B6-9424-7234E030576E.png

 

Dans le Vieux-Montréal?

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...