Jump to content

L'économie canadienne tombe en panne au premier trimestre


ErickMontreal
 Share

Recommended Posts

L'économie canadienne tombe en panne au premier trimestre

 

30 mai 2008 - 09h28

 

Agence France-Presse

 

L'économie canadienne est tombée en panne au premier trimestre pour la première fois depuis presque cinq ans, selon Statistique Canada.

 

Le produit intérieur brut a fléchi de 0,1%, selon les données que l'agence fédérale publie vendredi.

 

Ce ralentissement est nettement plus marqué que ce qu'avait prévu le marché, qui tablait plutôt sur une hausse de 0,4% à 0,5%.

 

«L'économie, qui avait commencé à perdre de sa vigueur au cours du deuxième semestre de 2007 alors que les exportations diminuaient, a stagné au premier trimestre en raison de réductions généralisées dans le secteur de la fabrication, en particulier dans l'industrie des véhicules automobiles», a indiqué Statistique Canada.

 

À titre de comparaison, l'économie canadienne avait crû de 0,8% au quatrième trimestre 2007.

 

Selon l'agence statistique, les conditions climatiques défavorables ont aussi nui à l'activité économique au premier trimestre.

 

C'était la première contraction du PIB canadien depuis le second trimestre 2003.

 

En mars, le PIB s'est contracté de 0,2%, un recul identique à celui enregistré en février.

 

Avant même cette annonce, la plupart des économistes s'attendaient à ce que la Banque du Canada procède à une dernière baisse cette année de son taux directeur, à sa prochaine réunion du 10 juin.

 

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/article/20080530/LAINFORMER/80530080/5891/LAINFORMER01

 

Link to comment
Share on other sites

Le Canada va droit vers la récession

 

Olivier Schmouker

Lesaffaires.com

 

Le déclin du secteur automobile est à l'origine des ennuis du Canada.

 

Le produit intérieur brut (PIB) réel du Canada a baissé de 0,1% au premier trimestre de 2008. Cette piètre performance confirme le déclin de l’économie canadienne, dont le PIB chute depuis quatre trimestres.

 

Rappelons que pour être officiellement en récession, il suffit qu’un pays enregistre un PIB négatif sur deux trimestres consécutifs.

 

Il s'agit de la première baisse trimestrielle enregistrée depuis le deuxième trimestre de 2003. Et elle représente une surprise pour nombre d’experts, à l’image de Dawn Desjardins, économiste à la RBC.

 

«Ce résultat est nettement plus faible que ce qu’on l’on prévoyait. Même la Banque du Canada tablait sur une croissance de 1%», dit-il, en ajoutant que la Banque devrait maintenant écouter les analystes qui réclament une baisse de 25 points de base du taux directeur de l’institution canadienne, qui doit être revu le 10 juin prochain.

 

L'économie canadienne a commencé à perdre de sa vigueur au cours du deuxième semestre de 2007, alors que les exportations diminuaient. Voilà son PIB sous la barre du zéro, en raison de réductions généralisées dans le secteur de la fabrication, en particulier dans l'industrie des véhicules automobiles, selon Statistique Canada.

 

Et tout indique que la situation ne va pas en s’améliorant : il y a eu contraction de 0,2% de l'activité économique en mars dernier.

 

À cause du secteur de la fabrication

 

La production des industries productrices de biens a diminué de 1,5% durant le premier trimestre. Les reculs les plus forts concernent les secteurs de la fabrication et des mines ainsi que certaines industries des transports.

 

La baisse de 2,5% de la valeur ajoutée du secteur de la fabrication a été à l'origine de presque tout le repli du secteur des biens. Les véhicules automobiles et les pièces ont été les plus touchés, leurs baisses ayant représenté 40% du recul observé dans le secteur.

 

En mars, la fabrication de produits en bois, de papier et de minéraux non métalliques aaussi diminué, sous l'effet du ralentissement de la demande étrangère. Idem pour le secteur de la construction.

Chute des exportations

 

Les exportations de biens et de services ont connu un recul pour un troisième trimestre de suite. La diminution de 1,1% observée au premier trimestre de 2008 a été le résultat d'une baisse marquée des exportations de produits automobiles.

 

Quant aux importations, elles ont diminué pour la première fois depuis le quatrième trimestre de 2006. Cette baisse a été généralisée.

Les entreprises n’investissent presque plus

 

La croissance de l'investissement des entreprises en machines et en matériel a ralenti pour s'établir à 0,3% au premier trimestre. La raison? La diminution de l'investissement en machinerie industrielle. Lors des trois trimestres précédents, les augmentations s'étaient chiffrées en moyenne à 3,3%.

 

Par ailleurs, on a assisté à une chute des stocks des entreprises au premier trimestre de 2008, en particulier chez les concessionnaires de véhicules automobiles. Lors des deux trimestres précédents, les stocks avaient fortement augmenté.

Les prix sont à la hausse

 

Les prix des biens et des services produits au Canada ont augmenté de 1,3% au premier trimestre, en raison de la progression des prix de l'énergie qui se poursuit. Il s'agit d'une accélération par rapport au quatrième trimestre de 2007, alors qu'ils avaient crû de 0,9%.

 

Après avoir diminué pendant trois trimestres, les prix des importations ont progressé de 3,3%, le dollar canadien s'étant déprécié par rapport au dollar américain.

 

Moins bien que les Etats-Unis

 

Si l’on regarde le taux annualisé du PIB, l'économie canadienne a chuté de 0,3% au premier trimestre. De son côté, l'économie américaine a enregistré une croissance de 0,9%.

 

Ainsi, les États-Unis ne sont pas en récession, contrairement à ce que craignent nombre de sommités, à l’image de Warren Buffet at autres Stephen Jarilowsky. Rappelons en effet que la croissance américaine avait été de 0,6% au quatrième trimestre 2007.

 

La progression du PIB américain au début de 2008 résulte en grande partie d’une baisse de la demande pour les produits importés, comme celui, entre autres, du bois-d’œuvre : le département du Commerce a enregistré une chute de 25,5% des dépenses des Américains en matière de construction résidentielle.

 

http://www.lesaffaires.com/article/0/economie/2008-05-30/478655/le-canada-va-droit-vers-la-reteacutecession.fr.html

 

________________________________________________________________________________________

 

Flaherty et Jérôme-Forget positifs face à l'économie

30 mai 2008 - 14h03

 

Presse Canadienne

 

Le ministre fédéral des Finances Jim Flaherty et son homologue québécoise Monique Jérôme-Forget partagent la même vision favorable de la situation économique canadienne, malgré les dernières données qui viennent d'être publiées par Statistique Canada.

 

L'agence fédérale a annoncé vendredi matin que le produit intérieur brut du Canada a reculé de 0,1% au cours des trois premiers mois de l'année, affichant ainsi son premier recul trimestriel depuis près de cinq ans.

 

Le ministre Flaherty s'est même dit optimiste pour l'avenir prochain.

 

La ministre Jérôme-Forget, de son côté, s'est montrée plus nuancée, affirmant qu'il fallait tout de même garder la situation économique à l'oeil pour le proche avenir.

 

Les deux ministres ont rencontré la presse, vendredi, à l'issue de la réunion des ministres des Finances des provinces, des territoires et du gouvernement fédéral, qui a eu lieu à Montréal.

 

Pour ce qui est de la hausse du prix du pétrole, les deux ministres ont laissé entendre que les gouvernements canadiens n'y pouvaient pas grand chose, la flambée étant mondiale.

 

Le ministre Flaherty a rappelé que son gouvernement avait déjà abaissé la Taxe sur les produits et services, non seulement sur l'essence, mais sur l'ensemble des biens.

 

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/article/20080530/LAINFORMER/80530177/5891/LAINFORMER01

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...