Search the Community

Showing results for tags 'lagence'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 41 results

  1. AMT: Ligne Mascouche Discussion sur la ligne Mascouche de l'Agence métropolitaine de transport.
  2. Mise en garde de Revenu Canada contre des fraudeurs qui envoient une lettre identifiée à l'agence fédérale, pour leur demander des renseignements personnels. Pour en lire plus...
  3. Le commissaire extraordinaire d'Alitalia Augusto Fantozzi va lancer lundi un appel d'offres en vue d'une vente de la compagnie aérienne italienne au bord de la faillite après l'échec du plan de reprise d'un pool d'investisseurs italiens, a rapporté dimanche l'agence Ansa. Pour en lire plus...
  4. En l'espace d'un an, le nombre de saisies de logements aux États-Unis a augmenté de 48%, selon les données fournies par l'agence immobilière Realty Trac. Pour en lire plus...
  5. L'économie canadienne tombe en panne au premier trimestre 30 mai 2008 - 09h28 Agence France-Presse L'économie canadienne est tombée en panne au premier trimestre pour la première fois depuis presque cinq ans, selon Statistique Canada. Le produit intérieur brut a fléchi de 0,1%, selon les données que l'agence fédérale publie vendredi. Ce ralentissement est nettement plus marqué que ce qu'avait prévu le marché, qui tablait plutôt sur une hausse de 0,4% à 0,5%. «L'économie, qui avait commencé à perdre de sa vigueur au cours du deuxième semestre de 2007 alors que les exportations diminuaient, a stagné au premier trimestre en raison de réductions généralisées dans le secteur de la fabrication, en particulier dans l'industrie des véhicules automobiles», a indiqué Statistique Canada. À titre de comparaison, l'économie canadienne avait crû de 0,8% au quatrième trimestre 2007. Selon l'agence statistique, les conditions climatiques défavorables ont aussi nui à l'activité économique au premier trimestre. C'était la première contraction du PIB canadien depuis le second trimestre 2003. En mars, le PIB s'est contracté de 0,2%, un recul identique à celui enregistré en février. Avant même cette annonce, la plupart des économistes s'attendaient à ce que la Banque du Canada procède à une dernière baisse cette année de son taux directeur, à sa prochaine réunion du 10 juin. http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/article/20080530/LAINFORMER/80530080/5891/LAINFORMER01
  6. Laval séduit Standard & Poor's La firme d'évaluation de crédit Standard & Poor's a revu à la hausse la cote des titres d'emprunt à long terme de la Ville de Laval. Celle-ci passe de A+, avec perspective positive, à AA-, avec perspective stable. S&P justifie sa décision par «les progrès continus dans la réduction significative de la dette, conjugués à une forte croissance économique et à une performance budgétaire améliorée». L'agence ajoute notamment que depuis 1999, l'endettement de Laval suit une courbe descendante, le ratio de la dette sur les revenus totaux, une mesure propre à Standard & Poor's, ayant décliné de plus de 30% durant cette période. «Nous prévoyons que cette tendance se poursuivra au cours des prochaines années», précise Standard & Poor's.
  7. J'aime vraiment les balcons de ce projet ! Pour le nom par contre, on repassera. ********************************************** Exit Harvey's: une ressource intermédiaire bientôt construite sur Lacordaire par Guillaume Picard Article mis en ligne le 18 novembre 2009 à 9:34 Une ressource intermédiaire sera bientôt construite sur le site du restaurant Harvey's, boulevard Lacordaire. (Photo: Philippe Serafino) Le Progrès Saint-Léonard a appris que le projet de ressource intermédiaire pour les personnes en perte d'autonomie dont le journal révélait l'existence, dans sa livraison du 13 octobre dernier, sera construit sur le site du restaurant Harvey's, au coin du boulevard Lacordaire et de la rue Le Mans. Le Groupe immobilier Global, présidé par Anthony Falvo, pilote ce projet dont la réalisation demeure conditionnelle à l'approbation de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal. La bâtisse et le terrain du Harvey's appartiennent d'ores et déjà au promoteur. Neuf soumissionnaires ont présenté un dossier à la suite d'un appel d'offres dans le cadre du Plan d'action 2010 de l'Agence, mais c'est le Groupe immobilier Global qui a obtenu la meilleure cote en fonction des critères de la grille d'évaluation. « Nous croyons avoir une réponse sous peu, indique M. Falvo en entrevue. L'édifice de sept étages que nous espérons inaugurer au printemps 2011 comprendra 162 unités, dont 103 seront réservées à la ressource intermédiaire (90 lits pour les personnes en perte d'autonomie liée au vieillissement et 13 places pour les personnes âgées de moins 65 ans ayant une déficience physique). Les 59 unités restantes seront privées. Nous voulons créer un milieu de vie épanouissant, c'est très important pour nous. » Les 103 places de la ressource intermédiaire seront en partie financées par le ministère de la Santé et des Services sociaux selon le niveau de soins dont a besoin chaque bénéficiaire, qui, lui, devra contribuer en fonction de ses revenus. M. Falvo, dont l'entreprise a récemment construit une résidence face au parc Jarry, sur le boulevard Saint-Laurent, dit avoir présenté d'autres demandes pour créer des ressources intermédiaires ailleurs à Montréal.
  8. L'agence de notation financière Fitch Ratings a abaissé mercredi de deux crans la note de la dette à long terme du constructeur automobile japonais. Pour en lire plus...
  9. La présidente sortante de la Chambre de commerce de Montréal devient présidente de l'agence de publicité. Pour en lire plus...
  10. La Russie, fragilisée ces dernières semaines par la dégringolade des cours du pétrole et la fuite des capitaux a vu ses perspectives s'assombrir lorsque l'agence Standard & Poor's a abaissé sa note. Pour en lire plus...
  11. Le ministre fédéral des Ressources naturelles, Gary Lunn, n'exclut pas une éventuelle privatisation d'une partie ou de la totalité de l'agence. Pour en lire plus...
  12. Québec Le taux de chômage recule Agence QMI 08/02/2013 10h43 OTTAWA - Le taux de chômage a diminué au Québec en janvier, alors qu'il s'est créé plus de 5000 emplois, a indiqué vendredi Statistique Canada. Les chiffres sur l'emploi de la province détonnent avec la perte de plus de 20 000 emplois au Canada. L'agence fédérale a souligné que si l'économie de la province a détruit 7900 emplois à temps partiel, elle en a créé 13 300 à temps plein, pour une création nette de 5500 emplois. Cette embellie dans le monde du travail a contribué à ramener le taux de chômage à 7,1 %, en baisse de deux dixièmes de point de pourcentage. Au Canada, le portrait est beaucoup moins reluisant, alors qu'il s'est perdu 21 900 emplois en janvier, essentiellement des postes à temps plein (20 600). Les économistes sondés par l'agence Bloomberg attendaient une création de 5000 emplois. Le taux de chômage a reculé d'un dixième de point de pourcentage, à 7 %. En décembre, à la fois le Québec et le Canada avaient enregistré une création d'emplois, soit respectivement de 5200 et 31 200 emplois, en chiffres révisés. Au pays, l'hémorragie d'emplois s'est surtout produite en Ontario, avec une perte de 31 200 emplois. L'emploi à temps plein a reculé de 43 000. Comme il y avait moins de personnes à la recherche de travail, le taux de chômage a diminué de deux dixièmes de point dans la province voisine pour passer à 7,7 %. Au pays, le secteur public s'est délesté de quelque 27 000 employés le mois dernier, alors que l'emploi dans le secteur privé a diminué de 18 800. Le nombre de travailleurs autonomes s'est accru de 23 900. Par rapport à 12 mois plus tôt, le nombre d'employés du secteur privé a augmenté de 1,9 % ou de 210 000, alors que le nombre d'employés du secteur public et celui des travailleurs autonomes ont connu peu de variation, fait savoir l'agence fédérale. Le nombre de personnes travaillant dans l'enseignement et le secteur de la fabrication a chuté, alors qu'il s'est accru dans la construction et les administrations publiques. Les mauvaises statistiques sur les mises en chantier et l'emploi faisaient réagir négativement le dollar canadien, qui perdait 49 centièmes de cent par rapport au dollar américain, à 99,73 cents, à 9 h 12.
  13. Les grands patrons encore plus riches 16 juin 2008 - 12h43 Associated Press Rick Wagoner, PDG de GM a vu son salaire augmenter de 64%. Pendant ce temps, des employés du fabricant ont été licenciés notamment en Ontario. Pendant que l'économie américaine s'essoufflait et que les actionnaires voyaient leur argent partir en fumée, le salaire des patrons a atteint de nouveaux sommets en 2007, selon une étude de l'agence de presse américaine Associated Press. En compilant les émoluments des dirigeants de 410 compagnies référencées dans l'indice Standard & Poors 500, l'agence américaine a calculé que le salaire moyen s'est établi à 8,4 M$ US, soit une confortable augmentation de 280 000 $ US par rapport à 2006. Cette hausse de 3,5% a eu lieu alors que les perspectives s'assombrissaient pour les travailleurs et pour les actionnaires, dans un contexte où l'économie subissait les effets de la hausse des coûts énergétiques et alimentaires, de l'augmentation du nombre des licenciements et des déboires du marché de l'habitation. En tête de la liste établie par l'Associated Press, on trouve John Thain - qui a pris les rênes de la firme Merrill Lynch en décembre 2007 - avec un salaire de 83 M$ US. Quant à Rick Wagoner, le grand patron de General Motors (GM), il a empoché 15,7 M$ US, soit une hausse de 64%. Le géant américain de l'automobile a récemment annoncé la fin de la production de l'usine d'Oshawa en 2009. Collectivement, les dix patrons les mieux payés ont gagné plus d'un demi-milliard de dollars en 2007. La moitié des membre de ce club très fermé sont à la tête de sociétés dont les bénéfices ont enregistré un net ralentissement l'an dernier. http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/article/20080616/LAINFORMER/80616123/5891/LAINFORMER01/?utm_source=Fils&utm_medium=RSS&utm_campaign=LPA_S_INFORMER
  14. Made in Montréal 23/04/2009 - Les récentes campagnes d'Adidas originals, les initiatives du Cirque du soleil ou encore le phénomène des Têtes à claques ont propulsé Montréal sur l'échiquier mondial de la créativité. Depuis quelques années, à l'instar de villes comme Amsterdam, Barcelone ou Dublin, Montréal est en train de devenir un atout sexy à l'international. Certes, Montréal n'est pas Paris. Ni New York. Son marché publicitaire, relativement jeune (la plupart des agences majeures y ont vu le jour il y a une trentaine d'années), génère une activité économique de près d'un milliard de dollars. Il est composé de vingt agences de communication de plus de cinquante employés, qui réalisent plus d'un tiers des revenus. Mais les budgets des annonceurs québécois, relativement modestes comparativement aux marchés américains et européens, forcent les agences à en faire plus avec moins, utilisant la créativité pour sortir du lot, ou allant séduire des clients à l'international, comme Adidas, décroché cette année par l'agence montréalaise Sid Lee. Gilbert Rozon, président et fondateur de Juste pour rire, présent à Montréal, Toronto, Paris et bientôt Chicago, affirmait récemment que Montréal devait se positionner à l'international comme le « Hollywood de la création », invitant d'ailleurs les créateurs à y élire résidence. Le métissage culturel, le design et l'architecture reflètent selon lui l'audace et la diversité d'influences à la fois françaises, anglaises et américaines. Influences qui, couplées à la petitesse du marché et donc à sa grande souplesse, permettent une éclosion des ressources et des initiatives créatives en communication. Des entreprises comme le Cirque du soleil et Les Têtes à claques, la croissance rapide de l'industrie du jeu vidéo avec l'implantation d'Ubisoft et l'émergence d'une scène musicale et culturelle forte ont largement contribué au branding « Montréal, ville créative » et amplifié sa résonnance au sein de l'industrie publicitaire internationale. Cette créativité, Montréal l'a développée à la force de ses artisans. Créé il y a près de vingt-cinq ans par le Québécois Guy Laliberté, le Cirque du soleil a largement contribué à donner à la ville une image créative et avant-gardiste, entraînant avec elle tout un tas d'entreprises émergentes au Québec. À commencer par Sid Lee, à l'origine un petit atelier de création publicitaire, qui est devenu, avec le gain de budgets comme le Cirque du soleil, MGM Grant à Las Vegas et Adidas en Allemagne, un moteur et une référence en créativité commerciale. Selon son président et fondateur, Jean-François Bouchard, « on a vu une évolution dans la perception que les gens ont de Montréal. Avant, c'était l'indifférence ou le scepticisme. Aujourd'hui, quand on dit Montréal, ville de créativité, on sent une étincelle. » Récemment, autour de la création du spectacle Love du Cirque du soleil sur la vie des Beatles à Las Vegas, le studio montréalais Moment Factory, en collaboration avec l'atelier Le Bureau officiel, s'est fait remarquer en créant l'environnement visuel du bar-lounge Revolution de l'hôtel Mirage. En intégrant des installations multimédia, il a fait le pont entre stratégie, design d'environnement et expérience de marque. Moment Factory travaille aujourd'hui dans le monde entier sur des projets événementiels d'importance. Ils ont en outre réalisé la scénographie de la dernière tournée nord-américaine du groupe rock Nine Inch Nails, basée sur des projections en interaction avec les musiciens, saluée par les critiques américaines et canadiennes. Dans un autre registre, l'engouement autour du phénomène des Têtes à claques, ces petites capsules décalées de personnages animés, créés par l'ex-publicitaire montréalais Michel Beaudet, a donné l'idée à certaines marques, européennes ou américaines, de jouer la carte de l'humour à la québécoise. L'opérateur de téléphonie mobile SFR en France et la marque de confiserie Vertigo aux États-Unis ont fait de quelques-uns de ces personnages les égéries de leurs marques respectives, contribuant à leur façon à renforcer l'image créative et atypique de Montréal. Cette audace et ces différences culturelles ont aussi permis à plusieurs agences de percer à l'international : Taxi, fondée par le créatif montréalais Paul Lavoie, en est l'exemple. Née à Montréal, plusieurs bureaux ont vu le jour au fil des ans : à Toronto, New York et bientôt Amsterdam. Selon son fondateur, « Montréal a des possibilités incroyables, avec sa jeunesse. C'est une de ces villes qui, sans être les plus grandes, ont une personnalité. » Une des réalisations de l'agence, un microsite Internet pour la marque de cosmétique montréalaise Reversa (voirleseffetssecondaires.ca) a créé un buzz inattendu en Europe. Mettant en scène des hommes nus répondant aux demandes les plus folles des internautes féminines - comme tondre virtuellement la pelouse ou préparer du pain en tenue d'Adam, le site, pourtant créé pour le marché local avec un budget limité, a eu un écho considérable dans les médias internationaux. D'ailleurs, avec cette offensive virale, Taxi a empoché deux Lions d'or à Cannes en 2007. Dernier signe en date de l'attrait du label Montréal : début 2008, la marque allemande Adidas originals choisissait l'agence québécoise Sid Lee pour revitaliser le design de l'ensemble de ses succursales américaines et européennes. Après quelques mois de travail et un concept de boutique à mi-chemin entre la publicité et l'architecture, l'agence s'est vu confier la totalité de la communication de la marque dans le monde, jusqu'alors détenue par l'agence néerlandaise 180. Un contrat qui est estimé à cinq millions de dollars. Première agence au Québec à décrocher un compte international d'une telle envergure, Sid Lee a tout misé sur son capital créatif et proposé un concept publicitaire davantage axé sur la mode et le streetwear. Une fête dans une maison californienne a ainsi été organisée avec des hôtes de marque comme David Beckham ou Missy Elliot à laquelle les internautes et consommateurs ont été « invités » à participer via les différents supports médias et lors d'événements dans les différentes boutiques du globe. La campagne qui, en plus de spots TV, comporte un volet Web important, vient d'ailleurs de rafler le « best of show » lors du récent concours CRÉA dont la 4e édition s'est tenue le 8 avril dernier à Montréal et qui récompense l'excellence de la création publicitaire québécoise. Erik Vervreoegen, ex-TBWA Paris, coprésident international du jury du concours cette année, soulignait, à l'occasion du dévoilement des résultats, que « la campagne d'Adidas est un excellent ambassadeur de ce qui se passe au Québec. À l'international, quand les gens vont voir ça, ils vont dire "wow !" » Surveillons les résultats des Lions de Cannes cette année et les initiatives des mois à venir, et gageons que le label Montréal n'a pas fini de faire parler de lui... Arnaud Granata, directeur des contenus du magazine de communication canadien Infopresse(1) dans un discours devant le Conseil des relations internationales de Montréal, février 2009.Information traitée dans Stratégies Magazine n°1542 © Copyright Stratégies http://www.strategies.fr/content/actualites/print.php?id_actualite=115448W
  15. http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2010/05/10/008-centre-inuits-villeray.shtml
  16. L'Agence de notation de crédit Dominion Bonds Rating Service pourrait abaisser la cote de la papetière AbitibiBowater. Pour en lire plus...
  17. Il admet cependant que les tensions géopolitiques entre la Russie et la Géorgie vont certainement «refroidir un peu les investisseurs», a indiqué le numéro deux de l'Agence internationale de l'Énergie. Pour en lire plus...
  18. L'Agence canadienne d'inspection des aliments et Maple Leaf procèdent à un rappel volontaire en raison d'une possible contamination à la bactérie Listeria monocytogenes. Pour en lire plus...
  19. La plus longue période de croissance des dépenses des ménages s'achève, selon un sondage de l'agence Bloomberg . Pour en lire plus...
  20. La demande mondiale d'or noir devrait reculer cette année pour la première fois depuis 25 ans, projette jeudi l'Agence internationale de l'Énergie. Pour en lire plus...
  21. L'Agence internationale de l'énergie prévoit que la détérioration de l'économie globale causera un déclin mondial pour la deuxième année de suite. Pour en lire plus...
  22. Nathalie Petrowski La Presse (Amsterdam) À un jet de pierre du musée et de la brasserie Heineken, au 70, Gerard Doustraat, une petite rue branchée d'Amsterdam, je suis tombée nez à nez avec un portrait du maire Jean Drapeau la semaine dernière. Le portrait était peint en noir sur une façade, tout en noir elle aussi, sur laquelle j'ai reconnu des dessins du Bonhomme Carnaval, de joueurs de hockey, d'une fleur de lys et quelques inscriptions comme «ostie de câlisse» ou «Made in Montreal». Hallucination due au stock trop fort qu'ils vendent dans les coffee shops de la ville? Non, il ne s'agissait pas d'une hallucination. Seulement des nouveaux locaux que l'agence de pub montréalaise Sid Lee a inaugurés à Amsterdam jeudi dernier. Sur le carton d'invitation, les gens étaient conviés à un 5 à 7, expression typiquement montréalaise qui n'existe pas ailleurs que chez nous. Le DJ Vincent Lemieux était venu expressément de Montréal pour l'occasion. La musique d'Ariane Moffatt et d'Arcade Fire figurait au programme, de même que du cochon grillé et de la tire d'érable sur glace. Tout cela gracieuseté de Sid Lee, une agence de publicité pas tout à fait comme les autres. En effet, chez Sid Lee, les publicitaires sont aussi des créateurs qui peignent des toiles, dessinent des meubles ou de la vaisselle et prêtent leur créativité aussi bien au Cirque du Soleil qu'à Robert Lepage. Récemment, par exemple, Philippe Meunier, un des cofondateurs de Sid Lee, a travaillé à titre d'idéateur et de scénariste au Moulin à images de Lepage. Il a aussi collaboré étroitement à plusieurs spectacles du Cirque du Soleil à Las Vegas. Mais l'aventure à Amsterdam est d'un tout autre ordre. D'une part, l'agence qui vient de remporter le contrat pour Adidas dans le monde entier voulait ouvrir une succursale en Europe, si possible dans une ville cool qui ne serait pas nécessairement une grosse métropole comme Londres ou Paris, mais où il y aurait des vols directs de Montréal tous les jours. Ce qui, en passant, n'est pas le cas de Berlin, dont le nom fut évoqué. Mais Sid Lee voulait aussi en profiter pour mettre de l'avant la marque Montréal. Car, dans l'esprit des gens de Sid Lee, Montréal n'est pas une ville en perte de vitesse, remplie de nids de poule, paralysée par les travaux de voirie et orpheline de son Grand Prix. Non. Aussi étonnant que cela puisse paraître, Montréal est, selon Sid Lee, une ville qui regorge de créateurs et de créativité, une ville originale et distincte, qui fait les choses à sa manière et qui mérite de rayonner ailleurs que dans son petit carré de sable montréalais. C'est pourquoi on retrouvera, dans la boutique de Sid Lee Collective - adjacente aux bureaux de l'agence à Amsterdam -, des robes de la designer montréalaise Renata Morales, des CD de Turbo Recordings, label montréalais de musique électronique, des t-shirts haut de gamme de marque Adieu de Melinda Santillan-Moreno, des filtres à eau éco-design Ovopur et même des divans. Frédéric Gauthier, responsable du projet, raconte que l'impulsion de départ fut la nomination, en 2006, de Montréal comme ville UNESCO du design, au même titre que Berlin et Buenos Aires. «À ce moment-là, on s'est dit: «Pourquoi ne pas se servir de ce titre pour montrer aux autres de quoi nos designers sont capables?» raconte-t-il. C'est sûr qu'à Amsterdam, la concurrence est forte dans le domaine. Ils en ont vu d'autres, mais on pense quand même que la marque Montréal et l'esprit particulier qu'elle incarne apportent quelque chose de singulier et de différent au monde du design.» Fait étonnant, cette nouvelle vitrine qui vient de naître à Amsterdam n'a pas bénéficié d'un sou en subventions. De mémoire de journaliste culturelle, c'est la première fois en plus de trois décennies que je vois une telle initiative culturelle de la part du secteur privé. Toute cette belle énergie, cet enthousiasme et surtout cette foi en Montréal font chaud au coeur, mais ne garantissent pas des lendemains qui chantent, surtout en ces temps de grande tourmente économique. Est-ce que la marque Montréal résistera aux vents défavorables et réussira à s'imposer dans une ville qui accueille la crème des designers à la fois néerlandais et européens? Il est évidemment trop tôt pour le savoir. Chose certaine, l'initiative mérite d'être soulignée et applaudie. Et puis, si Sid Lee n'arrive pas à faire ses frais avec sa boutique et son bistro, l'agence pourra toujours se rabattre sur ses nouveaux clients. J'imagine que ce n'est pas un hasard si la brasserie Heineken est à deux intersections de ses bureaux. En juillet, la célèbre brasserie, dont le budget publicitaire est d'environ 40 millions d'euros, annonçait qu'elle était à la recherche d'un nouveau partenaire. Dès que l'appel d'offres sera lancé, on se doute bien que les gens de Sid Lee seront sur les rangs avec leur créativité, leur énergie et leur 5 à 7 typiquement montréalais, l'heure idéale pour boire une Heineken.
  23. L'agence de presse américaine réduira de 10% les membres de son personnel au cours de l'année à venir alors que les cotisations des journaux membres diminuent et que la crise économique se fait sentir. Pour en lire plus...
  24. La Presse Canadienne MONTREAL _ La direction de l'agence de presse Reuters a fait circuler un courriel interne, mardi, dans lequel elle annonçait la fermeture immédiate de la salle de rédaction de Montréal, selon les informations obtenues par le quotidien Le Devoir. Le bureau, qui ne comptait plus qu'un seul journaliste, avait subi une première vague de licenciements au début de 2004, à l'époque où Reuters, basée à Londres, connaissait des problèmes de rentabilité. Or la dernière ronde de compressions survient au moment où la compagnie fusionne ses activités avec celles de la canadienne Thomson Corp. La plupart des journalistes canadiens de Reuters travaillent à Toronto, mais l'agence a aussi des correspondants à Vancouver, Calgary, Winnipeg et Ottawa. Cela signifie que Reuters entend couvrir l'actualité montréalaise avec des journalistes basés ailleurs, précise Le Devoir dans son édition de mercredi. Reuters est la deuxième grande organisation à quitter Montréal depuis un an, l'agence de presse Dow Jones ayant plié bagages en 2007 en laissant aller son correspondant, qui écrivait aussi pour le Wall Street Journal. Ces décisions vont dans le sens inverse de ce qu'a fait une autre agence, Bloomberg, qui a ajouté un correspondant à Montréal. L'équipe des ventes de Reuters, dont les clients sont des établissements qui consomment des données financières, demeure en place. http://argent.canoe.com/lca/infos/quebec/archives/2008/05/20080528-102902.html