Boosterfire

ville-marie 1000 de la Montagne (Centra) - 45 étages

Recommended Posts

Pinned posts

1000 de la Montagne

1000 de la montagne.jpg

centracondo.jpg1000delamontagne1.png

Citation

Nom: 1000 de la Montagne
Hauteur en étages: 45
Hauteur en mètres: 143.6m
Coût du projet:
Promoteur:
Architecte: Geiger Huot
Entrepreneur général:
Emplacement: 975 Lucien-L'Allier
Début de construction:
Fin de construction:
Site internet: http://centracondos.ca/index-fr.php
Lien webcam:
Autres informations: 680 unités
Rumeurs:
Maquette:
Autres images:
Vidéo promotionnelle:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est donc le terrain juste à l'ouest de la Tour des Canadiens. Excellent! Ce secteur va être méconnaissable dans quelques années! Bientôt il va rester seulement les cabanes juste au sud du Centre Bell à démolir et à redévelopper.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben voyons donc, on ne démolira pas ces bâtiments industriels ! Mauvaise nouvelle de démolir l'ancienne Bell Telephon Co. Ltd. !

 

Il faut lire l'article au complet ...

Il faut conserver les façades, décontaminer le terrain, intégrer la bouche de métro, et les rails des trains de banlieue. C'est un site complexe avec plusieurs coûts extraordinaires», "

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je ne me trompe pas, les terrains au sud du Centre Bell (je ne pourrais dire lesquels au juste) ont été en grande partie achetés par Cadillac Fairview (Tour des Canadiens) et envisage de les utiliser pour les phases subséquentes de la Tour des Canadiens. Ils auraient de bien grands projets pour la suite de leur projet sur ces terrains.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si je ne me trompe pas, les terrains au sud du Centre Bell (je ne pourrais dire lesquels au juste) ont été en grande partie achetés par Cadillac Fairview (Tour des Canadiens) et envisage de les utiliser pour les phases subséquentes de la Tour des Canadiens. Ils auraient de bien grands projets pour la suite de leur projet sur ces terrains.

 

Je pense qu'ils ont le quadrilatère St-Antoine - Peel - Notre-Dame - Jean D'Estrées. S'ils pouvaient obtenir aussi le terrain juste entre le Centre Bell et les jardins Windsor, ça ferait un bel endroit pour la construction d'un stade et le retour des Expos. :thumbsup:

Ça serait un juste retour de l'horloge puisqu'il y a eu un temps où on devait leur construire un stade où sont maintenant les jardins Windsor. :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je pense qu'ils ont le quadrilatère St-Antoine - Peel - Notre-Dame - Jean D'Estrées. S'ils pouvaient obtenir aussi le terrain juste entre le Centre Bell et les jardins Windsor, ça ferait un bel endroit pour la construction d'un stade et le retour des Expos. :thumbsup:

Ça serait un juste retour de l'horloge puisqu'il y a eu un temps où on devait leur construire un stade où sont maintenant les jardins Windsor. :D

 

Ils ont la presque totalité du quadrilatère Montagne-St-Jacques-Peel-St-Antoine (1 stationnement qui leur manque je crois)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ils ont la presque totalité du quadrilatère Montagne-St-Jacques-Peel-St-Antoine (1 stationnement qui leur manque je crois)

 

Encore mieux ! Qu'ils achètent le maudit stationnement et nous construisent un stade ! :thumbsup: Le Conference Board du Canada a publié une étude aujourd'hui qui dit qu'un retour des Expos est économiquement possible d'ici 2035 (j'espère que ça sera pas si long) si on a un nouveau stade :

 

Agence QMI

 

Une nouvelle concession du baseball majeur à Montréal serait viable économiquement, tout comme l'ajout de trois équipes de la Ligue nationale de hockey au Canada, selon une étude du Conference Board du Canada, publiée jeudi.

 

Intitulé «Ce dont la scène sportive professionnelle canadienne aura l'air en 2035», le document révèle que les conditions économiques seront réunies pour que les clubs de sport professionnel prospèrent au pays au cours des prochaines 25 années.

Le marché montréalais réunirait toutes les conditions nécessaires pour soutenir une équipe de la MLB, croit l'auteur de l'étude, à condition de compter sur des propriétaires bien nantis et un nouveau stade.

Il faudrait également que la ligue fasse en sorte d'assurer une certaine parité entre les équipes.

 

Outre le retour du baseball professionnel et l'ajout de clubs du circuit Bettman, l'étude prétend aussi que sept nouveaux marchés pourraient accueillir des formations de la Ligue canadienne de football (LCF).

Trois autres clubs de la Major League Soccer (MLS) pourraient s'ajouter aux équipes présentes au Canada, alors que la NBA pourrait obtenir une seconde chance à Vancouver.

«Les équipes de sport professionnel ont un bel avenir au Canada, explique le directeur du Centre des études municipales, Mario Lefebvre.

«La croissance démographique devrait se poursuivre et le dollar est bien parti pour conserver toute sa vigueur pendant encore des années. Il n'y a donc pas lieu de craindre que des concessions canadiennes déménagent au sud de la frontière au cours du prochain quart de siècle.

«On a même de bonnes raisons d'espérer que le nombre d'équipes canadiennes augmente.»

Parmi les marchés susceptibles d'accueillir une nouvelle équipe de la LNH, le Conference Board pointe encore Québec et Hamilton.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By UrbMtl
      Maison Fides
      (rénovation + nouvelle construction)

       
    • By IluvMTL
      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,79803639&_dad=portal&_schema=PORTAL
      Autorisations et dérogations
      Procédures d'urbanisme
      Selon les caractéristiques particulières ou la nature de votre projet, il peut être nécessaire de recourir à des mesures d’exception d’urbanisme ou de se conformer à certaines dispositions règlementaires, pour que votre projet puisse voir le jour. Voici ci-dessous les conditions et les procédures qui se rapportent aux différents outils règlementaires en place (description de la procédure, délais de traitement, critères d’évaluation, étapes d’analyse du projet, etc.). Notez que celles-ci s’ajoutent aux conditions et procédures également prévues dans le cadre des demandes régulières de permis et d’autorisations.
      Article 89
      La procédure en vertu de l’article 89 de la Charte de la Ville de Montréal vise la réalisation d’un projet d’envergure ou de nature exceptionnelle (équipement collectif ou institutionnel, grandes infrastructures, immeuble patrimonial classé ou cité,…), même s’il déroge à la règlementation d’urbanisme de l’arrondissement.
      Charte de la Ville de Montréal – article 89.1
      Fiche sur l’article 89
      Formulaire de demande d'approbation d'un projet
      Google Chrome, Mozilla Firefox et Apple Safari peuvent afficher les fichiers PDF incorrectement. Pour passer du lecteur PDF intégré à un autre lecteur PDF, suivez les instructions »
      Avis de recevabilité pour une démolition
      La procédure des avis de recevabilité d’une démolition permet d’obtenir l’avis de la Division de l’urbanisme et du développement économique concernant la recevabilité de la démolition d’un immeuble. Cet avis permettra par la suite d’orienter le demandeur à savoir s’il est judicieux de déposer une demande formelle de démolition d’un immeuble.
      Fiche sur l’avis de recevabilité pour une démolition
      Formulaire de demande d'un avis de recevabilité
      Google Chrome, Mozilla Firefox et Apple Safari peuvent afficher les fichiers PDF incorrectement. Pour passer du lecteur PDF intégré à un autre lecteur PDF, suivez les instructions »
      Règlement sur la démolition d’immeubles
      Avis préliminaire
      La procédure d’avis préliminaire permet d’évaluer la recevabilité d’un projet qui déroge à la réglementation d’urbanisme de l’arrondissement ou d'un projet soumis à la procédure de Titre VIII du Règlement d'urbanisme. L’avis préliminaire permet également d’obtenir un avis du comité consultatif d’urbanisme (CCU).
      Fiche sur l’avis préliminaire
      Formulaire de demande d’avis préliminaire
      Google Chrome, Mozilla Firefox et Apple Safari peuvent afficher les fichiers PDF incorrectement. Pour passer du lecteur PDF intégré à un autre lecteur PDF, suivez les instructions »
      Autorisation du ministère de la Culture et des Communications (MCC)
      L'arrondissement de Ville-Marie agit à titre de guichet unique pour toute demande d'autorisation du ministère de la Culture et des Communications (MCC) sur son territoire. Ainsi, toute demande doit obligatoirement transiger par l'arrondissement.
      Formulaire de demande d’autorisation du MCC
      Google Chrome, Mozilla Firefox et Apple Safari peuvent afficher les fichiers PDF incorrectement. Pour passer du lecteur PDF intégré à un autre lecteur PDF, suivez les instructions »
       Loi sur le patrimoine culturel (chapitre P-9.002)
      Conversion en copropriété divise
      Dans l'objectif de protéger le parc de logements locatifs dans l'arrondissement de Ville-Marie, il est interdit de convertir un immeuble de logements en copropriété divise. Toutefois, une procédure permet, à certaines conditions, de déroger à cette interdiction.
      Fiche sur la conversion en copropriété divise
      Formulaire de demande d'autorisation de conversion en copropriété divise
      Google Chrome, Mozilla Firefox et Apple Safari peuvent afficher les fichiers PDF incorrectement. Pour passer du lecteur PDF intégré à un autre lecteur PDF, suivez les instructions »
      Règlement sur la conversion des immeubles en copropriété divise (C-11) 
      Démolition d'immeubles
      La procédure de démolition vise à protéger les immeubles pouvant présenter un intérêt patrimonial et à encadrer la réutilisation du sol dégagé tout en permettant au Comité d'étude des demandes de démolition (CEDD) d'imposer toute condition à cet effet (délai de réalisation des travaux, garantie monétaire, etc).
      Fiche sur la démolition d'immeubles
      Formulaire de certificat d'autorisation de démolition
      Google Chrome, Mozilla Firefox et Apple Safari peuvent afficher les fichiers PDF incorrectement. Pour passer du lecteur PDF intégré à un autre lecteur PDF, suivez les instructions »
      Règlement sur la démolition d'immeubles (CA-24-215)
      Dérogation mineure
      La procédure de dérogation mineure vise à permettre la réalisation de travaux projetés qui dérogent de façon mineure à des dispositions précises de la réglementation d'urbanisme de l'arrondissement en raison de contraintes particulières propres à la propriété visée. La procédure de dérogation mineure est donc une mesure d'exception.
      Fiche sur la dérogation mineure
      Formulaire de demande d'autorisation d'une dérogation mineure
      Règlement sur les dérogations mineures (CA-24-008)
      Projet particulier de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (PPCMOI)
      Surhauteur
      La procédure de surhauteur vise à permettre la construction d’une tour dépassant la hauteur maximale prescrite, située en retrait du plan de façade principal. Celle-ci est évaluée de façon à assurer son intégration dans la silhouette distinctive du centre-ville et pour atténuer certains impacts, notamment l’ensoleillement, les vents, les vues depuis et vers le mont Royal ainsi que la circulation véhiculaire.
      Fiche sur la surhauteur
      Formulaire de demande d’autorisation d’une surhauteur
      Google Chrome, Mozilla Firefox et Apple Safari peuvent afficher les fichiers PDF incorrectement. Pour passer du lecteur PDF intégré à un autre lecteur PDF, suivez les instructions »
      Règlement d’urbanisme de Ville-Marie (articles 34 à 42)
      Révision de projet 
      La procédure de révision de projet vise à assurer une architecture et des aménagements de qualité qui s’intègrent adéquatement à leur milieu d’insertion. Cette approche plus souple d’évaluation qualitative, plutôt que normative des projets, favorise la recherche de solutions novatrices dans un échange ouvert entre l’arrondissement et le demandeur.
      Fiche sur la révision du projet
      Règlement d’urbanisme de Ville-Marie (articles 99 à 127.24 et 710 à 716)
      Usage conditionnel
      La procédure d’usage conditionnel introduit une souplesse dans la réglementation permettant d’implanter, à la suite d’une procédure d’évaluation, des usages compatibles avec le milieu (résidentiels, commerciaux, industriels ou communautaires) sans qu’il soit nécessaire de modifier la réglementation à chaque fois.
      Fiche sur l’usage conditionnel
      Formulaire de demande d’autorisation d’un usage conditionnel
      Google Chrome, Mozilla Firefox et Apple Safari peuvent afficher les fichiers PDF incorrectement. Pour passer du lecteur PDF intégré à un autre lecteur PDF, suivez les instructions »
      Règlement d’urbanisme de Ville-Marie (articles 308 à 329 et 135-136)
      Tarifs
      Règlement sur les tarifs - exercice financier 2019
    • By IluvMTL
      Gare Viger Est SENC
      Mandat :
      Période couverte par le mandat : du 2019-08-05 au 2019-12-31
      Contrepartie reçue ou à recevoir : de 10 000 $ à 50 000 $
      Objet des activités : Proposition législative ou réglementaire, résolution, orientation, programme ou plan d'action
      Renseignements utiles :
      Le mandat consiste à assister le client dans ses propos adressés à l’arrondissement Ville-Marie dans le cadre du processus d’élaboration du programme particulier d’urbanisme des Faubourgs. En plus de l’accompagnement dans le cadre des consultations publics, il s’agit de formuler des commentaires destinés à l’arrondissement suite à la publication du rapport de l’Office de consultation public de Montréal(OCPM). Le rapport de l'OCPM dit ceci: "Le projet annoncé à l’est de la rue Saint-Hubert, voisin de la gare Viger, n’est pas inscrit au plan. Ses composantes devront faire partie de toutes études établissant les besoins du secteur en équipement collectif et sur le plan de développement commercial à établir pour tout le secteur." Le propriétaire souhaite rappeler à l'arrondissement que l'îlot voisin du site dont il est question est présentement en redéveloppement et accueillera des commerces de proximité qui devraient être considérés dans le cadre d'une étude établissant les besoins du secteur. Cette démarche auprès de l'arrondissement vise l'adoption d'orientation à inscrire au programme particulier d'urbanisme des Faubours (en cours de rédaction) afin que les usages résidentiels et commerciaux (sans obligation d'établir des commerces à l'ensemble du rez-de-chaussée) présentement autorisé pour le lot 2 888 905 soient maintenu.
      Le client souhaite redévelopper le lot 2 888 905 coin des rues St-Antoine et St-Hubert avec un projet résidentiel de type condo, mais souhaite aussi avoir la possibilité d'intégrer des commerces et services de proximités au rez-de-chaussée si un tel besoin est démontré au moment de la planification et de la mise en oeuvre du projet. Le redéveloppement est à l'étape d'intention, les détails sur le nombre d'étage et le nombre de logements n'a pas encore fait l'objet d'étude ou de plan. Pour l'instant, les démarches ne visent pas un modification réglementaire.
       

       
       

    • By ScarletCoral
      la Chine veut y installer son consulat
      https://www.journaldemontreal.com/2019/12/18/la-chine-achete-lex-hopital-shriners
      La Chine achète l’ex-hôpital Shriners
      Pékin paye 17,5 M$ pour s’établir à flanc de montagne

      Le gouvernement chinois a payé 17,5 M$ pour l’ancien hôpital Shriners (qu’on voit en arrière-plan), soit 8,5 M$ de moins que l’évaluation municipale.
       
      HUGO JONCAS
      Mercredi, 18 décembre 2019 21:13
      MISE À JOUR Mercredi, 18 décembre 2019 21:13
      Le gouvernement chinois met la main sur l’ancien hôpital Shriners pour son nouveau consulat montréalais, en plein site historique du Mont-Royal. 
      Pékin n’a pas encore arrêté ses plans, mais il pourrait décider de démolir la propriété, acquise pour 17,5 M$, pour se construire un nouvel immeuble. 
      Une autre option serait de modifier les anciennes installations du Shriners, spécialisé dans les soins orthopédiques pour enfants, aujourd’hui installé sur le nouveau site du Centre universitaire de santé McGill. 

      Chose certaine, la transaction fait grincer des dents aux Amis de la montagne. L’organisme souhaitait plutôt que l’immeuble et les terrains soient intégrés au domaine public et au parc du Mont-Royal. 
      « Ce qu’on préconise, c’est de conserver la vocation publique de l’immeuble et du terrain, qu’ils soient accessibles à la population, dit Hélène Panaïoti, directrice générale des Amis de la montagne. Le site est enclavé dans une forêt magnifique et il y a possibilité de créer de nouveaux liens avec le centre-ville. » 
      Le consulat chinois est conscient qu’il s’installe sur le site patrimonial du Mont-Royal. Pékin dit vouloir prendre toutes les précautions nécessaires pour réaménager la propriété, qui offre une vue spectaculaire sur le centre-ville, le fleuve Saint-Laurent et les collines montérégiennes. 
      « Pour les prochaines étapes, nous devrons obtenir l’avis des autorités locales, consulter la municipalité, dit Wenzhang Wang, responsable des communications au consulat de Montréal. Les travaux devront être en cohérence avec l’écologie de la montagne. » 
      Discussions à venir 
      Le gouvernement chinois compte d’ailleurs contacter Les Amis de la montagne. Il étudie déjà la possibilité de démolir la route d’accès actuelle pour la remplacer par un nouveau chemin moins imposant et céder une partie du terrain au parc du Mont-Royal. 
      Chose certaine, le nouveau consulat ne sera pas prêt avant « plusieurs années », compte tenu des travaux à effectuer, dit le responsable des communications au consulat général de Chine à Montréal, Wang Wenzhang. 
      « On va démontrer notre volonté de respecter l’environnement, avec des matériaux et un design écologiques », assure le porte-parole. 
      Devenir proprio 
      Le consulat chinois se tourne vers le Mont-Royal après huit ans de recherches pour un emplacement permanent.  
      Installé depuis 2011 dans des locaux loués de la rue Sainte-Catherine Ouest, le gouvernement chinois voulait régulariser sa situation immobilière dans la métropole. « D’après les conventions, on devrait être propriétaires de nos installations diplomatiques », dit Wenzhang Wang. 
      Peu de joueurs sur le marché semblaient intéressés par l’immeuble, qui était en vente depuis 2017. Pékin l’acquiert pour 8,5 M$ de moins que son évaluation municipale.
    • By MARTY
      http://www.lesaffaires.com/
       
      Une deuxième «Tour des Canadiens» en vente dès l’automne
      Hugo Joncas . les affaires.com . 02-04-2013 (modifié le 02-04-2013 à 16:11)
       
      La Tour des Canadiens. Photo: Canderel
      Sa Tour des Canadiens est vendue à 100%, et Cadillac Fairview veut mettre en marché un deuxième immeuble de condos d’envergure comparable dès cet automne, au sud du Centre Bell.
       
      La seconde tour de copropriétés « sera en grande partie semblable » à la Tour des Canadiens, dit Wayne Barwise, vice-président directeur, Aménagement, chez Cadillac Fairview. « Elle est toujours sur la table à dessin » a-t-il ajouté, en marge de la cérémonie de la première pelletée de terre de la Tour Deloitte, un autre projet de la filiale immobilière du Régime de retraite des enseignants de l’Ontario dans le quadrilatère.
       
      «Le site précis n'est pas encore choisi, mais l'immeuble sera situé sur nos terrains au sud du Centre Belle, rue Saint-Antoine, dit Sal Iacono, vice-président principal, Développement et gestion immobilière, Est du Canada, chez Cadillac Fairview. Les dimensions précises de la nouvelle tour restent également à préciser. «On est en train d’étudier ça présentement. On va faire quelque chose à l’échelle de ce que le marché nous permettra de faire.»
       
      Sal Iacono précise que le nouveau gratte-ciel pourrait être aussi grand que la Tour des Canadiens, qui compte 50 étages et 552 unités, et qu’il aura lui aussi un accès direct au métro. «Selon nous, non, le marché ne ralentira pas pour ce type de projet», dit-il.
       
      Cadillac Fairview et son partenaire constructeur Canderel mise sur des unités de luxe et mousse leur vente avec un marketing intense. La Tour des Canadiens, par exemple, a développé tout un plan d’avantages en collaboration avec les Canadiens de Montréal pour mousser la vente de ses copropriétés, comme du temps de glace au Centre Bell, un accès à des billets en prévente et des tirages pour des places en loge ou directement derrière le banc des joueurs.
       
      Chez Altus, l’évaluateur Mathieu Collette croit que les projets avec des vues dégagées, avec un accès direct au métro, comme la Tour des Canadiens, continueront de bien se vendre. «Au dernier trimestre de 2012, 64 % des unités en projet au centre-ville, dans le Vieux-Montréal et dans Griffintown étaient déjà vendues », signale-t-il.
       
      Deux tours de 500 000 pieds carrés
       
      À l’est du Centre Bell, Cadillac Fairview a déjà excavé l’équivalent des trois étages de stationnement que comptera son autre projet en cours, la Tour Deloitte, un gratte-ciel de bureaux de 26 étages et 495 000 pieds carrés, dont le cabinet de comptables sera locataire principal.
       
      Le promoteur a en outre donné peu de détails supplémentaires sur la deuxième tour de bureaux qu’il compte construire en face, de l’autre côté de la rue Saint-Antoine. Elle fera quelque 500 000 pieds carrés également, mais sera « différente » de la Tour Deloitte, dit Sal Iacono, qui n’a pas voulu donner plus de détails.
       
      Selon nos sources, les courtiers immobiliers reçoivent déjà des appels de Cadillac Fairview pour sonder l’intérêt de gros locataires potentiels pour son deuxième immeuble de bureaux. « La raison d’être d’un promoteur, c’est toujours de vendre le prochain projet », dit Sal Iacono.