Jump to content

Recommended Posts

Something needs to happen..

 

These players I'd say we can get rid of without a problem:

Kovalev

Samsonov

Ryder

Rivet

Murray

Niinimaa

one of the goalies...

perhaps Markov or Souray if they don't want to re-sign with us. if they do want to re-sign, then don't trade them.

 

We must try not give up any prospects or young talent.

 

Who should we try and get? I think Forsberg would be a solution, but I don't think we have anything the Flyers want...

Link to post
Share on other sites
  • Replies 1.7k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Decent return.  On another note, the Habs have traded Subban Sergachev Eller Pacioretty Galchenyuk and still do not have a NHL #1 center.  

Honestly, if Suzuki becomes a 2nd line C, this is a good deal. From having 0 legitimate top 6 centres, we may be blessed with 1) Kotkaniemi, 2) Poehling, 3) Suzuki in the next 3 years or so. Pretty go

Go Habs Go! https://twitter.com/yulaeroport/status/1179816572547981312  

These players (with the exception of 3-4) don't seem to have the pride of wearing the CH..

 

Back in the day (which was as late as the early 90s), Habs players cared about the team and the history, etc..

 

I think part of the problem is that too many players are from Europe (and therefore less familiar with the team's legacy)..

Link to post
Share on other sites
  • Administrator

oh no, they're familiar all right, its just that times have changed and no one gives a shit anymore about being proud.

 

money talks all the time.

Link to post
Share on other sites

Je commence a vraiment perdre de patience avec cet équipe.

 

0 échanges?? Nous n'avons addressés aucun de nos problèmes. On avait besoin d'un grand centre pour la ligne 1/2, peut-être un gardien expériencé en séries éliminatoires come CuJo, etc..

 

C'est pas comme on va attiré facilement des free-agents, nonplus.

 

Je suis content qu'on n'a pas échanger Souray, mais je suis peur qu'on va lui perdre dans le off-season... Il va probablement recevoir $5-6 million par année avec un équipe de Californie.

 

Je ne prévoit pas que l'équipe fait les séries éliminatoires cet année, et l'année prochaine ca serait encore plus difficile...

Link to post
Share on other sites
  • 4 months later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By WestAust
      Le repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) aura lieu à Montréal en 2020.
      La Ligue nationale de hockey a confirmé le tout, mercredi, par voie de communiqué.
      «De penser que le repêchage a commencé en 1963 avec une petite réunion dans une salle d’hôtel rend l’annonce de la tenue à Montréal de l’édition 2020 encore plus excitante, a déclaré le commissaire de la LNH Gary Bettman. Le repêchage revient dans sa ville d’origine, mais de façon bien plus grandiose.»
      La métropole québécoise a accueilli pour la dernière fois l’encan amateur de la LNH en 2009. Le Canadien avait alors fait du Québécois Louis Leblanc le tout premier choix de l’équipe, le 18e au total.
      Fait intéressant : le Québécois Alexis Lafrenière, de l’Océanic de Rimouski, est considéré comme le meilleur espoir de la cuvée 2020. La présentation du repêchage à Montréal aurait ainsi une saveur particulière.
      Depuis 1980, année à laquelle la séance annuelle est devenue ouverte au public (à l’exception de l’édition 2005, à Ottawa, en raison d'un lock-out), la métropole québécoise a été sélectionnée à neuf reprises pour accueillir l’événement.
       
      https://www.tvanouvelles.ca/2019/06/19/le-repechage-de-la-ligue-nationale-de-hockey-a-montreal-en-2020
    • By MTLskyline
      LNH à Québec: M. Stastny n'y croit pas
      Vendredi 28 décembre 2007
      LA PRESSE CANADIENNE
       

       
      QUEBEC - L'ancien attaquant des Nordiques de Québec Marian Stastny est un homme optimiste. Mais à ses yeux, il faudrait que la LNH vienne près de s'effondrer pour que le hockey professionnel revienne dans sa ville d'adoption.
       
      Assis dans l'auberge qui se trouve à côté du parcours de golf qu'il a bâti tout juste au sud-ouest de Québec, Stastny a déclaré au cours d'une récente entrevue que la Vieille Capitale demeure une ville de hockey.
       
      Tout ce dont elle aurait besoin, ce serait un amphithéâtre adéquat et un financier milliardaire - deux ingrédients-clés qui sont loin de se profiler à l'horizon dans la municipalité d'environ 700 000 habitants.
       
      "Moi, je suis un éternel optimiste", affirme Stastny, qui a jadis patrouillé l'aile droite au sein du trio qu'il a composé avec ses frères Peter et Anton chez les Nordiques.
       
      Contrairement à ses frères, Marian Stastny est resté à Québec, où il a fondé une entreprise et élevé sa famille, bien après sa retraite à titre de hockeyeur.
       
      "Je pense qu'une équipe pourrait revenir ici à un certain moment, dit Stastny. Mais il faudrait une crise quelconque dans la LNH pour que le hockey revienne ici."
       
      Une crise qui, selon Stastny, devra résulter en la faillite simultanée de plusieurs équipes américaines, forçant la LNH à chercher refuge au nord de la frontière.
       
      Bref, le contraire des troubles financiers qui ont forcé, dans les années 1990, les Nordiques à déménager au Colorado et les Jets de Winnipeg à devenir les Coyotes de Phoenix.
       
      De temps à autre, certaines personnes entretiennent le rêve d'un retour du hockey de la LNH dans ces deux villes, de même qu'à Hamilton.
       
      Le chef du Parti conservateur du Manitoba, Hugh McFadyen, a perdu ses élections au mois de mai après avoir promis de ramener les Jets à Winnipeg.
       
      Au moins, la ville de Winnipeg a un tout nouvel amphithéâtre de 15 000 places, bien que ce soit un peu petit pour la LNH. Les habitants de la ville souffrent aussi d'une profonde nostalgie, les articles affichant le logo des Jets étant parmi les plus vendus dans les boutiques de souvenirs de la ville manitobaine.
       
      Québec, elle, a beaucoup plus de chemin à faire, reconnaît Stastny.
       
      Selon un sondage diffusé à l'automne, à peine la moitié des résidants de Québec veulent voir la LNH revenir dans la Vieille Capitale.
       
      Le nouveau maire de Québec ne met pas les gants blancs lorsqu'on lui demande de commenter les chances d'un retour de la LNH dans sa ville.
       
      "Les gens s'excitent pour rien", affirme Régis Labeaume, qui a été élu le 2 décembre dernier à titre de successeur à Andrée Boucher.
       
      "Le problème à Québec n'est pas le bâtiment. On peut s'organiser pour ça. Ce sont les 200 millions $ qu'il faut pour acheter une concession, ce sont les droits de télévision, c'est la vente des loges.
       
      "Si le bâtiment était le seul problème, et pas toutes ces choses-là, Winnipeg aurait déjà une équipe."
       
      Stastny voit d'autres nuages noirs se profiler à l'horizon, qui pourraient nuire à la réputation de Québec à titre de ville de hockey.
       
      Avec Halifax, Québec sera l'une des villes hôtes du championnat du monde de hockey, ce printemps. L'enthousiasme pour cette compétition n'est pas encore palpable dans la capitale québécoise.
       
      "Je me demande si le championnat du monde ne va pas décourager les gens, déclare Stastny. Ce n'est pas une tradition en Amérique du Nord, c'est plutôt secondaire. En Europe, c'est très important et les gens soutiennent ce tournoi.
       
      "Ici, qui sait."
       
      Mark Charest, un homme d'affaires peu connu, a un site Internet qui fait miroiter la possibilité d'un éventuel retour des Nordiques. Il a fait de grandes déclarations, évoquant la construction d'installations sportives au coût de 600 millions $, pour ensuite disparaître de la carte.
       
      Il n'a pu être joint pour une entrevue.
       
      "Ce n'est pas la première fois que je vois ça, c'est juste un autre homme d'affaires avec les poches vides qui essaie de faire l'important, lance Stastny. Il faudrait quelqu'un avec de l'argent, quelqu'un de solide financière pour mener la parade.
       
      "Dans le contexte actuel, il faut 200 millions $ pour obtenir une équipe, note Stastny. Il aurait été beaucoup plus facile de garder l'équipe quand elle coûtait 14 millions $."
       
      Source: http://www.rds.ca/hockey/chroniques/242873.html
    • By Malek
      Quelles sont vos prédictions pour la première ronde?
      Juste dire qui gagne pour chacune des séries.
      1 bonne prédiction  = 2 points
      Au moins 4 bonnes prédictions sur 8, 5 pointes de bonus.
      8 prédictions sur 8, 15 pointes de bonus.
      Exemples: 3/8 bons = 6 points, 5/8 bons = 15 points, 8 / 8 bons = 31 points
       

      Les miens:
      Capitals
      Colombus
      Montréal
      Ottawa
      Chicago
      Minnesota
      Anaheim
      Edmonton
       
    • By ErickMontreal
      La LHJMQ à Verdun
       
      Mardi 22 janvier 2008
      RDS.ca
       
      Pour la première fois depuis 1994, il y aura du hockey de la LHJMQ à l'Auditorium de Verdun.Pour la première fois depuis 1994, il y aura du hockey de la LHJMQ à l'Auditorium de Verdun. Par Stéphane Leroux - Il y aura du hockey de la Ligue junior majeur du Québec dans la région de Montréal, plus précisément à Verdun, dès la saison 2008-2009. RDS a appris que l’homme d’affaires montréalais Farrel Miller s’est porté acquéreur de la concession des Fog Devils de St. John’s, Terre-Neuve.
       
      Miller, président de la compagnie SportTV.Com, une entreprise oeuvrant dans la diffusion d’événements sportifs sur internet, a acheté l’équipe terre-neuvienne de la famille Dobbin pour un peu plus de trois millions de dollars. La transaction devra être approuvée par l’ensemble des propriétaires du circuit, vendredi, dans le cadre d’une conférence téléphonique, ce qui ne devrait pas causer de problèmes. Monsieur Miller est âgé de 46 ans, il est né à Montréal et il est diplômé de l’Université McGill. En 2000, Farrel Miller a aussi fondé JumpTV, le plus grand distributeur de canaux internationaux sur le web.
       
      L’aventure des Fog Devils dans le circuit Courteau n’aura donc duré que trois saisons. En 2005-2006, l’équipe dirigée par Réal Paiement a attirée en moyenne 3928 spectateurs par match, moyenne qui a chutée à 3666 l’an dernier et à 3331 jusqu’ici cette saison.
       
      Comme l’équipe a perdu plus de 750 000 dollars la saison dernière, il n’était pas question pour la famille Dobbin de continuer d’opérer l’équipe au Mile One Stadium de St. John’s. Avant de compléter la transaction avec Farrel Miller, la LHJMQ a vérifié l’intérêt de la ville de St. John’s pour garder l’équipe dans la province de Terre-Neuve, mais le maire Andy Wells a mentionné qu’il n’était pas question que les autorités municipales achètent l’équipe qui lutte présentement pour une place en séries.
       
      C’est donc dire qu’après cinq ans d’absence, le hockey de la LHJMQ reviendra dans la métropole. Le Rocket de Montréal avait eu pignon sur rue à l’Aréna Maurice-Richard et au Centre Bell de 1999 à 2003.
       
      Pour ce qui est de l’Auditorium de Verdun, il verra du hockey junior pour la première fois depuis 1994, année où le Collège Français avait décidé de fermer ses portes. Contrairement au Rocket, la nouvelle équipe de Verdun n’en sera pas une d’expansion et se présentera l’an prochain avec un noyau relativement solide qui comptera un minimum de quatre joueurs appartenant déjà à des formations de la Ligue nationale. Des travaux de construction de loges corporatives et d’une galerie de presse fonctionnelle seront mis en branle par l’arrondissement de Verdun au cours des prochains jours. Le maire de l'arrondissement, Claude Trudel, nous a d'ailleurs confirmé qu'une entente de principe était intervenue.
       
      Le réalignement des sections, le nom de la future équipe de Verdun et la possibilité de voir l’entraîneur-chef et directeur général de l’équipe, Réal Paiement, s’amener à Verdun sont des sujets qui n’ont pas encore été discutés. Les Fog Devils avaient obtenus une équipe d’expansion pour la saison 2005-2006 en même temps que les Sea Dogs de Saint John, au Nouveau-Brunswick. Depuis le départ du Rocket, il était de notoriété publique que le commissaire de la LHJMQ Gilles Courteau tente de ramener une équipe dans la grande région de Montréal… C’est maintenant chose faite !
    • By Jigen
      Bonjour à tous,
       
      Voila suis nouveau sur mtlurb (mon 1er thread ) et vu que je vais bientot enfin démenager pour Montréal je passe mon temps à admirer les projets qui se construisent.
       
      Étant un fan de hockey je voulais faire un post dessus, malheureusement je n'ai jamais assisté à un match de NHL sauf devant la télé.
       
      Ici aussi le hockey est le sport national (devant le soccer) et je trouve pas mal de petite différence avec le championnat nord américain.
       
      - le championnat est assez relevé (2 ligues professionnels Ligue national A et B avec des promotions et des relégations entre les 2 ligues).
      - Patinoire plus grande mais nombre de place bien plus faible (7'000 en moyenne)
      - Ici les kops suivent toujours leurs équipes (la distance la plus loin est de 4h de voiture pour suivre son équipe) avec drapeaux et tambours
      - Nombre d'étranger est limité (possibilité d'aligner seulement 4 étranger sur la feuille de match, généralement des canadiens ou russes)
       
      Je voulais vous montrer quelque photos de ma sortie à Berne (je suis l'équipe du Genève Servette)
      En 2 mots Berne c'est la plus grosse Arena de Suisse et 2eme d'Europe. 17'000 places dont 14'000 debout (hé oui ici la moitié des places des patinoires sont des places assises et le reste c'est pas méga confort).
      Le meilleur public de Suisse ambiance de folie avec des chants tous le long et le mauvais coté de l'Europe beaucoup d'insulte et provocation entres les kops.
       
      A l'entrée des joueurs toujours aussi beau


       
      Présentation des équipes (vous pouvez constater les vitres en contrebas pour séparant les supporters de l'équipe adverse avec les locaux (car sinon risque de jet de papier ou verre, encore un mauvais coté)

       
      depuis notre Kop (400 personnes environ)

       
      Photo prise sur un site de supporter de Servette (http://www.hellseagles.com) ou on voit bien "le mur" avec une pente de malade, je comprend pas comment les gens se tombent pas dessus

       
      Pour finir une vue qui représente bien la patinoire (prise sur wikipedia.org)

       
      Bilan de la soirée:
      Après avoir mené 2-0 les 2 premiers tiers-temps on perd 3-2 .
      Berne reste premier et nous 2ème (sachant que sur les 12 équipe du championnat on à que le 10ème budget c'est bien), il reste plus que 5match les playoffs nous attendent dans 2 semaines .
       
      J'espère pouvoir poster bientôt des photos de Genève et que ce post n'était pas trop nul



×
×
  • Create New...