Jump to content

Recommended Posts

Le pessimisme s'installe au Canada

 

Mise à jour le mercredi 7 janvier 2009 à 14 h 08

 

Réunis à Toronto par l'Economic Club, mercredi, les économistes des grandes banques du pays ont averti les Canadiens que les six premiers mois de l'année seront difficiles.

Économie

 

« La première moitié de 2009 sera particulièrement terrible pour le Canada », a déclaré à ce propos l'économiste en chef de la Toronto Dominion, Don Drummond.

 

Selon M. Drummond, si le Canada a été en mesure jusqu'ici d'éviter d'être heurté de front par la crise qui ébranle actuellement les États-Unis, les difficultés américaines devraient rattraper le Canada dès ce trimestre.

 

Il faut ainsi s'attendre, toujours selon ces mêmes économistes, à ce que des dizaines de milliers d'emplois soient perdus au pays et que le taux de chômage grimpe au fil des prochains mois.

 

Du côté de la croissance du produit intérieur brut, il ne devrait pas y avoir de reprises avant le second semestre, voire plus tard, et cette reprise devrait demeurer relativement faible pendant encore plusieurs mois.

 

L'économiste de la Banque de Montréal Sherry Cooper croit toutefois que les politiques monétaires mises en avant par la Banque du Canada à la fin de l'année dernière devraient permettre au Canada de sortir de la récession assez rapidement.

 

Les Canadiens pessimistes

 

Or, il n'y a pas que les économistes des grandes banques qui envisagent des temps difficiles, les Canadiens seraient aussi des plus pessimistes en ce qui a trait à l'économie canadienne. Selon les résultats d'un sondage de la firme Pollara Strategic Insights présenté mercredi aux membres de l'Economic Club of Canada, la confiance des Canadiens à l'égard de l'économie de leur pays atteint son plus bas niveau observé depuis 25 ans.

 

En effet, pas moins de 91 % des Canadiens sondés dans cette étude ont déclaré que le Canada était en récession contre seulement 22 % il y a un an.

Consommation au Canada

 

Interrogés sur l'évolution de l'économie canadienne au cours des prochains mois, 57 % des répondants ont déclaré croire que la situation économique va se détériorer au Canada au cours des 12 mois à venir.

 

Au moins 68 % des personnes sondées s'attendent également à ce que l'économie des États-Unis continue elle aussi de se détériorer au cours de l'année à venir.

 

En ce qui a trait à l'emploi, 68 % des répondants s'attendent à une détérioration marquée de l'emploi au pays, alors que 31 % s'attendent à voir un proche ou un membre de leur famille perdre son emploi en 2009.

 

Pour ce qui est des prix, 50 % des Canadiens sondés ont dit craindre une augmentation de l'inflation en 2009, tandis que 80 % d'entre eux craignent plutôt de voir augmenter la dette du Canada. Ils n'étaient que 4 % à exprimer cette crainte il y a un an.

 

En ce qui a trait à leur situation personnelle, 17 % des personnes sondées ont déclaré que leur situation économique s'était améliorée en 2008, 45 % ont affirmé qu'elle était demeurée stable, tandis que 36 % ont noté un recul de leur situation économique personnelle l'an dernier.

 

Méthodologie

Ce sondage présenté mercredi aux membres de l'Economic Club of Canada par le président de la firme Pollara Strategic Insights, Michael Marzolini, a été réalisé entre le 11 et le 18 décembre dernier auprès d'un échantillon de 2670 Canadiens et Canadiennes d'âge adulte. Sa marge d'erreur est de plus ou moins 2 %, 19 fois sur 20. Ce sondage est effectué chaque année par la firme Pollara Strategic Insights depuis 1985.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...