Jump to content

saint-laurent Technoparc montreal


Recommended Posts

20160706_C4910_PHOTO_EN_727360.jpg

 

MONTREAL, July 6, 2016 /CNW Telbec/ - Technoparc Montreal is pleased to present its activity report of 2015 via its annual report.

 

The annual report describes the activities of 2015, a definite year of building! During the year, three major industrial projects (amongst the largest in Greater Montreal) were launched. These projects are the installation of the North American headquarters of Green Cross Biotherapeutics, the installation of ABB's Canadian headquarters and the construction of Vidéotron's 4Degrés data centre. These three major projects can be added to the list of companies that have chosen to locate their activities at the Technoparc. According to an analysis conducted by E&B DATA in 2015, the future construction of the new buildings at the Technoparc will generate $580 million to Quebec's GDP, $109 million to Quebec's public administration revenues and $37 million to federal public administration revenues.

 

According to Carl Baillargeon, Technoparc Montreal's Director – Communications & Marketing "These projects represent the creation of more than 1,000 new jobs at the Technoparc, an investment of $400 million and the addition of 600 000 square feet to the real estate inventory. These are indeed excellent news for the economy of Montreal and the province of Quebec. This also confirms Technoparc's role as an important component of the economical development. In addition, the recent announcement of the proposed Réseau Électrique Métropolitain (electric train) by the CDPQ Infra, in which a station is planned at the Technoparc, reinforces the strategic location of the site and will thereby facilitate the access to the site via transportation means other than the car. "

 

Technoparc Montréal is a non-profit organization that provides high-tech companies and entrepreneurs with environments and real-estate solutions conducive to innovation, cooperation and success. For more information, please see the website at http://www.technoparc.com. The 2015 annual report can be consulted online at: http://www.technoparc.com/static/uploaded/Files/brochures-en/Rapport-2015-EN_WEB.pdf

 

 

 

SOURCE Technoparc Montréal

Link to comment
Share on other sites

Merci de partager cet article fort intéressant. On dirait que les investissements industriels sont le parent pauvre de MTLURB, je crois qu'ils ne reçoivent pas suffisamment d'attention et sont dilués dans le tout. Pourtant ils sont déterminants dans notre économie.

 

Je proposerais que l'on ouvre un segment dans "En Construction" ou dans "Propositions", une section dédiée exclusivement aux projets industriels. Qu'en dites-vous?

Link to comment
Share on other sites

Merci de partager cet article fort intéressant. On dirait que les investissements industriels sont le parent pauvre de MTLURB, je crois qu'ils ne reçoivent pas suffisamment d'attention et sont dilués dans le tout. Pourtant ils sont déterminants dans notre économie.

 

Je proposerais que l'on ouvre un segment dans "En Construction" ou dans "Propositions", une section dédiée exclusivement aux projets industriels. Qu'en dites-vous?

 

Je suis d'accord. Mais saches que le Technoparc n'est pas considéré comme un parc industriel, mais plutôt comme un parc d'entreprises oeuvrant dans le domaine du savoir. Il s'agit, en quelques sortes, de places d'affaires au même titre que le Campus Ericsson plutôt que d'un secteur industriel.

 

Néanmoins, avec l'arrivée d'une station du REM dans le Technoparc, il va sans dire qu'on devrait connaitre un boom dans ce coin encore plus prononcé dans les prochaines années.

Link to comment
Share on other sites

Merci de la précision. Donc une sous-section parcs d'entreprises et parcs industriels, car je crois qu'il y a plusieurs de ces concentrations d'affaires et de production dans le grand Montréal.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

L'arrivée du REM pourrait attirer des commerces de proximité et même du résidentiel dans le technoparc!

 

PARC INDUSTRIELS TECHNOPARC

 

LES BEAUX JOURS SONT REVENUS

Encouragé par le taux de change favorable, le secteur manufacturier québécois cherche à se remettre de l’hécatombe du début des années 2000. Comment les parcs industriels tirent-ils leur épingle du jeu, dans un contexte où le terrain se fait rare ? La Presse propose une tournée des quartier des usines en cinq arrêts. Aujourd’hui : le Technoparc Montréal, à Saint-Laurent.

 

LES INVESTISSEMENTS PLEUVENT

En 2016, le parc a vu se concrétiser trois investissements majeurs totalisant 480 millions de dollars et 1000 emplois avec Green Cross, ABB et 4degrés. Vingt-cinq ans après sa création, le Technoparc, avec ses 90 entreprises et 6300 emplois, a encore 8 millions de pieds carrés de lots à bâtir, une denrée rare dans l’île. Conçu pour accueillir les filiales R-D de multinationales, le Technoparc s’est tourné récemment vers les petites entreprises avec l’ouverture de deux centres d’affaires. Dans son prochain plan directeur, l’équipe du parc veut faire ajouter des catégories d’occupants comme des commerces de proximité et des firmes de services professionnels. Même l’ajout de condos résidentiels n’est pas exclu.

 

UN FLEURON

GENETEC, LE CIRQUE DU SOLEIL DE LA SÉCURITÉ

 

Genetec traite les données des systèmes de vidéosurveillance de 120 aéroports. Fondée par Pierre Racz en 1997, l’entreprise croît de 30 % par an depuis 2011. Ses 850 employés, dont 625 au Technoparc, accomplissent les mêmes fonctions pour des universités et des villes comme Chicago. Genetec profite de la tendance à l’impartition des centres de données. Une caméra produit énormément de données. Imaginez-en 10 000 comme aux aéroports de Paris, un client. Pour chaque client, la société perçoit des revenus de gestion et de maintenance annuelle. « Un système informatique, c’est comme un jardin. Il a besoin d’entretien », explique M. Racz, au téléphone. Il embauchera une centaine de mordus d’informatique par année d’ici 2020.

 

UNE PERLE CACHÉE

INSTITUT NEOMED GRANDIRA EN 2018

Né des cendres du défunt centre de recherche d’AstraZeneca, Institut Néomed héberge 20 entreprises et près de 200 personnes, soit plus que les 140 employés que comptait la pharmaceutique à son départ du Technoparc en 2012. « AstraZeneca nous a laissé son immeuble, ses laboratoires, ses équipements et même ses molécules. Nous avions le défi d’en faire un hub, un écosystème viable où cohabitent plusieurs entreprises », dit Pierre-Yves Desbiens, vice-président finances et opérations de l’organisme sans but lucratif, qui fait ses frais cette année. L’institut affiche complet. Néomed ajoutera 60 000 pieds carrés de labos en 2018, ce qui coûtera de 25 à 30 millions.

 

UN ENJEU

VIVEMENT LE TRAIN DE LA CAISSE DE DÉPÔT

Le Technoparc est mal desservi par les transports en commun. « On court après le personnel. Les salaires sont supérieurs d’au moins 10 % ici [pour compenser] », se plaint Mario Monette, PDG de Technoparc Montréal. L’arrivée du train va tout changer. « On sera à 20 minutes du centre-ville et à deux minutes de l’aéroport. On a un terrain sur le boulevard Alfred-Nobel qui pourrait accueillir un centre des congrès auquel on grefferait une tour propre aux universités étrangères comme celle de Tel-Aviv, propose M. Monette. Les cours seraient offerts aux étudiants de Montréal, mais aussi de Toronto et d’ailleurs. »

 

DÉVELOPPEMENTS RÉCENTS

NOUVEAU SIÈGE SOCIAL CANADIEN POUR ABB

Après des années difficiles, de 2004 à 2012, le Technoparc a repris vie à compter de 2013. Les bonnes nouvelles se sont accélérées en 2016 avec l’arrivée de la multinationale helvético-suédoise ABB. Géant des technologies d’énergie et d’automatisation, ABB regroupe six unités d’affaires sous un même toit à l’entrée du Technoparc, un endroit convoité d’abord par Ericsson. Sept cents emplois déménageront au cours des prochains mois dans l’immeuble de 300 000 pieds carrés qui a nécessité un investissement de 70 millions. Des laboratoires de recherche et développement et une unité d’assemblage s’ajoutent au siège social pour constituer un complexe spécialisé dans le domaine de l’énergie.

AVIS DE L’EXPERT

« Une des raisons qui nous a amenés à être actifs dans le Technoparc depuis 2008, c’est sa localisation à proximité des axes routiers A-40, A-13 et, prochainement, avec le train électrique. »

 

— Roger Plamondon, président Groupe Immobilier chez Broccolini

 

Les beaux jours sont revenus au Technoparc - La Presse+

Link to comment
Share on other sites

J'installerai des passerelle pour acceder au coté sud de la 40 pour chacune des station de REM de l'ouest.

Honestly, the number of business areas that will be positively affected by the REM is endless.

 

Quartier Innovation? Check

Technoparc North (on the 40)? Check

Technoparc along the Bonaventure? Check

Quartier Evolution in Kirkland? Check

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value