Jump to content

Recommended Posts

Serais-ce une petite récompense pour avoir envoyé une majorité de fédéralistes à Ottawa ?

 

Nouvelle distribution des sièges aux Communes

Des députés fédéraux de plus pour le Québec

Agence QMI

18/10/2011 19h47

 

OTTAWA — Pour détendre l’atmosphère et éviter les contestations judiciaires, Ottawa envisage un nouveau scénario dans le dossier de la redistribution des sièges aux Communes.

 

Selon des sources gouvernementales sûres, le Québec (75 sièges) pourrait finalement hériter de deux sièges de plus alors que l’Ontario et la Colombie-Britannique devraient se contenter de moins de sièges que prévu.

 

C’est ce qui ressort d’une rencontre entre le premier ministre canadien Stephen Harper et le premier ministre ontarien Dalton McGuinty vendredi dernier.

 

On ne parlerait donc plus de 30 sièges supplémentaires aux Communes, mais plutôt de 26. L’Ontario devrait gagner 13 sièges de plus, l’Alberta, six, et la Colombie-Britannique, cinq.

 

Le nombre total de députés aux Communes passerait de 308 à 334 et non plus à 338.

 

La dernière version du projet de loi C-12, mort au feuilleton lors de la dissolution des chambres, prévoyait 18 sièges pour l’Ontario, sept pour la Colombie-Britannique et cinq pour l’Alberta.

 

Le premier ministre McGuinty a reconnu que sa province devrait peut-être se contenter de moins de sièges. Le calcul final dépend des résultats du recensement de 2011, attendus en janvier ou février prochain.

 

Entre-temps, le NPD a proposé mardi que le poids politique du Québec aux Communes ne tombe jamais sous la barre de 24,35 % des sièges. Un projet de loi a été déposé à cet effet. Dans cette configuration, le Québec gagnerait environ quatre sièges.

 

Le député néo-démocrate Thomas Mulcair, candidat à la course à la succession de Jack Layton, a estimé que c’est la meilleure façon de donner «un contenu réel» à cette idée de «nation québécoise au sein d’un Canada uni» proposée par le gouvernement conservateur de Stephen Harper et adoptée à l’unanimité aux Communes en 2006.

Link to comment
Share on other sites

Mais c'est moin de député qu'il faut. Il faut réduire la taille de la Chambre des communes et, bien sur, réduire les dépenses reliées au fonctionnement de l'appareil gouvernemental. Je croyais que les conservateurs iraient dans ce sens là moi. Je suis un peu décu car honnetement, à quoi serviront ces nouveaux députés ?

Link to comment
Share on other sites

Mais c'est moin de député qu'il faut. Il faut réduire la taille de la Chambre des communes et, bien sur, réduire les dépenses reliées au fonctionnement de l'appareil gouvernemental. Je croyais que les conservateurs iraient dans ce sens là moi. Je suis un peu décu car honnetement, à quoi serviront ces nouveaux députés ?

 

There is no easy provision to decrease the amount of seats for any given province. I believe it would need consensus from all the provinces and no province will agree to decrease its seat count.

Link to comment
Share on other sites

There is no easy provision to decrease the amount of seats for any given province. I believe it would need consensus from all the provinces and no province will agree to decrease its seat count.

 

Si la baisse se fait en proportion des chiffres actuels, personne ne serait perdant, alors pourquoi pas ?

Link to comment
Share on other sites

Si la baisse se fait en proportion des chiffres actuels, personne ne serait perdant, alors pourquoi pas ?

 

Would never work. PEI has 4 seats. If you decrease by 1 that's 25% of their seats. Apply that to the next lease populous province, Newfoundland and Labrador, and you have 5.25 seats. If you give them 5 they lose, if you give them 6 everyone else loses. Humans are inherently selfish no one's going to agree to lose an inch.

Link to comment
Share on other sites

C'est question d'opinion. Des gens recherchant une plus grande représentativité vont te dire non tout de suite, ceux qui croient qu'on a trop de représentants vont demander à ce qu'on coupe pour sauver du temps et de l'argent.

 

Avec le contexte économique de nos jours (et je parle du modèle, pas des remous qu'y a eu ces dernières années), c'est tellement fragile, les compromis, les ententes... on doit pas tout domper l'argent dans la structure gouvernementale, mais en même temps, il faut que la population ait une voix à l'Assemblée, à la Chambre des Communes... avec les opinions multiples de millions d'habitants... les choix doivent être faits dans la mesure du possible.

 

Donc c'est là que vous intervenez. Votre opinion est qu'on doit couper pour ne pas avoir à payer certains sièges, garder le nombre présent ou en augmenter les chiffres pour que le plus de gens aient une voix aux communes?

Il n'y a pas de bons ou de mauvais choix, des opinions, seulement, qui sont soumis aux contextes du temps.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Le phénomène de résistance à une baisse NOMINALE est étrangement similaire à celui observé dans la sphère économique. En effet, même dans des circonstances qui justifieraient une baisse (par exemple des salaires ou des pix de l'immobilier), l'ajustement se fait très difficilement. Par contre, une baisse RELATIVE (ie. en pourcentage du total) passe beaucoup mieux, par exemple "hausse" de salaire de 2% alors que l'indice des prix à la consommation augmente de 7% (correspondant évidemment à une baisse effective du pouvoir d'achat). Keynes appellait cela une "illusion monétaire". La nature humaine étant ce qu'elle est, je ne vois pas de raison de penser que les choses se passent différemment en politique. Et quant aux coûts, admettez qu'il est insignifiant (probablement inférieur à celui d'une campagne de publicité=propagande pour faire avaler une baisse en termes absolus). Alors...!

Link to comment
Share on other sites

Would never work. PEI has 4 seats. If you decrease by 1 that's 25% of their seats. Apply that to the next lease populous province, Newfoundland and Labrador, and you have 5.25 seats. If you give them 5 they lose, if you give them 6 everyone else loses. Humans are inherently selfish no one's going to agree to lose an inch.

 

Worse - it requires Consitutional amendment - we never even managed the Consitution without any amendment, a date...

 

But certainly the obvious solution is reducing Maritime seat count, maintaining Quebec, and major increase to Alberta/Ontario/BC.

 

But think of the history - Nova Scotia especially was once very rich before its economy was destroyed after Confederation by the protectionist policies of Sir John A Macdonald who, as always, favored... Quebec! (well and Ontario)

Edited by Cyrus
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...