Charlemagne

Member
  • Content Count

    69
  • Joined

  • Last visited

  • URB$

    6,664 [ Donate ]

Community Reputation

50 Neutral

About Charlemagne

  • Rank
    Member

Personal Information

  • Biography
    Juste un bonhomme de 27 ans.
  • Location
    Blainville
  • Interests
    Politique/actualité, développements de tout genre, musique, culture internet
  • Occupation
    Avoir des emplois de marde

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Fais juste le voir comme une sorte d'extension du parc René Lévesque. De toute manière c'était grandement temps de rénover l'endroit. As-tu vu les photos de la place ? C'est en décrépitude.
  2. J'ai fait une petite recherche et il n'y a pas de plan pour construire des gares supplémentaires dans un futur proche mis à part la prochaine gare de Mirabel. Si j'me fie à ce que j'ai lu (Programmes des immobilisations EXO (2020-2029) , j'ai l'impression qu'EXO en ce moment se trouve en période de transition. Ils remplacent des vieux trains, rénovent pour une meilleure accessibilité et une meilleure fluidité intermodale, modernisent leurs équipements et leur réseau, etc. Donc en fin de compte, pour la ligne de Saint-Jérôme, ça va se limiter à une nouvelle gare et quelques changements aux gares actuelles, mais rien de grandiose. J'crois que leur but pour la ligne avant la COVID c'était d'augmenter les fréquences avec des nouveaux trains, mais ça risque d'attendre.
  3. Les articles disent que les destinations n'ont pas été précisées. Et on a pas donné de dates, non plus.
  4. J'suis tellement heureux de pas regarder la télévision et de pas parler à des gens qui en discutent.
  5. C'est pas nécessairement de la naïveté. C'est nettement mieux ça que rien du tout.
  6. Eh oui, l'étalement urbain... maudite population grandissante... maudite immigration... maudits Montréalais qui s'en vont préférer une vie en campagne plutôt qu'une vie en ville... Peut-être qu'au final, la solution c'est de stériliser les gens qui déménagent de l'île.
  7. En réalité c'est surtout en début et fin des fins de semaine, là où y'a les ennuis d'embouteillages. Les Montréalais conduisent à leur chalet/chez des amis ou retourne à Montréal et c'est à ce moment-là que ça bloque.
  8. J'arrive jamais à savoir si Rocco troll ou si le gars est vraiment juste à ce point de mauvaise foi... reste que ça me fait rire dans les deux cas.
  9. Malgré qu'il y ait quelques risques, les tremblements de terre affectent la surface plus que les sous-sols. C'est comme des vagues sur l'eau.
  10. En même temps, si tu voyais les mesures que les Chinois prennent pour se débarrasser du virus et les conséquences sur leur productivité et la vie citoyenne... J'suis d'accord qu'on doit pas s'affoler, mais il y a des morts et il faut prévenir ça. C'est pas un hoax.
  11. Faudrait pas venir comparer Paris à Montréal. Paris se trouve à avoir au-dessus de 2mil d'habitants sur un territoire d'un peu plus qu'une centaine de km carré (plus les banlieues ça va au-dessus de 12mil). Le grand Montréal en a 4mil si tu comptes toutes les municipalités en périphéries répendues sur plus de 4000km carré... Disons qu'y'a encore pas mal de place pour du transport, centre-ville ou non. Pour le moment on pourra rien y changer, les gens se déplacent vers le centre-ville. C'est vrai que ce serait intéressant de voir par exemple des efforts conjugués à Laval ou l'est et nord de Montréal, ou Longueuil pour développer des nouveaux centres financiers, technologiques et commerciaux et rediriger les transits dans différentes directions. Je sais pas à quel point c'est faisable, si c'est possible de forcer quelque chose comme ça, surtout que j'vois à l'avance les résidents rejeter l'idée de voir des tours de 100m et + dans leur quartier... Bref, le seul moyen de changer les flux de déplacements et de balancer tout ça, ce serait probablement en créant des nouveaux ''centre-villes'', logiquement. Reste que présentement y'existe quand même un besoin pour des déplacements au centre-ville, pis les emplois en cubicule ne vont pas disparaître, si y'en a c'est parce qu'y'a un besoin et les gens qui ont ce genre d'emploi-là on fait un choix. Reste que, concernant la situation du métro, c'qui va probablement se passer sur le plus court terme, bien avant de construire une nouvelle ligne de métro, c'est qu'après avoir vu si notre REM est fiable et efficace on va rapidement commencer à étendre le réseau vers l'est et le nord, c'qui devrait alléger le réseau de métro. C'est c'qui ferait le plus de sens, d'après moi.
  12. Ouah, génial. C'est une très belle initiative. Si ça peut inspirer d'autres à créer des programmes similaires dans l'ensemble du Québec, j'suis sûr que ça aiderait la motivation de certains élèves. Edit: Nevermind, c'est déjà en mouvement et ça se parle déjà. Cool ! <<Projet pilote D’autres programmes d’études concomitantes existent ailleurs au Québec, mais c’est une première à la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay. Un premier groupe d’environ 22 élèves est attendu au Centre de formation en équipement motorisé en septembre 2020. Si le projet pilote est concluant en mécanique automobile, le concept de métier-études pourrait être étendu à d’autres programmes professionnels durant les prochaines années.>>
  13. J'crois que si on intégrait un cours qui valoriserait les efforts manuels plus tôt à l'école (de manière différente que les arts plastiques et l'éducation physique), j'crois qu'on garderait plus de garçons à l'école. Genre des cours de base concernant la plomberie/mécanique/électricité, ou tout autre métier dans ce style-là. Valoriser les DEP ce serait pas une mauvaise chose, rarement tu vas voir les parents ou les professeurs et professionnels dans les écoles parler de DEP à leurs enfants, comme si ça existait pas ou que c'était une branche professionnel de seconde classe. Ça donne l'impression que pour correspondre aux attentes tu dois obligatoirement viser l'université, tandis que beaucoup d'élèves n'ont pas la motivation et l'intérêt d'assister à des cours aussi longtemps. J'suis conscient que l'électricité, les systèmes mécaniques, etc. ça peut être dangereux, mais il doit y avoir des exercices connexes à faire qui le sont pas. Et on donne pas une assez bonne vision du marché du travail aux jeunes, si les écoles prenaient le temps de parler avec les étudiants, en classe et de façon assez régulière, et plus tôt que seulement vers les dernières années du secondaire, à propos des différentes options qu'ils ont, et qu'on faisait des parcours d'éducation plus spécialisés, qui correspondent mieux aux forces et aux intérêts des élèves, ça aiderait beaucoup. Ça demanderait une petite réforme, mais j'crois que ça vaudrait le coût. Présentement je sens qu'il y a un manque d'encadrement (autant au niveau sociétal qu'au niveau des familles). Et d'ailleurs, y'a aussi les élèves qui vivent des instabilités familiales et qui doivent gérer des troubles mentaux, dans certains cas. Faut voir à ça.