Jump to content

Blue Bonnets - 2 * 40 et 1 * 75 étages (1973)


GDS
 Share

Recommended Posts

main.php?g2_view=core.DownloadItem&g2_itemId=5340&g2_serialNumber=1

 

Wanted to build a second downtown and wanted to have the metro line to go further west for this section. Proposed by Robert Campeau.

 

Would have been known as New City Center

 

1.5 million sqft shopping center - total 2.2 million sqft retail space

75 floor office tower - total 5 million sqft office space

2 hotels (1750 rooms)

8000 unit condo tower

Link to comment
Share on other sites

En 1988, Campeau avait relancé son projet et voulait y construire un magasin Macy dont il venait d’acquérir la chaine aux États Unis. D’importantes études de préfaisabilité ont été faites par Daniel Arbour et Associés et la plus grande partie du site était réservée à l’habitation et à l’industrie. Blue Bonnets devait y rester pour encore quelques années. J’ai participé aux études sur la composante bureaux qui devait occuper un partie des terrains en bordure de Décarie. Il n’était alors plus question d’aller très haut.

 

L’élément critique était le désenclavement de ce vaste terrain et le prolongement du boulevard Cavendish pour joindre la rue Jean-Talon qui devait être prolongée vers l’ouest. C’était pratiquement la seule solution, mais une solution couteuse (voies ferrées à traverser en souterrain) qui rencontrait de plus une forte opposition des résidents de Côte-Saint-Luc qui ne voulaient pas ouvrir leur patelin à la circulation de transit.

Link to comment
Share on other sites

Je ne connaissais aucunement ce projet ! Merci pour les infos GDS et Hildephonse.

 

Merci les boys, je ne connaissais pas ce projet!

 

Vous allez être surpris, mais je suis bien content de voir que ce projet n'a pas été construit. Si il était plus proche du C-V (comme à Westmount ou dans Griffintown) j'aurais été en faveur, mais pas à Blue bonnets...et surtout pas des tours de 40 et 75 étages. 20-25 étages dans le coin de Blue Bonnets serait acceptable, mais quand on parle de tours de 40-50 ou 75 étages, elles devraient être le plus proche du C-V possible!

Edited by Habsfan
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Voici, d’après des articles de journaux, un résumé de l’évolution du site à cette époque :

 

1973-03-28 : « Massive commercial and residential complex around Blue Bonnets racetract by Campeau. » Campeau a acquis le site en 1970, projet de 750 M $, « project closely geared to Mtl’s subway extension plan scheduled for completion 1977-12. Will include a station at Jean-Talon between Victoria and Décarie.

 

1974-08-21 : « Blue Bonnets Doubtful » : 2,2 M sq. ft. including 6 dept. stores and hotel.

 

1974-12-21 : « BB Project Reigned to a Halt » : Stalled indefinitely waiting word from Québec for a solution to the access problem centered on the extension of Cavendish Blvd. Campeau: “Without Cavendish, the project won’t go”. Four municipalities have no interest in the development.

 

1976-07-21 : Rattachement à Montréal par Québec de parcelles des villes de Côte-Saint-Luc, Mont-Royal et Hampstead.

 

1976-08-01 : « Renaissance d’un projet de 750 M $ à Blue Bonnets »

 

1983-10-14 : « Des intérêts étrangers négocient l’achat de Blue Bonnets »

 

1988-01-26 : Projet de modification du zonage : bureaux, habitation, hôtel, mais pas de commercial.

 

1988-11 : Nouvel intérêt de Campeau pour de développement avec un Allied Store ou Macy’s comme « anchor ».

 

1989-12-06 : « Campeau est sur le point de vendre Blue Bonnets » Il demande 100 M $.

 

1990-01-20 : « Olympia aurait mis la main sur Blue Bonnets » en garantie d’un prêt de 250 M $ en septembre 1989.

 

1991-01 : La SHDM s’intéresse au site ; elle garderait la piste pour 10 ans, développerait en industriel et bureaux.

 

1991-02-20 : La Ville achète les 146 acres de Blue Bonnets : tout le site, les bâtiments, les meubles et le fonds de commerce. La piste est vendue séparément à un groupe d’hommes d’affaires présidé par le directeur actuel de la piste.

 

1991-02-21 : « La Ville paierait 46 M $ » ; confirmé plus tard, soit 7,81 $ / pi. ca.

 

N.B. : la partie développable (hors la piste) compte 90 acres.

Link to comment
Share on other sites

Ce que je trouve dommage, c'est que les promoteurs d'aujourd'hui n'osent plsu rêver comme les promotteurs des années 60 et 70.

 

J'avoue que c'est un peu normal, surtout quand on considère que les NIMBY's se mettent à chialer si quelqu'un a le culot de proposer quelque chose de plus de 30 étages....imaginez si un promoteur propose quelque chose avec 60 étages! Se sera la guerre dans les rues de Montréal! :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Ce que je trouve dommage, c'est que les promoteurs d'aujourd'hui n'osent plsu rêver comme les promotteurs des années 60 et 70.

 

J'avoue que c'est un peu normal, surtout quand on considère que les NIMBY's se mettent à chialer si quelqu'un a le culot de proposer quelque chose de plus de 30 étages....imaginez si un promoteur propose quelque chose avec 60 étages! Se sera la guerre dans les rues de Montréal! :rolleyes:

 

:yes: Pendant les belles années de croissance on pouvait se permettre de rêver et comme on construisait un peu partout dans la ville on ne limitait pas le développement des grands ensembles au cv. D'ailleurs la ville n'avait pas vraiment un plan directeur très contraignant et les promoteurs menaient le développement sans véritable vision d'ensemble. On y allait à la pièce et sans consultation généralement.

 

Les temps on bien changé et je crois personnellement qu'en dépit des apparences, ils ont changé pour le mieux. Bien sûr il y a moins de propositions, récession oblige. Mais on ne construit plus en laissant pleine liberté aux promoteurs. On s'assure davantage que les projets respecteront le plan d'urbanisme et les attentes de la population concernée, tout en accordant, bien sûr, des dérogations qui permettent une certaine flexibilité.

 

A ce propos je lisais dans le devoir de samedi, la publication de certaines propositions référendaires concernant le SAT, de même que l'hôtel Waldorf, le projet de condos de 21 étages sur Stanley notamment. On accordait aussi une dérogation au projet coin Ste-Catherine et St-Laurent pour Hydro-Québec.

 

Pour ce qui est des propositions référendaires, elles consistent à vérifier si il y a véritablement demande de référendum de la part de la population, autrement les projets seront considérés comme acceptés et iront de l'avant sans autres formalités, puisqu'ils sont déjà passés à la Ville.

Link to comment
Share on other sites

I actually believe Jean Talon is an excellent area to build a dense business district. It is the last major east-west street in the center of the island before the 40. Its actually not so far from downtown. It has excellent transportation access (A15, A40). It has a metro station (and the blue line could have had its terminus there instead of snowdon). The St Jerome train line also passes right by the area.

 

This would have made an excellent second CBD.

 

The connection with CSL is indeed a pity. CSL had a mayor for almost 30 years who was critical in developing the town, but had a stubborn opposition to connecting the two cavendishes, and connecting kildare to jean talon.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...