Jump to content

ErickMontreal
 Share

Recommended Posts

Un déficit record de 1200 G$ US attendu aux États-Unis

7 janvier 2009 - 10h38

Agence France-Presse

 

Le déficit budgétaire des États-Unis pour l'exercice 2008-09 devrait atteindre le montant exceptionnel de 1200 G$ US, soit 8,3% du PIB, a indiqué mercredi le bureau du Budget du Congrès américain (CBO).

 

En comparaison, le déficit budgétaire des États-Unis pour l'exercice 2008 (clos à la fin de septembre) a atteint 438 G$ US, soit 3,1% du produit intérieur brut (PIB).

 

Les chiffres du CBO ne prennent pas en compte le plan de relance massif de l'économie américaine voulu par la future administration Obama et les démocrates du Congrès. Ce plan pourrait coûter jusqu'à 775 G$ US, peut-être plus après l'examen du texte devant les deux chambres du Congrès.

 

Selon le rapport du CBO, le déficit tomberait à 4,9% du PIB en 2010 pour revenir aux alentours de 700 G$ US, ce qui resterait encore l'un des chiffres les plus élevés de l'histoire des États-Unis.

 

Mardi, le président élu Barack Obama avait averti que le chiffre de 1000 milliards allait probablement être atteint.

 

«Mon équipe budgétaire m'a mis au courant. Peter Orszag (futur directeur du budget à la Maison-Blanche) prédit qu'au rythme actuel nous aurons 1000 G$ US de déficit avant même d'entamer le prochain budget», avait dit le futur président lors d'une conférence de presse.

 

«Nous aurons potentiellement 1000 G$ US de déficit pour les années à venir, même avec le redressement de l'économie auquel nous travaillons», avait estimé M. Obama.

 

Le CBO est un organisme indépendant des partis qui est chargé au Congrès américain de fournir des analyses économiques afin d'aider les parlementaires à prendre des décisions dans le domaine budgétaire.

 

Cet organisme emploie environ 230 personnes, dont une majorité d'économistes experts en administration publique.

_________________________________________________________________________________

Le secteur privé américain perd 693 000 emplois

 

7 janvier 2009 - 09h19

Agence France-Presse

 

Le marché de l'emploi continue de se dégrader à un rythme effréné aux États-Unis, où le secteur privé a détruit 693 000 emplois en décembre.

 

C'est du moins ce qu'indique l'étude du cabinet en ressources humaines ADP publiée mercredi.

 

L'ampleur des pertes d'emplois est très nettement supérieure à celle que prévoyaient les analystes, qui tablaient sur 493 000 suppressions de postes.

 

Elle semble annoncer un très mauvais rapport officiel sur l'emploi, alors que les chiffres de novembre avaient déjà été désastreux (553 000 emplois détruits). Ce rapport, qui couvre à la fois l'emploi dans le secteur privé et le secteur public, doit être publié vendredi par le département du Travail.

 

ADP a par ailleurs revu en forte hausse son estimation du nombre d'emplois supprimés en novembre dans le secteur privé, à 476 000 (au lieu de 250 000).

 

Cette révision du mois passé ainsi que la différence avec les prévisions des économistes pour décembre doivent néanmoins être interprétées avec prudence, ADP ayant changé profondément la méthode et le modèle statistique qu'il utilise pour son enquête afin de se rapprocher le plus possible de la façon dont procède le ministère.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...