Recommended Posts

325944-quartier-sainte-marie-situe-abords.jpg

Le quartier Sainte-Marie, situé aux abords et à l'est du pont Jacques-Cartier, est en ébullition.

 

Ville de Montréal - Arrondissement de Ville-Marie - Quartier de Sainte-Marie

 

Portrait du quartier de Sainte-Marie

 

C’est à partir de 1840 que l’on peut véritablement parler du « quartier » de Sainte-Marie, appellation qui s’inspire du nom du courant du fleuve passant à cet endroit.

 

Durant le 19e siècle, Sainte-Marie, connu sous le nom « Faubourg à mélasse », était le bastion industriel des ouvriers canadiens français de la Ville de Montréal.

 

Depuis le milieu du 20e siècle, le quartier est en période de transition et sa structure industrielle se transforme au profit d’entreprises de services.

 

Bien que différent du centre des affaires montréalais, le quartier de Sainte-Marie s’inscrit dans une perspective naturelle de développement du centre-ville vers l’est entamée il y a quelques décennies avec la construction de la tour de Radio-Canada. Bien desservi par le transport en commun et par les axes routiers, ce quartier accueille 21 745 résidants et offre aujourd’hui un formidable potentiel de développement au centre-ville de Montréal.

 

En 2011, un Programme particulier d’urbanisme (PPU) a été élaboré pour revitaliser le quartier de Sainte-Marie situé à l’est de l’arrondissement. La version finale du projet d'aménagement urbain du quartier a été adoptée à l’unanimité par le conseil municipal. Elle fait suite aux recommandations émises par l’Office de consultation publique. Redynamiser le pôle Frontenac et les abords des stations de métro, réaménager la rue Ontario, créer de nouveaux espaces verts, combler les terrains vacants et développer l’environnement piétonnier : voici quelques-uns des grands objectifs proposés qui guideront le développement du secteur pour les prochaines années

 

Avec ses 2 stations de métro, 19 stations de BIXI, 4 écoles, 15 espaces verts, une nouvelle piscine au centre Jean-Claude-Malépart, plus de 250 organismes, entreprises et lieux de diffusion qui viennent compléter l’offre culturelle du Quartier des spectacles, le secteur est incontestablement en marche vers un avenir prometteur et favorable à l’établissement de nouveaux résidants. Par ailleurs, plusieurs artistes et artisans habitent ce quartier et de nombreuses troupes de théâtre y ont élu domicile.

 

En métro : Frontenac, Papineau

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

5 ans après le PPU Sainte-Marie des projets (fédéral et municipal) pour refaire la porte d'entre de l'est du centre-ville, du parc des Faubourgs au fleuve Sainte-Laurent

 

http://jacquescartierchamplain.ca/circulation-travaux/espace-citoyen/

http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317%2C142699115&_dad=portal&_schema=PORTAL

 

IMG-Perspective-2.jpg

 

 

 

 

Projet d’aménagement urbain (PPU) - Quartier de Sainte-Marie (Arrondissement Ville-Marie)

Un potentiel formidable de développement aux portes du centre-ville

 

Quartier ancien, marqué au cours des années 1970-1980 par le déclin des activités manufacturières, le territoire de Sainte-Marie accueille 21 745 résidants et offre aujourd’hui un formidable potentiel de développement à l’est du centre-ville de Montréal. Si plusieurs investissements ont récemment permis d'améliorer la desserte en équipements collectifs, d'autres projets sont prévus dans le cadre du PPU, notamment le réaménagement de plusieurs parcs et plantation d'arbres.

 

Voici quelques-uns des grands objectifs proposés pour la revitalisation du quartier :

 

> Redynamiser le pôle Frontenac et

les abords des stations de métro

> Réaménager la rue Ontario

> Créer de nouveaux espaces verts

> Développer l’environnement piétonnier

> Combler les terrains vacants

 

Un réaménagement axé sur la qualité de vie du citoyen

Avec ses 2 stations de métro, 19 stations de BIXI, 4 écoles, 15 espaces verts, une nouvelle piscine au centre Jean-Claude-Malépart, plus de 250 organismes, entreprises et lieux de diffusion qui viennent compléter l’offre culturelle du Quartier des spectacles, le secteur est incontestablement en marche vers un avenir prometteur et favorable à l’établissement de nouveaux résidents.

 

 

Découvrez le projet de Programme particulier d'urbanisme du Quartier de Sainte-Marie.

 

Consultation publique – Restez à l’écoute et impliquez-vous

Dans les prochaines semaines, tous les citoyens, les commerçants, ainsi que les représentants du milieu, qui font l’expérience quotidienne du quartier, seront invités à se prononcer sur la mise en valeur et l’amélioration de leur quartier, à l’occasion d’une consultation publique qui sera organisée par l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM).

 

Page d'erreur

Modifié par IluvMTL
Ajout de l'image sous le pont (avril 2017)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

PROGRAMME PARTICULIER D’URBANISME

QUARTIER SAINTE-MARIE

 

Version préliminaire

 

Arrondissement de Ville-Marie

 

Table des matières

 

1. INTRODUCTION 1

1.1. Présentation de la démarche 1

1.2. Cohésion avec les politiques de la Ville 2

 

2. CONTEXTE D’INTERVENTION 5

2.1. Territoire d’application 5

2.2. Historique 6

2.3. Profil et évolution sociodémographiques 11

2.4. Diagnostic et enjeux 12

 

3. CADRE D’AMÉNAGEMENT 21

3.1. La qualité des milieux de vie 21

3.1.1. Miser sur la consolidation des milieux de vie du quartier en améliorant la qualité de l’habitat et des ser vices de proximité 22

3.1.2. Répondre aux besoins de mobilité des personnes et des marchandises tout en atténuant les impacts de la circulation sur les milieux de vie 24

3.1.3. Adopter de bonnes pratiques de développement durable, notamment dans la réalisation des aménage- ments sur le domaine public 25

3.2. La mise en valeur du potentiel de développement du territoire 27

3.2.1. Favoriser le maintien et l’accroissement de la population résidante 28

3.2.2. Encourager une densification des terrains sous-utilisés et des abords des stations de métro 29

3.3. Le développement d’une économie diversifiée 31

3.3.1. Favoriser le développement des activités et des entreprises dans le secteur des arts et de la culture 32

3.3.2. Encourager le développement économique local en misant sur la vitalité des artères commerciales et sur l’économie sociale 34

3.4. Planification détaillée 36

3.4.1. La rue Ontario 37

3.4.2. Le secteur du pôle Frontenac 39

3.4.3. Le secteur de la JTI-Macdonald 41

3.4.4. Le secteur Parthenais 43

3.4.5. Le secteur de la cour de triage du CP 48

3.4.6. Le secteur aux abords de la rue Notre-Dame 49

 

4. MISE EN OEUVRE DU PPU 51

4.1. Paramètres réglementaires 51

4.1.1. Modifications du Plan d’urbanisme 51

4.1.2. Abrogation du règlement autorisant le projet de développement les Portes Sainte-Marie 57

4.2. Interventions relatives au domaine public planifiées dans le cadre du PPU 58

4.3. Programme d’amélioration des logements 60

 

5. ANNEXE 61

5.1. Guide des Quartiers verts 61

 

Consulter les 64 pages du document préliminaire ici :

http://

 

http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/ARR_VM_FR/MEDIA/DOCUMENTS/PPU_QUARTIER_SAINTE-MARIE_VF.PDF

Modifié par IluvMTL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le programme particulier d’urbanisme (PPU) du quartier Ste-Marie met de l'avant trois grandes orientations :

 

LA QUALITÉ DES MILIEUX DE VIE - Le projet privilégie principalement le développement de milieux de vie conviviaux et sécuritaires. Il mise ainsi sur la consolidation des milieux de vie du quartier en améliorant la qualité de l’habitat et des services de proximité. Il cherche aussi à répondre aux besoins de mobilité des personnes et des marchandises tout en atténuant les impacts de la circulation sur les milieux de vie.

 

LA MISE EN VALEUR DU POTENTIEL DE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE - Le projet mise surtout sur des atouts comme la situation géographique du quartier et le nombre élevé de terrains disponibles (terrains vagues et friches industrielles). Il veut favoriser le maintien et l’accroissement de la population résidante et encourager une densification des terrains sous-utilisés et des abords des stations de métro.

 

LE DÉVELOPPEMENT D’UNE ÉCONOMIE DIVERSIFIÉE - Le projet prône un repositionnement économique en misant sur la culture et l’économie sociale. Il propose notamment de favoriser le développement des activités et des entreprises dans le secteur des arts et de la culture. Il vise aussi la revitalisation des artères commerciales.

 

http://ocpm.qc.ca/ppu-ste-marie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mardi, 3 mai 2011 Présentation générale du PPU et periode de questions

19:00 Dom Polski - 1956 rue Frontenac Frontenac

 

Mercredi, 11 mai 2011 ZONES D’INTERVENTION - Le pôle Frontenac, la rue Ontario, le secteur de la JTI-Macdonald et la gare de triage du CP

19:00 Dom Polski - 1956 rue Frontenac Frontenac

 

Jeudi, 12 mai 2011 ZONES D’INTERVENTION - Le secteur Parthenais, les abords de la rue Notre-Dame, le métro Papineau, les déplacements piétons et cyclistes sous le pont Jacques-Cartier et la notion d’entrée de ville, le secteur d’emploi

19:00 Dom Polski - 1956 rue Frontenac Frontenac

 

Auditions des mémoires des personnes et organismes qui désirent s'exprimer

Mercredi, 1 juin 2011 Séance d'audition des opinions 19:00 Dom Polski, 1956, rue Frontenac Frontenac

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      http://plus.lapresse.ca/screens/bb907df5-5eb1-45aa-85a0-593e0e0587f2|_0.html?utm_medium=Facebook&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen
      « VISION IMMOBILIÈRE » QUÉBEC VEUT DÉPLACER LES FONCTIONNAIRES VERS L’EST DU CENTRE-VILLE
      MARTIN CROTEAU LA PRESSE QUÉBEC — Des centaines, peut-être des milliers de fonctionnaires qui travaillent à Montréal seront graduellement déplacés du centre-ville vers l’est au cours des prochaines années, a annoncé le gouvernement Couillard, hier.
       
      Ce plan fait partie d’une stratégie plus large, dévoilée par le président du Conseil du trésor Pierre Arcand, afin de doter le gouvernement québécois d’une « vision immobilière ».
      Environ 25 ministères et organismes gouvernementaux ont des antennes au centre-ville de Montréal. Environ 9000 fonctionnaires y travaillent.
      Or, les coûts de location de ces bureaux ont augmenté au fil des ans, a expliqué le ministre Arcand.
      « Compte tenu des augmentations importantes au cours des dernières années des coûts au centre-ville de Montréal, il est clair que le gouvernement va se poser des questions », a-t-il résumé.
        La Société québécoise des infrastructures (SQI), le bras immobilier du gouvernement, sera chargée de mener l’opération. Au fur et à mesure que les baux de location des différents ministères viennent à échéance, la société d’État examinera la possibilité de les reloger dans des quartiers où les coûts sont plus bas.
      M. Arcand dit avoir consulté la mairesse de Montréal, Valérie Plante, afin de faciliter la transition. Pour des raisons stratégiques, le ministre n’a pas voulu s’avancer sur le fin détail des sites ciblés, ni sur le montant des économies espérées par le gouvernement.
      « On a des discussions avec plusieurs personnes actuellement, a-t-il indiqué. Vous comprendrez que je n’ouvrirai pas le jeu complètement aujourd’hui. »
      Le document officiel de la SQI donne toutefois des indices quant au secteur ciblé par Québec. On y souligne qu’en bordure du fleuve, plusieurs sites de grande superficie sont appelés à changer de vocation. On cite en exemple la maison de Radio-Canada, des terrains sous-utilisés du port de Montréal et d’autres terrains vacants au pied du pont Jacques-Cartier.
      Le déplacement des fonctionnaires vers l’est permettra de faire d’une pierre deux coups, peut-on lire dans le document : réduire les loyers et contribuer au développement urbain.
      LA SQI PLUS SURVEILLÉE
      La stratégie dévoilée par M. Arcand prévoit par ailleurs que les activités de la SQI seront supervisées de plus près par les élus. Jusqu’ici, toutes les acquisitions et ventes immobilières de la société d’État étaient approuvées par son président et par son conseil d’administration. Dorénavant, les transactions de plus de 10 millions de dollars nécessiteront le feu vert du ministère du Conseil du trésor. Celles qui dépassent 50 millions devront obtenir l’aval du Conseil des ministres.
      Cette annonce survient quelques mois après un rapport dévastateur de la vérificatrice générale sur des transactions immobilières survenues sous le gouvernement Charest.
      Québec projette également d’augmenter le nombre de locaux de bureaux dont il est le propriétaire. De 28 % actuellement, M. Arcand souhaite que la proportion passe à 35 % d’ici cinq ans.
       
    • Par Boosterfire
      1000 de la Montagne

       
    • Par DENIJS
      l'Union des Travailleurs et Travailleuses Industriels et de Service (UTIS) vend le 20, boulevard de Maisonneuve Ouest à Mondev. Projet de 'construction en hauteur'.
       
    • Par IluvMTL
      Nom: Complexe immobilier Frontenac
      Hauteur en étages: 12, 12, 9 et 2
      Hauteur en mètres:
      Coût du projet:
      Promoteur: Cosoltec
      Architecte: Lemay
      Entrepreneur général:
      Emplacement: Rue la Fontaine, entre Frontenac et du Havre
      Début de construction: 2019
      Fin de construction: 2021
      Site internet: http://lecanal.ca/
      Lien webcam:
      Autres informations: 298 unités d'habitation, dont 60 logements sociaux et 109 condos abordables, et 25 700 pi² d'espace à bureaux.
      Rumeurs:
      Aperçu artistique du projet: 

       
      Sent from my SM-T330NU using Tapatalk