Jump to content

Louis Audet: la Charte des valeurs menace l'économie


WestAust
 Share

Recommended Posts

Louis Audet: la Charte des valeurs menace l'économie

 

Le président et chef de la direction de Cogeco s'est prononcé, mardi, contre la charte des valeurs proposée par le gouvernement péquiste.

 

 

Louis Audet a déclaré que la charte, qui limiterait le port de signes religieux pour les employés de l'État, nuirait à l'économie québécoise.

 

 

Lors d'une allocution devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, M. Audet a affirmé que la charte aurait pour effet de diminuer le nombre d'immigrants adoptant la province comme terre d'accueil et, par le fait même, réduirait la richesse que ces nouveaux résidants contribuent à créer.

 

 

Il a également dénoncé ce qu'il a décrit comme les préjugés défavorables au milieu des affaires, qui seraient de plus en plus forts au Québec.

 

 

Louis Audet a mentionné un récent sondage effectué par CROP pour Cogeco selon lequel la moitié des Québécois croient que les entreprises privées ne profitent pas à la société.

 

 

D'après M. Audet, les entreprises privées jouent un rôle essentiel dans la création d'emplois et de richesse, en plus d'être nécessaires pour soutenir les programmes sociaux.

 

http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/general/louis-audet-la-charte-des-valeur-menace-l-economie/565718

Link to comment
Share on other sites

Louis Audet : la Charte nuisible pour l'immigration économique

 

La Charte des valeurs québécoises est nuisible pour l'économie parce qu'elle peut rebuter les immigrants potentiels. C'est le message percutant lancé par Louis Audet, PDG de Cogeco Inc, mardi.

 

M. Audet a pris la parole devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Il a estimé que le projet de Charte peut être perçu à l'étranger comme une «stratégie d'exclusion xénophobe, le contraire à la société multiculturelle et ouverte que nous sommes. Ce message n'est pas de nature à attirer chez nous les immigrants dont nous dépendons pour notre croissance économique.»

 

«Certains pays qui ont usé de méthodes d'exclusion diverses tels que le Japon et la Russie l'ont appris à leurs dépens, ajoute le patron de Cogeco. De grâce, ne répétons pas les mêmes erreurs qu'eux, ne jouons pas avec le feu.»

 

Louis Audet réclame que la Charte soit abandonnée. «J'en appelle au gouvernement du Québec afin qu'il ait le courage politique de mettre fin à ces démarches humiliantes tant pour les Québécois de longue date que pour les Québécois plus récemment arrivés».

 

«Le contraste entre le slogan publicitaire du gouvernement "Un Québec pour tous" et ce projet de Charte, ajoute-t-il, expose un cynisme que notre société ne saurait tolérer plus longtemps, pas plus que l'intimidation, d'ailleurs».

 

Sortie risquée

 

En tenant ces propos, le dirigeant de télécoms s'est impliqué dans un débat polarisé. D'ailleurs, si une bonne partie de l'auditoire a applaudi le discours, certains ont préféré ne pas faire de même.

 

Louis Audet croit cependant qu'il devait faire sa sortie. «Je pense qu'à un moment donné, il faut dire ce que l'on pense pour s'assurer que des changements surviennent. Je pense que, comme société, nous faisons fausse route. Nous sommes en train de discuter les détails d'une Charte alors que nous devrions nous occuper de l'économie.»

 

Le milieu des affaires tente-t-il de faire peur à la population ?

 

«Si je peux me le permettre, la question est posée à l'envers, répond le PDG. En ce moment, le projet de Charte fait peur aux immigrants. Nous croyons qu'il n'y a pas lieu d'avoir peur. Nous avons une société [..] qui pourrait être plus prospère, mais qui fonctionne bien. Nous avons un régime de droit, nos lois fonctionnent bien.»

 

Louis Audet n'a pas limité son discours à l'enjeu controversé de l'heure. Il indique avoir commandé un sondage à la maison CROP pour mieux comprendre ce qui se passe au Québec depuis la crise étudiante. L'enquête a été réalisée auprès de 1000 personnes à la fin d'octobre.

 

Le résultat: une personne sur deux estime que l'entreprise privée ne sert pas les intérêts de la population et peut nuire à la société.

 

À la lecture de ce constat, le patron de Cogeco propose qu'un cours d'économie soit obligatoire à l'école secondaire. L'entreprise investit 150 000 $ dans la Fondation pour l'entrepreneurship afin de soutenir la création d'entreprises.

 

http://argent.canoe.ca/nouvelles/louis-audet-la-charte-nuisible-pour-limmigration-economique-28012014

Link to comment
Share on other sites

Le résultat: une personne sur deux estime que l'entreprise privée ne sert pas les intérêts de la population et peut nuire à la société.

 

et voilà! Une belle preuve de ce qui ne va pas dans notre belle Province!!! Je n'en reviens tout simplement pas que 50% de la population pense que les sociétés privés n'apportent rien à notre société. Comment voulez vous que je respecte de gens qui ont cette mentalitée?? Ça n'a aucun bon sens!

Link to comment
Share on other sites

Si on pose la question: est-ce que l'entreprise privée peut nuire à la société? Pourquoi ne peut-on pas répondre "non"? Les entreprises privées n'ont-elles pas fait les manchettes durant les deux ou trois dernières années pour tous les contrats truqués qu'on doit payer à grands frais? Pour les déversements de pétrole?

La question est seulement mal posée. C'est une évidence que les entreprises privées pensent d'abord à leur profit et non pas à l'ensemble de la société. Les gens savent bien qu'ils créent des emplois mais ils ne sont pas dupes non plus.

Link to comment
Share on other sites

Suite à l'article ci-haut en voici un qui sonne beaucoup plus réaliste!

 

 

La Charte plongerait le Québec dans l’apocalypse selon les experts

 

28/01/2014 par Richard Hognard

 

MONTRÉAL – Alors que les Québécois sont toujours divisés sur le projet de loi 60 du ministre Drainville, plusieurs scientifiques du PLQ ont tenu à mettre en garde les citoyens des dangers de son adoption.

 

«Je ne veux pas sembler alarmiste, mais si ce projet de loi passe, ce ne sera rien de moins que l’apocalypse» déclara aujourd’hui le Cheikh du parti libéral, Philippe Couillard. Ajoutant que plus le débat sur la charte «s’étirait» et plus le climat météorologique du Québec devenait «froid et hostile», ce dernier affirme que la fin des temps est peut-être à nos portes.

 

«Selon les projections réalisées par notre parti, nous prévoyons que d’ici 60 jours, la température moyenne au Québec devrait frôler les moins 145 °C. La question est donc de savoir si les Québécois veulent continuer de vivre dans l’ère Marois et mourir de froid, ou revenir aux bons vieux hivers doux et relativement cléments du parti libéral» demanda le Cheikh.

 

DES APPUIS DE TAILLES

 

Pour sa part, le président de Cogéco, Louis Audet, abonde dans le même sens que les scientifiques et devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain a lancé un cri du cœur pour sauver l’industrie de signes religieux ostentatoires.

 

«Cette industrie, jadis florissante, vie de terribles difficultés depuis l’arrivée du gouvernement Marois et comme tous les économistes le savent, quand l’industrie de signes religieux ostentatoires fonctionne au ralenti, c’est toute l’économie du pays qui s’effondre.»

 

Déclarant que les pertes de revenus découlant de la vente de hidjab et de kippa «pourraient» atteindre le chiffre astronomique de 120 milliards, pour l’année 2014, l’homme d’affaires craint le pire pour l’avenir. «Si ça continue. On s’en va tout droit en récession! Selon des statistiques, d’ici quelques mois, plus de 90% des Québécois vivront sous le seuil de la pauvreté et tous les immigrants auront été tués. Comment ne pas y voir des signes clairs que la Charte causera notre perte» demanda-t-il à un auditoire déjà convaincu.

 

LE PORTEUR DE LUMIÈRE

 

Pendant ce temps, de passage dans nos bureaux, Lucien Bouchard ne comprenait toujours pas pourquoi les gens hésitaient à adopter sa position vis-à-vis de la Charte. «Il faut être lucide. Cette divergence d’opinions, par rapport à la mienne, est mauvaise pour l’image du Québec à l’étranger. Les gens doivent comprendre qu’être en désaccord avec moi, c’est une preuve qu’ils sont de parfaits imbéciles.»

 

Se disant déterminé afin de tout mettre en œuvre pour convaincre la population, l’ex-premier ministre conseille aux citoyens qui ne partagent pas son opinion de «travailler plus fort» pour la comprendre et d’arrêter d’être des «osti de paresseux».

 

 

http://lapravda.ca/la-charte-plongerait-le-quebec-dans-lapocalypse/

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...