IluvMTL

ville-marie Ancien presbytère de l'église Saint-Vincent-de-Paul - 805 Fullum

Recommended Posts

Pinned posts

Ancien presbytère de l'église Saint-Vincent-de-Paul

Citation

Emplacement: 2310, rue Sainte-Catherine Est et 805, rue Fullum
Hauteur en étages: 4
Hauteur en mètres: 
Coût du projet: 
Promoteur: Développement Lemarco Inc
Architecte: Archipel architecture
Entrepreneur général: 
Début de construction: 
Fin de construction: 
Site internet: 
Lien webcam: 
Autres images: 
Vidéo promotionnelle: 
Rumeurs: 
Autres informations: 12 logements en copropriété et construire, sur le terrain de stationnement adjacent, un bâtiment de 14 logements

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quartier Sainte-Marie (Sainte-Catherine et Fullum)

26 logements

 

CNW Group

 

Le premier vise à restaurer et à réhabiliter l'ancien presbytère de l'église Saint-Vincent-de-Paul, situé au 2310 de la rue Sainte-Catherine Est, afin d'y aménager 12 logements.

La construction d'un bâtiment de 14 logements sur le terrain de stationnement adjacent est également prévue.

 

 

http://ville.montreal.qc.ca/documents/Adi_Public/CA_Vma/CA_Vma_ODJ_ORDI_2012-02-07_19h00_FR.pdf

 

40.06 Urbanisme - Projet particulier d'urbanisme

 

CA Direction de l'aménagement urbain et des services aux entreprises - 1114400073

Adopter une résolution autorisant, pour le lot 1 424 705, l'occupation et l'agrandissement d'un bâtiment culturel à des fins résidentielles pour l'ancien presbytère de l'église Saint-Vincent-de-Paul, en vertu du Règlement sur les projets particuliers de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble -

 

Adoption

 

District(s) : Saint-Jacques

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://patrimoine.ville.montreal.qc.ca/inventaire/fiche_bat.php?arrondissement=0&batiment=oui&lignes=25&id_bat=0142-08-6516-01&debut=450

 

Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivante :

Immeuble de valeur patrimoniale exceptionnelle (juridiction municipale)

 

Le bâtiment est situé dans le secteur suivant identifié dans les documents d'évaluation du patrimoine urbain :

Secteur de valeur patrimoniale exceptionnelle Sainte-Catherine Est et Fullum (juridiction municipale)

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'église de cette paroisse ressemble à celle de la paroisse St-Stanislas-de-Kostka : très certainement le même architecte. Je vérifie...

 

 

vérification faite : eh non !!! Cette église est l'oeuvre de l'architecte Ludger Lemieux et St-Stanislas, l'oeuvre des architectes Dalbé Viau et Alphonse Venne mais furent toutes les deux construites plus ou moins à la même époque : St-Stanislas entre 1911 et 1918 et St-Vincent-de-Paul entre 1925 et 1928.

 

Il devait y avoir un style "à la mode" pour les églises de ce temps-là.

Edited by yarabundi

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://ville.montreal.qc.ca/documents/Adi_Public/CA_Vma/CA_Vma_PV_ORDI_2011-11-14_19h00_FR.pdf

 

CA11 240687

 

Adopter une résolution autorisant, pour le lot 1 424 705, l'occupation et l'agrandissement d'un bâtiment culturel à des fins résidentielles pour l'ancien presbytère de l'église Saint-Vincent-de-Paul, en vertu du Règlement sur les projets particuliers de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble - 1er projet de résolution

Il est proposé par Sammy Forcillo appuyé par Richard Deschamps

 

D'adopter le premier projet de résolution à l'effet :

 

D'accorder, pour le lot 1 424 705, dans le cadran sud-est de l'intersection des rues Sainte-Catherine et

Fullum, conformément au Règlement sur les projets particuliers de construction, de modification ou

d'occupation d'un immeuble (CA-24-011), l'autorisation d'occuper à des fins résidentielles et de

transformer en conséquence l'ancien presbytère de l'église Saint-Vincent-de-Paul, malgré les articles 58,

81, 85, 134, 370 et 600 du Règlement d'urbanisme de l'arrondissement Ville-Marie (01-282),

conformément aux plans des pages 4 à 15 du document de présentation pour le projet particulier, le tout

préparé par Archipel architecture et estampillés par l’Arrondissement de Ville-Marie le 24 septembre

2011;

D'assortir cette autorisation des conditions suivantes :

 

a) une demande de permis pour la réalisation du projet visé par la présente autorisation doit être

accompagnée d'un devis technique décrivant les mesures à mettre en oeuvre pour conserver et

restaurer les composantes d'origine de l'enveloppe extérieure du presbytère assorti d'une garantie

financière basée sur une estimation effectuée par un professionnel afin d'en assurer la réalisation

dans les règles de l'art;

 

b) de soumettre dès la première demande de permis un plan d'ensemble d'aménagement paysager

assorti d'une garantie financière basée sur une estimation effectuée par un professionnel afin d'en

assurer la réalisation;

 

c) de respecter une implantation au sol, un alignement sur rue, une hauteur maximale et des retraits

d'alignement conformément aux plans mentionnés précédemment;

 

d) de soumettre les demandes de permis de transformation de ce projet à la procédure du titre VIII du

Règlement d'urbanisme de l'arrondissement Ville-Marie (01-282). En plus des critères prévus au titre

VIII du règlement, les critères additionnels suivants s'appliquent :

 

i) le traitement architectural de la construction doit favoriser l'unité et l'homogénéité de l'ensemble,

notamment en ce qui a trait aux matériaux de parement et aux ouvertures;

ii) la couleur et la texture du revêtement de la façade doivent être compatibles avec celle des édifices

significatifs du secteur;

iii) les constructions hors toit et les équipements mécaniques hors toit doivent être traités de manière à

assurer leur intégration architecturale (matériaux et volumétrie);

iv) toutes les façades visibles de la voie publique doivent être traitées avec le même soin que les

façades principales notamment quant aux choix des matériaux et aux ouvertures;

v) les matériaux utilisés doivent être durables et conformes aux échantillons déposés.

vi) l'aménagement paysager des espaces libres et des aires de détentes extérieurs doit privilégier les

éléments végétaux.

 

De fixer un délai de 60 mois pour la réalisation des travaux visés par la présente autorisation, à défaut de

quoi, elle sera nulle et sans effet.

 

Adoptée à l'unanimité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.archipel-architecture.ca/

 

 

24 mont-royal ouest, suite 804, montréal, québec, h2t 2s2, t (514) 286-7557, [email protected]

 

 

  • projets
  • marchés publics
  • chalets de parc
  • kiosques et pavillons
  • casernes de pompiers
  • musées
  • hôpitaux
  • chsld
  • commerces au détail
  • concessionnaires automobile
  • habitations
  • usines
  • bureaux
  • mobilier urbain

Edited by IluvMTL

Share this post


Link to post
Share on other sites

DSC05167.jpg

 

Le secteur sud du quartier Sainte-Marie offre de la tranquillité, mais les résidents ne se trouvent pas trop loin de l'action (avec le Village et le QDS à l’ouest de Papineau et le Plateau vers le nord). Bien servi par le TEC avec le Métro Papineau, de nombreuses lignes d’autobus ainsi que les pistes cyclables.

 

À deux pas du fleuve, offrant maintenant des vues n’obstruées du fleuve depuis la démolition (par la MTQ) de plusieurs bâtiments incluant les légendaires silos de m’lasse. Le Parc Bellerive (rue Fullum & Notre-Dame) offre des panoramas du magnifique Pont-Jacques-Cartier.

 

Plusieurs bâtiments d’intérêt architectural ou patrimonial se trouvent sur la rue Sainte-Catherine à l’est de la rue Parthenais tel que l’édifice Art-Déco (Télé-Québec) ou l’Église Saint-Vincent-de-Paul.

 

La fonction de l'emploi est assez présent avec les bureaux de maison-mère de la SQ, SAQ, Télé-Québec, ainsi que de plusieurs syndicats.

 

Depuis l’adoption du PPU pour le Quartier de Sainte-Marie en 2012, plusieurs nouveaux projets immobiliers ont été approuvés. Pour connaitre les orientations de l'arrondissement Ville-Marie vis-à-vis le quartier Sainte-Marie, consulter le rapport ici.

http://ville.montreal.qc.ca/pls/port...NV2012_WEB.PDF

 

Voici les fils pour des principaux projets à proximité (terminés, proposés, ou en construction) dans la partie sud du quartier (les secteurs Parthenais, Pont-Jacques-Cartier ainsi que les abords de la rue Notre-Dame).

Les projets sont situés de l’est vers l’ouest.

 

Transformation de la Maison des Sœurs de la Providence - ??? unités (2013?)

http://www.mtlurb.com/forums/showthr...-la-Providence

 

Ancien presbytère de l'église Saint-Vincent-de-Paul - 26 unités (2013?)

http://www.mtlurb.com/forums/showthr...incent-de-Paul

 

Le 2229, Sainte-Catherine est - 55 unités & 4 commerces (2013?)

http://www.mtlurb.com/forums/showthr...oge+delorimier

 

Le Square Cartier - 160 unités & 4 commerces (terminé en 2007)

http://www.mtlurb.com/forums/showthr...Square+Cartier

 

Le Courant - 3 phases – 234 unités (2012-2013)

http://http://www.mtlurb.com/forums/...-6-%C3%A9tages

 

Porte-Sainte-Marie - 1200 unités + centre commercial + immeuble de bureau (projet annulé en 2004)

En attente d'un nouveau projet par le propriétaire de terrain.

http://http://www.mtlurb.com/forums/...Revitalisation

 

Interloge DeLorimier - 78 unités (2013)

http://www.mtlurb.com/forums/showthr...oge+delorimier

 

Sept + 1 – 8 unités (terminé en 2010)

http://www.mtlurb.com/forums/showthread.php/15408-Sept-un-3-%C3%A9tages

 

Le RL Condos – 22 unités (2013)

http://www.mtlurb.com/forums/showthread.php/20198-Le-RL-Condo-4-%C3%A9tages

 

Revitalisation terrains de la SRC - 2,200 unités + espaces commerciaux et de bureaux (2014?)

Quartiers Sainte-Marie/St-Jacques

http://www.mtlurb.com/forums/showthr...ation+terrains

Edited by IluvMTL

Share this post


Link to post
Share on other sites

Promoteur: les développements LEMARCO

Architectes: Archipel architecture

 

http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/CONSEIL_PATRIMOINE_MTL_FR/MEDIA/DOCUMENTS/AC11-VM-03_PRESBYT%C8RE.PDF

 

AVIS CONJOINT DU CONSEIL DU PATRIMOINE DE MONTRÉAL ET DU COMITÉ AD HOC

D’ARCHITECTURE ET D’URBANISME

 

Les deux organismes sont des instances consultatives de la Ville de Montréal.

Réhabilitation et construction – Presbytère de l’église Saint-Vincentde-

Paul

 

AC11-VM-03 (A11-VM-07)

 

Localisation : 2310, rue Sainte-Catherine Est, arrondissement de Ville-Marie

Reconnaissance patrimoniale

municipale :

 

Désignations au Plan d’urbanisme :

- Secteur de valeur patrimoniale exceptionnelle Sainte-Catherine Est et Fullum

- Bâtiment d’intérêt patrimonial et architectural (église Saint-Vincent-de-Paul)

- Site d’intérêt archéologique Le Pied-du-Courant

 

Le Conseil du patrimoine de Montréal (CPM) et le Comité ad hoc d’architecture et d’urbanisme (CAU) émettent un avis

à la demande de l’arrondissement de Ville-Marie.

 

Le CAU est consulté sur la modification au Plan d’urbanisme requise pour la réalisation du projet, soit le retrait du

presbytère de la catégorie « lieux de culte » dans la liste des bâtiments d’intérêt patrimonial, tout en le laissant inclus

dans le périmètre du secteur de valeur patrimoniale exceptionnelle Sainte-Catherine Est et Fullum. L’avis du CPM est

sollicité à cause de l’intérêt patrimonial du presbytère.

 

NATURE DES TRAVAUX

Le projet consiste à réhabiliter le presbytère pour y aménager douze logements en copropriété, à démolir le corridor

reliant le presbytère à l’église et à construire un immeuble de quatre étages abritant quatorze logements, aussi en

copropriété, de même que six cases de stationnement en sous-sol sur le terrain de stationnement adjacent. Les deux

immeubles seraient reliés au niveau du sous-sol.

 

AUTRES INSTANCES CONSULTÉES

Le comité consultatif d’urbanisme (CCU) de l’arrondissement doit également émettre un avis.

 

HISTORIQUE DES LIEUX1

Les Sulpiciens ont joué un rôle primordial dans l’établissement de la paroisse Saint-Vincent-de-Paul, une des premières

paroisses qu’ils ont formées après le démembrement de la paroisse Notre-Dame. En 1858, avant même la formation

officielle de la paroisse, ils ont érigé une chapelle sur le site actuel de l’ensemble paroissial pour desservir le quartier

résidentiel ouvrier.

 

La paroisse de Saint-Vincent-de-Paul est formée en 1867. L’église et le presbytère sont construits entre 1875 et 1878.

Le presbytère est agrandi en 1906 et vraisemblablement relié à l’église par un passage couvert au même moment.

Des dépendances situées à l’arrière de la propriété sont démolies après 1907. Après avoir été détruite partiellement

par un incendie en 1919 et entièrement par un second incendie en 1924, l’église est reconstruite de 1925 à 1928.

La fonction de presbytère est maintenue jusqu’à la vente, en 2006, de l’ensemble paroissial à une congrégation

évangélique, l’Église Parole de Vie. Cette congrégation souhaite s’en départir pour concentrer ses activités dans

l’église.

 

DESCRIPTION ET INTÉRÊT PATRIMONIAL DU PRESBYTÈRE

Description du presbytère2 :

Le presbytère est un bâtiment de trois étages sur sous-sol, construit en deux parties. La section d’origine aurait été

conçue par l’architecte Adolphe Lévesque (ou Lévêque). Ayant front sur la rue Saint-Catherine Est, elle est constituée

d’un volume cubique coiffé d’un toit plat dont le troisième niveau est en fait une fausse mansarde recouverte de tuiles

d’ardoise et percée de lucarnes à pignon. Cette fausse mansarde est soulignée par une corniche de bois moulurée et

de métal, soutenue par une série de consoles. La façade principale est caractérisée par une composition symétrique,

articulée sur un axe central marqué par l’entrée principale monumentale. L’immeuble est revêtu de pierres grises

bosselées et les fenêtres sont encadrées de pierres de taille. Un bandeau souligne le rez-de-chaussée et un petit

volume rectangulaire d’un seul étage en plus d’un sous-sol prend la forme d’une annexe sur la façade latérale ouest.

La partie arrière, construite près de trente ans plus tard et probablement conçue par Joseph Venne, s’harmonise à la

partie originale en raison des modifications qui ont été apportées à cette dernière, notamment au toit et aux lucarnes,

probablement lors de l’agrandissement. La façade de l’agrandissement, ayant front sur la rue Fullum, est constituée de

deux travées dont l’une, au centre du bâtiment, comporte des ouvertures différentes de l’ensemble ainsi qu’un accès,

doté d’une porte moderne, à un garage situé au sous-sol. Les façades latérale est et arrière de l’agrandissement sont

revêtues de brique d’argile rouge tandis que le soubassement est en pierre.

 

Gazonné à l’avant et sur le côté est, le parterre est ceinturé d’une clôture basse en fer ornemental qui a remplacé la

clôture de pierre ou de bois d’origine et comporte quelques arbustes et arbres matures. Une allée pavée conduit de la

1 Bouchard, Isabelle. Recherche patrimoniale préalable. Ancien presbytère Saint-Vincent-de-Paul, 2310, rue Sainte-Catherine Est,

 

Montréal. Rapport final déposé à Les Développements Le Marco Inc., février 2011.

2 Bouchard, Isabelle, 2011, voir note 1.

 

rue Sainte-Catherine Est à l’escalier de l’entrée principale. Le terrain situé à l’arrière du presbytère est aujourd’hui

utilisé comme aire de stationnement. Un alignement d’arbres matures est localisé au fond de la propriété,

perpendiculairement à la rue Fullum.

 

Intérêt patrimonial3 :

« L’intérêt patrimonial du site du presbytère Saint-Vincent-de-Paul repose d’abord sur sa valeur paysagère urbaine,

notamment son appartenance au noyau institutionnel développé autour de l’église, auquel il s’intègre

harmonieusement tant au niveau des matériaux que de la composition architecturale et de la volumétrie. Avec les

autres bâtiments institutionnels de cet ensemble, le presbytère joue un rôle de porte d’entrée de prestige du quartier

Sainte-Marie, lorsqu’on circule d’ouest en est sur la rue Sainte-Catherine.

L’intérêt patrimonial du presbytère repose également sur sa valeur architecturale qui se traduit par la composition

hiérarchisée des façades ainsi que la qualité des matériaux d’origine (notamment la pierre et l’ardoise) et des détails

architecturaux.

 

Enfin, ce site présente une valeur historique par son association avec la paroisse Saint-Vincent-de-Paul et le

développement du secteur, ainsi qu’une valeur sociale par son association avec la vie communautaire et paroissiale du

quartier. »

 

ANALYSE DU PROJET

L’analyse porte sur le projet présenté conjointement au CAU et au CPM, le 17 octobre 2011, par les représentants de

l’arrondissement et par le promoteur, les développements LEMARCO, et ses architectes, Archipel architecture. Les

comités appuient la réhabilitation du presbytère et le redéveloppement du site à des fins résidentielles. Ils estiment

que, de manière générale, les interventions proposées sur l’immeuble de l’ancien presbytère permettent de le

pérenniser dans le respect de sa valeur patrimoniale. Ils sont aussi d’avis que, par son implantation, sa hauteur et sa

composition, l’immeuble proposé sur le terrain de stationnement adjacent est attentif aux caractéristiques

architecturales de son voisin. Le projet offre en outre de nouveaux logements tout en réduisant les superficies

consacrées au stationnement à ciel ouvert. Les comités sont d’accord avec l’ensemble des dérogations demandées et

souhaitent que les nouveaux paramètres définis pour le nouvel immeuble (hauteur et alignement sur la rue Fullum)

guident l’implantation des bâtiments qui viendront s’implanter plus au sud. Ils estiment toutefois que le projet

pourrait être amélioré à certains égards. Leurs commentaires à cet effet portent sur les aspects suivants : (1) les

coursives, (2) la fenestration de l’ancien presbytère, (3) le mur aveugle entre les deux immeubles et (4) le traitement

des façades du nouvel immeuble.

 

1. Les coursives

Les comités ne sont pas à l’aise avec la solution, imposée par la volonté de créer des logements traversants,

d’accéder à une bonne partie de ceux-ci (10 sur 26) par des coursives situées sur la façade latérale est, entre le

3 Ville de Montréal, Division de l’expertise en patrimoine et de la toponymie, Énoncé de l’intérêt patrimonial Site du presbytère Saint-Vincent-de-Paul (2310, rue Sainte-Catherine Est), 10 mai 2011, p. 1.

 

en effet aménagées sur la façade arrière, où sont situées traditionnellement les issues de secours. Cette stratégie

paraît particulièrement inappropriée dans le cas de l’ancien presbytère; en effet, le nouvel escalier sur la rue Sainte-

Catherine et les coursives très visibles de cette rue nuisent à l'intégrité de la façade principale ainsi qu’à la qualité

d’ensemble de l’église et du presbytère implantés côte-à-côte. Elle soulève également des enjeux de sécurité alors

que l’unique accès de ces unités d’habitation se trouvera dans un espace restreint, éloigné de la vue des passants.

Des questions d’intimité émergent aussi à l’idée de longer les fenêtres de certains unités afin d’accéder aux unités

situées les plus au sud. Pour ces différentes raisons, les comités estiment préférable d’opter pour une autre solution,

par exemple de localiser les entrées principales des logements sur une façade donnant sur la rue. En vue de

minimiser les modifications dans les façades de l’ancien presbytère (voir à ce sujet le paragraphe suivant), ils

préconisent l’utilisation de l’une ou l’autre des entrées existantes pour accéder à l’ensemble des logements créés dans

cet immeuble et, à cette fin, l’exploration d’une autre organisation interne.

 

2. La fenestration de l’ancien presbytère

Rappelant que la valeur architecturale de l’ancien presbytère se traduit par la composition hiérarchisée des façades et

par la qualité des matériaux d’origine et des détails architecturaux, les comités favorisent le respect de l’intégrité de

ses façades. Aussi, ils estiment que les proportions d’origine des fenêtres doivent le plus possible être conservées. Ils

signalent à cet égard que des erreurs se sont glissées dans les plans quant à la localisation et les dimensions de

certaines ouvertures.

 

3. Le mur aveugle

Eu égard au mur aveugle proposé du côté nord du nouvel immeuble, les comités estiment qu’il faut éviter de créer ce

genre de situation, tout particulièrement en vis-à-vis avec un mur comportant des fenêtres. Et si le mur existant doit

lui aussi être aveugle pour éviter cette cohabitation, il leur apparaît plus avantageux de construire les deux immeubles

en mitoyenneté.

 

4. Le traitement des façades du nouvel immeuble

Les comités estiment qu’il est difficile, à la lumière des dessins préliminaires fournis, de commenter le traitement

architectural de l’agrandissement proposé. Ils considèrent que les rapports de masses et les matériaux doivent

contribuer à mettre en valeur le presbytère, tout en créant un caractère d’ensemble. Ainsi, ils préconisent l’utilisation

de la pierre grise pour les surfaces illustrées en gris foncé sur les dessins et appuient le prolongement, dans le nouvel

immeuble, de la ligne de la corniche à la base de la mansarde de l’ancien presbytère. Par ailleurs, ils questionnent la

deuxième corniche proposée au sommet du nouvel immeuble, laquelle alourdit la silhouette de l’ensemble.

Les comités appuient un traitement contemporain du nouvel immeuble, avec des ouvertures généreuses. Ils craignent

par ailleurs que les très grandes ouvertures proposées aux derniers étages ne soient pas adaptées à l’échelle de

l’environnement immédiat et qu’elles nuisent à l’intimité des résidents. Ils estiment que ce genre de fenestration est

plus approprié pour des mezzanines situées en retrait de la rue.

 

AVIS DU CAU ET DU CPM

Le Comité ad hoc d’architecture et d’urbanisme et le Conseil du patrimoine de Montréal se réjouissent de la

réhabilitation de l’ancien presbytère de l’église Saint-Vincent-de-Paul (2310, rue Sainte-Catherine Est) à des fins

résidentielles, accompagnée de la construction d’un nouvel immeuble sur le terrain de stationnement adjacent. Le

projet permet de pérenniser l’ancien presbytère dans le respect de sa valeur patrimoniale et offre de nouveaux

logements tout en réduisant les superficies consacrées au stationnement de surface.

 

Les comités font quelques recommandations pour améliorer le projet :

- Éliminer les coursives à l’arrière des deux immeubles, imposées par la volonté de créer des logements

traversants, et localiser l’ensemble des accès sur les façades principales (sur les rues Sainte-Catherine et

Fullum). De plus, utiliser l’une ou l’autre des entrées existantes dans l’ancien presbytère pour accéder à

l’ensemble des logements créés dans cet immeuble en vue de modifier les façades le moins possible et, à

cette fin, explorer une autre organisation interne.

- Restaurer les proportions d’origine des fenêtres de l’ancien presbytère.

- Éliminer le mur aveugle sur la façade nord du nouvel immeuble.

- S’assurer que les matériaux et les rapports de masse proposés sur les façades du nouvel immeuble

s’harmonisent avec ceux de l’ancien presbytère. Utiliser la pierre grise dans le cas des surfaces illustrées en

gris foncé sur les dessins.

- Éliminer la deuxième corniche proposée au sommet du nouvel immeuble.

- Revoir la dimension des grandes baies vitrées des derniers étages de manière à assurer l’intimité des

résidents et l’intégration générale du projet à l’échelle de l’environnement immédiat.

- S’assurer que l’alignement d’arbres matures situé au fond de la propriété est protégé adéquatement pendant

le chantier de construction.

 

Le président du CAU, La présidente du CPM,

Original signé Original signé

Adrien Sheppard Marie Lessard

Le 31 octobre 2011 Le 31 octobre 2011

Edited by IluvMTL

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà l'adresse de l'ancien presbytere (qui avait récu l'aval du conseil pour construire des residences). Rien se passe depuis.

 

L'adresse pour le promoteur du projet, Développement Lemarco Inc (Le) est la meme. Je n'ai pas trouvé d'autres projets d'eux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By whitesand
      According to the registre foncier, Mondev acquired the parc at the corner of Notre Dame & St Jean, and the parking lot on St Francois Xavier, in January. 
      Zoning allows for 23m (about 7 floors) and a density of 6 meaning the project can be about 230,000 square feet and over 300 units.

       
    • By IluvMTL
      Bâtiment-pont ferroviaire de la Gare Centrale
      Discussion et actualités sur l'édifice-pont ferroviaire de la Gare Centrale. 
       
    • By SkahHigh
      Fil de discussion sur la station McGill du REM.
      Devisubox de la station McGill : http://bit.ly/REM_McGill
    • By SkahHigh
      Fil de discussion sur les rénovations de la Gare Centrale dans le cadre du REM.
    • By IluvMTL
      https://idu.quebec/fr/evenements/detail/sylvain-fortier-chef-de-linvestissement-et-de-linnovation-ivanhoe-cambridge-et-panel/10627
      ÉVÉNEMENTS
      Sylvain Fortier, Chef de l'investissement et de l'innovation, Ivanhoé Cambridge et invités
      Les dernières années ont été synonymes de transformation pour le centre-ville de Montréal, comme en témoignent les nombreux projets qui s’y sont entrepris depuis 5 ans. Cœur de la métropole, le centre-ville se doit de demeurer attractif, compétitif. Il se veut en constante évolution, toujours en mode séduction.
      Au moment même où la ville accélère ses investissements dans la mise à niveau des infrastructures, où de nouveaux modèles d’affaires émergent et où les grands propriétaires investissent des sommes considérables dans leurs bâtiments, c’est un nouveau centre-ville que l’on voit émerger. Les consommateurs adoptent et modifient leurs habitudes de consommation et stimulent une réflexion plus pertinente que jamais : qu’est-ce qui doit caractériser ce nouveau centre-ville, à la fois pour le résident, le consommateur, le travailleur et le touriste?  Comment aménager des espaces et des milieux de vie attrayants qui les attirent et surtout quelles sont les stratégies de rétention pour les garder?
      Pour la première fois à sa tribune, l’IDU se réjouit d’accueillir Sylvain Fortier, Chef de l’investissement et de l'innovation pour Ivanhoé Cambridge afin de répondre à toutes ces questions et animer un panel composé de Philippe Demers, CEO & Creative Director, MASSIVart, Anne-Marie Hubert, Associée Directrice, Québec pour EY et François Lacoursière, Chef de la direction marketing, associé principal, Sidlee. 
      ANIMATION DU PANEL:
      Sylvain Fortier
      Chef de l'investissement et de l'innovation
      Ivanhoé Cambridge
      PANEL: 
      Philippe Demers
      CEO & Creative Director
      MASSIVart
      Anne-Marie Hubert
      Associée Directrice, Québec
      EY
      François Lacoursière
      Chef de la direction marketing, 
      associé principal
      Sidlee
      Événement présenté par
      Commanditaires principaux