Jump to content

    Recommended Posts

    • Administrator

    Une découverte qui vaut de l'or

     

    Plus d'info

    Nouvelles

     

    Osisko roule sur l'or Nouvelle du 5 juillet 2007

     

     

    Audio et Vidéo

     

    Les explications de Francis Labbé

     

     

     

    Dernières nouvelles

    [ Politique ] – Parti conservateur du CanadaUn diplomate dans Outremont

    [ Science et santé ] – VIH/sidaUne nouvelle voie de recherche s'ouvre

    [ International ] – Inondations au Royaume-UniVaste opération d'urgence

     

     

     

     

    070628mine_or_abitibi_n.jpg (archives)

     

    La petite ville de Malartic en Abitibi-Témiscamingue est assise sur un véritable gisement d'or. Une découverte tellement importante que la compagnie minière Osisko souhaite y exploiter la plus importante mine à ciel ouvert au Canada. Pour réaliser cet ambitieux projet, il faudra toutefois déménager tout un quartier, soit près de 180 maisons et cinq institutions.

    Même si le projet n'est pas officiel, plus de 40 millions de dollars ont déjà été investis par Osisko. La compagnie minière a dernièrement annoncé que les réserves d'or estimées sont plus importantes que prévu. Plusieurs étapes restent toutefois à franchir, dont la réalisation d'une étude de faisabilité, d'une étude des impacts d'environnementaux et un échantillonnage intensif.

    D'ici le début de l'exploitation, les citoyens touchés par le projet auront le choix de déménager leur résidence dans un tout nouveau quartier situé plus au nord ou encore d'accepter un dédommagement financier pour la destruction de leur propriété. Certains résidents de l'endroit croient cependant que le projet se fait au détriment des citoyens.

    Le maire de Malartic, Fernand Carpentier, se réjouit de cette importante découverte. « Ça va être le plus gros payeur de taxes de la municipalité. Ça pourrait jouer entre 250 000 $ et 400 0000 $ par année », affirme-t-il.

    Cette mine, qui serait un projet d'envergure mondiale aux dires d'Osisko, pourrait être exploitée durant 13 années. Si les procédures en vue de l'exploitation avancent comme prévu, la production débuterait en 2010.

    Link to comment
    Share on other sites

    Tu veux dire IAMGOLD, qui a acheté cambior en 2006.

     

     

    Es tu sérieux? Un autre compagnie qui se fait acheter, et un autre siège sociale qui crisse son camps d'ici!

    Link to comment
    Share on other sites

    Archived

    This topic is now archived and is closed to further replies.

    ×
    ×
    • Create New...