Jump to content

Recommended Posts

Il semblerait que Saint-Michel aura des trolleybus d'ici 2017. Jarry, Beaubien et autres en auront aussi peu après. Il faut savoir qu'un trolleybus n'est pas un tramway mais un simple autobus électrique rattaché à des fils. D'après les exemples de certaines villes, comme Vancouver, le trolleybus n'emmènerait pas d'augmentation foncière, ou très peu; leurs bénéfices est (presque) exclusivement écologique.

http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2013/10/07/003-trolleybus-montreal-politique-economique-electrique.shtml

Link to comment
Share on other sites

Faut voir le portrait globale de l'électrification des transports. Les autobus en trolleybus feront pas que moins polluer, ils consommeront une énergie québécoise. Ça sera d'autant moins de pétrole que nous allons consommer en moins. Sans parler qu'un moteur électrique nécessite moins d'entretien.

 

Chaque ligne électrifier sera donc doublement bénéfique pour la STM en terme de coût d'exploitation et de plus ça permettra au Québec d'utiliser les surplus d'électricité.

 

 

Envoyé depuis mon Nexus 4 avec Tapatalk

Link to comment
Share on other sites

Il ne faut pas oublier aussi que le prolongement de la ligne bleu est en branle. Aussi, électrifier le transport via les trolleybus a l'avantage d'être par petite portion au lieu d'un méga projet. Il y a ainsi beaucoup moins de pression sur les dépenses publique.

 

Envoyé depuis mon Nexus 4 avec Tapatalk

Link to comment
Share on other sites

Bien d'accord. Ils prévoient un peu plus d'un demi milliard de $ pour l'électrification des transports. Avec 500M$, on rallonge la ligne jaune jusqu'à McGill et plus loin à l'ouest, désaturant la ligne verte.

 

Le 500M$ inclut aussi des rabais pour l'achat de voitures électriques aussi, c'est pas juste le transport en commun à Montréal qu'il faut électrifier

Link to comment
Share on other sites

Le plus laid, c'est les intersection. Sur un segment de rue intégré au mobilier urbain, c'est déjà beaucoup moins laid. J'espère qu'il choisiront un système hybride pour justement éviter les toiles d'araignées a chaque coin de rue.

 

Il existe déjà des trolley avec génératrice pour les parcours qui ne sont pas complètement électrifiés.

 

En plus cela rend les autobus plus autonome et en mesure d'éviter un obstacle.

 

concernant les systèmes a inductions. Le problème est que le capteur doit être le plus près possible de la source d'énergie. En été sur une belle route asphaltée, pas de problème, mais en hiver, c'est autre chose disons. Il faudra un déneigement sans faille pour que ce soit réalisable.

Pas impossible mais plus difficile qu'ailleurs ou il neige moins.

 

L'idéal a mon avis serait des bus a piles qui se rechargerais lors des arrêts d'autobus dans un mode charge rapide et/ou dans certain endroit ou les fils ne poserait pas un problème. Profitons en pour faire des arrêts efficace avec pré-paiement. Ainsi nous amélioreront la vitesse commerciale et la capacité.

 

Les bus électrique 100% a batterie sont dispendieux et n'ont pas encore la performance nécessaire pour être utiliser intensivement. Un mode hybride avec plusieurs recharge en cours de parcours serait vraiment une solution alternative utilisable et performante.

Envoyé depuis mon Nexus 4 avec Tapatalk

Edited by Davidbourque
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value