Jump to content

Pour ou contre la réouverture du chalet-restaurant ?  

12 members have voted

  1. 1. Pour ou contre la réouverture du chalet-restaurant ?

    • Pour
      11
    • Contre
      1


Recommended Posts

Après avoir passé des années dans un état de quasi-abandon, le chalet du parc La Fontaine connaîtra cet été une nouvelle vie en devenant un chalet-restaurant.

 

L’arrondissement Plateau-Mont-Royal a lancé vendredi un appel de projet pour l’animation et l’exploitation d’une aire de restauration dans ce bâtiment qui n’a jamais trouvé sa véritable vocation depuis sa construction dans les années 1950. L’annonce en sera faite en conférence de presse lundi.

Contrairement au chalet-restaurant du lac aux Castors, qui est géré par une entreprise privée, celui du parc La Fontaine sera exploité par un organisme à but non lucratif (OBNL), «dont la mission est de promouvoir, de populariser ou de sauvegarder une ou plusieurs dimensions de la culture, des arts, de l’histoire, du patrimoine ou de la réalité humaine et sociale des quartiers environnants», peut-on lire dans l’appel de projet consulté par RueFrontenac.com.

«Le bâtiment est un magnifique ouvrage qui n’a malheureusement jamais été vraiment exploité. On veut ainsi exploiter le site [le parc] au profit des citoyens et non pas un commerce pour des fins de rentabilité», explique le maire de l’arrondissement, Luc Ferrandez.

 

Les Amis du parc La Fontaine espèrent voir le bâtiment restauré en fonction des besoins d’aujourd’hui, mais en s’assurant d’en garder l’aspect patrimonial et architectural typique des années 1950. Photo Chantal Poirier

L’arrondissement souhaite ouvrir le chalet-restaurant dès la fin du mois de juin. Mais cela pourrait aller à la fin de l’été, voire au mois de septembre, selon l’ampleur des travaux qui doivent y être faits pour rendre les lieux fonctionnels.

«Le but est d’ouvrir l’endroit cet été à tout prix. Au pire, le minimum sera fait et on profitera de la saison morte pour compléter le tout», dit le politicien élu pour une première fois le 1er novembre dernier sous la bannière de Projet Montréal.

Problèmes physiques et juridiques

D’ici la réouverture tant attendue du chalet, des travaux devront être réalisés pour colmater de possibles problèmes principalement liés à l’eau et l’électricité.

Les toilettes, la cuisine et ses équipements devront être rénovés. On souhaite aussi aménager la terrasse et la munir de mobilité pour les usagers du parc.

Des problèmes juridiques devront aussi être abordés puisque l’entretien des lieux relève des cols bleus, ce qui entre en conflit avec le souhait de voir un OBNL gérer l’endroit.

L’OBNL choisi aura un mandat d’animation, de divertissement, d’information et de sensibilisation du public en accord avec sa propre vocation. Il devra créer cette animation dans le respect de la qualité du milieu de vie du quartier environnant et occuper de manière significative le site, c’est-à-dire le bâtiment et ses alentours.

Des Amis bien contents

Cette annonce réjouit Les Amis du parc La Fontaine, qui militent depuis quelques années déjà pour la création d’un café culturel dans ce parc situé au cœur du Plateau. L’association avait d’ailleurs interpellé à ce sujet les candidats des élections municipales de l’automne dernier, les priant de confier la gestion de ce café à un OBNL plutôt qu’à une entreprise privée si le projet devait voir le jour.

«Ça correspond exactement à ce que l’on souhaitait. C’était incroyablement indécent que ce bâtiment n’ait pas été mieux exploité et qu’il soit pratiquement fermé depuis deux ans », affirme le président de l’association, Claude Gagnon.

«Il est grand temps de favoriser le mise en valeur des lieux, tant au niveau culturel et social qu’historique et patrimonial», ajoute-t-il.

Afin de financer ses activités et d’en accroître l’offre et la portée, l’organisme choisi devra par lui-même, ou en partenariat avec un autre OBNL, exploiter un service de restauration – avec permis d’alcool – dans le respect de la vocation première du chalet-restaurant.

Cela pourrait occasionner des investissement de 500 000$ à 600 000$, selon le maire Ferrandez. Il souhaite voir les profits être investis dans l’aménagement intérieur et extérieur du chalet et dans des activités gratuites telles que des conférences, des spectacles et des expositions.

Claude Gagnon espère voir le bâtiment restauré en fonction des besoins d’aujourd’hui, mais en s’assurant d’en garder l’aspect patrimonial et architectural typique des années 1950.

«Le chalet doit devenir un lieu communautaire, convivial et rassembleur. Si sa réussite est grande, ça pourrait devenir un exemple pour les autres parcs, car il y en a beaucoup à Montréal qui sont sous-utilisés», conclut M. Gagnon.

http://ruefrontenac.com/nouvelles-generales/societe/21855-parc-la-fontaine-restaurant

 

L’organisme Cité Historia exploitera et animera le chalet-restaurant du parc Lafontaine. L’organisme exploite déjà depuis environ 20 ans le Bistro des Moulins et anime le site historique de Sault-au-Récollet au parc de l’Île-de-la-Visitation. L’organisme et l’arrondissement travaillent présentement à développer le concept et à définir les besoins nécessaires quant aux installations. L’ouverture du chalet suivra la réalisation des travaux d’aménagement de cet automne.

http://www.leplateau.com/Actualites/2010-07-06/article-1502659/-Le-chalet-restaurant-du-parc-Lafontaine-reprendra-vie/1

 

Les menus: Le café culturel offrirait, bien sûr, du café équitable, mais aussi des menus santé, sandwiches, salades, quiches, etc. On pourrait aussi y déguster des pâtisseries et des crèmes glacées. La possibilité d’y servir de l’alcool est encore à l’étude. Les fournisseurs seraient de préférence choisis dans l’arrondissement, et on pourrait leur proposer une approche originale de partenariat,

tout à fait conforme à l’esprit du quartier. En échange d’une visibilité du café dans leurs boutiques,

on pourrait les faire connaître aux clients du café par l’intermédiaire d’une affiche « si vous aimez nos produits…» ou d’un moyen semblable. Un échange de bons procédés, en quelque sorte.

 

Qui n’a pas rêvé, au cours d’une promenade dans le parc, d’un lieu accueillant et chaleureux pour y prendre un bon cappuccino ou déguster

une crème glacée ? Cela pourrait devenir possible !

Le bâtiment érigé au centre du parc, avec sa salle centrale et ses deux ailes latérales, pourrait abriter un café unique en son genre. La salle intérieure, actuellement sous utilisée, serait réaménagée, tandis que l’esplanade asphaltée située en avant serait transformée en une vaste terrasse ensoleillée, les deux ailes du bâtiments abritant pour leur part de grandes

terrasses ombragées. Ainsi, l’endroit qui n’est actuellement qu’un simple lieu de passage pour ceux qui ont une petite fringale deviendrait un espace invitant où il fait bon se poser pour prendre un bon café ou un repas léger tout en contemplant

les splendeurs du parc à proximité de l’eau.

 

Mais la vocation du café ne serait pas uniquement axée sur la consommation de boissons et de nourriture. Nous avons pensé en faire un lieu d’animation culturelle, où artistes et jeunes créateurs pourraient se retrouver et donner libre cours à leur talent dans des mini prestations données au cours de la journée ou en soirée. L’endroit serait ainsi complémentaire

au théâtre de la Verdure qui rejoint, d’année en année, un public de plus en plus vaste. Tandis que celui-ci est un lieu de diffusion de la culture, le café de Lafontaine

serait, lui, un lieu incubateur de talents, que les artistes pourraient utiliser au cours de leur processus de création. On pourrait y assister, par exemple, à des soirées poésie, des ateliers de théâtre intervention, de la peinture en direct, des spectacles de musique ou, même, des mini prestations de danse. Des expos photos pourraient aussi y être organisées. On n’oublierait pas les tout petits, qui pourraient

participer, le matin, à des ateliers de peinture ou de bricolage.

 

http://www.danielturp.org/amisduparclafontaine/pdf/APL-Le-cafe-de-Lafontaine.pdf?PHPSESSID=f9af6277c016930a7d2fca4983af48ad Page 8

 

Liste des prix du Bistro des Moulin (Cité Historia)

http://www.citehistoria.qc.ca/reservationsdegroupebistro2010.pdf

 

Bagel au saumon fumé 12,99$

au fromage à la crème, oignon et câpres, servi avec salade de fruits, avec café.

On veut vraiment donner le restaurant à eux ? et il servira la population ?

Edited by brubru
Link to comment
Share on other sites

Ça me semble un peu pas mal "songé", comme projet, en effet.

 

Un resto c'est un resto : pas besoin de réinventer la roue à coup de consultants avec un doctorat en animation urbaine...

 

J'ai l'impression qu'on risque d'aboutir à un "centre d'interprétation de la salade de luzerne équitable", avec des néo-clowns-concepts pour animer notre expérience alimentaire...

Link to comment
Share on other sites

Ça me semble un peu pas mal "songé", comme projet, en effet.

 

Un resto c'est un resto : pas besoin de réinventer la roue à coup de consultants avec un doctorat en animation urbaine...

 

J'ai l'impression qu'on risque d'aboutir à un "centre d'interprétation de la salade de luzerne équitable", avec des néo-clowns-concepts pour animer notre expérience alimentaire...

 

je préfère les clowns français!:silly:

Link to comment
Share on other sites

Ça me semble un peu pas mal "songé", comme projet, en effet.

 

Un resto c'est un resto : pas besoin de réinventer la roue à coup de consultants avec un doctorat en animation urbaine...

 

J'ai l'impression qu'on risque d'aboutir à un "centre d'interprétation de la salade de luzerne équitable", avec des néo-clowns-concepts pour animer notre expérience alimentaire...

 

C'est pour cela que je suis contre. Quand je vais au parc Lafontaine, c'est pour relaxer, profiter du calme, je ne veux pas avoir un resto avec 200 places sur les terrasses. Je suis pour la réouverture, mais je suis totalement contre leur concept qui rejoint quelques personnes. J'ai la forte impression que ça se deviendra un resto BCBG,avec salade à 15 $, et thé à 5 $ la tasse. L'OSBL qui a été choisi rentre dans ce genre de resto, allez voir la liste de prix de groupe, le genre de petit dej, bagel et jus d'orange è 10 $ et souper à 20$ que la majorité des gens ne se paye pas. Ok éliminez le hot-dogs et frites, mais offrez votre bouffe au même prix qu'eux. Moi je ne veux pas voir resto là, seulement un petit casse-croûte.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...