CFurtado

Îlot Balmoral / ONF - 13 étages

Recommended Posts

Pinned posts

Nom: Îlot balmoral - Office National du Film
Hauteur en étages: 13
Hauteur en mètres:
Coût du projet: 110 millions
Promoteur: SHDM
Architecte: Provencher_Roy
Entrepreneur général:
Emplacement: îlot balmoral, à l'ouest de la Place des Festivals
Début de construction:
Fin de construction:
Site internet:
Lien webcam:
Autres informations:
Rumeurs:
Aperçu artistique du projet: 

ilotbalmoral.jpg

Maquette:
Autres images:
Vidéo promotionnelle: 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tom Perlmutter rêve de déménager l'ONF dans le Quartier des spectacles. Inspiré par les bureaux de Google dans le monde et par l'édifice de l'Art Gallery of Ontario, Tom Perlmutter voit le futur de l'Office national du film dans un espace accessible aux créateurs comme au grand public.

 

«J'aimerais un site plus accessible aux créateurs et au grand public, créer un espace vivant, explique Tom Perlmutter, rencontré la semaine dernière. On parle avec la Ville de Montréal: ce serait beaucoup plus intéressant, par exemple, d'être dans le Quartier des spectacles, avec les Montréalais, de créer un espace créatif.»

 

Construit sur le modèle des studios américains, le bâtiment qui héberge les bureaux de l'Office depuis 1956 n'est plus adapté aux besoins de l'ONF, croit M. Perlmutter. Longs couloirs menant à une multitude de petits bureaux, ou studios délaissés par l'Office: «On n'a pas besoin de tout ça», dit-il.

 

Le gouvernement fédéral étudie les besoins de l'ONF, et le ministère des Travaux publics, propriétaire de l'actuel siège de l'ONF, émettra des recommandations dès l'été 2011. Situés au 3155 chemin de la Côte-de-Liesse, les bureaux de l'ONF ne correspondent plus aux exigences de l'époque.

 

«J'ai préparé il y a quelques semaines un document de discussion et j'ai cherché ailleurs ce qu'il est possible de faire, dit Tom Perlmutter. On pense qu'à Toronto, par exemple, dans les grands projets comme le ROM et l'AGO de Frank Gehry, il y a vraiment une architecture intéressante et vivante.»

 

L'espace dont rêve Tom Perlmutter abriterait tant les créateurs travaillant pour l'Office qu'un café ou un cinéma accessible au grand public comme aux réalisateurs ne tournant pas pour l'ONF. Parmi les images que Tom Perlmutter a intégré à son document de discussion, on retrouve les espaces ouverts, ludiques et conviviaux qui sont devenus la marque des bureaux de Google dans le monde.

 

Ce déménagement, insiste Tom Perlmutter, ne répondrait pas seulement à des considérations esthétiques. «Fondamentalement on veut revenir à un espace créatif et d'échange avec les créateurs et le grand public, dit-il. On veut devenir une source de fierté pour les Montréalais et créer un centre mondial d'innovation, un espace d'expérimentation du numérique.»

 

Discussions

 

Concrètement, Tom Perlmutter dit avoir entamé des discussions avec la Ville de Montréal et Travaux publics Canada. Hier, l'arrondissement de Ville-Marie disait n'avoir reçu «aucune demande en ce sens-là». Quant à Travaux publics, nous n'avions pas obtenu des réponses au moment d'écrire ces lignes.

 

Mais le déménagement n'est pas le seul projet que Tom Perlmutter a en tête pour l'ONF. Une annonce concernant de nouveaux projets pour l'internet sera faite en juin. On a également appris que l'ONF négocie actuellement avec la chaîne franco-allemande Arte un partenariat concernant le numérique.

 

Enfin, du côté du documentaire traditionnel, l'ONF produira le prochain film de Richard Desjardins et Robert Monderie. Après Le peuple invisible, le duo s'intéressera à l'histoire des mines au Québec et en Ontario. Sarah Polley (Away from Her) réalisera aussi pour l'ONF son premier long métrage documentaire. On ignore encore le sujet de ce film.

 

http://moncinema.cyberpresse.ca/nouvelles-et-critiques/nouvelles/nouvelle-cinema/11461-lonf-reve-de-grands-espaces.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh man, I think this is a brilliant idea! Imagine having an office tower with the world-famous NFB logo right in the Quartier des Spectacles? I'd even be happy with a 15-20 story tower in that case!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super!

 

Excellente idée le terrain du métro Saint-Laurent.

 

En passant, je suis nouveau (inscrit, mais pas si nouveau car je consulte le site depuis 1 an et demie déjà).

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'espère que ça sera ouvert au public gratuitement, je trouve ça chiant que la cinémathèque soit payante, c'est public la ONF quand même...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellente nouvelle, au rythme actuel nos petits-enfants pourront probablement célébrer l'ouverture du nouveau campus de l'ONF vers 2084, ce qui marquera une étape importante pour notre ville.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A Vancouver, l'ONF a déménagé dans un complexe de condos et commercial qui revitalise le secteur historique de Gas Town.

 

dsc00412t.jpg

 

Les besoins de l'ONF à Montréal (siège social) sont plus grands.

 

Je vois très bien l'ONF s'associer avec un développeur .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oh man, I think this is a brilliant idea! Imagine having an office tower with the world-famous NFB logo right in the Quartier des Spectacles? I'd even be happy with a 15-20 story tower in that case!

 

That be a nice idea. It would make sense to have ONF part of QdS and not near the Decarie interchange in VSL.

Share this post


Link to post
Share on other sites
A Vancouver, l'ONF a déménagé dans un complexe de condos et commercial qui revitalise le secteur historique de Gas Town.

 

dsc00412t.jpg

 

Les besoins de l'ONF à Montréal (siège social) sont plus grands.

 

Je vois très bien l'ONF s'associer avec un développeur .

 

Elle a de la gueule cette photographie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Super!

 

Excellente idée le terrain du métro Saint-Laurent.

 

En passant, je suis nouveau (inscrit, mais pas si nouveau car je consulte le site depuis 1 an et demie déjà).

 

Bienvenu sur le forum !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By IluvMTL
      Une entente est intervenue entre Devimco et le Groupe Mach, propriétaire des terrains de Radio-Canada, afin de planifier et développer la partie ouest de ce site.
      8.64_devimco_immobilier_inc.pdf
       
    • By IluvMTL
      Vivez ou revivez le Panel Vision 2019 : La revitalisation du sud-est de Ville-Marie, un événement réunissant 3 des plus grands acteurs immobilier de Montréal et traitant des sujets les plus actuels de ce domaine qui nous unit ! 🎥🤩
      Merci encore à Vincent Chiara (MACH), Laurence Vincent (PRÉVEL) et à Patrick Lebire et Philippe Olivier Bouclin (Groupe Sélection) pour le partage généreux de leur vision, de leur expertise et de leur expérience. Nous en sommes ressortis inspirés !
      https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2223296981073308&id=108545022548525
      Inscriptions fermées
      EXCLUSIF AUX MEMBRES
      PANEL VISION : 
      LA REVITALISATION DU SUD-EST DE VILLE-MARIE, PROCHAIN PÔLE MAJEUR DE LA VILLE
      4 avril 2019
      Mentorat
      Des joueurs d'expérience et de grands bâtisseurs partageront leur vision de la revivification du sud-est de Ville-Marie, un secteur à l'aube de connaître un important essor et de devenir un pôle majeur de la Métropole.

      Nos invités et grands développements sous la loupe :

      Vincent Chiara, Président et fondateur, GROUPE MACH
      Quartier des lumières

      Laurence Vincent, Coprésidente, PRÉVEL
      Terrain voisin du Pont Jacques-Cartier

      Patrick Lebire, Directeur principal, Développement &
      Philippe Olivier Bouclin, Directeur immobilier, GROUPE SÉLECTION
      Brasserie Molson

      Au coeur des échanges :
      * Vision pour les derniers terrains d'envergure du Centre-Ville
      * Présentation des ambitieux projets qui y marqueront l'horizon
      * Dynamique du secteur
      * Enjeux : le 20 / 20 / 20, investissements locatifs vs revente
      * Design architectural, création de milieux de vie optimisés et inspirations internationales
      * Connexion avec le secteur du Vieux-Port
      * Nécessités en infrastructures 
    • By YMQ
      Accurso vend devant le Centre Bell
       
      Hugo Joncas . les affaires.com . 13-04-2012 (modifié le 13-04-2012 à 17:37)
       
      Les plans se précisent pour le développement de l’îlot situé devant le Centre Bell, entre la rue des Canadiens-de-Montréal et le boulevard René-Lévesque Ouest, au centre-ville de Montréal. L’homme d’affaires Tony Accurso vient de vendre la parcelle qu’il y détenait au propriétaire de la partie nord du lot, Giorgio Tartaglino.
       
      Le citoyen de Monaco termine ainsi l’assemblage de son terrain pour construire une éventuelle phase 3 à son projet de copropriétés Roccabella, annoncé le 3 avril.
       
      À 10,2 millions de dollars, la transaction revient à 567 $ le pied carré. Un prix plus élevé que celui de toutes les transactions conclues dernièrement dans le quartier, reconnaît Serge Labelle, vice-président aux finances de la société de Giorgio Tartaglino, MC Finance. « Mais on pense que ça représente les taux qui vont être payés dans les prochaines années au centre-ville de Montréal, dit-il. Les terrains vont se faire de plus en plus rares ces prochaines années si tous les projets annoncés se font. »
       
      Chez Altus, l’évaluateur Mathieu Colette que le prix reflète la nature de la transaction : un assemblage. « Si l’acheteur a payé son terrain au nord beaucoup moins cher parce qu’il l’a acheté depuis plusieurs années, qu’il y exploite un stationnement depuis longtemps, l’ensemble du terrain reconstituté lui revient moins cher », explique-t-il.
       
      Ce lot était au centre de toutes les convoitises. En janvier, le fonds torontois Cattera et le constructeur montréalais Broccolini ont acquis les lots du côté sud de l’îlot, directement en face du Centre Bell. Selon nos informations, il est ensuite entré en discussions avec Tony Accurso pour acheter son lot de 18 000 pieds carrés, rue de la Montagne, que Giorgio Tartaglino vient d’acheter.
       
      L’homme d’affaires Luc Poirier a aussi tenté de mettre la main sur le terrain. « Nous, on offrait huit millions », dit le promoteur, joint par LesAffaires.com. Fin décembre, ses partenaires et lui ont même fait une avance à Tony Accurso, pour lui démontrer le sérieux de leur proposition. « Il doutait de notre capacité de payer », explique Luc Poirier.
       
      Le Roccabella va de l’avant
       
      Giorgio Tartaglino ouvrira dès le début mai un bureau de vente pour les unités de la première des deux tours de 25 étages déjà prévues dans le projet Roccabella, sur les terrains qu’il détenait déjà, boulevard René-Lévesque. Les plans prévoient au total 512 unités de condos et 400 places de stationnement. MC Finance construira les deux gratte-ciel sur un basilaire commercial de 20 000 pieds carrés. « On aimerait y aménager une épicerie fine, avec une fromagerie, une charcuterie, une pâtisserie… » explique Serge Labelle, de MC Finance. Il évalue l’investissement total à 120 millions de dollars. Les travaux de la première tous devrait être terminés en 2015, estime-t-il.
       
      Sur le terrain racheté à Tony Accurso, le promoteur pourrait construire un autre immeuble d’ici une dizaine d’années. Mais à court terme, Giorgio Tartaglino l’a surtout acheté pour éviter qu’un autre gratte-ciel soit érigé et bloque la vue des acheteurs d’unités dans les premières phases. « On entendait toutes sortes de choses sur ce qui pourrait se faire sur ce terrain, et on n’aimait pas ça », explique Serge Labelle.
       
      Luc Poirier, qui convoitait aussi le lot, projetait d’y ériger une tour de 35 étages et 225 unités.
       
      http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/immobilier/accurso-vend-devant-le-centre-bell/543282