Windex

Member
  • Content Count

    432
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5

Windex last won the day on April 24

Windex had the most liked content!

Community Reputation

769 Excellent

1 Follower

About Windex

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Malgré que, lors de son entrevue à RDS avec son père, Bronfman disait qu'ils étudiaient toutes les options concernant le toit, on sentait que lui-même penchait plus pour un stade sans toit.
  2. Je change d'avis. Après avoir entendu l'histoire et les démarches derrière ce projet, je trouve ça superbe. C'est bien d'avoir de petits mystères comme ça dans l'espace public.
  3. Ça de l'air que ça passe
  4. Hahaha! Ces recommandations étaient vraies il y a 25 ans et le seront, malheureusement, encore dans 2 mois!! lol! Moi à l'inverse, pour quelqu'un qui veut quelque chose de performant, je leur conseille d'acheter ce qui était top notch... il y a un an. On paye tellement extra pour le top notch courant, qu'il faut vraiment que ça soit indispensable à tes besoins... ou bien c'est que tu es un freak de la performance 😜
  5. Moi aussi je trouve ça bizarre cette demi-fontaine. Ils n'auraient pas pu l'avancer de 3 mètres et utiliser une fontaine au complet? Bien hâte de voir ça sur place.
  6. Tu ne sembles pas avoir lu l'article de Scarlet: Peine perdu Et, quelles que soient les mesures prises pour éviter la prolifération des graffitis sur la structure du nouvel échangeur, celui-ci est condamné à être recouvert de tags, estime le candidat au doctorat en Analyse sociale et culturelle à l’Université Concordia, Kris Murray. « Les gens peignent dans ce secteur depuis la fin des années 1990. C’est difficile de couvrir tous les endroits et l’approche répressive a souvent prouvé qu’elle ne servait à rien », explique celui qui s’est penché sur la culture underground des graffiteurs.
  7. Sur Streetview, le projet est complété https://www.google.com/maps/place/1285+Rue+Plessis,+Montréal,+QC+H2L+2X1/@45.5201843,-73.5535714,3a,79.8y,352.72h,91.38t/data=!3m6!1e1!3m4!1sC5Ov2m4qk-kKKhARFkr4JQ!2e0!7i16384!8i8192!4m5!3m4!1s0x4cc91bae4ecd2bc5:0xefc51a0069f8ad72!8m2!3d45.5201318!4d-73.553427
  8. https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/segments/reportage/118674/patrimoine-montreal-ilot-overdale La maison Louis-Hippolyte-La Fontaine enfin restaurée Depuis quelques jours, les bâches qui recouvraient la maison Louis-Hippolyte-La Fontaine, au centre-ville de Montréal, ont été retirées pour laisser voir le bâtiment fraîchement restauré. Les travaux sont pratiquement terminés, après une saga qui a duré plus de 30 ans. La maison du politicien Louis-Hippolyte-La Fontaine est la seule survivante de l’îlot Overdale, un pâté de maisons victoriennes qui ont toutes été détruites. En 1987, lorsque la Ville de Montréal a donné l'autorisation à un promoteur de tout démolir et d'expulser les 65 locataires du secteur, différentes associations de locataires et organismes de défense du patrimoine ont organisé des manifestations pour protester contre cette décision. Finalement, seule la maison de Louis-Hippolyte La Fontaine a pu être sauvée, maison que le politicien a occupée de 1849 jusqu'à sa mort en 1864, alors qu’il était premier ministre du Canada-Uni. Pendant 32 ans, le bâtiment a été laissé à l’abandon. Lorsque l’homme d’affaires Kheng Ly, promoteur du projet résidentiel de l’îlot Overdale, a décidé de le restaurer, il y a deux ans, des murs étaient effondrés et il ne tenait debout que grâce à une armature de métal qui avait été installée à l’intérieur. Le bâtiment a été cité par la Ville de Montréal en 1988, et c’est ce qui l’a protégé de la démolition. Une maison empreinte d’histoire Louis-Hippolyte La Fontaine a dirigé, avec Robert Baldwin, le premier gouvernement responsable du Canada. Il est donc l’un des pères de la démocratie au pays. C’est aussi lui qui a obtenu que les députés puissent s’exprimer en français au parlement. En 1849, il a réclamé que les citoyens francophones qui ont vu leur maison, leurs biens brûlés ou détruits lors de la rébellion des patriotes de 1837-1838 soient indemnisés, comme l'ont été ceux du Haut-Canada anglophone. Cette demande a attisé la colère de certains Canadiens anglais qui, à l’appel du journal The Gazette, se sont rendus à la maison de La Fontaine dans l’intention de s’en prendre au politicien. Par deux fois, Louis-Hippolyte La Fontaine échappera à des attaques contre sa résidence. Fidèle à l’original La maison Louis-Hippolyte-La Fontaine a été remise dans l’état où elle était au moment où le politicien y habitait. On a même conservé sur la pierre l’impact des projectiles tirés par les émeutiers. L’édifice avait subi des transformations au fil du temps, mais des experts ont jugé qu’il était préférable de lui redonner son aspect d’origine, comme l’explique l’architecte responsable de sa restauration, Anik Shooner : Finalement, en collaboration avec les gens du patrimoine de l’Université de Montréal, on a fait faire une étude par un architecte spécialisé en études patrimoniales, et on a conclu que l’idéal, c’était de la ramener à sa forme d’origine. Et il n’y a pas que le bâtiment qui fait l’objet d’une restauration. Toute la recherche historique a fait que non seulement on voulait ramener la maison dans l’état où elle était, mais on voulait aussi ramener une parcelle de son environnement, malgré le fait qu’on est en plein centre-ville, indique Anik Shooner. Elle devait respirer, ça prenait du terrain autour. Il va y avoir des pommiers plantés autour de la maison pour faire un rappel du verger qu’il y avait. Pour qu’un développeur décide de donner cette présence et cet espace pour une maison, c’est un geste qui est reconnaissable. Anik Shooner, architecte
  9. Ils vont tous disparaître ces tuyaux quand la construction va commencer pour de vrai 😂
  10. Belles images sur la webcam ce matin
  11. Exact. La caméra est sur le toit de l'hôtel.
  12. Les petits bâtiments juste au nord de 1 Square Philips, c'est plutôt 30 mètres / 65 mètres de surhauteur. Mais, au vu de la petite taille du lot, ils ne pourraient pas vraiment aller plus haut qu'une dizaine d'étages, juste assez pour former un beau mur sur cette rue avec les voisins.