Jump to content

Gaz naturel renouvelable: une solution à 20 milliards


ToxiK
 Share

Recommended Posts

Une idée intéressante d'Énergir annoncée il y a quelques jours.  Je n'ai pas vu de fil à ce sujet.  Ça semble être une bonne idée.  Évidement, si on consomme notre propre gaz plutôt que d'importer celui de l'Alberta, on nous aimera encore moins et on nous accusera de ne penser qu'à nous...  Mais dans les faits, ça pourrait rapporter gros au Québec tout en nous permettant de revaloriser nos déchets et de diminuer nos importations en gaz naturel.

https://www.lapresse.ca/affaires/economie/energie-et-ressources/201902/06/01-5213711-gaz-naturel-renouvelable-une-solution-a-20-milliards.php

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Yes, it be great for economy, but still bad for the environment. QS would lose their shit and probably the Liberals, too.

As a customer I would have to spend money to convert my system from oil to natural gas, it would be a while before the system pays for itself.

Link to comment
Share on other sites

Je crois que le gaz naturel n'est pas considéré plus vert que l'hydroélectricité ou l'énergie solaire, mais c'est une amélioration importante si on compare avec le charbon ou le pétrole.  Et ça ne produit pas de déchets radioactifs comme le nucléaire.  On utilise du gaz naturel de toutes façons, aussi bien utiliser le nôtre, surtout si c'est du gaz recyclé de nos déchets.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Citation

GNL Québec promet que son complexe de gaz naturel liquéfié (GNL) émettra le moins de gaz à effet de serre (GES) au monde.

C’est ce que l’entreprise a soutenu dans son étude d’impact environnemental, dévoilée mercredi, sur ce projet de 9 milliards de dollars appelé Énergie Saguenay.

Dans sa brique de 4000 pages, GNL Québec a également mentionné que le gaz naturel liquéfié produit par l’usine sera le plus vert sur la planète.

La construction des installations débuterait en 2020 et la production du gaz commencerait en 2025. La durée de vie de l’usine est de 25 ans.

GNL Québec a affirmé que c’est l’utilisation de l’hydroélectricité qui lui permet de réduire les impacts. L’entreprise a comme objectif de rendre cette usine carboneutre, elle serait alors la seule au monde.

L’étude a aussi une vision globale des GES. GNL Québec estime que si elle exporte 60% de sa production en Asie et en Europe, cela permettra de réduire de 28 millions de tonnes métriques par année les GES dans le monde parce que son gaz naturel liquéfié aura remplacé des sources d’énergie plus polluantes comme le charbon et le pétrole.

Pour le transport maritime, l’entreprise prévoit le passage de trois ou quatre navires par semaine sur la rivière Saguenay. Elle utilisera un type de navire sécuritaire qui n’a jamais connu d’accident. Un tracé sera aussi établi et leur vitesse de navigation sera réduite.

Sur le plan sonore, le complexe saguenéen produirait 45 Db, l’équivalent d’un restaurant tranquille, indique GNL Québec.

La compagnie a déposé son étude aux autorités provinciales et fédérales. Elle promet de poursuivre les consultations populaires afin de bonifier son projet.

Le projet de GNL Québec nécessite des investissements de 10 milliards $ pour la construction d’un gazoduc de plus de 700 kilomètres à partir de l’Ontario jusqu’à une future usine de liquéfaction du gaz naturel au port de Grande-Anse, à Saguenay.

(Courtesy of TVA)

https://www.tvanouvelles.ca/2019/02/20/gnl-quebec-veut-produire-le-gaz-naturel-le-plus-vert-au-monde

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...