monctezuma

Tour des Canadiens 2 - 51 étages

Recommended Posts

Pinned posts

Nom: Tour des Canadiens Phase 2
Hauteur en étages: 51 étages hors-sol (plus appentis au toit). Numéroté jusqu'à 54. Étages 13, 14 et 44 manquants.
Hauteur en mètres: 166
Coût du projet:
Promoteur: Cadillac Fairview
Architecte: Page + Steele/IBI Group Architects
Entrepreneur général:
Emplacement:
Début de construction: 2016
Fin de construction: 2018
Site internet: Projet | Condos Tour des Canadiens 2
Lien webcam: Webcam - Tour des Canadiens 2 (mis à jour 2017-10-19)
Autres informations: Initialement à 37 étages, finalement à 49 étages hors-sol. Il y aura une passerelle reliée au Centre Bell au-dessus de Saint-Antoine.
Rumeurs:
Aperçu artistique du projet:
TDC2.jpg
Maquette:
Autres images:

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, lma13 a dit :

20180317_133229.jpg

Sans vouloir repartir un débat sur les hauteurs maximales. On voit bien sur cette photo que cette tour, compte tenu de sa situation au bas de la pente, aurait pu facilement dépasser les 65 étages, tout en respectant la hauteur limite permise par la Ville. On pourrait alors faire en sorte qu'une des tours du 750 (la plus au nord) change de vocation pour du résidentiel et qu'on exploite au maximum cette possibilité sans pour autant nuire à la vision du PPU pour le secteur.

  • Like 4
  • Sad 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De toute façon je ne serais pas surpris que l'on tente de construire la tour résidentielle la plus haute de Montréal dans le voisinage du boulevard Robert-Bourassa, qui bénéficie déjà des mêmes avantages du terrain.

  • Thanks 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 16 minutes, internationalx a dit :

Great shot - an angle we don't see.  Also shows that Griffintown could used a max height increase.  

Oui Griffintown pourrait accommoder du 30 étages, surtout dans sa partie est, mais conditionnel à de l'architecture de qualité.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, swansongtoo a dit :

Hmmm ... not sure that crane is coming down looks fully extended at the moment ! 

En regardant les webcams de arbora, tdc2 et pont champlain, ils semblent qu'ils ont changé la flèche de la grue au sud.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il ont monté encore une série de colonnes, mais plus hautes, donc probablement celles du dernier étage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Probablement pour supporter la fameuse couronne. Et dans ce cas-ci on parle plus d'une couronne dentaire que d'une couronne royale.

Modifié par Rocco
  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      http://plus.lapresse.ca/screens/bb907df5-5eb1-45aa-85a0-593e0e0587f2|_0.html?utm_medium=Facebook&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen
      « VISION IMMOBILIÈRE » QUÉBEC VEUT DÉPLACER LES FONCTIONNAIRES VERS L’EST DU CENTRE-VILLE
      MARTIN CROTEAU LA PRESSE QUÉBEC — Des centaines, peut-être des milliers de fonctionnaires qui travaillent à Montréal seront graduellement déplacés du centre-ville vers l’est au cours des prochaines années, a annoncé le gouvernement Couillard, hier.
       
      Ce plan fait partie d’une stratégie plus large, dévoilée par le président du Conseil du trésor Pierre Arcand, afin de doter le gouvernement québécois d’une « vision immobilière ».
      Environ 25 ministères et organismes gouvernementaux ont des antennes au centre-ville de Montréal. Environ 9000 fonctionnaires y travaillent.
      Or, les coûts de location de ces bureaux ont augmenté au fil des ans, a expliqué le ministre Arcand.
      « Compte tenu des augmentations importantes au cours des dernières années des coûts au centre-ville de Montréal, il est clair que le gouvernement va se poser des questions », a-t-il résumé.
        La Société québécoise des infrastructures (SQI), le bras immobilier du gouvernement, sera chargée de mener l’opération. Au fur et à mesure que les baux de location des différents ministères viennent à échéance, la société d’État examinera la possibilité de les reloger dans des quartiers où les coûts sont plus bas.
      M. Arcand dit avoir consulté la mairesse de Montréal, Valérie Plante, afin de faciliter la transition. Pour des raisons stratégiques, le ministre n’a pas voulu s’avancer sur le fin détail des sites ciblés, ni sur le montant des économies espérées par le gouvernement.
      « On a des discussions avec plusieurs personnes actuellement, a-t-il indiqué. Vous comprendrez que je n’ouvrirai pas le jeu complètement aujourd’hui. »
      Le document officiel de la SQI donne toutefois des indices quant au secteur ciblé par Québec. On y souligne qu’en bordure du fleuve, plusieurs sites de grande superficie sont appelés à changer de vocation. On cite en exemple la maison de Radio-Canada, des terrains sous-utilisés du port de Montréal et d’autres terrains vacants au pied du pont Jacques-Cartier.
      Le déplacement des fonctionnaires vers l’est permettra de faire d’une pierre deux coups, peut-on lire dans le document : réduire les loyers et contribuer au développement urbain.
      LA SQI PLUS SURVEILLÉE
      La stratégie dévoilée par M. Arcand prévoit par ailleurs que les activités de la SQI seront supervisées de plus près par les élus. Jusqu’ici, toutes les acquisitions et ventes immobilières de la société d’État étaient approuvées par son président et par son conseil d’administration. Dorénavant, les transactions de plus de 10 millions de dollars nécessiteront le feu vert du ministère du Conseil du trésor. Celles qui dépassent 50 millions devront obtenir l’aval du Conseil des ministres.
      Cette annonce survient quelques mois après un rapport dévastateur de la vérificatrice générale sur des transactions immobilières survenues sous le gouvernement Charest.
      Québec projette également d’augmenter le nombre de locaux de bureaux dont il est le propriétaire. De 28 % actuellement, M. Arcand souhaite que la proportion passe à 35 % d’ici cinq ans.
       
    • Par Boosterfire
      1000 de la Montagne

       
    • Par DENIJS
      l'Union des Travailleurs et Travailleuses Industriels et de Service (UTIS) vend le 20, boulevard de Maisonneuve Ouest à Mondev. Projet de 'construction en hauteur'.