Jump to content

Recommended Posts

Desjardins optimiste pour le Québec

Mise à jour le lundi 24 novembre 2008 à 14 h 55

 

Contrairement à l'Ontario et aux provinces de l'Ouest, le Québec, même si son économie déclinera au dernier trimestre de 2008, devrait être en mesure d'éviter de tomber en récession au cours des prochains mois.

 

C'est du moins ce que soutiennent, lundi, dans leurs plus récentes prévisions économiques et financières, les économistes du Mouvement Desjardins.

 

Ces derniers prévoient que le Produit intérieur brut du Québec reculera de 0,8 % au quatrième trimestre 2008, mais que celui-ci commencera tout de suite après à reprendre de la vigueur pour, de peine et de misère, se maintenir la tête hors de l'eau, avec un premier trimestre 2009 à 0,1 % de progression.

 

Si ce scénario s'avère, l'économie québécoise évitera de justesse de connaître les deux trimestres consécutifs de décroissance du PIB qui permettent d'affirmer qu'une économie est en récession technique.

 

Le reste du pays, toutefois, ne devrait pas s'en tirer aussi bien.

 

En effet, il appert que les malheurs du secteur automobile américain auront un impact majeur en Ontario. On prévoit ainsi que le PIB de cette province qui fut naguère la locomotive de l'économie canadienne chutera de 2 % au dernier trimestre de 2008 pour demeurer dans le rouge tout au long des six premiers mois de 2009.

 

Les provinces de l'Ouest et Terre-Neuve-et-Labrador, qui ont bénéficié ces dernières années de la manne pétrolière, vont elles aussi subir les contrecoups du repli des prix du pétrole et connaître une récession au cours des prochains mois.

 

À l'échelle nationale, les économistes de Desjardins croient que le Canada va connaître une récession de trois trimestres consécutifs, récession qui commencera dès le quatrième trimestre de 2008.

Link to comment
Share on other sites

Attendez, ai-je bien lu?

 

:shiftyeyes:

 

 

 

Contrairement à l'Ontario et aux provinces de l'Ouest, le Québec, même si son économie déclinera au dernier trimestre de 2008, devrait être en mesure d'éviter de tomber en récession au cours des prochains mois.

 

:eek:

 

 

Moi je crois que ça, c'est un tour de force, combien d'économies sur la planète peuvent prévoir une telle performance????

 

 

 

:goodvibes::highfive::):D

Link to comment
Share on other sites

L'automobile perdra 15 000 emplois d'ici la fin 2009

 

25 novembre 2008 - 14h58

Presse Canadienne

 

Avec une baisse prévue pour l'an prochain également, l'industrie verra sa production chuter à son plus bas niveau en huit ans.

 

Le secteur canadien de l'automobile va perdre un total de 15 000 emplois d'ici 2009, annonce le Conference Board du Canada.

 

Selon l'organisme, la perte sera également énorme du point du vue financier. Celle-ci devrait atteindre 1,7 G$ pour tout le secteur automobile pour l'année 2008.

 

L'an prochain, l'organisme estime que l'industrie subira encore des pertes dépassant le milliard US.

 

«Les manufacturiers d'automobiles canadiens restent pris dans un tourbillon de changements cycliques et structurels, une tendance qui ne devrait pas s'améliorer avant au moins 2010», a expliqué Sabrina Browarski, économiste au Conference Board.

 

L'économiste du Conference Board, Sabrina Browarski, a indiqué que cette chute dramatique est attribuable à une demande moins importante pour les véhicules neufs aux États-Unis.

 

Mme Browarski croit notamment que cette difficile conjoncture fera en sorte que le secteur de l'automobile canadien perdra environ 15 000 postes d'ici la fin de 2009.

 

L'organisme de recherche indique également dans son document sur les perspectives de l'industrie automobile canadienne publié mardi que la production de véhicules neufs diminuera de 15,3% cette année en raison d'une demande plus faible aux États-Unis.

 

Avec une baisse prévue pour l'an prochain également, l'industrie verra sa production chuter à son plus bas niveau en huit ans.

 

Selon le Conference Board du Canada, malgré des politiques vigoureuses de réduction des prix et des stimulants à la vente, les chiffres continuent de faire ressortir les difficultés qu'ont les constructeurs à maintenir la demande des consommateurs.

 

En outre, aux États-Unis, en 2009, les ventes de véhicules neufs devraient reculer à leur plus bas niveau depuis 1992.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Countup


×
×
  • Create New...