nephersir7

Westbury Montréal / Hôtel Hilton - 5 à 12 étages

Recommended Posts

Pinned posts

Nom: Westbury Montréal
Hauteur en étages: 5 à 12 étages
Hauteur en mètres:
Coût du projet: 250 millions
Promoteur: Devmont
Architecte:
Entrepreneur général:
Emplacement: ancienne usine Armstrong

westbury-endroit.thumb.jpg.9ce512d1fb79aed99f8adf56cbe8f8a2.jpg

Début de construction: 2017
Fin de construction: 2022
Site internet:
Lien webcam:
Autres informations: 550 appartements en tout, parc au milieu du site, bureaux et l'hôtel
Rumeurs:
Aperçu artistique du projet:

westbury.jpg.a32afd9a4f86c2d90650a027268b518f.jpg

Maquette: 

westburymaquette.thumb.png.4020184e80cf7243055697e806117345.png

Autres images:
Vidéo promotionnelle: 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JeffB a dit :
Fini le Rouge! Devmont va bientôt lancer sa nouvelle phase de développement dans le secteur Triangle. Gros projet, 550 condos dans 4 tours, un hotel, une tour à bureau, une épicerie, une pharmacie, des restos et un espace publique. Seule place que je verrai qui est encore disponible serait sur la rue Paré en face du futur parc. Très beau projet pour ce secteur ça me fait penser au Gallery de Griffintown

 

http://www.westburymontreal.com/

 

banniere-westbury-montreal-01.jpg

 

[ATTACH=CONFIG]31267[/ATTACH]

 

 

--------------

Message original

 

Citation
Projet majeur qui se trame à* l'horizon sur le site de l'ancienne usine Armstrong

 

Citation
Démarches en vue d'obtenir un permis de construction pour un projet de re-développement de la totalité de l'ancien site de l'usine "Armstrong" situé au 6911 Décarie, Montréal, Qc, H3W 3E5. Le site du futur projet se trouve entre la voie de service du Boulevard Décarie direction nord et la rue Westbury, et entre la rue Vézina et la voie ferrée. Ce projet de développement inclura des unités de logements dont des appartements locatives, des condominiums ainsi que du logement social et abordable. De plus, le projet comportera des immeubles à vocation commercial (usages bureaux, hôtel, restaurants et magasin de détail). Le projet déroge au plan d’urbanisme (04-047) adopté en novembre 2004 - partie I - Côte-des-neiges-Notre-Dame-de-Grâce en ce qui concerne l'affection du sol, densité de construction et la hauteur permise (dans le secteur 04-T5). Et donc ce projet déroge aussi au règlement d’urbanisme de l’arrondissement de Côtes-des-neiges-Notre-Dame-de-Grâce (01-276).

 

Consultation de l'inscription

 

Le site en question:

 

0ehyvMz.jpg

 

Fhrud2P.jpg

 

7IKY2Zo.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wow, belle trouvaille et excellente nouvelle. Il y a beaucoup de place pour développer dans ce quartier et la densification est toujours bienvenue.

 

Par contre je présume qu'il n'y a aucune activité industrielle pour le moment ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chaque terrain transformé pour des habitations consolide la vocation résidentielle de Montréal et contribue à limiter l'étalement urbain. Cependant il faut être prudent et éviter de perdre trop de terrains industriels sur l'ile, car ce sont alors des emplois de proximité qui disparaissent trop souvent au profit de la banlieue. En fait la question est toujours la même: rendre le travail le plus accessible possible en transport en commun en ville. Il y a donc un équilibre à respecter afin de ne pas inverser la donne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca me désole de voir la désindustrialisation de montreal.

 

Montreal est a la derniere place au Québec et au Canada pour ce qui est de l'entrepreneuriat. 121 ieme sur 121 ouaip.:shiftyeyes:

On fait tout pour nuire. Taxes foncieres atrocement elevé. Bureaucratie etouffante , suréglementation. Transport deficient que se soit les routes et les acces pont etc... Transport en commun deficient. etc...

 

On devient une ville de condos mais sans jobs. Faut pas oublier que le chomage a Montreal tourne dans les doubles digits.

 

http://www.lesaffaires.com/dossier/les-villes-les-plus-entrepreneuriales-de-2015/et-les-villes-les-plus-entrepreneuriales-du-canada-en-2015-sont/582540

Modifié par andre md

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ok, mais devancé par Miramichi, Bathurst ou Moose Jaw, est-ce à dire que c'est infiniment plus trippant et stimulant de vivre là-bas? N'oublie pas que Mtl se classe en très bonne positions pour les industries de nouvelles technologies, et fait de plus en plus belle figure dans le monde des startups.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ca me désole de voir la désindustrialisation de montreal.

 

Montreal est a la derniere place au Québec et au Canada pour ce qui est de l'entrepreneuriat. 121 ieme sur 121 ouaip.:shiftyeyes:

On fait tout pour nuire. Taxes foncieres atrocement elevé. Bureaucratie etouffante , suréglementation. Transport deficient que se soit les routes et les acces pont etc... Transport en commun deficient. etc...

 

On devient une ville de condos mais sans jobs. Faut pas oublier que le chomage a Montreal tourne dans les doubles digits.

 

http://www.lesaffaires.com/dossier/les-villes-les-plus-entrepreneuriales-de-2015/et-les-villes-les-plus-entrepreneuriales-du-canada-en-2015-sont/582540

 

1) La «désindustrialisation» dans les villes-centre est un phénomène mondial de longue date. Dans un premier temps, elle s'est surtout manifestée par une relocalisation en banlieue. Plus récemment s'y est ajoutée la délocalisation dans les pays «à faibles coûts». Le cas de Montréal est donc loin d'être unique --il suffit de voir les transformations sur le territoire de la «vielle ville de Toronto» pour le constater. Par conséquent, il est erroné d'attribuer aux faiblesses (toutes relatives) de Montréal, en termes de fardeau fiscal et d'infrastructures, la cause première de ladite désindustrialisation.

 

2) Cependant, il est vrai que la fermeture d'entreprises industrielles sises dans les quartiers centraux ou péri-centraux a des répercussions négatives sur la population locale qui y trouvait une importante source d'emplois, car même lorsque l'entreprise ne fait qu'une relocalisation en banlieue, l'accès aux emplois ainsi déplacés devient difficile, même parfois impossible pour certains employés résidant `proximité du site original (par exemple, besoin d'une automobile, une option trop coûteuse).

 

3) Globalement, le territoire de la Ville de Montréal compte encore beaucoup plus d'emplois que de de résidents sur le marché du travail --ce qui veut dire que des résidents de la banlieue viennent en grand nombre combler la différence. Il faut savoir aussi que le calcul du taux de chômage «local» , par exemple le territoire de la Ville de Montréal, est effectué en mettant en relation le nombre d'emplois occupés par les résidents occupant un emplois, et le nombre de personnes sur le marché du travail sur le même territoire. Le lieu du travail n'entre pas en ligne de compte. Ainsi, à l'inverse de Montréal, le taux de chômage à Hampstead par exemple peut bien être très faible, bien qu'on ne trouve pratiquement pas d'emplois dans cette ville. Ou encore, si tous les chômeurs résidant à Montréal décrochaient un emploi à Laval ou à Longueuil, le taux de chômage montréalais tomberait par miracle à zéro, sans qu'un seul emploi n'y fut créé.

 

Tout ça pour dire que j'accueille très favorablement la nouvelle du re-développement du site de l'usine Armstrong! La mauvaise nouvelle, ce serait que le site devienne une ruine industrielle abandonnée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par Nameless_1
      Un nouveau parc près du centre Bell
       
       
      La Ville de Montréal veut créer un nouveau parc au centre-ville, près du Centre Bell pour reconnecter ce secteur très achalandé au cœur de la métropole.
       
      Ce nouvel espace vert, que la Ville prévoit nommer «parc Ville-Marie» comprendra des parcours de marche en plus d’y aménager une piste cyclable.
       
      Le parc sera situé au sud du Centre Bell. Il suivra une forme diagonale, entre les rues Saint-Antoine et Saint-Jacques, de la rue Guy à Jean-D’Estrées.
       
       
      SOURCE: http://www.journaldemontreal.com/2015/04/28/un-nouveau-parc-pres-du-centre-bell
       

       
      Sa surface totale sera équivalente à celle du Square Dorchester et de la Place du Canada.
       
      Les terrains visés par la Ville appartiennent entre autres au ministère des Transports puisqu’ils sont situés au-dessus de la portion recouverte de l’autoroute Ville-Marie.
      L'arrondissement Ville-Marie pourrait accueillir un nouveau parc au sud du centre Bell.
      Photos Courtoisie, Ville de Montréal
       
      Pour Richard Bergeron, responsable de la stratégie du centre-ville au comité exécutif, ce projet est une façon de reconnecter le «Quartier des gares» avec le reste du centre-ville.
       
      Selon M. Bergeron, le secteur reçoit quotidiennement plus de 100 000 personnes qui proviennent de la gare Centrale, de la gare Lucien-L’Allier et du terminus du centre-ville du 1000 de la Gauchetière.
       
      «C’est l’utilisation brillante de ce qui est actuellement un terrain vague et qui nuit à la reconnexion de ce secteur au reste du centre-ville», explique l’ancien chef de Projet Montréal.
       
      Consultation publique
       
      Le parc Ville-Marie s’inscrit dans une stratégie qui prévoit de revoir le Quartier des gares d’ici 2030.
       
      Même si l’échéancier de réalisation est inconnu, la Ville mandatera l’Office de consultation publique de Montréal pour avoir le pouls des Montréalais.
       
      Une consultation publique se tiendra en juin afin d’avoir l’avis des résidents et commerçants du secteur.
       
      Le projet est estimé à 150 M$ et prévoit notamment de revoir la configuration de la rue Peel pour y intégrer une voie réservée soit aux cyclistes ou au transport collectif.
       
      Les trottoirs de plusieurs rues pourraient aussi être élargis. M. Bergeron estime que si des ententes sont conclues avec les compagnies ferroviaires CN et CP, on pourrait mener «percer» des viaducs afin d’y créer des passages piétons et cyclistes sécuritaires.
       

    • Par ScarletCoral
      Le Jockey

      J'ai vu ce projet passé sur mon fil d'Instagram
       
    • Par UrbMtl
      Parc-nature Turcot - La falaise

      On n'en parlait dans le fil de Turcot. Je crois que le projet mérite son propre fil. 
       
    • Par IluvMTL
      Une démarche de co-design pour un nouveau parc dans le Quartier des spectacles
      8 juin 2018
      Montréal, le 8 juin 2018 - Dans une perspective de durabilité et de qualité de vie, l'arrondissement de Ville-Marie désire accroître le couvert végétal au centre-ville et offrir aux résidents, travailleurs et visiteurs un nouveau lieu de détente en plein cœur du Quartier des spectacles. Dans ce secteur, le terrain de stationnement Eugène-Lapierre, situé à l'angle de la rue de Bleury et du boulevard De Maisonneuve Ouest, constitue l'un des derniers sites dont l'affectation actuelle permet l'implantation d'un parc. Ce nouvel aménagement permettra de tisser des liens entre les différents espaces verts actuels et futurs de ce secteur névralgique du centre-ville.
      L'arrondissement de Ville-Marie fait appel au Centre d'écologie urbaine de Montréal (CEUM) pour impliquer les résidents, les parties prenantes du secteur et les utilisateurs du Quartier des spectacles dans la définition des orientations d'aménagement.
      « L'espace public doit pouvoir offrir une meilleure biodiversité urbaine et répondre aux besoins de celles et ceux qui vivent dans le quartier ou qui le fréquentent, a déclaré la mairesse Valérie Plante. Nous nous sommes engagés à faire de Montréal une ville plus verte. Avec ce nouvel espace, nous poursuivrons la lutte aux îlots de chaleur et maintiendrons un poumon dans le Quartier des spectacles. »
      Étant donné le développement immobilier à venir à proximité, Domtar et le Groupe Canvar se sont engagés à contribuer financièrement à l'aménagement et au verdissement du site Eugène-Lapierre.
      Une démarche participative
      Approche éprouvée dans l'aménagement de milieux de vie, la démarche d'urbanisme proposée par le CEUM permettra d'enrichir l'analyse des professionnels. Elle favorisera un dialogue ouvert et une interaction productive entre ces derniers et les usagers, et ce, tout au long du processus qui se déroulera d'ici la fin de 2018. À cet effet, le CEUM proposera une démarche qui tient compte du désir de l'arrondissement de naturaliser le site, mais également de soutenir la vocation du Quartier des spectacles, afin d'allier nature et culture. Dès cet été, le CEUM sera – entre autres initiatives – présent aux abords du site pour prendre le pouls des passants.
      Un îlot de chaleur en moins
      Les îlots de chaleur ont des impacts négatifs sur l'environnement et la santé des citadins. L'absence d'arbres et de végétation et la présence de larges surfaces minérales ont des conséquences directes sur la qualité de vie. La fermeture prochaine du jardin privé de Domtar a ainsi amené l'arrondissement à enclencher un processus de transformation du terrain de stationnement adjacent que possède la Ville de Montréal. Grâce à la végétalisation qui y est envisagée, la fréquence, la durée et l'intensité des vagues de chaleur accablante qui touchent la santé en milieu urbain pourront être diminuées.
      « Cette démarche de développement durable constitue un geste riche pour tous les usagers du centre-ville et pour les générations futures. À terme, l'arrondissement de Ville-Marie sera en mesure de retenir les meilleures interventions possibles afin d'aménager le site Eugène-Lapierre pour le rendre plus vert et plus accueillant pour les nombreux festivaliers, résidents et travailleurs du Quartier des spectacles », a conclu la mairesse Valérie Plante.