vincethewipet

Modérateur
  • Compteur de contenus

    3 401
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    16

vincethewipet a gagné pour la dernière fois le 12 juin

vincethewipet a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 430 Excellent

3 abonnés

À propos de vincethewipet

  • Rang
    Est-ce un avion? Est-ce un oiseau? Non, c'est Vincethewipet

Personal Information

  • Biography
    Fier résident du Mile End.
  • Location
    Montréal, Qc
  • Intérêts
    .
  • Occupation
    .

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. vincethewipet

    Le Brickfield - 14 étages

    Une image de Google Maps, en 2007:
  2. vincethewipet

    Le Sélection Repentigny - 30 étages

    Le Sélection Repentigny
  3. vincethewipet

    Square St-Francis - 6 étages

    Square St-Francis
  4. vincethewipet

    PRESTANCE (27 maisons de ville) - 3 étages

    PRESTANCE Maisons de ville
  5. vincethewipet

    Hôtel 1104-1106 Clark - 5 étages

    Hôtel 1104-1106 Clark
  6. vincethewipet

    St-Viateur Est

    journalmetro.com/local/le-plateau-mont-royal/actualites/1670148/un-abri-a-velo-dans-le-mile-end/ L'arrondissement va installer un abri à vélo sur la rue De Gaspé, entre Maguire et Saint-Viateur (devant le 5445-5455 De Gaspé). On parle d'un méga support avec un toit, et ce ne sera pas un luxe, le stationnement pour les vélos sur la rue déborde en permanence. Ça risque aussi d'être plus joli qu'un espace protégé par des blocs de béton sur la rue. Le projet est encore préliminaire, mais j'avais déjà vu passer une idée de concept pour un tel projet à cet endroit il y a un an ou deux. Il y a d'ailleurs de nouvelles saillies de trottoir au coin de Maguire et De Gaspé, un peu plus de verdure dans cet axe est bienvenue.
  7. Ailleurs à Montréal il y a des rues qui sont coupées par une voie ferrée, un parc ou n'importe quoi et elles gardent quand même le même nom d'un bord et de l'autre… Au centre-ville on s'est amusé à renommer des petits bouts d'une même rue, juste pour être mélangeant, ou pas se commettre à faire un vrai changement. Une rue devrait avoir le même nom sur sa longueur, à mon avis.
  8. vincethewipet

    Hôtel Mile-End - 5(?) étages

    Article de La Presse sur ce projet: www.lapresse.ca/affaires/economie/immobilier/201806/08/01-5184939-un-nouvel-hotel-sur-lavenue-laurier.php 30 chambres, un resto et un espace galerie. Hubert Marsolais est derrière le projet, bien connu pour ses restaurants comme Le Serpent ou le Filet. Dans le quartier il est derrière le Il Miglio et La Taverne du Pélican. Il investi pas mal dans le coin.
  9. vincethewipet

    Actualités du Plateau

    La majorité des déplacements s'effectuant sur le territoire du Plateau Mont-Royal sont non-motorisés. Autant pour les résidents que les non-résidents, c'est la réalité de l'arrondissement. Favoriser le transport non-motorisé n'est pas une perte de mobilité ou d'accès. C'est une stratégie qui favorise une majorité de déplacements, même pour les gens de l'extérieur. Il y a eu un transfert modal clair durant les dernières années pour arriver à ce constat, menant à une augmentation des déplacements globaux, et drôlement le Plateau est le seul arrondissement qui réussi. Et aussi, fait à noter, les déplacements motivés par le magasinage sont en augmentation (du moins il l'était en plein «règne» Ferrandez, dans la dernière étude de l'AMT origine-destination). Ceci est vrai autant pour les résidents ques les non-résidents. La quantité de déplacements totaux est en augmentation, et la proportion de ces déplacements pour le magasinage a aussi augmenté. Juste au profit des déplacements non-motorisés. C'est une erreur de juger de l'accès au quartier par les déplacements motorisés uniquement. Cela ne correspond pas à la dynamique du quartier. Le fait mérite d'être souligner: même pour les visiteurs de l'extérieur, les déplacements non-motorisés sont plus nombreux dans le quartier. Et il y a une très forte augmentation de ces déplacements coïncidant avec la création d'infrastructures pour ces déplacements, par Projet Montréal. Ce qui change, ce n'est pas une perte de clientèle, c'est un changement de clientèle. C'est aussi un changement qui donne beaucoup de place à l'automobile. Juste un petit peu moins qu'avant. Il y a encore les mêmes milliers de places pour se stationner à travers l'arrondissement, moins une poignée de vignettes pour les résidents et de saillies. Et quand on regarde les déplacements non-motorisé que cela génère en reprenant cet espace et en assurant la sécurité des déplacement, c'est un gain de mobilité en terme de nombre. Je crois aussi qu'il y a un problème de perception du quartier auprès des automobilistes, et ce serait une chose à tenter de régler. Juste guider les gens vers les espaces de stationnement, qui ne sont pas nécessairement saturés dans les zones commerciales, contrairement à la croyance, serait une grande aide et permettrait de montrer la place qu'on donne à cette clientèle. Mais ça demande aussi de réaliser que les automobilistes ne sont pas tout seul à magasiner, et qu'il existe de meilleures alternatives à leur choix, et que c'est correct de donner de la place à ces alternatives… sans se sentir attaqué personnellement.
  10. vincethewipet

    Place Montréal trust maintenant Maison Astral

    Gros panache de fumée en ce moment (EDIT version moins patate):
  11. vincethewipet

    Actualités du Plateau

    La grande majorité de gens vont magasiner sur le Plateau autrement qu'en voiture. Leur accès a été bonifié et rendu plus agréable avec le temps. Pourquoi l'automobile est la seule et unique mesure pour juger de l'accès d'un quartier, en oubliant la majorité de la clientèle et de leurs déplacements? D'ailleurs, l'automobile est encore omniprésente sur le Plateau, les mesures de Projet Montréal ont à peine réduit sa place. Si son accès est désagréable, c'est simplement la fatalité de l'automobile comme forme de transport: l'auto tue l'auto. La principale cause de frustration à utiliser sa voiture, c'est la saturation du réseau routier et du stationnement. Et oui, il ne faut pas avoir peur de dire que la voiture occasionne des problèmes. Elle tue, elle pollue, elle est bruyante, elle prend beaucoup de place pour un seul être humain, et elle impose des aménagements laids. C'est juste la réalité de la chose. Ce n'est pas une croisade religieuse ou je ne sais quoi, c'est un simple constat. Transitionner des aménagements vers de meilleurs types de transport n'est pas un dogme, c'est le gros bon sens. Le moyen de transport le moins efficace devrait être le moins populaire (même s'il a toujours sa place, bien entendu). C'est d'ailleurs un pari gagné par l'arrondissement. La diminution sensible du nombre de déplacements en voiture a été plus que compensé par l'augmentation en d'autres modes de transport, selon les enquêtes origine-destination du gouvernement. Le problème de l'automobile, c'est une clientèle qui ne peut transitionner vers ces méthodes de transport. Le problème, c'est de se dire «ah bon, la voiture ne me plaît pas pour aller là, je vais aller ailleurs», plutôt que de se dire «ah bon, la voiture ne me plaît pas pour aller là, je vais y aller autrement». C'est signe d'un gros déficit en option de transport et en aménagement, et ça, c'est pas sur le Plateau. Pourquoi ne pas mettre la pression sur les villes et les arrondissements qui vont refuser d'offrir des options de transport, ou sur un gouvernement qui refuse de mettre en place de nouveaux moyens de transport lourds d'une ville à l'autre? Pourquoi réclamer d'entretenir sa dépendance à l'automobile, en premier, comme réflexe élémentaire, plutôt que de réclamer une meilleure alternative de transport à la place? Mais pour 90% de la clientèle, ce n'est même pas une considération. Alors il faut peut-être arrêter de voir la réduction de la place de la voiture comme une attaque contre les gens de l'extérieur, ce n'est tout simplement pas vrai. D'ailleurs le Plateau est devenu la troisième destination touristique en importance dans la ville, et c'est une chose dont tout le monde est fier. Tout comme le fait d'avoir un quartier super à la mode comme le Mile-End et d'attirer de grosses entreprises. C'est plutôt de donner plus de place, de confort, et de sécurité à une majorité de visiteurs qui vont venir avec des options de transport plus soutenables. Pour une réduction de quelques pourcents de l'accès en auto, je crois que c'est un bon compromis. C'est évident que certains commerçants vont souffrir plus que d'autres s'il y a un peu moins d'automobilistes dans le quartier. Et une fermeture de commerce, c'est toujours un petit drame à un certain niveau. Mais d'autres profitent d'une nouvelle clientèle et d'une nouvelle image. Et il se trouve que le commerce change fondamentalement en ce moment, et que les orientations de l'arrondissement à renforcer le commerce de proximité, les expériences, l'aménagement urbain distinctif, les lieux les rencontres et ce genre de chose, ce sont les tendances qui fonctionnent. En quelque part, est-ce qu'on doit vraiment tenir sur le respirateur artificielle des commerces moribonds, voués à disparaître par la simple force du marché, au détriment de ce qui fonctionne?
  12. vincethewipet

    151-157 rue Sainte-Catherine est - 7 étages

    Le menu est tellement ridicule que je me demande si c'est pas juste un blague en bout de ligne. Ça ne fait aucun sens.
  13. Le concept du resto est éclaté, c'est quand même chouette et sans gêne. Mais le menu… Bon dieu que c'est un menu déprimant et poche, pour 80$! Tsé, après 22h, manger au Leméac coûte 30$... Avec un menu qui ne lit pas comme une carte pour enfant dans un resto familial.
  14. vincethewipet

    Le Brickfield - 14 étages

    Dans ce cas, je dirais plutôt qu'on parle d'un édifice qui n'est pas entretenu! Il est bien possible de conserver l'aspect historique d'un édifice et de l'équiper de manière contemporaine. Ça pourrait facilement être le cas à Paris j'imagine, si on effort était fait… Le manque d'entretien devrait être un motivateur à rénover avant de carrément démolir (pour reconstruire sans nécessairement plus d'intérêt). Pas loin de chez nous, il y a un édifice assez modeste qui a été refait et voici le résultat: Je suis certain qu'à l'intérieur il y a toutes les commodités nécessaires, les fenêtres sont neuves, etc... Et ça garde un témoin d'une époque bien vivant, c'est intéressant dans la trame urbaine. Derrière, il y a 5 maisons de ville contemporaines qui ont été construites, pour le même projet. On peut évoluer et conserver en même temps: