Jump to content

ville-marie Vieux-Montréal : le club privé 357c fermera en mai


IluvMTL
 Share

Recommended Posts

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1161733/fermeture-club-prive-357c-vieux-montreal

ACCUEIL

ÉCONOMIE

AFFAIRES

Vieux-Montréal : le club privé 357c fermera en mai

Publié il y a 54 minutes

Le nom du club 357c a été mentionné lors de la commission Charbonneau, parce que certains politiciens y ont été invités. Photo: Radio-Canada

La Presse canadienne

Le club privé pour gens d'affaires 357c, installé depuis 16 ans dans un immeuble de la rue de la Commune Ouest, dans le Vieux-Montréal, fermera ses portes le 24 mai prochain.

Dans un message affiché sur son site web, la direction explique que les habitudes d'affaires ont changé au cours des dernières années et que le niveau des taxes municipales imposées sur l'édifice est élevé.

Le message ajoute que les contraintes d’exploitation et d'expansion dans l'immeuble limitent grandement le développement de nouvelles possibilités d'activités commerciales pour l'établissement.

Le club 357c dit avoir voulu redonner vie à un immeuble important du patrimoine de Montréal qui avait été laissé à l'abandon pendant de nombreuses années. Le bâtiment a été bâti il y a plus de 140 ans; des travaux majeurs de rénovation et de reconstruction y ont été réalisés.

Il y a quelques années, le nom du club 357c, qui était jusque-là méconnu du grand public, a été évoqué pendant les audiences de la commission Charbonneau sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, IluvMTL a dit :

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1161733/fermeture-club-prive-357c-vieux-montreal

ACCUEIL

ÉCONOMIE

AFFAIRES

Vieux-Montréal : le club privé 357c fermera en mai

Publié il y a 54 minutes

Le nom du club 357c a été mentionné lors de la commission Charbonneau, parce que certains politiciens y ont été invités. Photo: Radio-Canada

La Presse canadienne

Le club privé pour gens d'affaires 357c, installé depuis 16 ans dans un immeuble de la rue de la Commune Ouest, dans le Vieux-Montréal, fermera ses portes le 24 mai prochain.

Dans un message affiché sur son site web, la direction explique que les habitudes d'affaires ont changé au cours des dernières années et que le niveau des taxes municipales imposées sur l'édifice est élevé.

Le message ajoute que les contraintes d’exploitation et d'expansion dans l'immeuble limitent grandement le développement de nouvelles possibilités d'activités commerciales pour l'établissement.

Le club 357c dit avoir voulu redonner vie à un immeuble important du patrimoine de Montréal qui avait été laissé à l'abandon pendant de nombreuses années. Le bâtiment a été bâti il y a plus de 140 ans; des travaux majeurs de rénovation et de reconstruction y ont été réalisés.

Il y a quelques années, le nom du club 357c, qui était jusque-là méconnu du grand public, a été évoqué pendant les audiences de la commission Charbonneau sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction.

Daniel Langlois, propriétaire du 357C n'a plus un rond. Ces dernières années il a liquidé sa fondation et le cinéma Excentris. Au début des années 2000, il avait fait fortune en vendant Softimage (premier logiciel 3D) plusieurs centaines de millions de dollars à Microsoft. Ses investissements ont par la suite presque  tous été des échecs. D'ailleurs regardez bien Guy Laliberté aller, à la vitesse ou il dépense son argent en ce moment dans des projets farfelus, il risque de se retrouver dans quelques années exactement comme Daniel Langlois, à vendre ses derniers actifs. C'est malheureux mais faire un coup d'argent une fois c'est une chose mais réussir à faire de bons investissements par la suite est un autre défi. Dommage car on a tant besoin de modèle de succès à Montréal.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le ‎2019‎-‎04‎-‎01 à 19:27, playmind a dit :

Daniel Langlois, propriétaire du 357C n'a plus un rond. Ces dernières années il a liquidé sa fondation et le cinéma Excentris. Au début des années 2000, il avait fait fortune en vendant Softimage (premier logiciel 3D) plusieurs centaines de millions de dollars à Microsoft. Ses investissements ont par la suite presque  tous été des échecs. D'ailleurs regardez bien Guy Laliberté aller, à la vitesse ou il dépense son argent en ce moment dans des projets farfelus, il risque de se retrouver dans quelques années exactement comme Daniel Langlois, à vendre ses derniers actifs. C'est malheureux mais faire un coup d'argent une fois c'est une chose mais réussir à faire de bons investissements par la suite est un autre défi. Dommage car on a tant besoin de modèle de succès à Montréal.

Softimage n'était pas un One man show, je connais bien l'un des collègues de Daniel Langlois de l'époque et ce collègue à une vie toujours très très enviable (matériellement parlant) aujourd'hui, mais disons qu'il a été beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup moins mécène et philanthrope que Daniel Langlois.

On ne peut pas lui reprocher d'avoir essayer, une société a besoin de gens comme Daniel Langlois (et le pauvre Serge Losique).

Link to comment
Share on other sites

Le 2019-04-05 à 11:17, monctezuma a dit :

 

On ne peut pas lui reprocher d'avoir essayer, une société a besoin de gens comme Daniel Langlois (et le pauvre Serge Losique).

En effet. Mais dans le cas de Losique, ce sont les 20 dernières années qui sont de trop. Il a construit un bijou, et l'a finalement détruit par manque de clairvoyance et d'humilité.

Comme on dit, il faut savoir se retirer à temps.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value