Jump to content

Electric Buses Are Hurting the Oil Industry


nephersir7
 Share

Recommended Posts

Electric buses were seen as a joke at an industry conference in Belgium seven years ago when the Chinese manufacturer BYD Co. showed an early model.

“Everyone was laughing at BYD for making a toy,” recalled Isbrand Ho, the Shenzhen-based company’s managing director in Europe. “And look now. Everyone has one.”
 

Suddenly, buses with battery-powered motors are a serious matter with the potential to revolutionize city transport—and add to the forces reshaping the energy industry. With China leading the way, making the traditional smog-belching diesel behemoth run on electricity is starting to eat away at fossil fuel demand.

The numbers are staggering. China had about 99 percent of the 385,000 electric buses on the roads worldwide in 2017, accounting for 17 percent of the country’s entire fleet. Every five weeks, Chinese cities add 9,500 of the zero-emissions transporters—the equivalent of London’s entire working fleet, according Bloomberg New Energy Finance.
 
All this is starting to make an observable reduction in fuel demand. And because they consume 30 times more fuel than average sized cars, their impact on energy use so far has become much greater than the than the passenger sedans produced companies from Tesla Inc. to Toyota Motor Corp.
 
[...]
  • Like 2
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

J'avais déjà vu des nouvelles de Shenzhen sur l'impressionnante flotte d'autobus électriques qui roulent maintenant dans cette ville. 

Ce qui attire mon attention aujourd'hui, c'est l'énorme consommation de diesel par les autobus qui utilisent ce carburant.  Ce n'est pas vraiment une surprise (c'était déjà une impression), mais ça me rappelle que l'incitation à utiliser les TEC  sous prétexte* de réduire la pollution atmosphérique causée par les voitures n'est pas suffisamment crédible tant et aussi longtemps que nos autobus roulent au diesel**.  Vivement un virage radical vers une flotte de bus tout-électrique!  Il faudra aussi penser aux camions omni-présents sur nos routes.

* L'autre prétexte demeure toutefois valide, soit la réduction de la congestion routière.

** Quand on dit qu'un autobus remplace 30 automobiles, on omet de mentionner que cet autobus pollue «lui» aussi.  

Link to comment
Share on other sites

7 hours ago, Né entre les rapides said:

J'avais déjà vu des nouvelles de Shenzhen sur l'impressionnante flotte d'autobus électriques qui roulent maintenant dans cette ville. 

Ce qui attire mon attention aujourd'hui, c'est l'énorme consommation de diesel par les autobus qui utilisent ce carburant.  Ce n'est pas vraiment une surprise (c'était déjà une impression), mais ça me rappelle que l'incitation à utiliser les TEC  sous prétexte* de réduire la pollution atmosphérique causée par les voitures n'est pas suffisamment crédible tant et aussi longtemps que nos autobus roulent au diesel**.  Vivement un virage radical vers une flotte de bus tout-électrique!  Il faudra aussi penser aux camions omni-présents sur nos routes.

* L'autre prétexte demeure toutefois valide, soit la réduction de la congestion routière.

** Quand on dit qu'un autobus remplace 30 automobiles, on omet de mentionner que cet autobus pollue «lui» aussi.  

C'est d'ailleurs ce qui m'irrite avec les pseudo-environnementalistes pro-transport collectifs syndiqués qui veulent plus de trains de banlieue. Un train de banlieue plein pollue à peine moins que des voitures avec conducteurs solos. Un train à moitié vide pollue donc beaucoup plus que des voitures solos.  

Link to comment
Share on other sites

La STM opte pour des bus électriques chinois

La soumission du constructeur québécois Lion jugée non conforme aux normes

SYLVAIN LAROCQUE - Journal de Montréal

11 août 2018

La Société de transport de Montréal (STM) vient d’octroyer un contrat de 2,6 millions $ au constructeur chinois BYD (Build Your Dreams) pour l’acquisition de quatre bus électriques de 30 pieds.

La Compagnie Électrique Lion de Saint-Jérôme a également déposé une soumission, mais celle-ci « a été jugée non recevable, car elle ne répondait pas à tous les critères de l’appel d’offres », a indiqué au Journal une porte-parole de la STM, Amélie Régis. Le bus LionM de l’entreprise ne mesure que 26 pieds.

Nova Bus et TM4, une filiale d’Hydro-Québec, ont récemment présenté une soumission à la Société de transport de Laval pour des bus électriques à recharge rapide, mais ils se sont abstenus dans le cadre de l’appel d’offres remporté par BYD à Montréal. La STM exploite déjà trois bus électriques de 40 pieds construits par Nova Bus/TM4 sur la ligne Monk, dans Notre-Dame-de-Grâce.

Violation de brevets

La commande de la STM fait suite à celle placée au printemps par le Réseau de transport de Longueuil pour cinq bus électriques BYD de 30 pieds. Tout indique que les quatre bus BYD de la STM seront mis en service sur la ligne 212 (Sainte-Anne-de-Bellevue).

La STM et le RTL ont fait fi du fait qu’Hydro-Québec soupçonne BYD d’avoir violé certains de ses brevets, comme l’a rapporté La Presse en mai.

Appui de Warren Buffet

Rappelons qu’un autre bus chinois, le Vicinity, a lui aussi percé le marché québécois. Ce véhicule au diesel de 30 pieds roule sur la Rive-Sud et dans la couronne nord de Montréal. Il arrivera bientôt à Saguenay, Lévis et Trois-Rivières.

BYD bénéficie de l’appui du conglomérat Berkshire Hathaway du milliardaire américain Warren Buffet depuis 2008. L’entreprise exploite une usine dans la région de Los Angeles et prévoit en ouvrir une en Ontario cette année.

Le géant chinois a remporté la quasi-totalité des contrats octroyés au Canada pour des bus urbains électriques. Toronto vient de lui en acheter dix.

Un article du Los Angeles Times a toutefois révélé en mai que des bus BYD ont connu de nombreux problèmes mécaniques dans la métropole californienne.

Engagement

La STM s’est engagée à n’acheter que des bus électriques à compter de 2025. Au cours des prochaines années, elle entend acquérir 30 bus électriques de 40 pieds à recharge lente, quatre bus électriques de 40 pieds à recharge rapide et deux véhicules électriques pour le transport adapté.

https://www.journaldemontreal.com/2018/08/11/la-stm-opte-pour-des-bus-electriques-chinois

STM.jpg

Edited by Normand Hamel
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value