Jump to content

COVID-19: L'effet sur l'économie et sur l'immobilier à Montréal


Rocco

Recommended Posts

Pinned posts
  • 1 year later...

Oh, que j'aime la Chine ! Vous nous filez votre virus, ensuite vous nous tendez une main charitable pour détecter le virus.

Shame on Canada ! Il y a tout de même des limites quand on se respecte un peu !

https://ici.radio-canada.ca/recit-numerique/2310/geant-chinois-bgi-laboratoires-genetique-canada-donnees

Un géant chinois de la génétique prend pied au Canada

UN TEXTE DE MARC GODBOUT

PUBLIÉ À 4 H 00

Discrètement, le groupe chinois BGI cible le marché des laboratoires et des hôpitaux canadiens. Sa présence est à peine remarquée ici, alors qu’ailleurs les intentions de ce mystérieux conglomérat soulèvent des questions et des doutes. En toile de fond : la quête de la Chine pour le contrôle des données biologiques de l’humanité.

Un radieux soleil printanier frappe l’édifice, comme pour attirer l’attention sur ce qui s’y passe.

Tous les jours, le laboratoire de l’hôpital Mount Sinai de Toronto analyse pas moins de 15 000 échantillons de tests de dépistage de la COVID-19. C’est l’un des plus importants points de chute du genre au Canada.

Dans la course folle pour contrer la pandémie, Mount Sinai était rapidement devenu, il y a un an, une pièce maîtresse de la stratégie ontarienne.

Rien de plus normal. Ses experts en microbiologie avaient joué un rôle crucial lors de la crise du SRAS de 2003.

L’édifice abritant les laboratoires de l’hôpital Mount Sinai dans le centre-ville de Toronto.PHOTO : RADIO-CANADA / MARC GODBOUT

Mais le laboratoire, l’expérience et la réputation de l’institution n’allaient pas être suffisants.

Il fallait trouver le moyen d’accroître la capacité de détection et analyser plus rapidement les tests de dépistage provenant de 24 hôpitaux et de 15 centres d’évaluation de la province. Pour y arriver, l’ajout d’équipements devenait essentiel.

Et c’est à ce moment précis qu’une main charitable est apparue dans le portrait. La main tendue d’une entreprise chinoise.

La poignée de main de Shenzhen

Ce qui s’est produit dans la métropole chinoise de Shenzhen le 13 mai 2020 tranche avec le climat de vives tensions qui perdure entre Ottawa et Pékin depuis plus de deux ans.

Ce jour-là, l'ambassadeur canadien en Chine s’est rendu dans cette ville surnommée la Silicon Valley chinoise. C’est là que se trouve le siège social de BGI, la plus grande entreprise de séquençage d’ADN de la planète.

Au nom du Canada, Dominic Barton a montré sa reconnaissance au président et cofondateur de BGI, Wang Jian.

BGI, à travers son bras caritatif, la fondation Mammoth, venait d’offrir gratuitement à l’hôpital Mount Sinai de Toronto des équipements de laboratoire dont elle est le fabricant.

Une des pièces clés de ce don est un robot d’extraction permettant d’accélérer l’analyse des tests de COVID-19. L’offre allait aussi inclure l'installation, la formation et le soutien logistique.

Au Canada, personne n’a fait grand bruit de cette annonce. Affaires mondiales s’est bien gardé d’en faire la promotion.

En Chine, cet événement comportait un tout autre niveau d’intérêt. À Shenzhen, les caméras ont croqué la poignée de main et les sourires. Les journaux n’ont pas tardé à présenter l’image d’un Canada aidé par la Chine.

 

Link to comment
Share on other sites

L'effet du virus s'atténue de semaine en semaine. La troisième vague est en perte de vitesse.

https://www.journaldemontreal.com/2021/04/27/la-troisieme-vague-en-perte-de-vitesse

L'économie a déjà redémarré, mais elle va vraiment repartir sur des chapeaux de roues en juillet !

Taux de chômage autour de 5,2-5,3 % au Québec, fin 2021. À Montréal, sous la barre des 6 % ou pas loin ! J'en suis absolument convaincu !

En 2022, taux de chômage sous la barre des 5 % pour l'ensemble du Québec, 4,8 ou 4,9 %. Ce sera le plus bas taux au Canada, en concurrence avec la Colombie-Britannique, le Manitoba, et la Saskatchewan.

Le Québec rattrapera l'Ontario en terme de niveau de vie d'ici 5 ans !

C'est une dynamique économique désormais inarrêtable ! 

Nous retrouverons le climat économique de prospérité des années 50-60, de l'après-guerre.

Le Québec est à l'aube de connaître une ère de prospérité économique comme il n'en a jamais connu dans son histoire !

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, jesseps a dit :

I know that, but i never seen homes with asking over 80%. I normally saw them between 25-40%.

True, but this is explained by the fact that assessed values for tax purposes are not revised annually, let alone instantly.  In periods where house prices move slowly, the gap (or discrepancy if you wish) between assessed values and market values (which are influencing asking prices), can be modest.  Not so when prices are skyrocketing as they have, lately.  The next round of reassessment will normally reflect the large increase in market values. This in turn should not however result in corresponding increases in the tax bill, as the (taxation) rate would be lowered (though not necessarily in exact proportion): for cities, the goal remains to balance the budget, not to overtax with a view to register record surpluses.   

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value