berlude

Member
  • Content Count

    234
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

berlude last won the day on February 24

berlude had the most liked content!

Community Reputation

244 Excellent

About berlude

  • Rank
    Advanced Member

Personal Information

  • Biography
    J'aime l'architecture, tout ce qui touche a l'urbanisme. Je suis très pro développement du transport en commun et transport actif plutôt que du tout à l'auto.
  • Location
    Montréal
  • Interests
    Voyage, Photo, vélo
  • Occupation
    Transport urbain

Recent Profile Visitors

567 profile views
  1. Vraiment! Plusieurs mois que rien ne bouge. Bureau des ventes vide la plupart du temps.
  2. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1255080/rem-cdpq-exo-amt-centre-entretien-trains?fbclid=IwAR2WvdsR7z-j-me1TE-8Fb4HQU8xzej-zWKUwmGQxJlnkSJse2eVC5pZ6Qw Marie-Josée Paquette-Comeau Publié à 4 h 30 Exo a procédé au démantèlement d'un lave-train automatisé qui n’aura finalement jamais servi. Avec la venue du Réseau express métropolitain (REM), le lave-train du centre d'entretien de Pointe-Saint-Charles, qui a ouvert ses portes récemment, est devenu superflu. Le lave-train automatisé faisait partie du complexe de Pointe-Saint-Charles qui devait entretenir les voitures de trois lignes de trains de banlieue : Mont-Saint-Hilaire, Deux-Montagnes et Mascouche. Cependant, l’annonce du projet de REM en 2016 a brouillé les cartes de l’ancienne Agence métropolitaine de transport (AMT), l'ancêtre d'Exo, qui pilotait depuis un an la construction du centre. En raison du REM, les voitures des trains de banlieue de Deux-Montagnes et de Mascouche ne pourraient pas être entretenues à Pointe-Saint-Charles. Le REM s’accaparera la ligne de train de banlieue vers Deux-Montagnes. Quant aux trains en provenance de Mascouche, ils ne pourront plus franchir le tunnel sous le mont Royal en raison de la présence du REM. Avec l’implantation du REM, le centre de Pointe-Saint-Charles perdait en partie sa vocation, puisqu'il servira uniquement à entretenir les trains de la ligne de Saint-Hilaire, ce qui représente quatre fois moins de voitures que prévu. Devant ce constat, la défunte AMT a suspendu, en octobre 2016, les travaux à la demande du ministère des Transports et de CDPQ Infra. Les trois entités voulaient évaluer la possibilité de convertir le centre d’entretien de Pointe-Saint-Charles en centre mixte desservant autant les trains de banlieue conventionnels de l’AMT que les métros légers sur rail du REM. « Il n’a pas été possible de conclure une entente de conversion mixte », explique Exo, l’organisme qui a pris la relève de l'AMT en 2017. Devant ce fait, « il a été déterminé que la présence d’un lave-train n’était plus nécessaire à Pointe-Saint-Charles ». Exo avait délaissé le lave-train lors de la reprise des travaux du centre d’entretien en 2018. L’organisme public de transport en commun a alors évalué ses options, mais « afin d’éviter des investissements supplémentaires jugés non nécessaires, il a été convenu avec le Ministère de démolir cette partie du centre, dont l’état d’avancement était de moins de 50 % », explique le porte-parole d’Exo, Louis-André Bertrand. D'après d'Exo, une transformation du lave-train en entrepôt aurait coûté 7,6 millions de dollars, alors qu'il aurait fallu investir de 12 à 15 millions pour sa conservation. La démolition, quant à elle, était évaluée par l'organisme à 150 000 $. Rappelons que la facture finale du centre d’entretien de Pointe-Saint-Charles s'élève à 311,7 millions de dollars. Il est opérationnel depuis février 2019. En plus des trains de la ligne de Mont-Saint-Hilaire, le centre accueille actuellement ceux de Mascouche, et ce, jusqu’à la fermeture du tunnel sous le mont Royal, prévue en janvier 2020.
  3. Pour être honnête ça fait au moins 10 ans que ville-marie est fermé la nuit pour une raison ou une autres. Ça ferait pas changement.
  4. Je ne suis pas d'accord avec vous. Cette station quoique oui quelque peu au milieu de nul part va permettre le rabattement des bus de l'ouest de l'ile 211,217 et bus de CIT presqu'ile de se rendre plus efficacement a un mode de transport plus lourd et avec des horaires plus flexible. Ce qui n'est pas vraiment le cas avec le train Hudson-Vaudreuil. C'est une option intéressante a la 211 qui prend 1heure de SADB à lionel-groulx. De toute façon la desserte en bus de l'ouest de l'ile sera complètement revue suite a l'arrivé du REM. Parce qu'en ce moment ça n'a aucun sens. Faire 5km de distance prend 10min en voiture, 15min en vélo et 55min en bus.
  5. Bof ca fait des années qu'ont le dit. Le problème c'est la gestion. Et pas de premier niveau.
  6. Justement c'est que la STM ne fait aucune gestion de flotte précises. C'est a dire que les bus sont envoyé n'importe où peut importe. Aucune distinction si c'est un hybride ou pas. Donc tu as des hybride sur des ligne qui roule est des gros vieux diesel sur des lignes pris dans le traffic au centre-ville. Des rack a baggages du 747 sur des lignes régulière etc. Parfois il y a des notes du genre si le bus rentre après 23h il doit avoir des caméras fonctionnel etc. Mais sans plus. Et des fois même si ton passage est signalé comme un passage de bus avec rampe avant, tu as une rampe non fonctionnel. Et la STM a adopté ce type de gestion pour les hybrides justement pour ne pas usé les batteries. De ce que j'ai pu comprendre les batterie s'ils doivent les changer c'est un coût supérieur a 50 000$ par bus. (je ne me rappel plus le chiffre exact) Alors ils veulent les garder le plus longtemps possible donc le moteur tourne plus, donc il consomme plus. Et c'est un plus petit moteur qui tourne presque toujours a fond, parce que le bus fait 2 tonnes de plus qu'un régulier pour un plus petit moteur. Ceci apporte cela.
  7. Le problème est exactement ce que Mentionne M. Rotrand pendant l'entrevue. La STM a un programme de sauvegarde des batteries qui fait que le moteur thermique tourne plus a la STM. Parce que le moteur s'arrête seulement quand les batteries sont pleine a 100% et quand le véhicule est a l'arrêt porte ouverte. Sinon le moteur tourne. Et moindrement que tu appuis sur l'accélérateur le moteur se remet en marche même si le système électrique est plein. De ce que nous savons c'est que le RTL et la STL peuvent faire 7 à 9km en mode complètement électrique avec leur programmation mais a la STM le moteur tourne toujours. Donc moins d'économie de carburant. Décision de gestion puisque c'est la programmation que la STM a choisie.
  8. Projet de stèle numérique pour la bibliothèque frontenac. Vu aujourd'hui devant l'entrée du métro frontenac. 26 juillet 2019.
  9. Bof les gens s'en fou ben raide. J'ai déjà vu quelques incivilité avec les vélos jump. Aujourd'hui un gars a laisser le vélo devant la gare central sur le trottoir accroché a rien du tout. Il a seulement mis le cadenas pour fermé son temps sur le vélo. J'ai aussi vu des gens barré les vélo sur des clôtures au métro sherbrooke et même bloqué d'autre vélo déjà là. Bref le problème reste les utilisateurs et comment il gère le matériel. La compagnie est consciente des règles mais les utilisateur ne les respecte pas.
  10. Correction les travaux a berri ont commencer en 2009!
  11. Vue de la rue Marc-Cantin ce matin 9 juillet 2019
  12. Vue de la rue Marc-Cantin ce matin 9 juillet 2019
  13. Un manque d'entretien flagrant des stations.. Une misère humaine a ciel ouvert à l'image de Market street justement. Les trains sont vieux et mal entretenu. Et le système reste tout de même très cher a utilisé. Et ma visite date de Mars 2018.
  14. Pour avoir utilisé le BART, y'a rien a envié la dedans.