urbino

Member
  • Content Count

    299
  • Joined

  • Last visited

  • MTLURB$

    0 [ Donate ]

Community Reputation

275 Excellent

About urbino

Personal Information

  • Biography
    Formation en urbanisme Intérêt pour le développement de Montréal, surtout centre-ville. Mes intérêts
  • Location
    Montréal
  • Interests
    voyages, lecture, sports socialiser.
  • Occupation
    Professionnel au gouvernement du Québec

Recent Profile Visitors

1,183 profile views
  1. It is maybe a fact (???) but certainly not a lack. And your "that says it all" tells more about you than anything else. Please, give us a break YMQ.
  2. Je n'ai pas à me faire dire par vous que j'ai des préjugés. Ce que je dis est que ce quartier, déjà construit et relativement dense, n'avait pas à être remplacé par des tours, comme le fut le Golden square mile, par exemple. Et des tours à travers les triplex, c'est difficile de ne pas voir ça comme une invasion. Je maintiens mon choix de mot. Il y a assez de terrains non développés pour construire en hauteur (R-C, Molson, quai de Lorimier etnre autres) sans détruire ce qui existe déjà. Auriez-vous un document ou une étude à nous suggérer pour approfondir nos connaissances concernant votre affirmation? J'aimerais voir comment cela se vérifie dans des villes comme Toronto ou Vancouver.
  3. Comment ça un prétexte? Je ne comprends pas du tout votre commentaire. Une explication serait bienvenue.. Selon le Larousse, un prétexte veut dire ceci: Raison invoquée, mise en avant, pour cacher le vrai motif d'une action : Encore un prétexte pour ne rien faire ! Occasion pour faire une action ou pour s'autoriser à faire quelque chose : Tout est prétexte à rire.
  4. Est-ce que ça veut dire qu'on devrait prévoir remplir le Plateau Mont-Royal de tours à condo, sous prétexte qu'à long terme, le bâti vieillira? Pour tout dire, je ne comprend pas le lien entre l'entretien et le renouvellement graduel d'un quartiers, et sa densification. Entretenir et/ou rebâtir un cadre bâti vieillissant ne signifie pas changer l'échelle d'un quartier. Ce sont deux chose différentes pour moi. Et en passant, ce quartier est déjà pas mal dense.
  5. J'ai quelque peu sursauté quand j'ai lu ceci, ce quartier n'a pas à être envahi par des tours. Je suis tout à fait d'accord avec ce que Marc90 a écrit.
  6. Voici un article du Journal des Affaires sur ce qu'il adviendra du vieux pont. https://www.lesaffaires.com/blogues/diane-berard/primeur-voici-ce-qu-il-adviendra-du-vieux-pont-champlain/609793
  7. Malheureusement, on ne peut pas en dire autant des tours de la basilique Notre-Dame. Mais on a une belle grande roue, par exemple...! 😉
  8. Ces médias font du tort à Montréal.
  9. Parlez-vous de CJAD qui a donné une interview en onde au terroriste Richard-Henri Bain? Ah, non, eux, c'est de la radio égoûts.
  10. C'est le mont Saint-Bruno qu'on voit en avant plan, mais la photo a été prise du Mont Saint-Hilaire. C'est facile d'accès et très beau, mais bondé de monde dans le temps des feuilles...... Pour ce qui est de la photo, elle est "zoomée", mais on a tout de même une bonne vue de Montréal par temps clair du haut de la montagne. À noter qu'il y a différents points de vue. Voici de l'info https://gault.mcgill.ca/fr/randonnee-et-plein-air/
  11. Tous les sujets dont j'ai parlé ont été traités dans l'ensemble des médias, et pas seulement dans ce que vous appelez le torchon. De plus, il ne s'agit pas de vieilles mantras, mais d'événements ou propos qui ont eu lieu récemment (quelques semaines en fait).
  12. Restons polis. J'ai dit plus haut dans un autre intervention que je me foutais de Québécor et de Martineau. J'ai écrit ce que j'ai écrit sur ce qui se passe à Montréal parce que je pense que cela doit être écrit. Et j'invite tout le monde à aller lire et noter comme ils veulent. Je ne suis pas plus lecteur de torchon que vous, MtlMan
  13. Je trouve votre jugement sévère. Plusieurs Québécois de différentes tendances politiques ou religieuses sont d'accord avec ce retrait. Par ailleurs, à moins que j'ai manqué quelque chose, je n'ai vu personne descendre dans les rues pour ça avec des pancartes ornées de croix gammées et des Legault déguisé en Hitler. Ce sont d'autres qui font ça. Malheureusement, les excès que l'on a vus à Montréal dernièrement, à partir des propos injuriants de l'unilingue maire de Hampstead et la lenteur de Valérie PLante à le dénoncer,, les gens qui manifestent avec des extrémistes sous les cris religieux Allah Akbar , l'insidieuse "farce" de Mme Torres qui incitait presque à aller incendier la basilique Notre-Dame de Montréal, et les caricatures du genre de celle de Aislin dont il est question ici, et les incessantes accusations de racisme et de xénophobie contre les Québécois... Un moment donné, il faut bien avouer que cela ternit l'image de Montréal auprès de l'extérieur et que cela peut provoquer des réactions excessives. Vaut mieux ne pas y accorder trop d'importance, mais gardons toujours notre capacité de regarder les deux côtés de la médaille.
  14. Je me fous pas mal de Québécor, de Martineau, comme je me fous de la gang d'en face à R-C et celle de Power Corp, mais sur la citation que je mets ci-dessous, Richard Martineau a raison : "Pour Aislin, moins il y a de Québécois de souche dans une ville, plus cette ville est moderne et « allumée ». Et plus il y a de Québécois de souche dans une ville, plus cette ville est arriérée. Montréal est une ville cool, car les Québécois francophones de souche n’y sont pas omniprésents. Alors que Chicoutimi est une ville attardée, car les Québécois francophones de souche y sont majoritaires. Imaginez si un caricaturiste publiait un tel dessin dans un quotidien d’Afrique du Sud. Moins il y a de Noirs dans une ville, plus la ville est cool. Plus il y a de Noirs dans une ville, plus la ville est attardée."
  15. Ce n'est pas la même chose pour moi. La laicité est un dossier qui relève de Québec et a été discuté durant les élections. Dans le système électoral qu'on a (très imparfait), Legault a le mandat d'appliquer son programme. Valérie Plante, pour qui j'ai voté, n'a pas de mandat pour parler en mon nom en matière de laicité.