nephersir7

Modérateur
  • Compteur de contenus

    4 516
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    21

nephersir7 a gagné pour la dernière fois le 21 février

nephersir7 a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 270 Excellent

1 abonné

À propos de nephersir7

  • Rang
    Mtlurb Godfather

Personal Information

  • Biography
    non.
  • Location
    Verdun
  • Intérêts
    .
  • Occupation
    non.
  1. REM - Expansion future

    Il serait grandement temps que l'ARTM arrive avec un plan.
  2. AMT : SRB Pie-IX

    SRB: un projet qui passe mal Bien que les travaux routiers du boulevard Pie-IX figurent dans les plans de la Ville de Montréal pour 2018, on attend toujours le feu vert de Québec, qui participe aussi au financement du projet de SRB. Reste qu’une baisse de clientèle est anticipée de la part des commerçants situés à proximité des travaux, qui n’est pas sans rappeler la baisse vécue durant les travaux de réaménagement de l’intersection Henri-Bourrassa/ Pie-IX et du démantèlement de son viaduc en 2012. «Ça a commencé avant, soit avec l’arrivée du pont de la 25 [en 2011] qui a détourné une certaine clientèle passante, explique Maude Royal, propriétaire du restaurant Saint-Hubert. De notre côté, on a perdu un 10% de clientèle à ce moment, puis un autre 10% avec les travaux de démantèlement du viaduc. C’est sûr et certain qu’il va y avoir un impact avec ces travaux routiers. Est-ce que tout le monde va s’en sortir indemne? Je ne suis par certaine», indique celle qui exploite la rôtisserie depuis une dizaine d’années. Pour ceux situés à proximité d’un lieu d’affaires de destination, comme par exemple, une banque ou centre d’entraînement, l’impact pourrait être moindre, mais pas nul, croit Mme Royal. Ceci dit, elle ne se porte pas en faux contre le projet de SRB, puisqu’il est nécessaire d’améliorer le boulevard Pie-IX, mais elle en a plutôt contre la durée de ceux-ci. «On sait c’est quoi des travaux à Montréal, j’ai peur que ça s’éternise», dit-elle. Jacinthe Sicotte, directrice de la Caisse populaire Sault-aux-Récollet et membre du récent Comité d’affaires de Pie-IX refuse d’être pessimiste. « Je crois qu’il faut être solidaire et bien se préparer à ces travaux. Est-ce que ce sera facile, peut-être pas, mais il faut voir la finalité du projet. Ce que je comprends c’est que c’est un projet nécessaire pour le bien du développement à Montréal-Nord avec l’arrivée de nouvelles infrastructures souterraines notamment», fait-elle valoir. Rappelons en effet que les travaux comprennent la mise à niveau des conduites d’eau et la reconstruction de la chaussée de même que l’élargissement des trottoirs et du terre-plein central, ainsi que l’ajout de plusieurs centaines d’arbres. De l’aide financière? Angiolino D’Anello, président de l’Association des commerçants de la rue Charleroi, à proximité de Pie-IX, est de ceux qui refuse de baisser les bras et souhaite faire des représentations auprès des élus pour obtenir un réel soutient. «On se bat depuis longtemps pour survivre et on va continuer», soutient M. D’Anello. Il est toutefois lassé d’être de ceux qui contribuent continuellement, sans en voir de retombées positives ni de reconnaissance. «On veut de la transparence et de l’argent bien dépensé», affirme-t-il à l’égard de l’administration de la ville-centre. La Chambre de commerce et d’industrie de Montréal-Nord (CCIMN) accompagne les commerçants afin que ceux du boulevard Pie-IX et de Charleroi unissent leurs forces pour porter leur cause à différents niveaux politiques. Des démarches pour demander de l’aide financière pourraient suivre afin de les aider pendant les travaux et après, mais rien n’a encore été annoncé à cet effet. Entraves et détours La fermeture à la circulation de la voie en direction sud du boulevard Pie-IX est prévue de l’automne 2018 à l’automne 2019 avec une pause en hiver. Ensuite, du printemps à l’automne 2020, ce sera la voie en direction nord sur les 11 km. Pendant ces deux phases, 2 voies en direction sud et 1 voie direction nord seront maintenues dans la travée qui ne sera pas en construction. Toutefois, lors des travaux de la voie réservée centrale, qui s’échelonneront du printemps à l’automne 2021, deux voies, une dans chaque direction sur le boulevard Pie-IX, seront maintenues. D’autre part, soulignons qu’il y aura des voies de contournement, notamment pour la circulation locale des camions lourds qui doivent accéder aux commerces et industries du secteur. Bien que ces voies ne soient pas encore entièrement déterminées, on peut s’attendre à ce que des rues principales telles que Garon, Charleroi et Forest notamment soient utilisées à cet effet. Enfin, il faut ajouter que le pont Pie-IX doit aussi être rénové et intégré au SRB, le tout en concertation. «C’est le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET) qui sera responsable des travaux et des communications en lien avec le pont Pie-IX», confirme la Société de transport de Montréal. http://journalmetro.com/local/montreal-nord/actualites/1390409/deux-tuiles-sur-la-tete-des-commercants-de-montreal-nord/
  3. REM - Expansion future

    (WASHINGTON) Après la construction du Réseau express métropolitain (REM) en partenariat avec la Caisse de dépôt et placement du Québec, le gouvernement Couillard souhaite développer un nouveau projet de transport collectif en surface entre Montréal et les Basses-Laurentides. « Il y a un enjeu majeur de mobilité [dans cette région]. Le REM, qui passe le long de Laval, nous donne une opportunité unique de penser à un autre développement de mobilité vers les Basses-Laurentides, afin d'amener ces gens-là dans des conditions qui sont meilleures [vers Montréal] », a soutenu samedi le premier ministre Philippe Couillard, qui termine une mission économique de deux jours à Washington. « Le REM va se déployer tout le long de la rivière des Prairies. On peut envoyer des prolongements ou des antennes vers le nord pour améliorer la qualité de vie des gens. C'est une question économique, on perd beaucoup à cause de cet engorgement et de la difficulté qu'on a à se déplacer », a ajouté M. Couillard, spécifiant que ce projet se déploierait « largement en surface ». http://www.lapresse.ca/affaires/economie/quebec/201802/24/01-5155146-transport-collectif-apres-le-rem-quebec-a-des-plans-pour-les-basses-laurentides.php
  4. Il semble que les travaux du poste de ventilation de la STM qui sera intégré au projet pourraient commencer en 2018: https://encommun.stm.info/blog/2018/02/20/2018-dans-le-metro/?volume=vol28-no2 En rappel: http://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201708/30/01-5129134-le-jardin-domtar-sacrifie-pour-un-projet-immobilier.php
  5. Réseau express métropolitain

    J'ai de la difficulté à croire qu'il y ait un rapport avec le REM. Le REM est censé être du côté du Bureau En Gros Par ailleurs, les voies 19 et 20 de la Gare Centrale ne débouchent même pas sur le tunnel du Mont-Royal.
  6. Autoroute 19

    Ils ne se rendent pas à une station de métro. Où ferais tu déboucher ton service d'autobus?
  7. Autoroute 19

    Il n'y a aucun intérêt à faire rouler des autobus dans le corridor de l'A19. Ça part de nulle part et ça débouche nulle part.
  8. Autoroute 19

    Une énième demande pour parachever l’A-19 Le maire de Laval, Marc Demers, compte sur la prochaine élection québécoise pour obtenir le parachèvement de l'autoroute 19, réclamé depuis plusieurs années. Il assure que le nouveau tronçon de huit kilomètres entre les autoroutes 440 à Laval et 640 à Bois-des-Filion pourrait aussi améliorer le transport collectif. Depuis maintenant 12 ans, les maires de la Rive-Nord tentent d'obtenir avec leur coalition le parachèvement de l'autoroute 19 afin de désengorger leur région de plus en plus peuplée. Ils réitèrent leur demande lors de chaque campagne électorale. Le ministère des Transports du Québec l'a inscrite dans ses projets, mais il n'y a toujours pas de travaux en cours. Selon le maire de Laval, il n'est pas question de privilégier le transport routier aux dépens du transport collectif. Montréal dit non Projet Montréal, qui dirige la métropole, s'est opposé catégoriquement au projet d'autoroute, évoquant l'impact du nombre supplémentaire de véhicules sur les citoyens qui demeurent près de l'avenue Papineau, là où se déverse la voie rapide. La mairesse et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal, Valérie Plante, dit toujours privilégier un boulevard urbain incluant le transport collectif. De son côté, le chef de l'opposition officielle à Montréal, Lionel Perez, insiste aussi sur la nécessité d'obtenir du transport collectif. « Évidemment, il faut toujours incorporer les éléments de transports en commun. C'est une condition sine qua non de n'importe quel projet de développement autoroutier et également pour l'évolution de la population. Si on ne crée pas l'offre, le besoin ne va pas être répondu », a-t-il dit. Un prolongement pertinent En mars 2015, le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) a publié un rapport dans lequel il reconnaissait la pertinence du prolongement de l'A-19. Le BAPE a toutefois demandé au ministère des Transports de poursuivre ses études sur les différents scénarios possibles. Le MTQ proposait une autoroute à quatre voies, sur un tronçon de huit kilomètres, au coût approximatif de 700 millions de dollars. Des groupes environnementaux s'y opposent et suggèrent plutôt un boulevard urbain, avec feux de signalisation. Le gouvernement du Québec n'a pas encore déterminé quel scénario final sera retenu. L'un des trois viaducs inutilisés de l'autoroute 19, qui enjambent la 640, à Bois-des-Filion. Photo : Francis Labbé Un engagement ferme Dans une sortie publique en mars 2017, le premier ministre Philippe Couillard déclarait que l'autoroute 19 serait prolongée d'ici peu. Il affirmait : « Au budget, on va voir qu'on est avancé, très loin dans la première phase. Ça va nous permettre, d'ici l'été, de passer à la deuxième phase, qui nous amène à la réalisation. Donc, la 19, on va la réaliser ». Cette promesse avait bien été accueillie par Paul Larocque, qui était à l'époque maire de Bois-des-Filion et porte-parole de la Coalition pour le parachèvement de l'autoroute 19. Il se gardait tout de même un excès d'enthousiasme. Le maire de Bois-des-Filion avait aussi fait remarquer : « Jean Charest est venu, en juin 2010, en conférence de presse, entouré de ses ministres, pour nous dire qu'il allait inaugurer l'A-19 en 2015. Je vous rappelle que nous sommes en 2017 et que le projet est toujours à l'étude. » Il y a deux semaines, Philippe Couillard a indiqué qu'il donnerait bientôt le coup d'envoi du prolongement de l'autoroute 19, à Laval. http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1085386/demande-ville-laval-parachevement-autoroute-19-promesse-electorale
  9. Réseau express métropolitain

    http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201802/23/01-5154982-bombardier-le-metro-pour-sauver-des-emplois-a-la-pocatiere.php
  10. Le King Wellington - 10 étages

    @UrbMtl À part l'éclairage et la forêt, c'est exactement comme le rendu précédent, non? On y voyait déjà la brique grise.
  11. ARTM : Projets et financement

    La CMM entame des consultations sur la ligne rose et le tarif social Un premier pas vers la réalisation de deux promesses de Valérie Plante. La mairesse de Montréal Valérie Plante fait un pas de plus vers la concrétisation de deux promesses électorales en matière de transport collectif. La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) prépare des consultations qui traiteront du tarif social et de la ligne rose, entre autres. Jeudi, lors de son discours inaugural à titre de présidente de la CMM, Mme Plante a annoncé que l'organisme a récemment amorcé une consultation sur les orientations à donner à l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) en vue de l'adoption de son plan stratégique. Ce plan décidera de la vie ou de la mort du projet de ligne rose. Parallèlement, une autre consultation s'amorcera sous peu la CMM concernant le tarif social. En campagne électorale, Mme Plante s'est engagée à offrir un tarif réduit pour le transport aux personnes à faibles revenus. Elle s'est aussi engagée à ce que le transport collectif soit gratuit pour les enfants de moins de 12 ans et les aînés. http://quebec.huffingtonpost.ca/2018/02/22/la-cmm-entame-des-consultations-sur-la-ligne-rose-et-le-tarif-social_a_23368511/
  12. Réseau express métropolitain

    Pour revenir au REM, je me demande si quelque chose va être fait avec ce viaduc:
  13. Réseau express métropolitain

    Ça pourrait difficilement être pire que les 15 dernières années, surtout avec le gaspillage du Train de l'Est et le détournement du Fonds Vert. http://www.tvanouvelles.ca/2018/02/19/le-fonds-vert-pour-payer-le-metro-de-laval-inaugure-en-2007