Nameless_1

Membre
  • Compteur de contenus

    869
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

51 Excellent

À propos de Nameless_1

  • Rang
    Mtlurb Master

Personal Information

  • Biography
    A venir
  • Location
    Montréal
  • Intérêts
    Photographie, écriture.
  • Occupation
    Écrivain & Analyste

Visiteurs récents du profil

658 visualisations du profil
  1. Gare maritime - quai Alexandra

    Bof, c'est tristounet... Il manque la tour et des ifs ou des mélèzes de 20-30 pieds tout le tour.
  2. Métro - Ligne Rose

    You win the thread. Period.
  3. La Sûreté du Québec effectue une perquisition au quartier général du SPVM PUBLIÉ LE JEUDI 26 OCTOBRE 2017 À 22 H 41MIS À JOUR LE 26 OCTOBRE 2017 À 23 H 42 Une auto-patrouille du Service de police de la Ville de Montréal Photo : Radio-Canada L'équipe mixte d'enquête de la Sûreté du Québec (SQ) sur les pratiques des affaires internes du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a effectué une perquisition jeudi soir au quartier général de la police de la métropole. Un texte de Pascal Robidas Selon nos informations, les enquêteurs de la SQ visaient un haut gradé très près du directeur du SPVM, Philippe Pichet. C'est jeudi, vers 17 h 30, que deux étages du quartier général, situé rue Saint-Urbain au centre-ville de Montréal, ont été investis par des équipes d'enquêteurs. L'opération visait à amasser des informations pour faire avancer une enquête qui est en cours depuis déjà quelques semaines. Avant de procéder à l'exécution du mandat de perquisition, plusieurs policiers actifs ou à la retraite auraient été rencontrés par l'équipe mixte d'enquête de la Sûreté du Québec. Toujours selon nos sources policières, le quatrième étage, où étaient situés les locaux de la Division des affaires internes et des enquêtes spéciales, a été passé au peigne fin. Le neuvième étage, où sont situés les bureaux de la haute direction, dont celui du directeur Philippe Pichet, a aussi été ciblé lors de la perquisition. Au total, cinq endroits ont été visés jeudi soir par l'opération policière de la SQ : le quartier général du SPVM, le poste de quartier 38 ainsi que des résidences privées. La majorité des policiers de la SQ sur le territoire montréalais ont dû être mobilisés pour participer aux perquisitions qui se déroulaient. Ce sont donc leurs collègues de Laval qui ont été transférés vers l'île de Montréal durant quelques heures pour assurer la surveillance du réseau autoroutier. Pour le moment, aucun chef d'accusation n'a été déposé contre le haut gradé du SPVM visé par l'équipe mixte de la Sûreté du Québec. Pour joindre Pascal Robidas : 514-895-0158 ou pascal.robidas@radio-canada.ca
  4. Parc Jean-Drapeau : rénovations

    Halloween 2017, featuring Denis Codingue: "The great chainsaw massacre of Île Sainte-Hélène"...
  5. Montreal's Retired Metro Cars Are Staying Busy 1. MARK BYRNES OCT 20, 2017 Thresholds, an art installation made of old MR-63 doors, is the first of seven winning reuse proposals to be realized. https://vimeo.com/231762384 Thresholds by Michel de Broin, (KM3, Quartier des spectacles/Jules Beauchamps-Desbiens) Whenever a city updates the rolling stock of its subway, a familiar question emerges: What to do with all the old metro cars? You can hurl them in the ocean to make artificial reefs, or use them for emergency housing for the homeless, or sell them to North Korea, as Berlin did in the 1990s. Or, as in Montreal, you can turn them into public art installations. The Montreal Metro is currently rolling out its sleek new Azur rail cars, putting its half-century-old MR-63s to pasture. Under the supervision of STM, Montreal’s transit authority, some of the first and oldest cars are preparing themselves for new and radically different lives. Thresholds (Seuils), by artist Michel de Broin, is the first of seven winning MR-63 reuse proposals to STM. The installation debuted in the city’s Quartier de Spectacles during KM3, an outdoor urban art festival that ran from August 30 through October 15. The installation demonstrates a “treasure of know-how” buried in the bodywork of the retired rail cars. In it, 12 lined-up sets of MR-63 doors swing open when set off by newly installed motion sensors. (“It's like controlling a steam engine with a microprocessor,” de Broin says, because the door motors are so old.) As the visitor passes through the installation, the doors slide open and closed: It’s as if the reused objects “were molded around the visitor’s body,” the artist says. The 47-year-old Montreal artist, best known for his use of radically repurposed objects, has long shown a particular interest in transportation. In Shared Propulsion Car (2007), a stripped-down 1986 Buick Regal is used as a pedal car on the streets of Manhattan and Toronto until being pulled over by police and towed. In Trial (2015), the ensuing traffic court hearing is reenacted verbatim inside a moving subway car. He has also made a bicycle that turns the rider’s energy into smoke (Keep On Smoking, 2016) and a project that explored the use of the use of a driver’s body fat as an alternative to gasoline (Reciprocal Energy, 2008). “These objects are diverted from their [original] purposes to create something that is not productive as much as it provides a means to question the [capitalist] system that initially created them,” says de Broin. “These creations are chances for the objects to revolt against the function and the discipline that inflicts them.” Thresholds by Michel de Broin, (KM3, Quartier des spectacles/Cindy Boyce) Thresholds is an example of what de Broin refers to as “technological archaeology.” He tells CityLab that the installation demonstrates a“treasure of know-how” buried in the bodywork of the retired rail cars. It makes visible and reactivates, he explains, “the technical memory of a device rendered obsolete by the arrival of new cars, but which nevertheless testify the innovations that marked their era.” The artist doesn’t know yet where Thresholds will travel next. Pending approvals, Montrealers should expect to see the other six reuse projects in the near future. Those will include: two new large-scale structures, a fire-prevention training car, a coffee shop for a polytechnic institute, and installations inside a skate park and the Jardins de Métis. About the Author Mark Byrnes · @MARKBYRNES525 · FEED Mark Byrnes is a senior associate editor at CityLab who writes about design and architecture. https://www.citylab.com/transportation/2017/10/montreals-retired-metro-cars-are-staying-busy/543432/
  6. Tour des Canadiens 2 - 53 étages

    Vous avez remarquez? En traçant un trait au milieu de la photo, toute la partie à droite est d'avant 2k et que celle de gauche est toute neuve?
  7. Tour des Canadiens 3 - 55 étages

    Troisième Tour des Canadiens: des dépliants en anglais et mandarin...mais pas en français! Des dépliants en anglais et mandarin…mais pas en français! - Explications à 12h Un pamphlet qui fait la promotion de la troisième Tour des Canadiens, à Montréal, fait des vagues. Le document a été rédigé en deux langues, anglais et mandarin, mais le français n'en fait pas partie. AGENCE QMI Dimanche, 22 octobre 2017 14:22MISE à JOUR Dimanche, 22 octobre 2017 14:22 Un dépliant qui fait la promotion de la troisième Tour des Canadiens, à Montréal, fait des vagues. Le document a été rédigé en deux langues, anglais et mandarin, et le français n'en fait pas partie. L'objet promotionnel invite les gens à un événement au bureau des ventes de la phase 3 de cet important projet immobilier au centre-ville. Un côté de celui-ci dévoile des informations présentées en anglais alors que l’autre est écrit en caractères chinois. «Il s’agit d’une violation de la loi 101, il n’y a pas de débat ici. On pourrait aussi identifier ça comme un mépris du droit élémentaire des Québécois de commercer dans la langue officielle», estime Maxime Laporte, président de la Société Saint-Jean-Baptiste. «Hélas ce n’est pas un cas isolé, loin de là. C’est peut-être le résultat du laisser-aller de notre propre gouvernement sur le fond linguistique», ajoute-t-il. Mark Li, l’intervenant mentionné sur le dépliant a été joint par TVA Nouvelles. L’individu qui se trouve présentement à Toronto ne parle qu’en anglais. Ce dernier a avoué ne pas savoir d’où provenait le dépliant et qui l’a distribué. On ne connaît pas la quantité de ces dépliants qui ont été distribués ni où ils l’ont été. On ne sait pas non plus si une version francophone existe. http://www.journaldemontreal.com/2017/10/22/troisieme-tour-des-canadiens-des-depliants-en-anglais-et-mandarinmais-pas-en-francais
  8. L'Avenue - 50 étages

    Wow! Çà c'est une très belle photo!
  9. Îlot Balmoral / ONF - 13 étages

    Et le Tom qui lui fait un pied de nez!
  10. Humaniti - 39 étages

    Très bien dit mon ami!
  11. Evolo S - 25 étages

    Modérateurs: ce projet devrait être sous "complété".
  12. AGENCE QMI Dimanche, 25 juin 2017 15:07MISE à JOUR Dimanche, 25 juin 2017 15:17 MONTRÉAL | Le gouvernement du Québec augmente de 20 % son budget destiné à la préservation et à la mise en valeur du patrimoine religieux. Pour l’ensemble du territoire, le budget de l’exercice 2017-2018 atteindra donc 12 millions $, a annoncé le ministre de la Culture, Luc Fortin, dimanche matin, à Montréal. Avec cette somme, 64 bâtiments pourront être restaurés, de même que deux orgues et cinq œuvres d’art religieuses. Près de 2,8 millions $ de cette enveloppe iront à la restauration de 12 bâtiments à caractère religieux, un orgue et des fresques murales sur l’île de Montréal. À Montréal, le projet qui bénéficiera du plus gros montant (500 000 $) est celui de la restauration du clocher de la cathédrale Christ Church. Le deuxième plus gros projet, estimé à 406 662 $, pour le territoire de Montréal en 2017-2018, est la restauration du muret à la basilique-cathédrale Marie-Reine-du-Monde située sur le boulevard René-Lévesque Ouest. Le troisième plus important projet à Montréal, en termes monétaires, sera réalisé à l’église du Sault-au-Récollet (église de la Visitation) où le ministre Fortin a fait son annonce dimanche matin. Une somme de 340 000 $ a été débloquée pour la restauration des finis intérieurs du bâtiment. Les autres projets de restauration seront réalisés à l’église Saint-James (255 000 $ pour la restauration de la maçonnerie et l’ajout de gicleurs); à l’église de Saint-Esprit-de-Rosemont (187 500 $ pour la restauration de la maçonnerie); à l’église anglicane Saint-George (186 300 $ pour la restauration de la structure de béton); à l’église de Sainte-Brigide-de-Kildare (175 000 $ pour la restauration de la toiture et des fondations); à l’église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge (150 000 $ pour la restauration des portes); à l’église de Saint-Jean-Berchmans (150 000 $ pour la restauration de la toiture); à l’église de l'Immaculée-Conception (144 890 $ pour la restauration de l'orgue Beckerath); à l’église du Très-Saint-Nom-de-Jésus (99 919 $ pour l’imperméabilisation des fondations); à l’église Saint James the Apostle (93 750 $ pour l’installation d'un système de détection incendie); à la chapelle Notre-Dame-de-Lourdes (39 295 $ pour la restauration des fresques murales de Napoléon Bourassa et des statues de saint Jean et de saint Michel); et à la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours (35 000 $ pour la restauration des fondations du mur sud-ouest). http://www.journaldemontreal.com/2017/06/25/quebec-augmente-de-20--le-budget-pour-la-sauvegarde-du-patrimoine-religieux
  13. CHUM - 17, 20 étages

    Wow Matt! belles photos! (J'ai plus de likes...)
  14. Souvenirs d'adolescence: aller chez Steves était comme visiter le saint-des-saints de nos idoles!