ScarletCoral

Montréal doit mieux encadrer son développement immobilier, selon Gérard Beaudet

Recommended Posts

Entrevue intéressante avec l'urbaniste Gérard Beaudet ce matin à l'émission Samedi et rien d'autre

https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/samedi-et-rien-d-autre/segments/entrevue/120246/gratte-ciels-montreal-developpement-immobilier-urbanisme


Montréal doit mieux encadrer son développement immobilier, selon Gérard Beaudet

PUBLIÉ LE SAMEDI 1 JUIN 2019

Le développement immobilier montréalais est en pleine effervescence, alors que le ciel urbain se pare de plus en plus de nouveaux gratte-ciels. Fantasme ultime de la ville moderne, le gratte-ciel n'est pourtant pas toujours garant d'une vie urbaine harmonieuse, selon l'urbaniste Gérard Beaudet, qui aimerait voir Montréal poser une main plus ferme sur son développement, trop souvent laissé au secteur privé.

« Aucune ville sur la planète ne se développe vraiment de manière cohérente et concertée », concède Gérard Beaudet, urbaniste émérite et professeur titulaire à l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage de l’Université de Montréal.

« Le cas de Montréal est assez problématique. Il y a un gros retard à rattraper, notamment par rapport aux grandes villes européennes. Le plan d’urbanisme de la ville, par exemple, n’existe que depuis 1992. Les années qui ont précédé cette date ont été fatales pour certains quartiers. »

— Gérard Beaudet, urbaniste émérite et professeur titulaire à l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage de l’Université de Montréal

Et ce n’est pas toujours mieux dans les années 2010, selon l’urbaniste, qui cite le « ratage » du quartier Griffintown, où les promoteurs immobiliers ont fait pousser des gratte-ciels sans se soucier de créer un environnement agréable au sol. « Ce sont les trois ou quatre premiers étages qui sont les plus importants pour offrir une qualité de vue, précise-t-il. Les hauteurs sont moins perçues par les habitants en proximité. Les promoteurs pensent surtout à la rentabilité et ne se soucient pas de l’intégration au tissu urbain. »

Paris ou Londres : des exemples à suivre

De retour de l’exposition Le Montréal du futur, où des projets immobiliers et de places publiques sont présentés au grand public, l’urbaniste envisage le futur d’un œil optimiste. Reste que Montréal n’a jamais réussi à suivre l’exemple de Londres ou Paris, où le monde politique et la société civile ont un meilleur ascendant sur le développement immobilier et s’assurent, par exemple, de baliser les constructions de gratte-ciels pour qu’ils n’entravent pas certains corridors visuels.

« Montréal suit une tendance très établie en Amérique du Nord, où les promoteurs sont les leaders du développement urbain. »

— Gérard Beaudet

Pour mener à bien les projets de la Tour des Canadiens 2-3, ou encore le YUL 2 ou le Drummond, l’administration municipale aurait tout intérêt à faire preuve d’une plus grande autorité, selon l’urbaniste émérite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a (au moins) une partie du compte-rendu de l'entrevue avec Gérard Beaudet  le 1 er juin (il y a deux jours) que je ne comprends pas trop bien: la dernière phrase, concernant spécialement la Tour des Canadiens 2: n'est-il pas un peu tard pour "faire preuve d'une plus grande autorité"?  Par contre, l'exemple du développement de Griffintown est très à-propos (opportun, pertinent).

Cela aurait été bien aussi s'il avait élaboré un peu sur ce qu'il entend par (encore une fois) "faire preuve d'une plus grande autorité".  En l'absence de précisions (à moins que ce soit implicite pour tout le monde sauf moi), je suis porté à imaginer des actions/mesures à géométrie passablement variable.  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By ScarletCoral
      Campus ÉTS



      J'ai pensé qu'il serait pertinent de créer un fil sur le plan d'urbanisme du campus l'ÉTS, car il n'est pas seulement question de bâtiments.

      Ce plan comporte 5 volets 
      La mobilité durable Le mobilier urbain La sécurité L’embellissement et le verdissement L’identité territoriale. https://www.etsmtl.ca/campusets

      13 grandes recommandations ont été faites à la suite de consultations publiques avec différentes parties prenantes 
      L'ÉTS parle aussi du réaménagement des entrées Est ou Ouest du campus dont l'élargissement de trottoirs, verdissement, places publiques, etc.

      Entrée Ouest 


      Entrée Est
      :

       
       
    • By ScarletCoral
      Il y a actuellement des consultations publiques concernant le développement de l'ouest de Griffintown, c'est-à-dire à l'ouest de la rue Richmond
      On peut consulter la démarche sur le site de Réalisons MTL
      https://www.realisonsmtl.ca/griffintownouest
      La Ville vient de mettre en ligne la présentation du 2e atelier de travail avec le comité et les résultats du sondage
      Présentation du 2e atelier de travail : https://www.realisonsmtl.ca/6593/documents/12732 Rapport du 2e atelier de travail https://www.realisonsmtl.ca/6593/documents/12732 Résultats du sondage : https://www.realisonsmtl.ca/6593/documents/12613 Quelques pages intéressants proposant des scénarios différents pour le développement de ce secteur.




    • By IluvMTL
      http://montreal.citiesforpeople.ca/
       
      Photo: Martha Wainwright by Cindy Boyce   As Montréal was getting ready to celebrate its 375th anniversary, we wanted to reflect on its past, its present, and its future.
      Bringing together a team of writers, historians, thinkers, photographers and illustrators, we asked them to give us their visions of this complex city, both international and parochial, proud of its glorious past but sometimes weighted down by it, stimulating and often infuriating, but always, from the very start, rich in stories.
        THE MAD ADVENTURE   TOWARD A NEW COLLECTIVE NARRATIVE FOR MONTRÉAL   375 YEARS OF MONTRÉAL HISTORY, IN FOUR PARTS   SNAPSHOTS   MONTRÉAL: THE CITY THAT COULD HAVE BEEN   GLIMPSES OF PARK EX   LITERARY CARTOGRAPHY   MONTRÉAL'S EXTREMITIES   ON THE MONTREALISATION OF FRENCH MIGRANTS Download the entire magazine as PDF Nouveau Projet
      Nouveau Projet is a general-interest biannual publication launched in Montréal in 2012. It aims to offer Quebecers a high-quality magazine that showcases the best writers, thinkers, and visual artists. It supports progressive forces at the social and cultural levels, and seeks to contribute to a dynamic and creative society. It has received many awards over the years, including the Canadian Magazine of the Year title at the National Magazine Awards in 2015.
      Cities for people Cities for People is an initiative of the J.W. McConnell Family Foundation that aims to foster more inclusive, innovative and resilient cities across Canada. Following an experimental phase, in 2016 we have refocused our efforts on four priorities: 1) Increasing Equality, 2) Strengthening the Civic Commons, 3) Enabling City Labs, and 4) Supporting Urban Innovation Networks.
      Amplifier Montréal Amplifier Montréal is a movement launched by several partners from various backgrounds in the city of Montreal to influence the city's ongoing transformation. The goal is to rethink the way we see ourselves and the way we should go about transforming Montréal into a more inclusive, resilient and innovative city. We achieve this by listening to all, particularly those who voices are unheard, in order to collect and promote the diversity of cities’ narratives, and by making a call for action through unlikely collaborations between various stakeholders.
      The J.W. McConnell Family Foundation Established in 1937, the J.W. McConnell Family Foundation engages Canadians in building a more innovative, inclusive, sustainable, and resilient society. The Foundation’s purpose is to enhance Canada’s ability to address complex social, environmental and economic challenges. We accomplish this by developing, testing, and applying innovative approaches and solutions; by strengthening the community sector; and by collaborating with partners in the community, private, and public sectors. We recognize that creating enduring change takes time, and involves more than granting.
    • By monctezuma
      Revitalisation complète du secteur.
       

       

       

       
       
       
       
      Après :
       

       

       
       
      EN DATE DU 9 FÉVRIER 2010, VOICI LES PROJETS CONNUS:
       

       
       
      A) Condos Vue, 6 phases, 10 à 12 étages
       
      B) Rouge, 4 à 12 étages
       
      C) Agrandissement de l'hôtel Ruby Foo's, 12 étages
       
      D) Côté Ouest, phase 1 et 2, 8 étages (projet terminé en 2009)
       
      E) Rêve, 8 ou 9 étages (à mi-chemin entre A) et B))
       
      http://www2.ville.montreal.qc.ca/ocpm/pdf/P41/3a.pdf
    • By ScarletCoral
      L'administration Laval veut revitaliser le secteur autour du métro Cartier avec des commerces de quartier, axé sur le transport en commun ou le transport actif.
       
      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1100383/laval-veut-plus-etre-vu-comme-far-west-promoteurs
      Laval ne veut plus être vue comme le far west des promoteurs
      Publié le jeudi 10 mai 2018 à 19 h 48

      Quelque 200 personnes ont participé à une consultation sur la revitalisation du secteur de la station de métro Cartier. Photo : Radio-Canada/Google Street View
      Pour de nombreux visiteurs, Laval, troisième ville du Québec est dénuée de véritable centre-ville et demeure un synonyme de grands centres commerciaux en bordure d'autoroutes. L'administration du maire Marc Demers, au pouvoir depuis 2013, veut changer cette perception en accordant plus d'espace à la verdure et à la qualité de vie, et moins à l'automobile.
      Un reportage de Benoît Chapdelaine
      « Je crois que l'image de Laval comme un far west des promoteurs immobiliers et des grandes surfaces est révolue définitivement », lance le conseiller municipal de Duvernay-Pont-Viau et membre du comité exécutif de Laval, Stéphane Boyer.
      Quelque 200 personnes ont notamment participé cette semaine à une consultation publique sur la revitalisation du secteur de la station de métro Cartier, au nord du pont Viau.
      « Pour nous, précise Stéphane Boyer, le redéveloppement d'une partie du boulevard des Laurentides, surtout aux abords du métro, de l'entrée de ville et du pont, passe entre autres par le réaménagement des rues, la plantation d'arbres, la création de nouveaux édifices. »
      « On regarde pour un nouveau centre culturel et sportif, un YMCA, on veut reconstruire pour nos besoins une cour municipale, mais on veut faire ces projets-là avec un concours d'architecture et en intégrant peut-être des immeubles à bureaux qui vont amener des emplois dans le quartier », explique le conseiller municipal.
      La responsable de l'aménagement et du design urbain au service de l'urbanisme de Laval prononçait une conférence intitulée « Laval en route pour une intégration urbaine de sa composante commerciale », dans le cadre du 3e Rendez-vous Collectivités viables, un événement de l'organisme Vivre en ville qui a réuni environ 250 personnes, jeudi, au Centre des sciences, dans le Vieux-Port de Montréal.
      « On est une ville, arrêtez de dire une ville de banlieue, on n'est pas la deuxième ou troisième couronne, explique en entrevue Djemila Hadj-Hamou. Il va falloir qu'on fasse des gestes dignes d'une ville, donc je pense qu'on entame plus d'urbanité. Ce n'est pas facile, on se bat encore avec certains promoteurs, c'est encore le stationnement en avant, des choses comme ça. »
      Mme Hadj-Hamou ajoute que Laval ne se transformera pas du jour au lendemain. « Les efforts sont faits surtout en lien avec les aires de TOD [transit oriented development], la présence du métro, l'implantation d'un réseau de transport collectif et actif », énumère-t-elle.
      La station de métro Montmorency, à l'extrémité de la ligne orange, est au coeur de cette transformation qui pourrait s'étendre sur une dizaine d'années.