Jump to content

Montréal se dote d'un laboratoire de l'hiver pour mieux vivre sa nordicité


acpnc
 Share

Recommended Posts

Montréal se dote d'un laboratoire de l'hiver pour mieux vivre sa nordicité

Publié le mardi 22 janvier 2019

 
 
 
 
Image montrant l'extérieur d'une bibliothèque en hiver où des gens glissent sur une glissoire de neige. Le projet de bibliothèque à LaSalle comprend une glissoire l'hiver.   Photo : Anne Carrier architecture/Labonté Marcil

Deux organismes annonceront jeudi qu'ils mettent sur pied un laboratoire de l'hiver pour trouver des stratégies d'aménagement urbain qui aideront Montréal à se réapproprier la saison hivernale. Il s'agit d'une excellente nouvelle, selon le chroniqueur municipal Marc-André Carignan.

Oui, il y a un énorme besoin pour ce laboratoire, soutient-il. Je suis content que ça arrive.

Les réflexions sur les façons de mieux vivre la saison froide ne datent pas d'hier dans la métropole, mais le laboratoire de l'hiver, qui sera géré par les organismes Vivre en Ville et La Pépinière, aura pour mandat de trouver des solutions concrètes et d'instaurer des projets pilotes, explique Marc-André Carignan. C’est justement pour dire : "Arrêtons d’en parler, de dire qu’on ne le vit pas bien. C’est le temps d’agir!" dit-il.

Il fait remarquer que ce ne sont pas tous les Montréalais qui veulent et qui peuvent sortir de l'île pour profiter des joies de l'hiver : À Montréal, on dirait vraiment qu’il y a une couche de notre société qui s’éteint une fois que l’hiver arrive. Il y a une perte de vie sociale, il y a de l’isolement, et la mobilité est plus difficile. Ce qui fait qu’on aime Montréal, ça disparaît l’hiver.

L'un des problèmes, à son avis, est que bien des espaces et des installations ne sont pensés qu'en fonction de la belle saison, comme si l'hiver n'existait pas.

Link to comment
Share on other sites

Personnellement, je notes 5 caractéristiques particulières de l'hiver:

Le froid 

Qu'il soit causé par la température, le vent ou l'humidité.  On peut y remédier en fréquentant des endroits à l'abris ou en s'habillant plus chaudement.

Les précipitations qui tombent

La neige, la pluie, le grésil.  Un peut de neige qui tombe, c'est beau.  La pluie en hiver est plus dérangeante qu'en été.

Les précipitations qui s'accumulent

Ce n'est pas la même chose que les précipitations qui tombent.  La neige qui tombe, c'est beau, la neige qu'il faut pelleter ou qui nuit à la marche, c'est moins beau.  Il y a aussi le verglas et la slush à considérer.  C'est pour ça que c'est dommage que l'idée d'un trottoir chauffant sur Sainte-Catherine ait été abandonné, ça aurait contribué à combattre un des pires effets de l'hiver et aurait augmenter l'attractivité de Sainte-Catherine durant cette saison.  Au moins il reste les centres commerciaux...

La noirceur

Avec un bon éclairage, ce qui semble un inconvénient peut devenir un avantage.

Les maladies

Rhume, grippe, gastro...  Jamais bon, mais plus fréquent en hiver.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value