jerry

Membre
  • Compteur de contenus

    1 651
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

117 Excellent

À propos de jerry

Personal Information

  • Biography
    - Né à Québec, puis déménagé en Ontario en 1983 pour être enseignant
    - Retraité en juin 2013, déménagé à Montréal en novembre 2013
  • Location
    Montréal
  • Intérêts
    Voyages, sports
  • Occupation
    Enseignant retraité

Visiteurs récents du profil

720 visualisations du profil
  1. Réseau électrique métropolitain

    Sur le site FB de CDPQ Infra: Maxime Champagne La construction commence quand? · Répondre · 19 novembre, à 08:17 Gérer CDPQ Infra Des travaux préparatoires devraient s’amorcer d’ici la fin de l’année 2017, mais il s’agira essentiellement d’ingénierie et de conception, les travaux sur le terrain devraient débuter plutôt en 2018. Le consortium qui sera sélectionné aura pour responsabilité de définir sa stratégie de construction et donc de déterminer par quel secteur il entend débuter. Dans les prochains mois, les deux consortiums privilégiés pour construire le REM auront à arrimer leurs calendriers de travaux et leur stratégie de réalisation. Au terme de cet arrimage, notre équipe s’assurera de partager l'information relative aux travaux à venir. Abonnez-vous à notre infolettre afin de recevoir l'information directement dans votre boîte courriel! https://www.cdpqinfra.com/fr/nouvelles Nouvelles CDPQINFRA.COM J’aimeAfficher plus de réactions · Répondre · 1 · 20 novembre, à 12:16 Gérer Jean-Philippe Caron Il serait temps de mettre les pendules à l'heure car avec les actions en justice et le report des soumissionnaires gagnants, on commence à douter! J’aimeAfficher plus de réactions · Répondre · 1 · 19 novembre, à 16:05 Gérer CDPQ Infra Pour les actions en justice, notre intention est bien entendu de s’assurer que ce grand projet de transport collectif pour le Grand Montréal puisse continuer à aller de l’avant. Quant au processus d'appel d'offres, il suit actuellement son cours. Ce sont des offres qui exigent des analyses en profondeur. Nous prenons le temps nécessaire pour les réaliser avec toute la rigueur requise pour un projet de cette envergure. Comme nous l’avons dit par le passé, nous visons toujours à annoncer les résultats du processus d’appel d’offres cette année, lorsque le travail d'analyse sera complété. J’aimeAfficher plus de réactions · Répondre · 1 · 20 novembre, à 12:01 Gérer Jacob Boucher C’est sûr que si on avait pas la bande de NIMBY (cough cough Trainsparence) et les incompétents qui prétendent tout savoir en urbanisme (tsé les chargés de cour en anthropologie) , le projet aurait déjà commencé . Cependant , il est vrai qu’une mise à jour est nécéssaire . Ça fait ben beau tout ça mais le projet à été annoncé il y a plus d’un an et demi maintenant... J’aimeAfficher plus de réactions · Répondre · 3 · 20 novembre, à 10:02 https://www.facebook.com/CDPQInfra/?fref=ts
  2. Noca - 8 étages

    Petite visite au bureau des ventes aujourd'hui, le début de la construction de la phase 1 a été reporté de décembre à au moins février à cause des ventes qui semblent avoir stagné à 45% depuis maintenant plusieurs semaines.
  3. Tour des Canadiens 2 - 53 étages

    Non je pense que ça va être bel et bien 53 étages hors-sol si ma mémoire est bonne. Ça serait donc numéroté jusqu'à 57 ou 58 à l'intérieur à cause des numéros manquants dus à la superstition.
  4. Le boulevard urbain n'est qu'une des 3 options considérées. L'étude porte seulement sur une petite section de 2,5 km de l'autoroute, essentiellement entre Papineau et Pie-IX, je me demande pourquoi cette section-là en particulier.
  5. Rue Saint-Denis

    St-Denis Street businesses rebounding after construction lull Commercial vacancy rate has dropped from 27% in March 2016 to 14% this month CBC News Posted: Nov 16, 2017 7:00 AM ET Last Updated: Nov 16, 2017 7:00 AM ET The St-Denis Street business development corporation says the street is starting to rebound, a little more than a year after construction on the commercial artery wrapped up. During the year-long construction period, many businesses fled the commercial district between Duluth Avenue and Marie-Anne Street as both the road and sidewalks were torn up. Caroline Tessier, director of the merchants' association, said now the street is undergoing a "transformation." She said that 35 new businesses have opened on St-Denis this year and that the vacancy rate is down more than 10 per cent. In March 2016, the vacancy rate in the area was at 27 per cent. Today, it's down to 14 per cent. And while there are still 50 empty storefronts in the area and "for rent" signs where businesses used to be, Tessier says things are looking up. "We want to give merchants confidence for the future," she said. The association is hoping to bring the vacancy rate down further to be on par with Montreal's average of nine per cent by the end of 2018. Tessier told CBC that the association has several initiatives planned to attract new life to the street, including a program that includes open houses, promotional material and thousands of dollars in bursaries for new businesses. Things are improving for some existing businesses on the street as well. "Our business is better than it was the year before construction started," said Véronique Parent, who works at the home decor store Zone. "It's a good sign for us." http://www.cbc.ca/news/canada/montreal/st-denis-street-businesses-construction-1.4404600
  6. My Big Apple - News from New York City

    Il existe même un musée du sexe, dédié à l'histoire de la sexualité humaine. Plutôt intéressant, je recommande! À l'intérieur, ils ont aussi une boutique remplie de gadgets pour les intéressés. http://www.museumofsex.com/
  7. Réseau électrique métropolitain

    REM : le choix des consortiums reportés Le bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement du Québec reporte le choix des consortiums en vue de la réalisation du Réseau électrique métropolitain (REM). La CDPQ Infra soutient avoir besoin de plus de temps pour analyser et évaluer les propositions reçues. Le choix des consortiums retenus devait être annoncé aujourd’hui, mais il est reporté à une date indéterminée. « Le processus suit son cours », a déclaré le porte-parole de la CDPQ Infra, Jean-Vincent Lacroix dans un courriel envoyé à Radio-Canada. « Ce sont des offres complexes qui exigent des analyses en profondeur. Et nous prenons le temps nécessaire pour les réaliser avec toute la rigueur requise pour un projet de cette envergure. » « Comme nous l’avons dit par le passé, nous visons toujours à annoncer les résultats du processus d’appel d’offres plus tard cette année, lorsque ce travail sera complété », a-t-il ajouté. Cinq consortiums d’entreprises – tant québécoises qu’étrangères – se disputent les deux principaux contrats du projet de train électrique dont les coûts sont évalués à 5,5 milliards de dollars. Le projet se divise en deux grands volets : le premier pour l’ingénierie, l’approvisionnement et la construction du REM alors que le second englobe la fourniture du matériel roulant, des systèmes et des services d’exploitation de même que de sa maintenance. Le consortium formé de SNC-Lavalin, Pomerleau et Aecon dispute le contrat d’ingénierie et de construction du projet à celui formé de WSP Global, Construction Kewit, Parsons et Eurovia Québec Grands Projets. En ce qui a trait au matériel roulant, les trois consortiums suivants sont sur les rangs pour obtenir le contrat : Parson, Hundai Rotem et Thales Canada Bombardier Transport Alstom Transport Canada et SNC-Lavalin Le projet de REM consiste en un circuit de train électrique de 67 km reliant le quartier Dix/30 sur la Rive-Sud à la ville de Deux-Montagnes sur la Rive-Nord en passant par Laval, l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau et Sainte-Anne-de-Bellevue, dans l’ouest de l’île. La filiale immobilière de la CDPQ investira 3 milliards de dollars et les gouvernements du Canada et du Québec fourniront les 2,5 milliards de dollars restants. La mise en service du REM est prévue pour 2020. http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1066506/reseau-electrique-montreal-rem-cdpq-infra-soumissions-consortiums-report
  8. Expos coming back?

    Les Expos morts-nés RÉJEAN TREMBLAY Jeudi, 9 novembre 2017 05:00MISE à JOUR Jeudi, 9 novembre 2017 05:00 J’ai vu passer tous les maires deMontréal depuis Jean Drapeau. Lui inclus. Je sais qu’ils aimaient tous leur ville. Certains ont été de bons administrateurs, d’autres furent de grands promoteurs. Je pense qu’une métropole a besoin d’un maire capable d’être les deux. La carrière de Valérie Plante a été consacrée globalement au travail social. Ce qui est fort méritoire. Mais la voilà mairesse de Montréal, une ville qui avait un criant besoin d’un maire comme Denis Coderre. Après les années grises de Gérald Tremblay, Coderre a redonné un souffle d’optimisme à la ville. Les confrères des pages politiques et financières vont suivre au jour le jour le travail de Valérie Plante. Et sans doute que ça pourrait être formidable. Dans la section des sports, ce sont les dossiers liés à la Formule E et aux Expos sur lesquels on va s’attarder. Appui nécessaire Après avoir écouté les réponses et les déclarations de Mme Plante, je suis convaincu que le retour des Expos est compromis. C’est impossible d’attirer dans une ville comme Montréal une concession de sport majeur sans une détermination et un soutien absolus du premier magistrat de la ville. Les exemples foisonnent. Or, Valérie Plante a très bien patiné, mais elle n’a rien fait pour rassurer les fans et les investisseurs des Expos. Au contraire. Elle s’est réfugiée derrière l’abri facile d’un référendum si jamais Montréal devait investir dans un stade. De quel côté ? Sans même éclairer les gens sur sa propre position. S’il y avait un référendum, elle serait de quel côté ? Me semble que c’est essentiel de le savoir. Jean-Charles Lajoie, un farouche partisan de la mairesse, lui a fait une passe sur la palette l’autre soir à la radio. Il lui a donné le scénario idéal. Dans le genre, les investisseurs paieraient l’équipe 700 millions $, le fédéral, le provincial et les investisseurs ajouteraient 600 millions $ pour le stade. S’il manquait 200 millions $ que feriez-vous à la Ville ? Autrement dit, t’aurais déjà 1,3 milliard d’investissements. Me semble que c’est un no brainer. Tout ce qu’elle a répondu, c’était qu’on trouverait une façon de faire le référendum... peut-être par internet. À cette seconde précise, j’ai su que le projet des Expos était cuit. Au moins, ça passe mieux avec le sourire. http://www.rds.ca/baseball/mlb/mlb-pour-denis-coderre-le-retour-des-expos-n-est-pas-l-affaire-d-un-seul-homme-1.5855851
  9. MaryRobert - 22, 22 étages

    D'accord pour le design, mais l'emplacement de l'édicule est exact.
  10. Métro - Ligne Rose

    Pas très encourageant si le ministre de l'Infrastructure essaie déjà de passer la balle à la BIC, en sachant d'avance qu'elle ne sera pas intéressée à cause d'une plus-value négligeable.
  11. MaryRobert - 22, 22 étages

    C'est juste au nord du bassin, ça semble être le futur édicule (entrée/sortie) Griffintown de la station REM du bassin Peel car ça va être situé là. Peut-être Devimco a déjà reçu les plans de la CDPQ.
  12. Expos coming back?

    Pour Denis Coderre, le retour des Expos n'est pas l'affaire d'un seul homme FRÉDÉRIC DAIGLE MERCREDI, 8 NOV. 2017. 15:00 MONTRÉAL - Pour Denis Coderre, le projet du retour des Expos et du baseball majeur à Montréal n'est pas mort et n'a jamais été l'affaire d'un seul homme. « En tout cas je vais tout faire pour qu'ils reviennent. Ce n'est pas une personne qui va faire la différence, a déclaré le maire sortant au moment de dresser son bilan des quatre dernières années, mercredi, à l'hôtel de ville de Montréal. Mais soyons clairs: il faut y croire. Il faut s'investir, il faut être présent, il faut le vouloir. En bout de ligne, la façon dont on procède ou on construit, c'est une chose, mais le maire de Montréal doit aussi être un promoteur. Si on y croit, il faut qu'on mette du sien. » M. Coderre a été battu dans la course à la mairie par Valérie Plante. Au cours de la campagne, cette dernière n'a jamais déclaré être contre un retour du baseball. Ce à quoi elle s'oppose, c'est d'investir l'argent des Montréalais dans la construction d'un stade sans les consulter au préalable. « Le rêve est toujours vivant, a ajouté le maire sortant. Je crois que Montréal est une ville multisports et le baseball est l'un de ceux-là. Si vous voulez vraiment ramener les Expos, la mairesse devra s'impliquer. Il ne s'agit pas seulement de dire que vous tiendrez un référendum. Elle a dit qu'elle aimait "Nos Z'Amours"? OK, maintenant, il faut le montrer. » propos rejoignent ceux émis par une personne très au fait du dossier au Baseball majeur, qui avait indiqué à La Presse canadienne qu'il « y a une énorme différence entre ne pas être opposé au projet et s'engager à faire ce qui sera nécessaire pour qu'il se concrétise ». « (Le commissaire du Baseball majeur) Rob Manfred est un type charmant, a poursuivi M. Coderre. J'ai parlé avec plusieurs propriétaires d'équipes aux États-Unis. Nous devons aussi remercier les Blue Jays, qui ont joué un grand rôle. Nous devons d'ailleurs nous assurer de répondre en grand nombre aux deux prochains matchs préparatoires du mois de mars. Nous avons établi notre politique du baseball: pour moi, ça a toujours été un projet qui se montait par la base. Ce que nous avons démontré depuis le jour 1, c'est que c'est une question de passion, que c'est bon pour nos jeunes et que c'est un autre outil de développement (...) comme la culture. Le sport et la culture sont de puissants outils pour développer un sens de la communauté. » « C'est certain que je vais aider. Je ne resterai pas assis à ne rien faire. » Premiers commentaires de Bronfman Par ailleurs, Stephen Bronfman a offert ses premiers commentaires en lien avec l'élection de Mme Plante et son projet de ramener le baseball à Montréal, mardi au 98,5 FM. « Nous avons quelque chose de concret qui va au-delà de la politique, a-t-il déclaré dans un échange de courriels. Le sport nous unit et il est capable de traverser toutes ces épreuves. Comme disait le défunt (journaliste sportif) Ted Tevan, nous sommes une ville de champions et nous avons été sans un club de baseball depuis trop longtemps. » « Nous comptons toujours sur l'aide de Warren Cromartie, de Denis Coderre (même aujourd'hui comme simple amateur de baseball), sur d'autres intérêts locaux et sur la MLB elle-même. Nous sommes de fiers Montréalais et nous espérons un jour ramener les Expos à Montréal. » « Nous avons fait beaucoup de chemin depuis cinq ans et ce projet ira de l'avant, avait déclaré Cromartie à La Presse canadienne depuis Tokyo, lundi. Quant au financement du stade, je ne suis pas inquiet non plus. Il y a plusieurs façons de faire les choses et nous n'avons pas indiqué de quelle façon nous comptions nous y prendre. Je suis certain que nous pourrons trouver un terrain d'entente. Au baseball, il faut constamment faire des ajustements. Ce n'est pas différent dans ce cas-ci. Ce n'est rien pour nous décourager. » Garber prône la patience Autre acteur du retour des Expos, l'homme d'affaires Mitch Garber a rappelé que le groupe d'investisseurs potentiels ne comptait pas mener ce projet au détriment des Montréalais. « Je l'ai dit et je le répète: nous voulons le baseball, mais nous ne voulons pas que les conditions du retour des Expos rendent les Montréalais mal à l'aise, a-t-il déclaré au 98,5 FM. Pour l'instant, attendons de voir si une franchise est disponible, étudions les chiffres et ensuite, on verra. » http://www.rds.ca/baseball/mlb/mlb-pour-denis-coderre-le-retour-des-expos-n-est-pas-l-affaire-d-un-seul-homme-1.5855851
  13. Elle devrait! Schnobb a été parachuté là par Coderre, c'était un journaliste qui n'avait aucune expertise sur le transport. J'espère qu'elle va embaucher sur une base de compétence.
  14. Expos coming back?

    Vous me faites rire les deux quand vous pensez qu'il y a une chance que Coderre accepte un espèce de titre d'ambassadeur pour la ville. Il ne reviendra plus dans le municipal d'aucune façon, il l'a bien dit et c'était très clair, vous êtes un peu en train de délirer.
  15. Griffintown

    Un peu déçu de la défaite de Coderre, mais Dorais méritait certainement sa réélection. J'espère comme toi que sa nomination à la présidence du comité exécutif va effectivement accélérer le processus de mise en application du PPU.