jerry

Membre
  • Compteur de contenus

    1 857
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

243 Excellent

À propos de jerry

  • Rang
    Mtlurb Godfather

Personal Information

  • Biography
    - Né à Québec, puis déménagé en Ontario en 1983 pour être enseignant
    - Retraité en juin 2013, déménagé à Montréal en novembre 2013
  • Location
    Montréal
  • Intérêts
    Voyages, sports
  • Occupation
    Enseignant retraité

Visiteurs récents du profil

1 335 visualisations du profil
  1. jerry

    Le Phare - 65 étages

    [PHOTOS ET VIDÉO] Voici la nouvelle mouture du Phare présentée aux citoyens de Québec JEAN-FRANÇOIS RACINE Mardi, 19 juin 2018 21:20MISE à JOUR Mardi, 19 juin 2018 21:20 Environ 250 citoyens assistent mardi soir à la première de deux séances d’information du Groupe Dallaire pour présenter «la dernière mouture» du Phare. Les coûts, l’allure et les dimensions du projet ont changé depuis 2015. Une vingtaine de personnes de la haute direction de Groupe Dallaire sont sur les lieux, tout comme plusieurs élus de la Ville de Québec, assis parmi la foule dans la salle du Collège Jésus-Marie de Sillery. Le Phare nécessitera un investissement privé de 755 millions de dollars, avec une tour principale de 65 étages s’élevant à 250 mètres de haut. Les détails fournis mardi soir évoque un quartier vertical complet, avec bureaux, condos, appartements, résidence pour aînés, commerces, restaurants, hôtel et garderie. Le promoteur parlent d’un pôle d’échange souterrain à haute capacité pouvant accueillir 10 000 usagers par jour, une place publique quatre saisons, vivante et animée à l’année, un observatoire panoramique spectaculaire au 65e étage, ainsi qu’une salle de spectacle modulable de 1 254 places, avec scène à 360°. Le promoteur du Phare devra passer par le processus des consultations publiques de la municipalité cet automne avant d’espérer obtenir son permis de construction en bonne et due forme. Les travaux doivent s’échelonner sur 10 ans. http://www.journaldequebec.com/2018/06/19/video-nouvelle-mouture-le-phare
  2. jerry

    Bass 2 - 8(?) étages

    Pas avant cet automne.
  3. jerry

    Les Bassins (MUSTO) - 2x20 + 3x8 étages

    Il va être construit en tout dernier, ça serait donc plus comme Bass 7 (s'ils gardent le nom Bass pour chaque phase).
  4. jerry

    Nouveau Pont Champlain

    Toujours aucun grutier au chantier du nouveau pont HUGO JONCAS Vendredi, 15 juin 2018 10:01MISE à JOUR Vendredi, 15 juin 2018 10:08 Le constructeur du nouveau pont Champlain, qui tente tant bien que mal de rattraper son retard sur l’échéancier, est à nouveau paralysé vendredi matin par l’absence de grutiers pour monter les imposantes pièces de la structure. La Commission de la construction du Québec (CCQ) et des sources sur le chantier confirment qu’aucun grutier n’est disponible pour permettre aux travailleurs de poursuivre les travaux. Les conséquences sur le déroulement du chantier est grave, assure un cadre sur le chantier. «Moi j’ai peut-être pour deux jours d’ouvrage et après, plus rien, dit le contremaître, qui désire rester anonyme parce qu’il n’a pas l’autorisation de parler. Ça peut paralyser les travaux carrément d’ici quelques jours.» Selon nos informations, la situation est particulièrement critique dans la section du pylône central, autour du grand mât qui domine le futur segment à haubans au-dessus de la voie maritime du Saint-Laurent. Les travailleurs devaient commencer hier à installer la quatrième des 15 sections du pont suspendu, mais l’absence des grutiers les a empêché de procéder. Hier, le constructeur du pont, Signature sur le Saint-Laurent (SSL), n’a pas voulu commenter la situation et n’a pas rappelé Le Journal vendredi. Grève illégale? «L’enquête de la CCQ se poursuit», dit Mélanie Malenfant, directrice des communications de l’organisme, qui supervise l’industrie de la construction au Québec. Dans un communiqué hier, le syndicat FTQ-Construction des grutiers assure de son côté «qu’il n’y a aucune grève illégale» de leurs travailleurs sur les chantiers du Québec. «Cependant, depuis plusieurs semaines, des inspecteurs de la CCQ surveillent en permanence les faits et gestes des grutiers allant même jusqu’à chronométrer leurs allées et venues», affirme le communiqué qu’a rédigé la firme de relations publiques Tesla. «La surveillance intensive par la CCQ s’apparente plus à une opération de harcèlement qu’à une mesure visant à assurer le respect de la convention collective», ajoute-t-elle. Le local 791G de la FTQ-Construction affirme aussi que jeudi, le constructeur du nouveau pont, SSL, «a décrété l’arrêt des opérations en raison des intempéries sans respecter la convention collective, laquelle prévoit que les grutiers doivent être payés un minimum de cinq heures lorsque les opérations sont arrêtées en raison des intempéries». Aujourd’hui vendredi, un soleil radieux domine toutefois le chantier, mais les grutiers sont toujours absents. Selon nos informations, les travailleurs affiliés à l’autre syndicat de grutiers présent au nouveau pont Champlain, le local 905 de l’Union internationale des opérateurs-ingénieurs, sont également absents. Les dirigeants assurent cependant qu’ils n’encouragent pas leurs membres à faire la grève, même s’ils appuient les revendications de la FTQ, qui s’oppose aux nouvelles règles touchant les grutiers. «Nous comprenons et partageons l’opposition des grutiers au nouveau règlement sur la formation, selon un communiqué transmis à notre Bureau d’enquête jeudi soir. Cependant, nous ne recommandons ni n’appuyons aucun gestion illégal de la part des travailleurs.» Nouvelles règles contestées Le 7 juin, notre Bureau d’enquête rapportait que le local 791G allait commencer deux jours plus tard une grève des heures supplémentaires, qui s’est concrétisée sur le terrain. Un mot d’ordre de grève complète a également circulé pour lundi 18 juin, mais les grutiers étaient déjà absents le 14 et aujourd’hui. Les grutiers de la FTQ veulent ainsi protester contre les récents changements des règles touchant leur métier, entrées en vigueur le 14 mai. Elles permettent notamment aux travailleurs qui ne sont pas des grutiers de manœuvrer des petits camions-flèches (boom trucks). Les nouvelles règles élargissent aussi le recours à des travailleurs qui n’ont pas obtenu de diplôme d’études professionnelles de grutier. La CCQ rappelle que la loi «interdit formellement à quiconque d’ordonner, d’encourager ou d’appuyer une grève, un ralentissement de travail ou un lock-out, ou d’y prendre part, pendant la durée des conventions collectives». http://www.journaldemontreal.com/2018/06/15/toujours-aucun-grutier-au-chantier-du-nouveau-pont
  5. jerry

    Cadidature de Calgary pour les Jeux d'hivers de 2026

    Donc il semble que ça va se jouer entre Calgary, Stockholm et Graz (pas gaz) en Autriche.
  6. jerry

    Achat de caméra pour voyage

    Si vous allez avec cette Sony, je suggère fortement d'ajouter l'attachement Sony AG-R2 pour avoir une meilleure grip. C'est un $20 bien investi!
  7. jerry

    Griffintown et ses projets - Discussion générale

    Les travaux sont en fait commencés depuis deux semaines, mais on est content qu'il va finalement y avoir un trottoir aussi du côté est de la rue. Edit : Ah pardon, entre Olier et le canal... tu as raison, ce n'est pas encore commencé sur ce bout.
  8. jerry

    Achat de caméra pour voyage

    Le RX100 VI aura un zoom nettement plus puissant tout en gardant un petit format, mais tout ça a un prix... $1600. Ouch! J'attendrais peut-être la Canon G7X Mark III qui devrait sortir à l'automne, qui devrait être plus ou moins équivalente mais à un prix plus modeste (probablement autour de $1000).
  9. jerry

    Charlotte - 8 étages

    Même si les ventes du projet se sont faites en deux phases, la construction va se faire en une seule en raison du succès des ventes. La moitié des unités des deux phases combinées ont déjà été vendues, alors ils prévoient débuter la construction du bâtiment complet en décembre.
  10. À R-C ce soir, ils disaient que le choix des villes va être fait officiellement en 2021.
  11. jerry

    Achat de caméra pour voyage

    Un peu cher pour moi (c'est quand même plus de $2000) et un peu gros, mais tu n'as pas à trimbaler un paquet de lentilles, ce qui est plaisant en voyage. J'ai la RX100 plus petite que j'aime bien pour les photos prises en faible lumière, mais je n'ai évidemment pas le super-zoom et le high-speed shooting de la RX10. Ça me semble un excellent choix si tu en as les moyens, les évaluations sont très bonnes partout sur les sites spécialisés.
  12. CM 2026 à Montréal: tout semble reposer sur le prochain toit du Stade olympique MONTRÉAL - La Coupe du monde de football 2026 sera assurément présentée au Canada. Reste maintenant à savoir si des matchs seront disputés à Montréal. Encore une fois, la réponse semble se trouver au niveau du toit du Stade olympique. À moins que les exigences de la FIFA ne changent au cours des prochaines années, les matchs de la Coupe du monde doivent être joués sur surface naturelle et à ciel ouvert. Le Régie des installations olympiques (RIO) tente présentement de trouver une solution afin que ce soit possible. On parle d'un toit démontable », a expliqué le président directeur général de la RIO, Michel Labrecque, lors d'un point de presse improvisé au Stade, mercredi. « Rétractable, c'est davantage comme Toronto, où en quelques minutes on peut ouvrir ou fermer. Nous avions cela, mais c'était le seul toit au monde dont la rétractabilité se faisait à la verticale. On ne retourne pas là-dedans: le niveau de risque est beaucoup trop élevé et les besoins ne sont pas là. Ce qu'on regarde _ et je vous préviens que je n'ai pas immédiatement la réponse _ ce serait un toit dont des sections seraient démontables. » Ce système permettrait de retirer des portions de la toiture pour une période prolongée, qui pourrait aller de la fin mars à octobre, une période qui permettrait la tenue d'événements en plein air - et de faire pousser une surface naturelle dans le stade - sans avoir à "hiverner la structure", qui représenterait des coûts de 15 à 20 millions $. « Présentement, on pense que ce serait possible, a ajouté Labrecque. On regarde (le stade Loujniki) à Moscou: l'ouverture n'est pas si grande que ça. De quelle dimension avons-nous besoin pour laisser filtrer de la lumière et de la pluie pour faire pousser du gazon? » Si le choix doit toutefois se faire entre la tenue du Mondial ou un toit viable pour 50 ans, c'est la dernière option qui l'emportera, a avisé Labrecque. Notre responsabilité, c'est de doter le stade d'une toiture pour les 50 prochaines années qui est souple, fixe et fiable, a précisé le pdg de la RIO. Si un toit démontable vient entacher cela, on ne pourra pas aller de l'avant. » Labrecque ajoute également un bémol: les règles ne semblent pas claires à l'heure actuelle. « Je ne sais pas si c'est déterminé: dans les 23 villes retenues, beaucoup ont pour l'instant des surfaces artificielles. Il y a de grandes avancées dans ces surfaces. Le terrain à Moscou compte 10 pour cent de surface synthétique. Si (le gazon naturel) est la règle, on l'a déjà fait pour l'AC Milan. Si la toiture est ouverte, c'est jouable. Au Stade olympique tout est possible. » Labrecque rappelle que le gouvernement a déjà alloué une enveloppe de 220 millions $ sur 11 ans pour la réfection du Stade et que le site est déjà bien connu des dirigeants de la FIFA, qui y ont tenu une portion des Coupes du monde féminine (2015) et masculine des moins de 20 ans (2007). La FIFA nous connaît: quand ils sont venus analyser le Stade, nous avons eu un très bon pointage. Seulement quatre stades avaient obtenu un meilleur pointage, nous sommes huit à la même note et 12 en bas de nous. Ce que (le délai jusqu'au Mondial 2026) nous laisse, c'est huit ans pour améliorer l'expérience au Stade. « Je pense que les citoyens ont vu ce que nous avons fait pour la Tour, le centre sportif: c'est un peu dans ce cadre là. Le gouvernement du Québec a un grand plan d'investissements et on va y aller systématiquement. Il y a des choses qu'on ferait de toute façon. (...) Il est difficile d'établir présentement quelles sommes exactement seront dévolues exclusivement à la présentation de matchs de la Coupe du monde, mais le gouvernement s'est engagé à nous aider dans ces dépenses. D'ici quelques mois nous aurons une idée de l'ensemble des coûts et des priorités. On pourra dire: 'Ça, c'était pour le Stade de toute façon; ça, c'est pour la Coupe du monde 2026'. » https://www.rds.ca/soccer/cm-2026-a-montreal-tout-semble-reposer-sur-le-prochain-toit-du-stade-olympique-1.6136251
  13. jerry

    Charlotte - 8 étages

    D'accord avec toi! Ils se vantent pas mal, mais peut-être qu'un beau building sur le meilleur spot du canal aide davantage que leur expertise.
  14. jerry

    Royalmount "Quinze40"

    Cette extension est si logique, évidente et peu dispendieuse à cause de sa courte distance qu'elle aurait dû être annoncée depuis longtemps, mais aucun des trois niveaux de gouvernement ne semble avoir la moindre vision. Déprimant!
  15. jerry

    Les Bassins (MUSTO) - 2x20 + 3x8 étages

    La démolition du bureau des ventes des bassins du Havre sur ce terrain commence aujourd'hui. Le bureau a déménagé juste en face, dans une maison de ville du quai 2b.