Jump to content

Station Est - Le Groupe Maurice (Faubourg Contrecoeur)


Étienne MC
 Share

Recommended Posts

station_est_groupe_maurice-728x485.jpg

 

Par Marie-Ève Cloutier, de Pamplemousse Mercier-Est.

 

La construction de la résidence pour personnes âgées du Groupe Maurice a débuté en décembre dans le Faubourg Contrecœur.

 

Avec son projet baptisé « Station Est », le groupe Maurice entend construire un immeuble locatif de 361 habitations sur la rue Contrecœur, entre le bâtiment du Centre intégré universitaire de l’Est-de-l’Île-de-Montréal — CLSC Mercier Est Anjou et la Coop de Solidarité Fusion verte.

 

Des appartements de type Studio, 2½, 3 ½, 4 ½ et 5 ½ seront offerts dans le complexe résidentiel. Le prix des loyers inclut notamment l’électricité, le chauffage, la climatisation, la câblodistribution, les quatre principaux électroménagers et un service de sécurité 24 heures sur 24. Le coût de la location débute à 1100 $ pour un studio.

 

L’immeuble comportera 8 étages du côté de la rue Contrecœur, 6 étages sur la rue Marie-Ange Bouchard et seulement 4 étages sur la rue Duchesneau. Le bâtiment aura aussi un stationnement sous-terrain pour une centaine de voitures.

 

« Nous avons mis beaucoup de temps sur la conception du projet Station Est. On peut vous garantir que ce que vous voyez sur les photos sera la reproduction exacte du résultat final à la livraison. C’est une de nos forces. C’est pour cette raison que nous avons le plus haut taux d’occupation dans nos résidences au Québec », fait valoir Luc Maurice, président et fondateur du Groupe Maurice.

 

Commerces de proximité

 

Une pharmacie et un restaurant seront construits en face des résidences, sans compter le développement éventuel de la zone commerciale qui sera situé de l’autre côté de la rue Contrecœur, devant Station Est.

 

« J’aime bâtir des milieux de vie complets qui sont connectés avec l’extérieur. Marcher trois coins de rue pour aller faire ses emplettes, ça peut être long pour notre clientèle. Et l’autonomie, le choix et la liberté sont des valeurs qui nous tiennent à cœur. L’emplacement dans le Faubourg Contrecœur pour le projet Station Est était tout indiqué. En plus, on bénéficie de la proximité du CLSC », explique Luc Maurice.

 

La nouvelle génération d’aînés

 

Station Est devrait aussi offrir à ses résidents une multitude d’activités, comme des ateliers de peinture, des concerts, des spectacles et des conférences, comme cela est indiqué sur le site internet du projet. La résidence comprendra une salle à manger avec services aux tables, une salle à manger privée pour réceptions et événements familiaux, une piscine intérieure avec spa et sauna, une salle de conditionnement physique ainsi qu’un salon de coiffure et d’esthétique et un bistro-dépanneur.

 

« Les aînés de demain sont différents des aînés d’il y a 20 ans. Ces personnes sont plus exigeantes en ce qui a trait à la qualité et aux services offerts. De plus, on ne cherche plus une maison de retraite que pour les services de santé. Les aînés magasinent, ils cherchent des logements modernes, ils sont épicuriens, ils recherchent un style de vie », mentionne le président du Groupe Maurice.

 

Luc Maurice a également voulu souligner le travail de l’administration de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve qui s’est montrée tout aussi exigeante qu’efficace dans le projet. On se souviendra qu’au printemps dernier, la fin du litige entre la SHDM et le liquidateur de Construction F. Catania avait permis de faire avancer les choses dans ce secteur du Faubourg (voir aussi l’article Où s’en va le Faubourg Contrecœur?).

 

Le bureau de location de Station Est, situé au 4800-A, rue de Contrecœur, et ouvrira ses portes le 11 février prochain. La livraison des appartements de la maison de retraite est prévue pour l’été 2017.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Voila un projet intéressant. Mais à prime abord, j'étais préoccupé par la proximité de la carrière Lafarge, dans la municipalité voisine de Montréal-est. Voulant en savoir davantage, j'ai consulté les pages du journal local Pamplemousse Mercier-est--ce qui s'avéra fort informatif.

 

Mon intérêt premier dans un tel dossier n'est ni d'ordre architectural ni sociologique, mais porte sur la question de la coexistence de zones résidentielles avec des zones d'industrie lourde et/ou d'axes majeurs de transport, ferroviaires et autoroutiers. Sur l'île de Montréal, il y a inévitablement de nombreux cas, qui deviennent plus pertinents à mesure que s'accentue la rareté de terrains propices aux développements domiciliaires.

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...
  • 3 years later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...