Jump to content

Loyers en solde à Montréal!


Nameless_1
 Share

Recommended Posts

Loyers en solde ! (confirmé par mon agent immobilier).

Quel contraste ! L’an dernier, les locataires faisaient la file devant les rares logements vacants dont les loyers s’envolaient en surenchère. Aujourd’hui, ce sont les propriétaires qui offrent toutes sortes de cadeaux pour attirer les locataires.

https://www.lapresse.ca/affaires/finances-personnelles/2020-10-28/loyers-en-solde.php

« Rabais de 10 % par mois », pour une tour à proximité de l’Université Concordia.

« 1 MOIS GRATUIT ET 300 $ CARTE CADEAU ! » pour emménager dans un immeuble tout près des cégeps de Saint-Laurent et Vanier.

« Payez 1 mois de loyer seulement et vivez sans loyer jusqu’en 2021 » dans un immeuble du « Ghetto McGill ».

...

« Nous, on n’est pas au point de baisser les loyers », enchaîne-t-il. Mais M. Dionne a vu des concurrents afficher des loyers à un prix inférieur à celui payé par l’ancien locataire. « Surtout pour les appartements de petites superficies [par exemple, les studios] qui attirent presque exclusivement les étudiants », précise le spécialiste, qui n’avait pas observé de telles baisses depuis « très, très, très longtemps ».

...

Sauf qu’avec la COVID-19, les résidents non permanents sont en baisse de 79 % et les immigrants, en baisse de 41 %. Cela fait presque 37 000 personnes de moins, juste pour la première moitié de l’année 2020. Et les frontières sont encore fermées.

...

« Près des universités, les taux d’inoccupation sont en train d’augmenter de façon importante. L’an dernier, le taux était presque nul et on va passer en haut de 5 %, c’est sûr et certain », rapporte M. Dionne.

...

suite sur: https://www.lapresse.ca/affaires/finances-personnelles/2020-10-28/loyers-en-solde.php

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Rocco a dit :

Mondev offre jusqu'à 2 mois en plus de mettre d'innombrables publicités sur internet, tout comme Devimco, ce qu'on ne voyait aucunement avant.

Je me retrouve à offrir internet illimité gratuit + un mois de loyer 😰

Link to comment
Share on other sites

Pour le logement locatif, la baisse effective des prix n'est guère surprenante, parce que l'offre ne peut pas s'ajuster rapidement* aux variations de la demande.  (Les causes de la baisse subite de la demande cette année sont évidentes, pas besoin d'élaborer).  Quand je dis que "l'offre ne peut pas s'ajuster rapidement", ça devrait être aussi évident, sachant que les logements existants, quand ils ne sont pas loués, coûtent quand même de l'argent à leurs propriétaires, et pour cette raison il faut chercher à les louer, même à prix réduit (je simplifie) pour minimiser les pertes.  Dans la situation opposée, quand l'offre est insuffisante pour satisfaire une demande qui a soudainement explosé,  ce sont les prix qui explosent, car on ne peut pas produire des logements supplémentaires instantanément, et les "consommateurs" peuvent difficilement se passer d'un toit sur la tête.  C'est différent des cas de biens ou de services où des variations de la demande (pour toutes sortes de raison, parfois une question de mode) n'impliquent pas forcément des baisses de prix: les producteurs vont simplement diminuer la quantité offerte (parce qu'ils disposent d'une grande flexibilité).  

Généralement, l'analyse économique s'intéresse aux variations de la demande et de l'offre en réaction à des variations (hausse ou baisse) des prix.  Elle s'intéresse moins souvent aux cas où les fluctuations de la demande sont causées par des facteurs qui n'ont rien ou peu  à voir avec les prix.  La technique d'analyse demeure toutefois la même.

P.S.  un mot sur le graphique accompagnant l'article dans LaPresse, portant sur l'évolution du marché locatif à Montréal, mettant en relation le taux d'inccupation et la croissance des loyers: c'est normal que ces deux variables évoluent en sens inverse, mais le point d'intersection des deux courbes n'implique pas qu'il s'agit d'un point d'équilibre, même si on peut le penser intuitivement.  J'aurais préféré une présentation graphique où une des deux variables (disons le taux d'inoccupation) serait positionnée sur une échelle inversée: visuellement, on verrait la relation entre les deux, sans pour autant conclure que la croissance des prix s'explique exclusivement (ni même principalement) par la baisse du taux d'inoccupation.  Ces deux variables ont été aussi influencées par 1) la hausse des coûts de construction et 2) la croissance démographique accélérée.  

* En fait, l'offre s'est finalement ajustée à la hausse cette année en termes de nombre de nouveaux logements locatifs mis sur le marché, au moment même où, comble de malchance, la demande s'est effondrée pour la raison que l'on sait.  Un nouvel équilibre s'établira, mais en attendant, l'ajustement se fait par les prix.  Les investisseurs dont la santé financière était (déjà)fragile pourraient en souffrir.  En même temps, une probable hausse du taux d'inoccupation n'implique pas que la "crise du logement" est résolue: sauf exception, le niveau moyen des loyers dans les nouvelles constructions dépasse largement les loyers moyens de l'ensemble du parc de logements locatifs, et ils ne pourront pas descendre aussi bas que ces derniers.  On pourra bien "vivre" une situation similaire à celle de plusieurs autres grandes villes, où coexistent un grand nombre de logements (chers) inoccupés et une grave pénurie de logements à prix abordables.

Link to comment
Share on other sites

Les gratuités sont la meilleure façon de procéder pour réduire le coût effectif d'un loyer, ainsi à long terme tu n'est pas handicapé quand la demande va reprendre et tu ne pourras pas réaugmenter ton prix de loyer à ce qu'il était pré-pandémie sans contestations devant la régie!

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value