Jump to content

Montréal modernise ses bornes de paiement


Recommended Posts

Montréal modernise ses bornes de paiement

https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201910/12/01-5245126-montreal-modernise-ses-bornes-de-paiement.php

À Montréal, 250 bornes de paiement de stationnement neuves sont en cours d’implantation.

Les trottoirs montréalais accueilleront des bornes de paiement de stationnement modernisées et plus faciles d’accès d’ici la fin de l’année.

Publié le 12 octobre 2019 à 6h00

 

Mayssa Ferah
La Presse

Certaines bornes de paiement datent d’une quinzaine d’années, selon Charles Auger, directeur général de Stationnement de Montréal. Leur durée de vie anticipée était de 10 ans et certaines se retrouvent donc en fin de vie.

Leur modernisation et leur restauration ont déjà débuté. Le projet doit se faire en deux phases : l’installation de bornes neuves, puis la restauration des bornes existantes. Le tout devrait s’achever d’ici décembre 2019.

Deux cent cinquante bornes neuves sont en cours d’implantation à Montréal. Ces nouvelles installations répondent aux normes universelles d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Elles sont moins massives et plus basses, donc plus faciles d’utilisation pour une personne ayant des limitations physiques.

Même si les nouvelles bornes de péage seront de plus en plus visibles au cours des deux prochaines semaines, elles ne peuvent être utilisées pour le moment. L’équipe chargée de leur aménagement doit procéder à des tests sur la plateforme logicielle avant que le nouvel équipement soit fonctionnel.

Ces nouveaux dispositifs seront déployés à des endroits stratégiques, près des intersections.

« Effort écologique »

Sur le territoire de la Ville de Montréal, on compte actuellement 1331 bornes de stationnement. Mille d’entre elles seront restaurées d’ici la fin de l’année.

C’est par conscience écologique, mais également pour réduire les coûts, qu’elles ne seront pas remplacées par des bornes neuves. Le projet s’appuie sur un financement de 6 millions de dollars.

« Nous conserverons les boîtiers en acier inoxydable et remplacerons simplement les plateformes logicielles », explique M. Auger. Elles seront également dotées d’un nouvel écran plus lumineux et facile à lire et d’un clavier alphanumérique.

Pour « dépanner les usagers », de nouveaux modes de paiement seront ajoutés, précise M. Auger. Les automobilistes pourront désormais régler leur facture de stationnement avec leur carte de guichet. Les cartes de crédit seront acceptées selon les critères standards, comme la lecture de puces.

« Il y a un effort écologique derrière la récupération de l’équipement actuel. On voulait restaurer au lieu de jeter. Il a fallu trouver des fournisseurs prêts à travailler avec du matériel déjà présent », explique M. Auger. Stationnement de Montréal fait équipe avec l’entreprise J.J. MacKay Canada pour mener à bien le projet de modernisation.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1369168/vehicules-metropole-voitures-transport-deplacements

Des rabais de stationnement pour les usagers du covoiturage à Montréal

Radio-Canada
Avec les informations de Benoît Chapdelaine
Publié hier à 22 h 16

La Ville de Montréal envisage d’offrir des rabais de stationnement sur rue aux conducteurs effectuant du covoiturage. Cette mesure ne sera toutefois pas mise en vigueur avant 2020.

Étant donné que les plateformes de covoiturage sont capables d’indiquer le nombre d’occupants par véhicule enregistré, indique Eric Alan Caldwell, responsable de la mobilité au comité exécutif de la Ville de Montréal, il sera possible de récompenser les usagers du covoiturage.

Dans la mesure où on cherche à réduire l'empreinte de l'auto solo en ville, il y a encore là de belles possibilités.

— Eric Alan Caldwell, responsable de la mobilité au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Le paiement par plaque d'immatriculation permettra également de déplacer son véhicule sans payer une seconde fois le stationnement.

Le seul risque consiste à ce que les automobilistes ne se soucient pas d’optimiser l’espace de stationnement dans leur secteur.

Les gens vont stationner et laisser des espaces qui ne permettent pas à d'autres de stationner, prévient Charles Auger, directeur général de Stationnement de Montréal.

Un investissement de six millions de dollars

Les bornes de paiement dotées d’un clavier alphanumérique semblable à celui d'un ordinateur remplaceront progressivement les appareils vieillissants.

La Ville a investi six millions de dollars pour financer cette transition technologique.

Dans les prochains mois, ces bornes accepteront le paiement sans contact, les cartes de débit et de crédit.

Le fonctionnement demeure le même que le système actuel : il faudra inscrire le code de l'espace de stationnement avant de payer.

 

Link to comment
Share on other sites

Il me semble que j'avais vu, justement, que le paiement par plaque (et non par place délimitée) faisait justement gagner de l'espace? Étant donné qu'on pouvait pas mal garer 2 Smart dans une seule place.

Je me demande aussi comment se fera la transition, alors que les deux systèmes cohabiteront? Les agents devront vérifier d'abord si la place a été payée, et ensuite si un paiement par plaque a été fait?

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

6:53 17 décembre 2019

Par: Zacharie GoudreaultMétro

Bisbille autour de la gestion du stationnement sur les rues locales à Montréal

https://journalmetro.com/actualites/montreal/2407384/bisbille-autour-gestion-stationnement-rues-locales-montreal/

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a vivement critiqué mardi la décision de l’opposition officielle de voter contre le renouvellement de la gestion du stationnement sur les rues locales par la ville-centre. Une décision «irresponsable» qui risque, selon elle, d’affecter les opérations de déneigement dans certains arrondissements cet hiver.

En 2014, la Ville de Montréal a adopté une résolution qui vient centraliser la gestion des amendes de stationnement plutôt que de la laisser aux arrondissements. Les élus municipaux ont depuis renouvelé celle-ci en 2016, puis en 2018 et en 2019.

Lundi soir, cependant, plus d’un tiers des élus ont voté contre le renouvellement de cette résolution pour l’année 2020. Or, les deux tiers des voix étaient nécessaires pour la reconduire. Ainsi, la gestion des amendes de stationnement sur les rues locales reviendra aux arrondissements en 2020.

«Ça donne l’impression que c’est dans le seul but d’embourber, de saboter», a tonné la mairesse de Montréal mardi, lors d’un point de presse. Elle faisait ainsi référence aux élus d’Ensemble Montréal, qui ont voté contre ce point en séance du conseil municipal. 

Déneigement affecté

S’il ne s’agit en apparence que d’une formalité, les impacts de ce vote pourraient être majeurs, selon Mme Plante. Elle affirme que les arrondissements ne disposent pas actuellement des systèmes nécessaires pour appliquer efficacement des amendes de stationnement dans leurs rues locales. Ainsi, la mairesse de Montréal craint qu’encore plus d’automobilistes se garent au mauvais endroit pendant les opérations de déneigement, ce qui pourrait ralentir celles-ci.

«Vous imaginez que s’il n’y a pas de contraventions, il n’y a aucune incitation pour que les gens déplacent leur voiture. Donc, le déneigement des rues peut être compromis», a-t-elle affirmé.

Mme Plante a d’ailleurs ajouté qu’elle entend convenir d’une entente avec les arrondissements de Projet Montréal pour que la question du stationnement demeure centralisé dans ceux-ci. Ainsi, seuls les arrondissements d’Anjou, de Pierrefonds-Roxboro, de Montréal-Nord, de Saint-Léonard et de Saint-Laurent devraient être concernés par cette décentralisation. 

«La machine rôdée qui permet le bon déneigement des rues serait en place pour le réseau artériel, mais pas pour le réseau local», a indiqué Éric Alan Caldwell, qui a d’ailleurs annoncé la semaine dernière la création de l’Agence de mobilité durable. 

Il est à noter, d’autre part, que la ville-centre demeurera responsable du remorquage partout dans la ville. Celle-ci continuera également d’assurer la remise d’amendes de stationnement sur les artères routières, comme les rues Saint-Denis et Sainte-Catherine. 

«C’est majeur, c’est irresponsable et c’est égoïste.» -Valérie Plante, mairesse de Montréal

Période de transition

Au moment de la centralisation, en 2014, la Ville avait révisé à la baisse le budget des arrondissements.

«La Ville devrait nous retourner les effectifs et les budgets pour qu’on puisse accomplir cette même tâche», estime le chef d’Ensemble Montréal, Lionel Perez. Ce dernier a toutefois reconnu que les arrondissements devront faire face à «une période d’adaptation».

M. Perez a toutefois nié que l’issue du vote d’hier soir pourrait affecter les opérations de déneigement en 2020.

«Le remorquage va être fait, le déneigement va être fait. Il n’y a aucune raison pour laquelle ça devrait changer», a-t-il affirmé.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value