acpnc

Quartier Glenmount de Côte-des-Neiges: des citoyens menacent de se séparer de Montréal

Recommended Posts

Publié le 04 décembre 2018 à 06h58 | Mis à jour à 07h14

https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201812/04/01-5206641-quartier-glenmount-de-cote-des-neiges-des-citoyens-menacent-de-se-separer-de-montreal.php

Quartier Glenmount de Côte-des-Neiges: des citoyens menacent de se séparer de Montréal

«On veut que nos enfants puissent avoir accès... (Photo David Boily, archives La Presse)

«On veut que nos enfants puissent avoir accès à des services de proximité», affirme Pierre-Éloi Talbot, membre de l'association communautaire de Glenmount.

Photo David Boily, archives La Presse

1157667.png
Suzanne Colpron
La Presse
 

Des résidants de Glenmount, un quartier de Côte-des-Neiges, songent à se séparer de Montréal si leur arrondissement ne renouvelle pas l'entente leur permettant d'avoir accès aux services de sports et de loisirs de la ville de Mont-Royal (VMR).

Glenmount est encerclé aux trois quarts par VMR et bordé au sud par la rue Jean-Talon et la voie ferrée du Canadien Pacifique. Bien que ce quartier fasse partie de Montréal, les gens qui y habitent envoient depuis longtemps leurs enfants dans les écoles de Mont-Royal. Et les inscrivent aux activités de sports et de loisirs de cette ville grâce à une entente avec Montréal.

Combien de résidants y a-t-il dans Glenmount ? Environ 1800.

« On veut que nos enfants puissent avoir accès à des services de proximité », affirme Pierre-Éloi Talbot, membre de l'association communautaire de Glenmount. « Si la Ville de Montréal n'est pas capable de trouver une solution, on va faire une demande d'annexion à Mont-Royal. »

 

Pour aller à la patinoire de VMR avec son fils de 4 ans, par exemple, M. Talbot marche cinq minutes. Mais pour aller à la patinoire de Côte-des-Neiges la plus proche, il doit prendre sa voiture : c'est à deux kilomètres de chez lui. Pas de métro. Et des autobus toutes les 30 minutes. Même chose pour la bibliothèque ou la piscine.

Mardi dernier, le maire de Mont-Royal, Philippe Roy, a prévenu les résidants de Glenmount : l'entente qui leur permettait d'avoir accès aux activités de loisirs offertes par sa ville, au même titre que les résidants de Mont-Royal, prendra fin le 31 décembre. Pourquoi ? Parce que les parties n'ont pas réussi à s'entendre avant la période d'inscription aux activités aquatiques, le 27 novembre. Les résidants de Glenmount vont pouvoir s'inscrire comme les autres non-résidants, s'il reste des places, à partir de jeudi.

« Ça a provoqué un mini-drame », a dit le maire Roy.

Le lendemain, la mairesse de l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Sue Montgomery, a expliqué sur sa page Facebook que cette situation était due au fait que le maire de Mont-Royal avait refusé l'offre de son arrondissement. Hier, elle avait effacé ses messages. Réaction du maire Roy : « Cette offre était inacceptable. »

20 000 $ OU RIEN ?

L'entente financière entre l'arrondissement et VMR existait depuis 30 ans. L'an dernier, selon le maire Philippe Roy, Côte-des-Neiges a déboursé 130 000 $ pour permettre aux résidants de Glenmount d'avoir accès aux activités de sports et de loisirs de Mont-Royal sans avoir à payer de frais supplémentaires. Mme Montgomery parle plutôt de 155 000 $. Mais cette année, cette somme a été revue à la baisse par Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce : 20 000 $ ou rien.

La mairesse Montgomery a décidé qu'elle ne voulait plus continuer à subventionner la différence entre les frais payés par les résidants de Mont-Royal et ceux des non-résidants.

L'arrondissement s'est toutefois dit prêt à verser une somme à Mont-Royal pour que les résidants de Glenmount puissent s'inscrire aux activités en priorité. Mont-Royal a estimé cette somme à 75 000 $. Côte-des-Neiges a offert 20 000 $. Les discussions ont pris fin le 23 novembre sans que les parties puissent arriver à une entente.

« Sue Montgomery m'a appelé le 23 novembre pour me dire que le 20 000 $ était non négociable. Ce montant n'est pas suffisant. Je sens la volonté de recommencer à discuter pour les prochaines saisons. De notre côté, la porte est ouverte. » - Philippe Roy, maire de Mont-Royal

En juin, les résidants de Glenmount ont gagné la bataille pour le droit d'envoyer leurs enfants dans des écoles de Mont-Royal, affiliées à la commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, plutôt que dans les écoles de la Commission scolaire de Montréal. Gagneront-ils celle de l'accès aux loisirs de Mont-Royal ? Plusieurs citoyens mécontents comptaient assister hier soir à la réunion mensuelle du conseil d'arrondissement.

« Ultimement, on veut que ça se règle, affirme Pierre-Éloi Talbot, père de trois enfants. On demande aux deux parties de se rasseoir et de reprendre les négociations. Sinon, on va faire une demande d'annexion. »

Ce ne serait pas la première tentative de résidants de Glenmount qui veulent être intégrés à Mont-Royal depuis des années. Mais selon M. Talbot, ce serait peut-être la bonne.

***

Séparation 101

Comment un petit quartier comme Glenmount pourrait-il se séparer de Montréal ? Le processus comporte trois étapes. La première : la ville de Mont-Royal doit adopter un règlement d'annexion. Serait-elle d'accord ? « La ville de Mont-Royal ne s'est pas prononcée de façon officielle, mais tout le monde trouve que c'est une bonne idée », répond Pierre-Eloi Talbot, avocat et résidant de Glenmount. Deuxième étape :  Mont-Royal doit envoyer le règlement d'annexion à la Ville de Montréal, qui a 30 jours pour accepter ou refuser. Si elle accepte, elle doit organiser un référendum. Si elle refuse, c'est à Mont-Royal qu'incombe cette tâche. Seuls les résidants du secteur Glenmount ont le droit de vote. Dernière étape : le ministère des Affaires municipales peut refuser ou accepter la demande si une majorité de citoyens a voté en faveur de l'annexion. S'il accepte, il doit adopter un décret ministériel, et le tour est joué.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Here’s another idea… bring TMR back into the Montreal fold. Enough with those kinglets derailing any attempts at conscious, bold and global development of the region. #oneislandonecity

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, macha a dit :

Here’s another idea… bring TMR back into the Montreal fold. Enough with those kinglets derailing any attempts at conscious, bold and global development of the region. #oneislandonecity

👏

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, MtlMan a dit :

👏

Les défusions n’auraient jamais du avoir lieu mais maintenant c’est trop tard.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant