Jump to content

Un parc écologique verra le jour près de l’aéroport de Montréal


acpnc
 Share

Recommended Posts

Pinned posts

Un parc écologique verra le jour près de l’aéroport de Montréal

https://www.lapresse.ca/actualites/environnement/201908/29/01-5239225-un-parc-ecologique-verra-le-jour-pres-de-laeroport-de-montreal.php

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Un « parc écologique » verra le jour sur le site de l’aéroport Montréal-Trudeau, au nord-ouest des pistes, a appris La Presse.

Un « parc écologique » verra le jour sur le site de l’aéroport Montréal-Trudeau, au nord-ouest des pistes, a appris La Presse.

Publié à 6h00

 

Jean-Thomas Léveillé
La Presse

Le site de 19 hectares — ce qui équivaut à la moitié du parc La Fontaine — est situé entre le Golf Dorval et l’avenue Marie-Curie, dans l’arrondissement de Saint-Laurent, et se trouve à proximité de la future station du Réseau express métropolitain (REM) du Technoparc.

La création de ce parc écologique, qui sera annoncée aujourd’hui, s’inscrit dans l’engagement d’ADM à protéger l’endroit, prisé notamment par les ornithologues amateurs.

Le site, qui abrite des marais, des marécages et un boisé mature, sera d’ailleurs ouvert au public, avec des sentiers aménagés et des panneaux d’interprétation de la faune.

Aéroports de Montréal (ADM) a procédé à un inventaire écologique du futur parc ; quelque 150 espèces d’oiseaux y ont été répertoriées, dont le petit blongios, une espèce en péril, ainsi que de nombreux mammifères, comme la chauve-souris, le lapin, le rat musqué et la mouffette.

Une importante corvée de nettoyage sera cependant nécessaire, puisque le site comporte des décharges illégales et que des déchets sauvages se sont accumulés au fil du temps ; elle sera réalisée après la saison migratoire, vers la fin d’octobre.

L’aménagement des lieux se fera ensuite, avant le retour des oiseaux migrateurs, au plus tard en mai, en vue d’une ouverture au public au printemps.

Contacté par La Presse, le cabinet du ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a confirmé la création de ce parc écologique.

« C’est un projet qui me tient à cœur, car plusieurs membres de la communauté m’ont exprimé leur désir de voir ces terres protégées », a indiqué le ministre Garneau dans une déclaration écrite transmise par sa porte-parole, Delphine Denis.

Il n’a pas été possible de connaître dans l’immédiat les investissements requis pour la réalisation de ce projet.

Milieu humide fragile

Le futur parc écologique de l’aéroport Montréal-Trudeau est situé dans un secteur doté d’une riche biodiversité, mais sous forte pression.

Le ministère de l’Environnement du Québec avait d’ailleurs fait part en 2016 de sa grande inquiétude quant aux impacts de la construction du REM dans ce secteur.

Des études d’impact environnemental avaient jugé « inacceptables » les répercussions du projet sur deux espèces en péril : la couleuvre brune et le petit blongios, un héron dont il ne restait à l’époque que 1500 individus au Canada.

C’est ce qui avait amené CDPQ Infra, la filiale de la Caisse de dépôt et placement responsable de la réalisation du train électrique, à modifier sa technique de construction.

Plutôt que de creuser des tranchées, ce qui aurait fortement perturbé la faune et la flore, l’entreprise aura recours à une technique étanche, en faisant notamment appel à un tunnelier pour rejoindre l’aéroport, afin de n’avoir aucun impact sur les milieux humides que le train traverse.

Le tunnelier en question, provenant des États-Unis, est d’ailleurs attendu sur le site d’ici quelques semaines.

Il devra ensuite être assemblé. Les travaux de forage commenceront cet automne et devraient durer 12 mois.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Sur Google (vue Satelitte...  et qui n'est pas nécessairement la plus à jour), on voit bien qu'une route y a été construite. 

image.png

Je mis suis rendu en mai dernier pour voir ce qui se passait de ce côté, mais il n'y avait rien de développer. Probablement que c'est en prévision du début de la construction de l'Éco-campus Hubert-Reeves... qui se fait attendre.

Création d'un parc écologique à YUL Aéroport international Montréal-Trudeau

MONTRÉAL, le 30 août 2019 /CNW Telbec/ - ADM Aéroports de Montréal est heureuse d'annoncer la création d'un parc écologique situé au nord du site aéroportuaire de YUL dans l'arrondissement Saint-Laurent. Cette annonce fait suite à des échanges avec le ministre des Transports, l'honorable Marc Garneau. Le ministre soutient le changement de vocation de ce terrain pour en faire un parc écologique. Le terrain d'une superficie de plus de 2 millions de pieds carrés sera préservé et aménagé pour le bénéfice de toute la communauté.

« Dans le cadre de sa politique environnementale, ADM s'est engagée à protéger les milieux à valeur écologique élevée sur ses sites. La préservation de ce secteur illustre cet engagement », a déclaré le président-directeur général d'ADM, M. Philippe Rainville.

ADM a procédé à un inventaire écologique du site et s'assurera de sa mise en valeur. Soulignons la présence de marais et de marécages sur une bonne partie du site; d'un boisé mature et de la présence d'oiseaux et de mammifères.

« Cette démarche s'inscrit dans notre volonté d'offrir à la communauté un lieu pour connecter avec la nature et la proximité avec la station du REM au Technoparc le rendra accessible à un plus grand nombre. Au cours des prochaines semaines, une corvée de nettoyage sera organisée avec Jour de la Terre et le plan d'aménagement sera complété par nos experts », a précisé M. Rainville.

Soulignons que ce terrain jouxte le site aéroportuaire et; conformément aux exigences du TP 1247F « Utilisation des terrains au voisinage des aérodromes », ADM poursuivra la gestion constante de la faune et un contrôle du péril aviaire.

À propos d'Aéroports de Montréal

ADM Aéroports de Montréal est l'autorité aéroportuaire du Grand Montréal responsable de la gestion, de l'exploitation et du développement de YUL Aéroport international Montréal-Trudeau et de YMX Aérocité internationale de Mirabel.

SOURCE Aéroports de Montréal

https://www.lelezard.com/communique-18908808.html

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Un parc écologique verra le jour près de Montréal-Trudeau

Ptit-lac.jpg?w=860Photo: Nouvelles Saint-Laurent News – Laurent Lavoie  |  L’aménagement du parc écologique, qui aura l’équivalence de la moitié du parc La Fontaine, devrait se concrétiser à la fin de l’hiver pour être accessible au mois de mai.

Journal Métro  |  Saint-Laurent  |  16:52  |  4 septembre 2019  |  Par:  Laurent Lavoie

Un nouveau parc écologique prendra place au nord du site aéroportuaire de l’Aéroport Montréal-Trudeau, à l’ouest de l’éco-campus Hubert Reeves, couvrant un espace de 19 hectares.

Cette initiative s’inscrit dans les efforts d’Aéroports de Montréal (ADM) de préserver la biodiversité avoisinant son site.

«C’est un secteur qu’on a jamais développé», dit la porte-parole pour ADM, Anne-Sophie Hamel.

L’organisation espère donner un plus grand accès aux amateurs d’observation d’oiseaux notamment. «C’est sûr qu’on est content de l’annonce, souligne le spécialiste en comportement aviaire et membre du groupe citoyen TechnoparcOiseaux, Joël Coutu. On essaie d’avoir une rencontre avec la direction [d’ADM] pour avoir plus d’informations sur le sujet.»

Aménagement

Plan.jpg?w=235&resize=235,310

Les plans d’aménagement sont toujours en cours de finalisation. Le coût du projet est donc inconnu.

Il est prévu que des sentiers piétonniers et des bancs soient installés.

Pour l’instant, l’ajout de piste cyclable n’est pas prévu. L’engagement d’ADM «est de garder [ce secteur] le plus vert possible», précise Mme Hamel.

Cela va dans le même sens que les attentes des citoyens, qui souhaitent laisser la place à la biodiversité.

«Avoir un parc urbain, qui comporte des pistes cyclables et un terrain de soccer, c’est la dernière chose qu’on veut», indique Joël Coutu.

De nouvelles poubelles feront aussi leur apparition, s’agissant d’un espace «qui a été malheureusement contaminé de déchets au cours des dernières années», souligne Mme Hamel.

Après la période de migration, ADM, en collaboration avec l’organisme Jour de la Terre, procédera à une corvée de nettoyage.

Recensement

Avant de se lancer dans le développement du projet du parc écologique, ADM espérait faire un portrait de la biodiversité se trouvant sur le site.

Un recensement mené par l’organisation a dénombré environ 150 espèces.

Du nombre, on compte le petit blongios, une espèce d’oiseaux en péril. Les 19 hectares demeurent peu pour cet oiseau, selon le spécialiste Joël Coutu. «Il a besoin de 34 hectares sur son territoire» pour avoir un milieu de vie optimal, souligne-t-il.

Des mammifères, comme des chauves-souris, des mouffettes et des lapins font aussi partie de la liste.

https://journalmetro.com/local/saint-laurent/2371954/parc-ecologique-montreal-trudeau/

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value