montreal92

Member
  • Content Count

    59
  • Joined

  • Last visited

  • URB$

    4,238 [ Donate ]

Community Reputation

131 Good

About montreal92

  • Rank
    Member

Personal Information

  • Biography
    Aaaa
  • Location
    Montréal
  • Interests
    Montréal
  • Occupation
    Montréal

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Je n'avais pas remarqué le plancher de bois au Time Out, oups. Je disais ça car normalement, c'est extrêmement difficile de faire approuver ce type de matériau au près des clients qui sont généralement sceptiques. Autre exemple: l'atrium de la CDPQ. Sinon moi j'adore la mode des plantes, ça fait du bien et c'est une technique super simple pour subdiviser l'espace et créer des zones d'intimités. De plus, ça contraste avec l'ambiance souvent drabe du RÉSO. Aussi, je crois que chaque foire alimentaire a sa place à Montréal et saura tirer son épingle du jeu. Grossièrement : Time Out : Touristes Central : Hipster et clientèle d'avant spectacles, [email protected] Cathcart : Travailleurs des tours du centre-ville
  2. Wow, j'ai vu quelques photos sur Instagram! Ça l'air super impressionnant comme architecture! Le plafond de verre semble super bien exécuté. Sid Lee c'est surpassé. J'aime bien l'audace d'un plancher en bois. Très hâte de voir ça. Le Cathcart pourra-t-il détrôner le Central?
  3. J'ai pensé la même chose! 🤣 Cauchemar Olympique.
  4. Je comprends toujours pas comment on a pu détruire l'hôpital pour construire ce projet générique. J'en ai mal au coeur. C'est tellement décourageant...
  5. J'ai hâte que ce projet soit terminé! La dernière pièce du puzzle du Quartier des Spectacles!
  6. Super. Le seul projet de Griffintown qui est architecturalement intéressant.
  7. Tout à fait d'accord, la tendance des murs rideaux et tours en verres doit être calmée. À mon avis, ça va prendre du temps car je peux vous dire que même les bureaux d'architecture, qui sont généralement très à l'avant-garde des tendances, éprouvent beaucoup de difficultés à trouver des alternatives aux fameux murs rideaux car c'est tellement simple à construire, généralement bien exécuté et peu couteux. Considérant qu'au Québec, notre béton est pourri et que notre travail de briques laisse généralement à désirer, il reste pas grand alternatives (sauf ces horribles panneaux métalliques). La pierre se positionne donc comme le matériau idéal!
  8. Je m'éloigne un peu du Thursday's mais pour moi, les grands clubs populaires des années 2000 disparaissent surtout parce qu'ils n'ont pas tellement évoluées. Ils ont une connotation négative et attire une foule qu'on apprécie peu, style F1. Je généralise, mais c'est plus tellement cool de sortir dans ce genre d'endroit. Pour conserver son nightlife, je crois que Montreal doit davantage est permissive envers sa scène underground, c'est là où ça bouillonne de talents et de fraicheur. Plusieurs villes l'ont déjà compris et perçoivent le nightlife non plus comme une nuisance, mais comme une culture riche et même une économie à développer. Londres et Berlin l'ont compris et récemment, même Toronto à annoncée son intention d'offrir des congés de taxes ou des subventions aux salles de spectacles indépendantes (et fragile) qui accueille souvent la scène techno, punk, métal, etc. Le collectif Montréal 24/24 milite d'ailleurs pour cette cause si ça vous intéresse. Il serait intéressant d'avoir un topic du forum sur le nightlife montréalais et la scène underground d'ailleurs.
  9. Exact. Toutefois, je suis plutôt optimiste car, c'est une observation personnelle mais je crois que Montréal a une bonne scène électro/techno qui se développe et que de plus en plus de gens vont voir des DJ. Le Stereo possède dailleurs une renommée américaine pour la qualité de son line-up, son système de son et ses soirées de plus de 24h. Plusieurs petits collectifs ou label prennent de l'ampleur et créer leurs propres évènements aussi. On rattrape la scène électronique/techno européenne. Là-bas, c'est tout ce que les gens font, danser 24h! Je pense à l'Europe de l'Est notamment.
  10. Exactement. Des cyclistes représentent des milliers de clients potentiels pour une rue commerciale qui peine à attirer les gens car 1- elle n'est pas agréable car trop d'automobiles et 2- trop large. Le REV vient donc donner une échelle plus humaine à la rue par ses aménagements, vient apaiser l'irritant du trop grand nombre d'automobiles en créant une zone de transition entre le trottoir et les autos par la voie cyclable, la rendant plus agréable pour les piétons. De plus, un cycliste, contrairement à l'auto, peut s'arrêter facilement dans un commerce et est plus propices à prêter attention à son environnement = meilleur visibilité pour les commerces. Autrement, aucun cycliste ne passe par St-Denis, c'est beaucoup trop dangereux. Comme beaucoup on déjà dit, la vocation commerciale de St-Denis à toujours été conflictuelle avec sa vocation d'artère de déplacement, les 2 ne vont fondamentalement pas ensemble. De confirmer que c'est une artère de déplacements, mais aussi pour les vélos, représente un win-win pour tout le monde! L'implantation d'un voie cyclable représente une solution à tout ces problèmes. Je n'y vois que du positif. Je suis convaincue que ça représente une solution idéale qui va enfin redonner une identité distincte et attirante à St-Denis. C'est pas comme si on fermait complètement St-Denis il ne faut pas dramatiser, les autos auront toujours leurs places.
  11. Je sais pas si c'est temporaire, mais sur Google Street View on voit qu'ils ont laissé les graffitis sur la façade d'origine! Je trouve que c'est une excellente idée et un beau clin d'oeil. Il faut saluer l'idée de transformer la ruelle en quelque chose de plus riche avec ces sculptures et d'avoir fait une murale sur la façade aveugle arrière. Bons coups! Effectivement, ça fait du bien de voir un peu de sobriété dans ce quartier! Bravo!
  12. Oui j'ai présumé que tu avais une voiture. 😅Rassures-toi, j'ai grandis en banlieue, et j'ai eu ma première auto à 16 ans (que je n'ai plus) car c'était la seule façon de voir mes amis dans un quartier typique banlieue en spaghetti avec aucune proximité de services. C'est quand même ironique que nous avons 2 points de vues qui s'oppose à notre background. Je comprends ton point de vue et ta crainte que de trop pousser la limite pour une certaine partie de la population (les automobilistes) peu générer des effets négatifs, mais pour moi, ce n'est pas une raison de faire des compromis. Surtout quand les solutions mise de l'avant par l'administration s'inscrivent dans une tendance mondiale qui a fait ses preuves! On parle même de stratégies ayant des impacts économiques positifs pour les villes. https://www.curbed.com/2019/6/24/18715939/real-estate-development-walkable-urbanism?fbclid=IwAR30hGTYWsCgHqraaXHjCpcV72o_an-jr2vajs-hIGlzCHT62v-WQx_KOyg&fbclid=IwAR2vxdem0YwNsLTwkDR7WM_4LWLtUmhje0IAZiS5aNKVSLFIpKDhkg8PqiE Selon moi, en demandant à mettre les pistes cyclables sur une voie secondaire, c'est de fondamentalement penser que les cyclistes sont "dans le chemin" des automobilistes, il est exactement là le problème. Ça revient exactement à ce que je dis : l'automobiliste (que tu n'es pas, et que j'ai été durant une grande partie de ma vie) prend pour acquis que St-Denis lui appartient. Mettre les pistes cyclables sur une voie secondaire est une vieille façon de faire pour le transport en vélo. C'est déjà dépassé. C'est précisément cette façon de faire qui est à l'origine du réseau cyclable montréalais et que le REV tente de corriger, car elle générait une série de petits tronçons de pistes cyclables fragmentés. Maintenant, on parle plus du concept de partage de la route. Un cycliste est en droit, au même titre qu'un automobiliste, d'avoir des axes de déplacements clairs, structurés et efficaces. Et c'est ce que ce projet vise à faire: un corridor de déplacement Nord-Sud, large, sécuritaire, rapide et clair. Ce même corridor que les automobilistes bénéficient depuis de nombreuses années et continueront d'avoir même avec l'ajout d'une piste cyclable. L'idée d'avoir des pistes cyclables sur des rue plus calme est bonne, mais elle existe déjà à Montréal. Le point du REV est justement d'être un genre de boulevard pour cyclistes, et ce n'est pas possible sur des petites rues. St-Denis fournit donc une solution idéale. Et en plus, le matin, si je ne m'abuse, on voit pleins de cyclistes utiliser la voie de droite devant et derrières les bus. Je ne crois pas que ça perturberait tant que ça la circulation, mais plutôt le stationnements. Et en plus, c'est prouvé que ça augmente la visibilité et l'achalandage des commerces, un problème majeur pour St-Denis. Et pour reprendre ton point, si on veut diminuer le nombre de voitures, c'est certainement pas en continuant de simplifier son utilisation.
  13. Seigneur pars moi pas. Tu fais pas pitié. Je dirais plutôt que, historiquement, comme tous les projets qui ont été faits dans les 50 dernières années priorisaient les automobilistes en les positionnant comme la norme de la société, le problème est que ces derniers ont pris pour acquis qu'ils sont en droit d'avoir le monopole sur le développement de leur ville et que toute manoeuvre qui nécessite un brin d'adaptation de leur part est vue comme une atteinte à leur liberté. En résulte une gang de gens bornée qui n’est en aucun cas capable de faire des compromis. Faut pas leur en vouloir, les automobilistes ont toujours eu ce qu'ils voulaient. Donne à un enfant ses biscuits à chaque fois qu'il chiale pour lui enlever 10 ans plus tard, tu t'enlignes pour une belle crise. Les automobilistes ont pris pour acquis que toute cohabitation des modes de transports en ville représentait une nuisance plutôt qu'un partage. Que ça devrait prendre 15 minutes traverser l'île et que le trafic est un problème à gérer plutôt que le résultat de leurs propres actions. Quand les artères sont bouchées, plutôt que de changer de régime alimentaire, enweille le pontage cardiaque! Que les rues devraient être aussi larges que leur 4x4 et que les stationnements devraient être accessibles en permanence. C'est pas un luxe, c'est une nécessité! Qu'ils sont en droit d'exiger que la collectivité dépense une fortune pour la maintenance et l'expansion d'un réseau routier qui ne sert qu'à eux mais que lorsqu'il est temps de financer des alternatives, aussi peu couteuse qu'un tronçon de pistes cyclables ou un abris d'autobus, jusqu'au projet de société comme un réseau de transport en commun qui leur permettrait d'avoir davantage d'alternatives à leur déplacements matinaux, c'est de jeter l'argent par les fenêtres. Trouver l'erreur. On entre en 2020, va falloir comprendre que les villes évoluent et que l'utopie et le monopole de l'automobile tire à sa fin. Le maudit discours de l'automobiliste victime commence à faire son temps. Bonne année! /on topic @ScarletCoral Merci, très content de savoir que le tronçon St-Denis est prévu pour 2020! Hâte de voir la mise en place de ce projet audacieux.
  14. Sait-t-on quand est-ce que le corridor du REV sur St-Denis sera fait? Est-ce qu'on peut espérer que le tout soit prêt pour l'été prochain? J'ai hâte! Aussi, ce pourrait-t-il que le silence de l'administration soit dû au traitement médiatique beaucoup trop intense par rapport au projet. Ils adoptent une stratégie plus discrète car tout le monde aime crier au drame chaque fois que les pauvres cyclistes ont un petit peu plus d'infrastructures.
  15. Bon je suis en retard sur ce projet mais il faut vraiment saluer l'audace de redonner un si grand espace au public et d'avoir maintenue l'idée du magnifique toit vert. J'aime que le tout soit également en bois. Les puits de lumières sont distinctifs et bien exécuté. Le geste est simple et élégant. Un bon coup qu'il faut saluer. Le point de vue sur Montréal est magnifique également, très hâte de voir une fois la tour terminée et les arbres plus matures. Seul petite déception mineure, comme un utilisateur l'a mentionné, c'est l'obstruction de la vue Est en raison du stationnement étager un brin plus haut.