montreal92

Member
  • Content Count

    67
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • URB$

    5,582 [ Donate ]

montreal92 last won the day on February 8

montreal92 had the most liked content!

Community Reputation

173 Good

About montreal92

  • Rank
    Member

Personal Information

  • Biography
    Aaaa
  • Location
    Montréal
  • Interests
    Montréal
  • Occupation
    Montréal

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Super, généralement de bonnes firmes d'architecture. Espérons que ce concours laisse l'opportunité aux plus petites firmes de se démarquer. Je commence à être tanné des design rapide de bâtiment en murs rideaux assez génériques proposés par les plus grandes firmes. J'espère secrètement que Pelletier de Fontenay va remporter le projet, ils se démarque toujours d'un point de vue conceptuel. J'ai toujours sur le coeur qu'ils n'aient pas remporté l'Hôtel Mile-End.
  2. Wow wow wow superbe projet de Kanva architecture! Enfin quelque chose qui sort de l'ordinaire mais qui est tout de même sobre et respectueux de son contexte. Le mur rideau en cascade qui bénéficie à la place publique tout en évoquant le passé du lieu est une solution astucieuse! Bravo!
  3. J'aurais préféré que le mur rideaux soit de la même teinte sur les côtés qu'à l'avant c'est-à-dire, plus noir. Je trouve que ça fait plus discret, différent et élégant. Les côtés font effectivement très CHUM et de jour, c'est presque bleue. On est loin du feeling des modélisations. Je trouve que ça fait plus cheap. Je me demande vraiment comment ce matériau qui est si utilisé de nos jours va vieillir. Va-t-on aimer ce genre de mur rideaux dans 50 ans ou le percevoir comme une abomination, tel est le cas souvent avec plusieurs édifices en béton? Ça résume un trait que je remarque beaucoup dans les projets du Québec comparativement à l'international : la peur de la sobriété. Il faut toujours ajouter des matériaux, des motifs, différentier les façades. Rare sont les projets qui se contentent de peu pour faire un effet wow. Cela dit je salue tout de même plusieurs points positifs au design de ce projet. Pour moi, la plus grande réussite est dans la volumétrie de la tour qui sort des conventions et génère des espaces publiques intéressants, ainsi que la mince façade noire sur le square, sobre, qui s'intègre bien à son contexte.
  4. Un mini Toronto qui pousse à l'Ouest de Montréal. Je peux pas dire que j'apprécie la qualité architecture de ces nouvelles tours champignons (saut p-e la tour Deloitte qui se démarque quelque peu sans être exceptionnelle non plus), mais au moins je peux apprécier qu'elles poussent dans un même secteur, ce qui créer une forme de cohérence, de densité et limite les dégâts urbanistiques comme Toronto et Vancouver où ces tours ont juste envahis le skyline.
  5. L'ignorance dans ton commentaire, teinté de condescendance. Définitivement, tu ne sembles pas comprendre le travail d'un architecte paysagiste et le design au sens large. Je ne sais pas pourquoi je perds mon temps à t'expliquer, mais bon, essayons... Tout d'abord, d'un point de vue conceptuel, le pavage en pied de poule présente une recherche formelle et une iconographie intéressante. C'est ludique, iconique et original. On va tout de suite l'associer au Square Phillips. Sans parler de la complexité de dessiner chaque pièce du pavé, de s'assurer de sa continuité, de son uniformité et de bien maitriser les jonctions du motif. Plutôt que de mettre un pavé générique, il prend le risque et l'audace de dessiner un motif sur mesure. Imagine-toi que chaque pièce du pavé est un morceau de puzzle qui doit être dessiné en 3 dimensions et chaque morceau du casse-tête doit s'insérer parfaitement sur le site, sans quoi l'illusion est brisée. Et puis les bancs. Observe le détail au niveau de leur forme. Il n'a pas placé des bancs de parc pris dans un catalogue. Il a choisi de créer des monolithes arrondis faisant office de jardins en même temps. Où sont les joints? Comment arrives-tu à fabriquer un mobilier urbain pareil en donnant l'illusion d'un monolithe parfait? Il faut bien y réfléchir. Ça ne se choisit pas dans un catalogue car ça n'existe pas, il faut le concevoir et le dessiner, millimètre par millimètre. L'idée c'est une chose, mais c'est dans l'exécution que tout se passe. Et Claude Cormier maitrise entièrement l'exécution de ces projets, il nous l'a démontré à plein de reprises. Prends ces idées et donne là à n'importe qui, tu vas vite remarquer que le résultat n'est pas le même. Il faut surtout comprendre que le diable est dans les détails (que tu ne vois visiblement pas). C'est extrêmement difficile de concevoir et construire quelque chose d'épuré, car ça demande une maitrise parfaite des détails, des jonctions sans quoi toute erreur saute aux yeux. Dans ce genre de projet, l'architecte doit non seulement TOUT dessiner au millimètre prêt, mais effectuer une surveillance de chantier sans précédent car c'est un degré de finition exceptionnel qui est exigé, que souvent les ouvriers n'ont pas l'habitude de faire. Il faut donc s'assurer que les plans sont respectés à la lettre. Ce n'est pas un projet de la ville où ils prennent des morceaux préfabriqués grossiers placés ça et là, ce projet demande une raffinement sans précédent. La prochaine fois que tu critiques un projet, j'espère que tu sera en mesure d'exercer une jugement plus nuancé mais surtout, que tu prêteras une attention particulière aux détails avant de faire des commentaires aussi faciles.
  6. BRAVO! J'adore le travail de Claude Cormier. Ses projets sont originaux et d'une très grande qualité. On en veut plus à Montréal!
  7. Pas mal sur que les ingénieurs ont fait leurs calculs. 😉 Je trouve magnifique que le plafond de verre change constamment en fonction de la météo. C'est en quelque sorte un 2ème ciel. Ça créer différentes ambiances. D'ailleurs, les photos officielles ont été prise alors qu'il y avait de la glace et c'était magnifique. Il faut pas voir la neige et la glace comme une nuisance, tant que la structure tient, je vois pas le problème.
  8. J'ai signé la pétition, non pas que la hauteur me dérange, mais la laideur absolue du projet m'est inexplicable. Faut arrêter de laisser faire pousser des projets ridicules comme ça en plein centre-ville. On mérite mieux gang...
  9. Je n'avais pas remarqué le plancher de bois au Time Out, oups. Je disais ça car normalement, c'est extrêmement difficile de faire approuver ce type de matériau au près des clients qui sont généralement sceptiques. Autre exemple: l'atrium de la CDPQ. Sinon moi j'adore la mode des plantes, ça fait du bien et c'est une technique super simple pour subdiviser l'espace et créer des zones d'intimités. De plus, ça contraste avec l'ambiance souvent drabe du RÉSO. Aussi, je crois que chaque foire alimentaire a sa place à Montréal et saura tirer son épingle du jeu. Grossièrement : Time Out : Touristes Central : Hipster et clientèle d'avant spectacles, [email protected] Cathcart : Travailleurs des tours du centre-ville
  10. Wow, j'ai vu quelques photos sur Instagram! Ça l'air super impressionnant comme architecture! Le plafond de verre semble super bien exécuté. Sid Lee c'est surpassé. J'aime bien l'audace d'un plancher en bois. Très hâte de voir ça. Le Cathcart pourra-t-il détrôner le Central?
  11. J'ai pensé la même chose! 🤣 Cauchemar Olympique.
  12. Je comprends toujours pas comment on a pu détruire l'hôpital pour construire ce projet générique. J'en ai mal au coeur. C'est tellement décourageant...
  13. J'ai hâte que ce projet soit terminé! La dernière pièce du puzzle du Quartier des Spectacles!
  14. Super. Le seul projet de Griffintown qui est architecturalement intéressant.
  15. Tout à fait d'accord, la tendance des murs rideaux et tours en verres doit être calmée. À mon avis, ça va prendre du temps car je peux vous dire que même les bureaux d'architecture, qui sont généralement très à l'avant-garde des tendances, éprouvent beaucoup de difficultés à trouver des alternatives aux fameux murs rideaux car c'est tellement simple à construire, généralement bien exécuté et peu couteux. Considérant qu'au Québec, notre béton est pourri et que notre travail de briques laisse généralement à désirer, il reste pas grand alternatives (sauf ces horribles panneaux métalliques). La pierre se positionne donc comme le matériau idéal!