ar_13

Membre
  • Compteur de contenus

    6
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

2 Neutral

À propos de ar_13

  • Rang
    Newbie

Personal Information

  • Location
    Montreal
  • Intérêts
    Investments, Finance, Habs
  1. Reportage de Radio-Canada: http://ici.radio-canada.ca/tele/le-telejournal-18h/2016-2017/segments/reportage/37897/esplanade-clark-biss?isAutoPlay=true.
  2. Myriade - 22 étages

    En date du 2 septembre 2017
  3. Article concernant le nouveau centre de transport de la STM: http://www.stm.info/fr/presse/communiques/2017/autorisation-du-reglement-d-emprunt-pour-la-realisation-d-un-nouveau-centre-de-transport-de-la-stm-dans-le-secteur-bellechasse. Montréal, le 15 août 2017 – La Ville de Montréal et la Société de transport de Montréal (STM) annoncent aujourd’hui l’autorisation du règlement d’emprunt permettant la réalisation du centre de transport (CT) Bellechasse, un projet de 254 M$ pour une mise en service début 2022 et qui se veut un exemple concret de la volonté de la STM de maintenir ses actifs en bon état. « Un jalon important dans ce projet sera franchi demain alors que le comité exécutif de la Ville de Montréal autorisera un règlement d’emprunt pour sa réalisation. Cet investissement majeur démontre la volonté de notre Administration d’améliorer le service en matière de transport collectif, mais également de poser les jalons nécessaires à son développement futur », a précisé M. Aref Salem, responsable du transport au comité exécutif de la Ville de Montréal. Ce projet vise à remplacer l’actuel centre de transport Saint-Denis, construit en 1957 et qui est en fin de vie utile, pour permettre à la STM de mieux répondre à ses besoins opérationnels actuels et futurs, et ce, dans l’optique d’améliorer le service offert à ses clients. « Avec le nouveau CT Bellechasse, la STM se dotera d’une capacité d’accueil accrue et de la possibilité de recevoir des bus électriques, en plus de pouvoir effectuer plus efficacement ses opérations d’entretien. Ce projet nous permettra donc d’assurer un meilleur service pour nos clients », a ajouté M. Philippe Schnobb, président du conseil d’administration de la STM. Ainsi, le nouveau bâtiment pourra accueillir jusqu’à 207 bus, dont 105 bus réguliers et 102 bus articulés. « Ce centre nouvelle génération, adapté aux toutes nouvelles technologies démontre la vision de l’Administration visant à faire de Montréal une métropole exemplaire de mobilité durable et d’innovation, en misant sur le levier de l’électrification notamment », a précisé Mme Elsie Lefebvre, conseillère associée aux transports, responsable de la stratégie d'électrification de la Ville de Montréal et vice-présidente de la Société de transport de Montréal (STM). Un projet novateur Le nouveau centre de transport Bellechasse sera situé sur la rue du même nom, entre St-Dominique et De Gaspé. Le concept proposé par la STM en fait un projet novateur, unique au Canada, bien intégré à son milieu et respectera les principes du développement durable, en visant une certification LEED OR v4. Il sera ainsi en accord avec les objectifs de la Ville de Montréal quant à l’aménagement du secteur Bellechasse. L’édifice comprendra des commerces en façade pour redynamiser l’ensemble du secteur. « Un projet de revitalisation du secteur de Bellechasse est déjà en cours pour faire de ce lieu un quartier vert modèle au cœur de Montréal, où les transports actifs et collectifs sont favorisés. Ce projet de nouveau centre de transport s’inscrit parfaitement dans cette vision et, par cette annonce aujourd’hui, notre Administration démontre qu’elle soutient pleinement la STM dans sa réalisation, pour le bénéfice des résidents et des clients », a déclaré M. Marc-André Gadoury, responsable des dossiers vélos au sein de l’Administration Coderre et candidat à la mairie de l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie. Faits saillants du futur CT Bellechasse Budget global de 254 M $ Échéancier préliminaire de construction : mai 2018 à décembre 2021 Capacité de 207 bus, dont 105 bus réguliers et 102 bus articulés Entretien au rez-de-chaussée, stationnement des bus au 3e étage et stationnement des véhicules des employés au sous-sol 3 étages de bureaux en façade : ± 5700 m2, dont ± 3700 m2 à allouer pour des transferts d’effectifs Terrain de ± 26 100 m2 Bâtiment LEED OR v4 axé sur le développement durable et l’accessibilité universelle Circulation intérieure des bus Intégration d’équipements pour la recharge de 5 autobus électriques Projet admissible à une subvention du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports
  4. Technopole Angus - Projet global

    Article publié sur le site de Radio-Canada: http://beta.radio-canada.ca/nouvelle/1049240/montreal-technopole-angus-developpement-consultation Feu vert conditionnel pour un vaste projet au Technopôle Angus PUBLIÉ AUJOURD'HUI À 17 H 32 Un aperçu du projet de développement de l'îlot Angus Photo : Société de développement Angus L'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) a approuvé sous condition, lundi, le projet de développement d'un « nouveau quartier » sur l'îlot central du Technopôle Angus, dans l'est de Montréal. Dans son rapport publié à la suite des consultations tenues ce printemps, l'organisme voit ainsi d'un très bon oeil le projet de développement résidentiel et commercial de ce secteur des anciennes usines Angus, dans le sud-ouest de l'arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie. Il ne s'agit toutefois pas d'un chèque en blanc offert par l'OCPM à la Société de développement Angus (SDA); l'organisme suggère ainsi de tenir compte des nombreux commentaires des habitants du quartier qui craignent entre autres une détérioration de leur qualité de vie face au possible afflux de 1500 nouveaux travailleurs. Désireuse d'exploiter un terrain vacant d'une superficie de près de 37 000 mètres carrés, la SDA envisage la construction de 15 bâtiments de quatre à six étages. Ces constructions, d'une hauteur maximale de 20 mètres, seraient installées autour d'une rue piétonne centrale, lit-on dans un communiqué transmis par l'OCPM. La SDA prévoit également l'ajout de 400 logements, dont une proportion de 20 % serait consacrée à des logements communautaires ou sociaux. Les 80 % de logements restants seraient classés comme abordables. Deux places publiques et un espace vert central sont aussi prévus, ainsi que 540 places de stationnement en sous-sol. De ce nombre, quelque 3 % seraient réservées à l'autopartage. Ambitions vertes Dans le cadre de son plan de développement, la SDA vise à respecter une série de normes environnementales : Orientation des bâtiments visant à optimiser la ventilation et l'éclairage naturels; Construction d’une enveloppe des bâtiments à haute efficacité énergétique; Optimisation des heures d'opération des bâtiments pour permettre le partage de sources d'énergie; Mise en oeuvre de mesures préférentielles pour les véhicules électriques et partagés; Conception d'un système de captation et de prétraitement, sur place, des eaux de pluie et eaux grises afin de réduire les rejets à l'égout et la consommation d'eau potable. Le promoteur envisage par ailleurs de fournir des « passeports mobilité » aux futurs occupants. Ces passeports combinent divers titres de transport collectif ou alternatif (STM, Bixi et Communauto), titres qui sont valides pendant une période d'un an. On réfléchit, enfin, à la construction d'une école pour concrétiser une vision dite d'un « quartier complet ». La SDA n'a cependant pas encore entrepris de démarches auprès de la Commission scolaire de Montréal en ce sens, mentionne le rapport de l'OCPM. La SDA prévoit des travaux en quatre phases, pour une durée de 4 à 10 ans. Oui, mais... S'il donne son accord au projet, l'OCPM suggère toutefois quelques changements qui seront intégrés dans un nouveau projet de règlement d'urbanisme. Réduction des eaux usées rejetées à l'égout, élargissement des trottoirs bordant les lieux, installation de bornes électriques destinées à 2 % des places de stationnement, facilité de remise des titres de transport collectif aux occupants... Autant de propositions qui accompagneraient la dérogation accordée à la SDA pour lancer son projet de développement immobilier. Pour certains résidents des environs, ces suggestions de modifications du projet demeurent insuffisantes. On dit craindre la perte des vues sur le mont Royal, les problèmes de stationnement provoqués par l'afflux de nouveaux habitants, la surfréquentation du parc Jean-Duceppe voisin, la dévaluation des propriétés, voire l'exode vers la banlieue des familles vivant déjà dans le quartier. Plus de 410 personnes ont assisté aux séances de consultation.
  5. Article concernant un projet de planchodrome situe dans l’esplanade du stade olympique : http://beta.radio-canada.ca/nouvelle/1047816/skateboard-poursuite-americain-wsf-olympique-montreal-stade?isAutoPlay=true.
  6. Des images de l'intérieur: http://www.journaldemontreal.com/2017/07/10/12-choses-incroyables-que-vous-verrez-dans-le-nouveau-decor-de-lhotel-le-reine-elizabeth