Mtlarch

Membre
  • Compteur de contenus

    58
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

Mtlarch a gagné pour la dernière fois le 2 janvier

Mtlarch a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

66 Excellent

À propos de Mtlarch

  • Rang
    Junior Member

Personal Information

  • Biography
    Intéressez par l'architecture moderne au cours de mes voyages mais également par ce qui se passe au centre-ville de Montreal. Je n'ai pas de formation quelconque en architecture ou urbanisme, cependant j'apprécie beaucoup la recherche des formes et l'agencement général de l'environnement urbain dans lequel je vis. Sans être un sportif, j'apprécie la proximité du canal Lachine pour le velo. Je me suis établi dans mon quartier avant la construction du Centre Bell alors que tout le monde doutais de mon choix qui était trop peu pratique à leurs yeux. Train de banlieue ou accès routier facile, proximité des commerces et à 15 min de marche de la Montagne, sont les éléments qui m'ont décidé. Depuis, j'ai toujours cru au centre-ville et je désire ardemment voir des constructions en hauteur se profiler un peu partout. La place Ville-Marie aurait dû être le seul édifice à pouvoir dépasser le Mont-Royal afin que son phare puisse rayonner et être aperçu de partout. Ce rêve ne se réalisera jamais malheureusement! J'ai une voiture usager dont je me sers peu puisque je marche partout en ville.
  • Location
    Rue Victor-Hugo
  • Intérêts
    Natation, cyclisme et marche
  • Occupation
    Ingénieur
  1. Maison Manuvie - 28 étages

    En espérant que Cadillac fairview ne répète pas le même genre d’architecture banal avec le 750 Peel. C’est tellement déprimant comme concept et ce n’est pas l’ajout d’une guirlande lumineuse qui lui donne plus de prestance à mon avis. C’est médiocre et ça le restera pour longtemps malheureusement.
  2. Tout à fait d’accord. C’est le reste de Griffintown qui ne s’eleve pas assez vite en progressant vers le CV. C’est beau de garder une hauteur minimale en bordure du Canal mais on aurait pu facilement augmenter les hauteurs dans ce secteur délabré mais ayant un beau potentiel sans autant de contraintes patrimoniales que d’autres quartiers. Et comme on va y rajouter une nouvelle ligne d’un REM en surface, je ne vois pas l’interet d’uniformiser les hauteurs au ras du sol à moins que la ligne soit souterraine à partir de la rue Ottawa vers la Place Bonaventure?
  3. 1000-1006 de la Montagne - 27 étages

    On creusait à nouveau cet endroits hier pm. Il semble y avoir une nouvelle fondation en béton pour un petit immeuble. Loin d’une quelconque tour en construction mais tout de même une activité qui était absente depuis plusieurs mois sur ce terrain. Quelqu’un en connaît plus à ce sujet?
  4. Oui en fait, c'est un peu comme la rénovation de l'îlot Balmoral et la construction de l'ONF à côté ( je m'excuse si je tombe encore dans des exemples précis...). C'est une belle intégration du passé dans un ensemble vivant et tout de même original du côté de la Place des Arts en raison du dégagement visuelle tout autour et de sa position surélevée par rapport au MAC. L'ensemble conserve un peu son allure ancien du côté de De Bleury et cela me donne une bonne impression. Il faudrait permettre dans Griffintown et en bas de St-Antoine une plus grande diversité des bâtiments que ce soit par la variation des hauteurs d'un édifice à l'autre ou par les formes et l'orientation. Les trottoirs trop étroits bordés de murs verticaux sont nombreux à Mtl. En adoptant, le principe de variation des hauteurs pour une même surface totale du bâtiment et en y ajustant le niveau de taxation afin de ne pas créer une série de boîtes rectangulaires à hauteur uniformes entre-elles, on arriverait peut-être à dégager un peu d'espace au niveau du sol pour des arbres, un mobilier urbain ou une sculpture. La rénovation de la rue Peel et les constructions récentes du côté Est auraient tirées avantages de cette approche tout en respectant dans son ensemble une hauteur moyenne (~ 60m je crois) avec une tour à 24 étages et l'autre à 16 par exemple. Il ne s'agit pas de créer des bâtiments ultra-élevés mais d'essayer de créer de la diversité en adoptant une certaine flexibilité dans nos règlements d'aménagements qui pourrait encourager les promoteurs à penser autrement que de maximiser le pied carré au sol en fonction du lot et de la hauteur fixe prescrite. Ainsi, au lieu d'avoir des trottoirs de 1,2m de largeur, on pourrait rendre la marche un peu plus intéressante et accessible à tous. Malgré le ton parfois brute de mon discours, sachez toutefois que j'apprécie vos opinions!
  5. Cette vision du développement intemporel a du vous causer tout un émoi lorsque le PVM5 c'est fait recouvrir de verre. Pour le reine Elizabeth, c'est effectivement le début du modernisme à Montréal et c'est une page d'histoire en tant que tel qu'il faut, en un certain sens, conservé. En étant propriétaire d'un tel hotel, mon objectif premier serait de le garder à jour pour le confort de mes clients d'ou l'importance des rénovations intérieurs. L'aspect extérieur ne serait pas dans mon équation économique si son apparence n'impact pas le taux de fréquentation et ca semble être le cas pour l'instant malgré le rapiéçage de béton de couleur différente un peu partout. Cela lui procure un petit 'look' après-guerre 1945. Pour ce qui est de l'entrée sur René-Lévesque, c'est quelque peu discordant et faussement pompeux par rapport à la sévérité du reste de l'ensemble. On a l'impression d'être absorber par un trou noir surmonté d'une facade dorée un peu 'kitsch'. Pour un établissement 5 étoiles, disons que l'approche en demeure douteux pour un piéton. Ce n'est pas invitant. On comprends bien votre point de vue de protéger le patrimoine. On veut conserver l'aspect initial, parfait, mais faisons-le dans les règles de l'art au moins. Nous avons plein d'exemples de rapiéçage à l'entrée même de la ville le long de Bonaventure et du nouveau parc sur Robert-Bourassa. Faut-il que l'un de ses symboles centrals en soit un aussi? Voici un extrait du séjour de Soljenitsyne en 1974. Le reine Elizabeth n'étant pas si vieux alors... «Ce que j'aperçus en premier fut Montréal et, vue du haut des airs, la ville me parut horrible, impossible d'imaginer plus affreux. Cette rencontre ne promettait rien au coeur. Et les jours suivants, où j'y errai au hasard, confirmèrent cette impression. Le monstrueux pont Jacques-Cartier, de métal vert, tout tremblant de trafic automobile sur ses huit voies, sous lequel j'aurais dû passer si j'étais arrivé en bateau; et, tout de suite après, j'aurais vu les fumées sans joie de la brasserie avec son toit où flottent des drapeaux; et l'alignement des quais industriels en béton à ce point inhumains que, dans une île du fleuve, les restes d'un vieux bâtiment mi-caserne mi-prison vous réjouissent l'oeil comme quelque chose de vivant. Puis, plus au coeur de la ville, la tour noire de la radio canadienne suivie du groupe absurde et serré des gratte-ciel en forme de boîtes plantés au milieu d'immenses espaces urbains. Montréal aspirait à imiter les «mégalopoles» d'Amérique, mais sans en être capable.» Depuis, plusieurs efforts ont été faits pour corriger partiellement cette impression, cependant à force de vivre dans le passé, on oublie le présent... alors que plusieurs autres se projètent déjà dans l'avenir. Je suis pour la préservation de certains bâtiments et de leur histoire mais également un fervent amateur du renouveau. Londres est ma ville favorite à cet égard. Je trouve désolant que Montréal se limite à une approche qui me semble plutôt timide et tellement conservatrice au niveau urbain qu'elle tue en quelque sorte ma perception de l'émergence d'innovations au niveau architectural. Il n'y a pratiquement rien de nouveau qui peut un tant soit peu attiré l'oeil à l'exception des jeux de lumières parfois douteux sur des boites rectangulaires dans la lignée des années '60 comme le Reine Elizabeth... Les techniques de constructions sont novatrices et permettent l'expression qui marquera les prochaines générations comme les années '60 l'ont fait pour vous.
  6. Maison Manuvie - 28 étages

    Agree, It’s the worst lighting you can have on a building that is already not inspiring at all with It’s shape and height.
  7. Merci pour ces photos. Les travaux de rénovations intérieur sont vraiment réussis. Malheureusement, l’extérieur demeure aussi anodin qu'auparavant. Ça n’eveille aucune curiosité de la part des piétons sur le trottoir. Ce n’est pas pour rien qu’on ne cesse d’avoir des invitations pour redécouvrir cet hôtel car de l’extérieur, il n’y a rien pour éveiller un soupçon d’interet.
  8. Ces édifices sont tout à fait beaux et originaux. Si on avait autre chose que la PVM a regarder,ça ferait du bien à l’estime de Montréal et à sa capacité de sortir du moule cubique à 20 étages?
  9. Appartements Dorchester - 37 étages

    La forme de la base est intéressante et s’integre bien aux bâtiments existants. Si cela se concrétise, ce serait un bel ajout dans ce secteur en manque d’amour :-)
  10. Bonne nouvelle que ces jets d’eau. Effectivement, cela va permettre d’animer l’esplanade.en veston cravate tout mouillé 😇. Est-ce qu’on essaie de reproduire la place des spectacles en plus petit pour attirer du monde? Je déplore tout de même que l’acces qui remplace l’entree du garage souterrain ne soit qu’une succession de plaques de béton en forme d’escalier. C’est malheureux comme effet : stérile, sec, pas un brin de verdure pour adoucir la vue ou une petite cascade venant des jets d’eau histoire d’attirer les piétons. Est-ce que les jets d’eau seraient visibles la partir de Ste-Catherine? Sinon, Ça semble être du brute tout craché à l’image des années ´60. On se croirait à Brasilia avec cette nouvelle entrée. Ce nouvel accès bordé par pvm 2&3 de chaque côté et les gros blocs de béton servant de basilaire ou mezzanine à pvm1, très soviétique, rétro et froid comme approche. On reste décidément ancrer en arrière dans le temps. J’espère du moins que le choix des matériaux sera autre que du béton beige. Un peu de pierre naturelle ou des matériaux plus nobles sachant retenir notre regard et notre interet durant les quelques minutes de notre passage à cet endroit. Je ne sais pas si les gens se rendant au train ou vers la ligne orange feront le détour par l’esplanaide et ainsi aider à animer cet endroit mais ce serait souhaitable.
  11. Oui c’est bien de deplacer un peu l’entree du garage souterrain. Pour la galerie marchande, c’est qu’on veut développer un acces directement sur RL pour augmenter l’achalandage j’imagine. Le problème est que la galerie marchande est tout simplement mal située. Il n’y a pas grand monde circulant sur le trottoir de RL en comparaison de Ste-Cath et il est impossible de se stationner sur RL. Je me demande d’ou proviendra cette augmentation de fréquentation. Pour les façades de pvm 2 &3, il n’y a pas grand chose à faire sinon reprendre l’idee du complexe Desjardins au niveau de la rue pour essayer de donner vie à cet ensemble plutôt terne, qui en plus, cache la vue sur pvm1. Ces édifices sont tellement laids! Il faudrait au moins refaire les trottoirs et ajouter de la verdure à tout le moins du côté de la rue par la ville de MTL. Même chose pour l’esplanade, on avait peut-être une fontaine sur l’entree d’un garage mais la, on remplace le tout par une belle rampe en béton donnant sur une esplanade dépourvue d’espace vert. Je ne sais pas comment qualifier cette vision alors qu’on ne cesse de nous casser les oreilles avec les îlots de chaleur en ville. On fait exactement le contraire en éliminant le plus de verdure possible exactement à l’endroit où ça serait le plus apprécié par gens occupant les bureaux autour. Pas d’eau, pas de verdure, plus de béton mais une belle entrée pour la galerie alors 90% des gens y accède par le souterrain. Le pari est probablement de dérouter les gens de Ste-Catherine avec un effet ´wow’ dont le rendu me semble loin d’etre convaincant. De plus, les entrées du côté McGill demeurent exactement les deux mêmes trous qu’actuellement. Bref tant mieux si cela peut fonctionner comme plan de réaménagement mais ça manque carrément d’ambition ou d’audace. Ç’est esthétiquement plutot banal selon ma perception en espérant que je me trompe ...
  12. Dépenser cette somme pour refaire une esplanade qui était déjà très bien avec la fontaine et les espaces verts. On remplace tout ça avec du béton , pas d’eau et quelques arbres épars. On dirait qu’ils se sont inspirés de la réfection de la rue MC Tavish qui n’est pas exactement une réussite à mon sens car l’utilisation du béton y est prédominant. Pour $200M , j’aurais démoli la partie inférieure ( la mezzanine avec ses murs aveugles) de la PVM en béton pour les remplacer par des cubes de verre au travers desquels, on pourrait voir la structure verticale principale à partir de la rue ou en marchant tout autour selon l’angle. Cela aurait été un vrai changement de visage pour un édifice qui a besoin d’un lifting après 60 ans de statut quo. Ce n’est pas parcequ’on met une couronne lumineuse que l’ensemble est esthétiquement mieux au niveau de la rue. Est-ce que le but recherché est de créer un lien entre RL et McGill-College pour donner l’impression de la continuité du lien entre le fleuve et la montagne? Essayer d’attirer du monde de passage peut-être? Une chose est sûre, il manque un plan d’eau et des fontaines, sinon, ça devient totalement banal pour la somme dépensée et les retombées escomptées avec ce réaménagement qui me semble plus ou moins justifié.
  13. En espérant que Cadillac Fairview pourra construire quelque chose d'ambitieux sur le terrain connexe à l'ETS sans qu'on lui mette de batons dans les roues. Tout ces terrains entre Notre-Dame et St-Antoine et De La Montagne jusqu'à Mc Gill collège devraient permettre la construction de tours de 250m et ça ne dépasserait pas la hauteur du Mont Royal. Puisqu'on en est à planifier le futur parc linéaire entre Guy et Jean D'Estrée, il faudrait au moins entourer celui-ci de grattes-ciel digne de ce nom... Au moins, il y aurait du monde pour le fréquenter et l'animer ce qui amène àa la conclusion suivante: La densification de la population du CV par la hauteur n'est pas un mal en soi si on dégage des parcs bien aménagés. Pour l'instant, nos parcs sont vides et/ou fréquentés par une clientèle en transit sur l'heure du midi. Clientèle qui de toute façon, ne viendra jamais s'établir au CV. Autant construire pour attirer ceux qui désire vivre dans une ambiance urbaine.
  14. Le cœur de Toronto est un centre d’affaire avec des hôtels à profusion et la plupart des tours résidentielles sont en périphérie et dont, beaucoup sont près du lac ou les berges sont aménagées et accessibles à tous. Il y a de beaux parcs et nettement plus grand que tout ce que l’on retrouve au centre-ville de Montréal. Toronto a indéniablement un charme citadin que l’on peine à développer à Montréal. Griffintown n’est qu’un embryon citadin mais cela prouve sans aucun doute que plusieurs personnes ont le goût de vivre dans un tel environnement. Cessons de traiter le CV comme un champ fleuri, il y a d’autres endroits à Montréal pour promouvoir et développer cette vision idéaliste. Pourquoi ne pas développer plus en hauteur pour laissser plus de places aux arbres au niveau de la rue? Construire 30 étages au lieu de 25 par exemple pour une superficie équivalente de plancher. Déjà avec cette approche, Montréal se distinguerais du développement dans d’autres villes nord-américaines. Sans être trop méchant, on ne peut pas dire que le réaménagement de l’autoroute Bonaventure amène une grande foule et la seule chose qui frappe l’esprit, c’est le vide alentour. On aura peut-être droit à quelques tours de 10 ou 15 étages de part et d’autres mais rien vraiment pour donner le sentiment d’etre et de vivre en ville. Cette portion de la ville mérite beaucoup mieux qu’une vision de développement européen à l’horizontal. La place Ville - Marie a 50 ans et ça parait alors que le tour de la Bourse aurait besoin d’un sérieux lifting aussi. L’image de MTL, c’est ça. On aura beau ajouter des jeux de lumières un peu partout pour se donner l’impressIon de grandeur, on n’attirera pas Amazon avec des tours de 10 étages. Ça prend un peu plus d’ambitions si on revient sur le sujet....
  15. Parfaitement d’accord avec ta vision. On s’emue devant la tour Manuvie alors que c’est quelque chose de parfaitement anodin et dépourvu d’imaginatIon. On essaie de compenser en créant un halle d’entrée mais le reste est telllement insignifiant en comparaison. Pas oblige de bâtir haut mais on pourrait être beaucoup plus innovanr. On n’attire pas les abeilles avec du vinaigre et ça, Toronto l’a compris depuis longtemps....