Mtlarch

Member
  • Content Count

    339
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2
  • URB$

    934 [ Donate ]

Mtlarch last won the day on January 2 2018

Mtlarch had the most liked content!

Community Reputation

330 Excellent

1 Follower

About Mtlarch

  • Rank
    Junior Member

Personal Information

  • Biography
    Intéressez par l'architecture moderne au cours de mes voyages mais également par ce qui se passe au centre-ville de Montreal. Je n'ai pas de formation quelconque en architecture ou urbanisme, cependant j'apprécie beaucoup la recherche des formes et l'agencement général de l'environnement urbain dans lequel je vis. Sans être un sportif, j'apprécie la proximité du canal Lachine pour le velo. Je me suis établi dans mon quartier avant la construction du Centre Bell alors que tout le monde doutais de mon choix qui était trop peu pratique à leurs yeux. Train de banlieue ou accès routier facile, proximité des commerces et à 15 min de marche de la Montagne, sont les éléments qui m'ont décidé. Depuis, j'ai toujours cru au centre-ville et je désire ardemment voir des constructions en hauteur se profiler un peu partout. La place Ville-Marie aurait dû être le seul édifice à pouvoir dépasser le Mont-Royal afin que son phare puisse rayonner et être aperçu de partout. Ce rêve ne se réalisera jamais malheureusement! J'ai une voiture usager dont je me sers peu puisque je marche partout en ville.
  • Location
    Rue Victor-Hugo
  • Interests
    Natation, cyclisme et marche
  • Occupation
    Ingénieur

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. En fait, ce que j’aime, c’est le premier immeuble à Montréal ou l’on introduit la notion de courbes verticales d’après le rendu. Pour le reste, c’est Cubique^3 . Ce qui est intéressant, c’est peut-être l’intégration de ces formes cubiques avec un soubresaut d’audace. Assez pour montrer de l’intérêt sans toutefois se départir de nos bonnes vieilles formes standards. Un conservatisme savamment étudier pour ne pas tomber dans l’exubérance qui semble vous irriter, mais tout de même un pas en avant pour Montréal avec une cote de 8/10. Naturellement, on peut être d’un avis différent et l’exprimer dans l’anonymat .
  2. J'aime bien le style d'inspiration un peu plus en ligne avec ce qui se fait ailleurs dans le monde avangardiste. Bien qu'un peu conservateur dans l'ensemble, ce sera un bel ajout au skyline de Montréal.
  3. Une passerelle fermée serait ce que vous décrivez. Une passerelle non-recouverte et moderne aiderait peut-être à revitaliser tout ce bloc de locaux à l'abandon au Sud de Ste-Catherine. Je pense que la ville a un rôle à jouer pour faire évoluer les choses et sortir du concept du centre d'achat unique. C'est ce qu'elle fait d'ailleurs avec le réaménagement de la terrasse de PVM qu'elle encense en essayant de lui donner plus d'attrait avec des investissements publiques pour le réaménagement de McGill College. Il s'agit pourtant d'un investissement privé à l'origine et restreint à PVM seulement, mais la ville veut développer une vision plus globale dans ce cas. Bref, c'est une sorte de partenaria privé-publique non-officiel. Cette idée n'est peut-être pas attirante pour la ville qui ne désire pas faire compétition à sa propre vision avec un projet situé à moins de 100m. Quelques personnes me disaient que les rues de Montréal sont très linéaires et créé un peu de fantaisie ne ferait pas de mal. C'est dans cet esprit de faciliter le transfert d'un point géographique à un autre que l'on veut créer au-dessus de la rue de la Montagne dans le quartier des gares, une belle passerelle moderne? Sans tapisser la ville de cet exemple, je ne vois aucun mal à créer quelque chose d'unique, entre le Centre-Eaton et PVM mais cela prendrait de la concertation de plusieurs acteurs. Mais je comprends surtout est qu'on ne veut pas toucher à la spécificité de PVM de loin ou de près. Pourtant, 2 entités commerciales à proximité avec le même propriétaire... Il ne manque pas grand chose pour obtenir quelque chose d'intéressant d'un point vue urbanistique sans tout chambouler PVM comme on le fait actuellement de toute façon.
  4. J'aurais ajoutée une passerelle au-dessus de Ste-Catherine reliant cette façade avec l'autre côté de la rue. En face, on aurait pu faire une ouverture (tranchée dans les bâtiments désuets) vers PVM. On aurait eu accès à cette passerelle par la rue Cathcart en montant graduellement en pente douche au-dessus des commerces abandonnés donnant sur le partie Sud de Ste-Catherine. L'idée étant de générer un élément de curiosité qui amènerait les gens à se rendre naturellement au 2ième étage du Centre-Eaton et en créant une meilleure connectivité avec PVM 2 en ayant un accès plus visuellement plus naturel. Il aurait fallu créer une entrée dans la façade de PVM2 à cet endroit. Si on veut créer de l'intérêt pour le Centre Eaton, il faut donner un cachet qu'on ne peut constituer ailleurs? Les concepts de magasin ou de restaurants, ça demeure très interne et il faut susciter l'envie de rentrer. L'exemple ci-dessous est typique de Stockholm ou les rues et commerces sont superposés et inter reliés par des escaliers ou des rampes. Une version moderne de ce concept pour relier les 2 poulains de la Caisse de Dépôt en créant un lien tangible et visuel entre les deux autre qu'un sombre tunnel tortueux et inélégant. Bref, une vision plus globale que la simple rénovation d'un centre d'achat comme entité unique et indépendante de son environnement avec l'avantage de créer de l'achalandage au 2ième étage pour le Centre Eaton et donner l'envie d'aller voir ce qui se passe à PVM?
  5. Bonjour à tous, Il y a plusieurs exemples de projets ailleurs dans le monde qui pourraient cadrer avec le profil de Montréal. J'ajoute quelques photos qui pourraient servir d'inspiration dans nos projets futurs. Que ce soit au niveau des édifices à bureaux ou résidentielles, proche de l'eau ou non, à vocation sportive, laissez-vous aller et ajoutez ce que vous aimeriez voir apparaître un jour ou l'autre de façon réaliste. On élimine d'avance les tours super hautes mais on accepte certainement les tours présentant de l'originalité et qui se distingueraient de l'approche relativement 'cubique' dont seul le vitrage fait l'objet d'un peu de recherche... - Une traversée cyclable/piétonne pour relier les berges du canal Lachine - Immeuble à bureau dans GFT - Sur le terrain vacant au Sud de place Bonaventure - Quelque part en bordure du bassin Peel - Une remise à niveau de l'édifice Telus - Un peu de frivolité dans l'aspect conservateur du CV - Des tours jumelles verdoyantes ou un nouveau stade de baseball !
  6. On ne voit pas vraiment ce que cet ensemble va dégager au niveau de la finition. Du point de vue géométrie, c’est très régulier et pas très convaincant. Si l’on se fie au design du Bass1, on doit diminuer nos espoirs à zéro en terme d’originalité. Seul point positif, c’est qu’ils seront en apparence éloigné de la rue grâce à un bassin d’eau et qu’une rangée d’arbres va aider à donner du cachet à un ensemble qui semble à première vue beaucoup trop uniforme.
  7. Le clin d’oeil que cet aménagement procure est vraiment bien. Cependant, en mentionnant cela à un paysagiste, celui-ci me mentionnait que les arbres atteignaient rarement leur maturité et mouraient après 10 ans car leur système de racines est étouffé par la masse de béton et de concassé ayant servi à l’aménagement des voies de circulation. En y regardant de plus près, on constate que les arbres qui sont plantés viennent avec un lot de terre qui n’est pas si gros pour contenir les racines. Les arbres auront donc besoin de plus de terre autour pour pousser et la question est donc de savoir si les îlots de plantation sont suffisamment creux pour rejoindre la terre meuble car des racines dans du concassé, ce n’est pas la recette idéale pour le long terme. J’ai observé cette situation également sur le nouvel aménagement de trottoir au coin Lucien-L’Allier et St-Jacques. Beaucoup de béton et peu de terre. Du coup, ce commentaire m’a fait réaliser qu’on devra peut-être recommencer à planter des arbres avant terme. C’est peut-être un point à surveiller lors de l’aménagement des rues, un peu partout en ville et pas seulement dans GFT?
  8. Ce n'est pas tant la hauteur que l'originalité de ces immeubles bordant le canal qui dérange. C'est bien qu'on développe un terrain qui était occupé par une succursale de poste Canada mais cela aurait été l'occasion de démarquer Montréal au niveau architectural. Ce n'est malheureusement pas le cas. En fait, le seul élément un tant soi peu intéressant, se situe au niveau au niveau de l'orientation des rues adjacentes qui force un peu la configuration des immeubles l'un par rapport à l'autre. Sans cet élément, on aurait eu droit a un parfait alignement de tours à condos toutes homogènes. Pour les immeubles bordant directement le canal, la hauteur de 6-8 étages que l'on retrouve dans chaque projet ne permet pas d'optimiser l'ensoleillement des berges car ceux-ci en sont trop rapprochés. Et la partie des berges ou un peu d'herbe existe est pour l'essentiel laissé sans entretien et pratiquement en friche. En fait, ce que je constate, c'est que nous assistons à une augmentation importante de la fréquentation des berges qui exige également un effort d'entretien qui ne semble pas être au rendez-vous. Globalement, l'expérience 'client' des berges va en diminuant...
  9. En effet, il manque un petit quelque chose ... au Centre Eaton?
  10. Très ordinaire comme rénovation. Je ne vois pas comment cette nouvelle disposition se différencie vraiment de l'ancienne. On aurait pu au moins changer la verrière et la remplacer par quelque chose de plus moderne? C'est comme si on essaie de marier 2 styles opposés dans un style qui se veut contemporain. Il y a quelque chose qui cloche au niveau de l'effet que ça dégage.
  11. Je partage en partie ta vision. Les édifices sur le bord du canal auraient dû être moins haut (2-3 étages Max) et augmenter graduellement la hauteur en s’approchant du CV. Donner plus de places pour tout le monde le long des berges en étudiant la position du soleil en fin de soirée en limitant les hauteurs. On a fait exactement l’inverse avec un ensemble d’immeubles avec une signature architecturale ultra simpliste (8-14 étages pour la majorité), trop élevée mais pas assez en même temps et avec une décourageante uniformité . Juste la bonne hauteur pour cacher Le Soleil couchant dans la seule partie accessible au public. Et l’ensemble de ces projets que l’on targue d’etre Haut de gamme, ressemble plus à un ensemble de HLM qu’a Un ensemble le moindrement innovateur. Triste réalité que la ville essaie de compenser en investissant massivement au niveau des rues / parcs pour donner un peu de cachet à quelque chose qui en manque visiblement partout avec ces immeubles dont d’intérêt visuel est plutôt désappointant, pour ne pas dire ennuyant. On se croit le long d’une autoroute en banlieue. Payer $1,5million pour demeurer dans un immeuble ayant une signature à peine plus évoluée que les HLM ou les coopératives d’en face, c’est de prendre les gens pour des valises. Faut croire que ça marche 😳
  12. C’est plutôt repoussant comme effet. Du brutalisme des années 2020 à venir? Les lignes verticales blanches auraient amplement suffit à souligner la présence de place Bonaventure et son volume. C’est un peu exagéré comme effet ´tron’ et pour ma part, quelque peu discutable comme finesse. Si le but était purement d’attirer l’attention... et bien, c’est réussi mais peut-être pas avec la meilleure perception.
  13. Désolé pour toi, le Mont-Royal, d'un point de vue géologique, fait partie des collines montérégienne. Elle n'a de 'mont' que son nom un peu présomptueux. C'est tout de même une belle colline et un atout pour le centre-ville :-)
  14. Pousser plus loin en développant un axe commercial parallèle à McGill -college en intégrant, les immeubles quasi abandonnés entre Cathcart et Ste-Catherine dans ce qui pourrait devenir une tranchée visuelle jusqu’à PVM. Faire un toit, en forme de croix au-dessus de Sté -Catherine pour relier les 2 entités et ainsi créer un parcours plus convivial entre PVM et le Centre-Eaton au lieu d’un sombre tunnel. Je comprends qu’on veuille développer McGill-College avec des îlots d,animations mais cela serait plutôt un complément commercial accentuant l’intérêt de se déplacer entre ces 2 importantes points commerciaux dans un axe nord-sud et de briser la monotonie commerciale Est-Ouest de Sté-Catherine?
  15. Montréal a besoin de se comparer, de se relever les manches et produire un concept qui soit plus attrayant. Inutile de tomber dans les comparaisons inutiles avec les villes asiatiques, il y a tellement de concepts intéressants un peu partout en Europe et notablement dans les pays scandinaves sans tomber dans l’univers de la superficialité du luxe à outrance. Les formes cubiques blanches, n’importe qui peut en dessiner et c’est le reproche que j’en fais par rapport à ce projet qui semble manquer d’originalité. Mais on peux évidemment se contenter d’une qualité architecturale minimaliste et se flatter le bedon en trouvant cela bien beau.... suffit de fermer les yeux et de ne pas voyager. Par exemple, la verrière devrait relier la rue Ste-Catherine au blvd De Maisonneuve, et oui cela aurait nécessité une réelle transformation et apporter cet élément qu’on ne saurait reproduire en banlieue. L’usage du bois devrait être prédominant afin de donner plus de chaleur et de beauté naturelle à l’ensemble etcétéra....