Jump to content

Montréal (le Plateau) dans la neige


MartinMtl
 Share

Recommended Posts

Le Plateau a du potentiel.. mais c'est pu là que ça se passe. Envahi par les Airbnb et les PVT Français de passage pour 6 mois, il a perdu son âme et les vacances commerciales le prouvent hors de tout doute. Dommage.

Edited by Rocco
  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Rocco a dit :

Le Plateau a du potentiel.. mais c'est pu là que ça se passe. Envahi par les Airbnb et les PVT Français de passage pour 6 mois, il a perdu son âme et les vacances commerciales le prouvent hors de tout doute. Dommage.

Je propose une vision nuancée de la même réalité, point par point:

- Le Plateau a très largement réalisé son excellent potentiel de quartier résidentiel très prisé: c'est un acquis indiscutable, qui n'est pas prêt de se dissiper.

- "Mais c'est pu là que ça se passe": en effet, mais c'est en quelque sorte normal.  Les nouveaux développemts résidentiels en ville se produisent dans des secteurs comme Griffintown, le Mile Ex, les marges du centre des affaires, etc. qui avaient le potentiel de les accueillir sans compromettre /détruire des ensembles architecturaux de grande valeur.  Naturellement,  de nouveaux commerces, restaurants etc. les suivent.  La nouveauté est de ce côté, en d'autres mots c'est là que ça se passe. (Sans parler des banlieues, un autre univers).

- Le Plateau a-t-il perdu son âme?  -- Oui si on regrette l'effervescence qui avait accompagné sa montée en grade.  Mais il acquiert une ¨nouvelle âme", beaucoup moins commerciale, plus orientée sur la satisfaction des besoins locaux; parallèlement, il cesse d'être une destination courue pour les habitants des autres quartiers de la ville/région.

- C'est ce que prouvent les vacances commerciales: à terme, la disparition des commerces orientés sur une clientèle en provenance des quatre coins de la ville entraînera d'autres usages pour les locaux (provisoirement) vides.  Mais je ne vois pas apparaître le spectre d'un quartier déserté.

- Est-ce dommage?  --Sans doute, si on est nostalgique d'une autre époque pas si lointaine (une génération).  Comme c'est si bien dit, (bis) "c'est plus là que ça se passe".  Mais ce n'est pas la première fois que les destinations "excitantes" changent de lieu.  Et Montréal n'est pas la seule ville où le phénomène se produit.  Je parle de "push" et de "pull": le push, c'est la gentrification et/ou le tourisme de masse qui envahissent et altèrent l'âme d'un quartier qui nous attirait; le pull, c'est le goût de la nouveauté, qui nous fait découvrir des secteurs autrefois négligés et qui par la magie de notre découverte deviennent encore plus florissants --pour un temps.  Et alors, pour les résidents du Plateau, est-ce dommage?  -- Pas nécessairement, et probablement pas pour ceux qui tout en étant attirés par le quartier souhaitaient plus de tranquilité:  j'imagine facilement que ceux-ci ont transmis le message à leurs élus locaux --qui se sont empressés de promouvoir des mesures allant dans la direction des souhaits de leurs commettants.  Cependant, je pense que quoi qu'ils aient fait ou pas,  l'attrait de la nouveauté des ailleurs  aurait fait son oeuvre.

 

  • Like 3
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...